Ari Chavat au Haaretz : «La fin d’Israël est proche…»

Israël
Les Palestiniens n'abdiqueront jamais. D. R.

Par Sadek Sahraoui – De plus en plus d’intellectuels israéliens se montrent ouvertement convaincus qu’il n’y aura pas de paix au Proche-Orient tant que l’Etat hébreu ne se sera pas retiré des territoires palestiniens occupés depuis la guerre de 1967 et qu’il ne laissera pas les Palestiniens construire leur propre Etat. D’autres vont plus loin et pronostiquent carrément la disparition imminente d’Israël.

C’est le cas de l’analyste politique sioniste Ari Chavat, qui vient d’appeler dans un article intitulé «dernier souffle d’Israël», publié dans le Haaretz, ses compatriotes à fuir sans plus attendre le «mensonge appelé ‘terre promise’» (Israël, ndlr), les avertissant que les Palestiniens n’abdiqueront jamais. «Les Palestiniens ont prouvé qu’ils sont enracinés dans cette terre, alors que les Israéliens ne sont qu’un résultat d’un mensonge appelé la ’terre promise’ inventé par le mouvement sioniste», assène Ari Chavat. Les Israéliens comprennent, insiste-t-il, qu’il n’y a pas d’avenir pour eux en Palestine, qui n’est pas une terre sans peuple.

Chavat justifie en outre son appel au départ par le fait que la situation dans l’entité a passé le point de non-retour et qu’il est impossible de mettre fin à l’occupation et d’arrêter les activités de colonisation et de parvenir à la paix. «Et si telle est la situation, on ne peut pas rester davantage en Israël, nous devons quitter le pays (…). Nous devons faire nos adieux à nos amis et nous rendre à San Francisco ou à Berlin. A partir de là, du pays du nouveau nationalisme extrême allemand ou du pays du nouveau nationalisme extrême américain, nous observerons calmement l’Etat d’Israël céder son dernier souffle», ironise l’analyste politique sioniste qui a, à l’occasion, invité les dirigeants de l’entité israélienne à trouver un nouveau langage politique, à reconnaître la réalité et à rechercher la troisième voie pour survivre au lieu de mourir.

Le journaliste sioniste de gauche Gideon Levy soutient de bout en bout le constat d’Ari Chavat à propos de la situation au Proche-Orient. Pour lui également, Tel-Aviv ne parviendra pas à briser les Palestiniens dont l’indigénisme, dit-il, diffère du reste de l’humanité. «Il semble que nous soyons confrontés aux plus tenaces et aux plus résistantes personnes de l’histoire. Il n’y aurait de solution avec les Palestiniens qu’avec la reconnaissance de leurs droits et la fin de l’occupation», a martelé Gideon Levy.

Le journaliste israélien indique cependant que le gouvernement Netanyahu n’est pas du tout dans cette logique. A ce propos, il attire l’attention sur le fait que l’armée israélienne prépare une nouvelle offensive contre Gaza destinée à détruire deux bâtiments au prétexte qu’ils cacheraient des tunnels de combat ; le premier se trouve à Beit Lahiya et le deuxième est localisé dans le quartier Atatra, dans le nord de la bande de Gaza. «L’armée peut détruire ces deux bâtiments mais elle ne sera pas en mesure d’arrêter le processus d’autodestruction d’Israël. Le cancer dont est malade l’Etat hébreu est en phase finale et rien ne peut l’arrêter, ni les murs ni les dômes de fer et encore moins les bombes nucléaires», assure Gideon Levy.

S. S.

Comment (6)

    BEKADDOUR
    17 août 2017 - 20 h 56 min

    Posez-vous cette question : « Si j’étais Juif, que ferais-je ? »… Le Juif est un humain parmi les humains, avec sa nuance particulière, si nous gardons à l’esprit le contexte global, d’une Terre en agonie, nous admettrons alors que la paix pour Les Juifs exige la fin de cette humanité sordide et sanguinaire comme ont tenu à le dire à Dieu, les Anges, voir Coran. Mais Les Juifs sont capables de ce casse tête, plus que chinois, divin !




    0



    0
    Alfa
    17 août 2017 - 0 h 37 min

    NDLR. Milles excuses pour le lapsus. Il fallait que je dise OUM DJAMIL LA SOEUR d’Abou Sofiane et non la fille donc 1000 excuses.




