Attentat de Barcelone : les corps des trois terroristes marocains identifiés

terroristes Barcelone
Le corps de Moussa Oukabir a été identifié. D. R.

Fin de suspense pour la police espagnole à la recherche du principal suspect dans l’attentat qui a fait au moins 13 morts sur la Rambla de Barcelone. Il s’agit du jeune Marocain Moussa Oukabir, âgé de 17 ans. Son corps a été identifié vendredi soir avec ceux de deux complices, tous d’origine marocaine.

Son cas s’ajoutait à la confusion qui entourait toujours la situation des suspects interpellés ou recherchés par la police dans le cadre des investigations lancées après l’attentat. Deux frères, Driss et Moussa Oukabir, figuraient en bonne place parmi les suspects. Si le premier cité, censé avoir loué la fourgonnette ayant servi à mener l’attaque terroriste, a nié les faits auprès de la police, son frère cadet est, lui, soupçonné d’avoir volé les documents de son aîné afin de louer le véhicule sous un prête-nom. Des journaux espagnols le présentent comme le potentiel conducteur de la camionnette qui a tué les 13 personnes à Barcelone.

La confusion règne aussi autour de la nationalité exacte des deux frères suspects, certains médias évoquant une double nationalité espagnole et marocaine.

Retraçant le parcours du jeune Marocain, la presse espagnole n’a cependant aucun doute sur son radicalisme religieux précoce. Il est confirmé qu’il était un utilisateur régulier, dès l’âge de 16 ans, d’un forum dénommé «Kiwi». Selon des échanges électroniques retrouvés par les enquêteurs, le jeune Moussa explique, entre autres, vouloir «tuer les infidèles» et ne laisser en vie que les musulmans pratiquants.

L’enquête ne dit pas quelle est l’ampleur du phénomène du radicalisme islamiste au sein de cette forte communauté marocaine en Espagne mais l’implication d’un jeune à peine sorti de l’adolescence dans des attentats aussi meurtriers et un passage à l’acte aussi facile dénotent à la fois l’enracinement des réseaux terroristes en Espagne et l’échec de l’intégration des Marocains dans  leur pays d’accueil.

R. Mahmoudi 

Commentaires

    Abou Lahab
    20 août 2017 - 9 h 53 min

    Voila ou ça mène d’abreuver vos enfants dès le plus age d’une religion toxique pire que l’addiction aux drogues dures .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.