Nouvelle attaque à la voiture-bélier près de Barcelone : sept blessés dont un policier

Barcelone terrorisme
L'attaque à la voiture-bélier commise sur les Ramblas, à Barcelone, a fait treize morts. D. R.

Une nouvelle attaque à la voiture-bélier a eu lieu ce vendredi à 2 heures (du matin) dans la station balnéaire de Cambrils, située à 120 km au sud de Barcelone. Les cinq passagers du véhicule sont morts, selon les médias locaux. Certains portaient des ceintures d’explosif, indique-t-on. Six civils et un policier ont été blessés. Cette nouvelle attaque intervient après celle des Ramblas, en plein cœur de Barcelone, qui a fait treize morts et plus de cinquante blessés.

Les attaques aux voitures-béliers constituent une véritable hantise pour les services de sécurité occidentaux, qui se retrouvent ainsi face à une nouvelle forme de terrorisme qui ne nécessite aucun moyen sophistiqué pour faire le plus grand nombre de victimes possible.

Les attaques de Barcelone, qui font suite à de nombreuses autres du même type dans d’autres pays d’Europe, notamment en France et en Grande-Bretagne, auront pour premier effet de semer un vent de panique qui pourrait perturber la saison estivale en Espagne, une des premières destinations touristiques au monde. Mais elle aura pour effet, également, de pousser les services de sécurité espagnols ainsi que ceux des autres pays européens à revoir leur stratégie de lutte antiterroriste.

Le recours aux voitures-béliers pour commettre des attentats est d’autant plus difficile à contrer que les terroristes islamistes ne sont pas les seuls à adopter ce modus operandi simple mais aux conséquences terribles. Aux Etats-Unis, au Canada et ailleurs, des personnes qui n’ont rien à voir avec cette mouvance ont agi de la même sorte contre des membres de la communauté musulmane ou des organisations auxquelles elles s’opposent.

Les citoyens devront être vigilants où qu’ils se trouvent et balayer d’un revers de main les idées véhiculées par les médias dominants et les officines étrangères qui s’échinent à classer les pays par zones dangereuses et moins dangereuses. La menace terroriste – et pas seulement islamiste – est désormais partout.

Karim B.

Comment (6)

    Anonyme
    18 août 2017 - 14 h 52 min

    Si ce n’est pas de la manipulation, qu’on nous explique comment se fait-il que les « assaillants » à bord du véhicule « qui a foncé sur les estivants » (éparpillés sur la plage) portaient des ceintures explosives « TOUTES FACTICE »? En effet cette action s’apparente à celles que mènent depuis belle lurette le FBI en infiltrant les groupes « potentiellement hostiles » pour les pousser à commettre des attentats que les agents avortent avant qu’ils n’aient lieu. Personne (ni les communs des mortels, ni les citoyens lambda que nous sommes) ne pourra répondre à ces questions pour la bonne raison que « tous les occupants du véhicule ont été abattus ». Circulez il n’y a (plus) rien à voir. Et si vous êtes en vacances en Espagne, allez faire trempette et faites vous discret: il ne fait pas bon d’être musulman en Espagne ni en Europe.




    0



    0
    Abou Lahab
    18 août 2017 - 9 h 44 min

    L’Islam devrait être interdit au même titre que le nazisme et les sectes sataniques .




    0



    0
      Djaffar
      18 août 2017 - 13 h 37 min

      L’islam une belle religion combattue par les occidentaux à travers ces criminels leur création




      0



      0
    Tamalous
    18 août 2017 - 9 h 29 min

    Nous vivons une époque vraiment horrible….je n’arrive pas à comprendre la raison d’un tel carnage, quelles sont les motivations de ces ignobles terroristes? pourquoi s’en prendre lâchement à des gens paisibles et innocents qui vaquent à leurs occupations? quel est l’objectif recherché derrière ces attentats?




    0



    0
    Hobeldjazair
    18 août 2017 - 8 h 17 min

    D abord en tant que algérien et au nom de tous les algériens nous présentons nos condoléances les plus sincères aux espagnoles. Nous allons souvent passer nos vacances en Espagne, et nous avons remarqué que les espagnoles aimentbeaucoup les algériens et surtout ceux qui y vont en famille. Et les espagnoles n aiment pas les marocains qui sont très nombreux en Espagne et comme partout ailleurs les marocains ne s intègrent jamais dans la société. Sans parler de leur filouterie et hypocrisie légendaires. Puis tout le monde a remarqué le traitement de l information par la France qui cherche à protéger le maroc en ne citant quasiment jamais la nationalité marocaine de ces criminels mais pire encore ils associent les algériens en rappelant les attentats de levallois qui ne sont pas de la même gravité. Ils ne veulent pas dire que daesh en Europe c est avant tout des marocains qui ont commis les pires crimes contre les civils en Europe.




    0



    0
      selecto
      18 août 2017 - 10 h 04 min

      Je viens de passer de bons moments en Espagne et je confirme que les Espagnols ont un grand respect pour les Algériens et un grand mépris pour les Marocains.

      Le terroriste que la presse espagnol a présenté hier soir comme Espagnol né à Melilla est en réalité marocain né dans cet enclave qui porte la nationalité espagnole comme tout les marocains nés sur ce territoire espagnol, la presse française ignore ce détail pourtant cité dans les journaux espagnols.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.