    0



    0
    Abou Lahab
    16 août 2017 - 22 h 18 min

    Il n ‘ y a pas plus clair que ces sourates et le Pharaon n’a rien à voir ici :
    سورة المائدة :  » وَإِذْ قَالَ مُوسَىٰ لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ اذْكُرُوا نِعْمَةَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ جَعَلَ فِيكُمْ أَنبِيَاءَ وَجَعَلَكُم مُّلُوكًا وَآتَاكُم مَّا لَمْ يُؤْتِ أَحَدًا مِّنَ الْعَالَمِينَ (20) يَا قَوْمِ ادْخُلُوا الْأَرْضَ الْمُقَدَّسَةَ ( فلسطين ) الَّتِي كَتَبَ اللَّهُ لَكُمْ وَلَا تَرْتَدُّوا عَلَىٰ أَدْبَارِكُمْ فَتَنقَلِبُوا خَاسِرِينَ (21)
    سورة الإسراء أية 104 « وَقُلْنَا مِن بَعْدِهِ لِبَنِي إِسْرَائِيلَ اسْكُنُوا الْأَرْضَ ( فلسطين ) فَإِذَا جَاءَ وَعْدُ الْآخِرَةِ جِئْنَا بِكُمْ لَفِيفًا »

    وَلَقَدْ آتَيْنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ الْكِتَابَ وَالْحُكْمَ وَالنُّبُوَّةَ وَرَزَقْنَاهُمْ مِنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ – الجتية 1




    0



    0
    Alfa
    16 août 2017 - 21 h 44 min

    Monkey see, Monkey do, c’est ce qu’on dit : »ÊTRE PLUS CATHOLIQUE QUE LE PAPE. »
    Comment se fait-il Mr. Abou Lahab junior qu’Abou Lahab le parrain 1er et ses rejetons incluant sa femme OUM DJAMIL, qui n’est autre que la fille d’Abou Sofiane, sont entrain de rôtir en ENFER au moment ou on se parle et ce jusqu’à la fin du temps. Verset ou Sourate EL_MASSAD (TEBBAT YADA ABI LAHABIN OUA TEB…..) parmi les dernières sourates si vous lisez le Coran bien sûre mais j’en doute. Israel est un peuple MAUDIT(LA3ANAHOUM ALLAH BI KOUFRIHIM ILA YOUMI EL KYAMA)… YAOUDOU EL KAFIROU( incluant les ÉRUDITS de tout bord) AN YOU3AMAROU 1000 SANATIN OUA MA HOUA BI MOUZEHZIHIN 3ANI EL-3ADHAB, le Coran est plein d’explications dans ce sens. C’est un peuple qui a poussé son arrogance jusqu’à demander à MOISE: LA NOUMINOU LAKA HATTA NARA ALLAH DJAHRATEN. VAS-Y TOI ET TON DIEU FAIRE LA GUERRE NOUS NOUS RESTERONS LÀ À TE CONTEMPLER. QU’ELLE ARROGANCE DE LA PART D’UN PEUPLE QUI PRÉTEMD ÊTRE LES PRÉFÉRÉS DE DIEU.




    0



    0
    Abou Lahab
    16 août 2017 - 14 h 13 min

    Arrêtez de vous bercer d’illusions et de fantasmes. Israel est là jusqu’à la fin des temps et même Allah l’affirme dans le Coran, qu’Il a accompli sa promesse de récompenser le Peuple d’Israël avec la Terre Promise. La même terre que les arabes conquérants postérieurs revendiquent comme exclusive, contrairement au Coran. Pourtant Jérusalem fut annexée par Omar Ibnou Al Khattab et ses troupes venues d’Arabie en 637.
    Coran, sourate 17/104: « Et qu’avant les temps derniers, Il ramènera les enfants d’Israël pour REPRENDRE POSSESSION DE LEUR TERRE, les rassemblant de tous les différents pays et nations »… « Et nous disons ensuite aux Enfants d’Israël « Demeure en sécurité dans le pays (de la promesse): mais quand le second des avertissements viendra à passer, nous vous rassemblerons ensemble en une foule mélangée »…. « Et après lui, Nous dîmes aux fils d’Israël : « Habitez la terre et lorsque s’accomplira la promesse de la vie future, Nous vous ferons revenir en foule »
    « En conséquence, comme Musulman qui s’en tient au Coran, je crois que s’opposer à l’existence de l’État d’Israël signifie s’opposer au décret Divin » a dit cheikh Palazzi.




    0



    0
      Rigeux
      16 août 2017 - 19 h 39 min

      Bonjour, La sourate 17/104 mentionne uniquement: « Et après lui, Nous dîmes aux fils d’Israël : « Habitez la terre et lorsque s’accomplira la promesse de la vie future, Nous vous ferons revenir en foule »
      Ce Verset se réfère à l’époque du Pharaon, car le mot « Et après lui » se réfère au Pharaon (Lire la sourate d’avant 17/103).




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.