Le torchon brûle entre le mufti de la Tunisie et Djamaâ Al-Azhar

vacance juridique
Le président tunisien Caïd Essebsi, 91 ans. D. R.

Par Ramdane Yacine – La guerre est déclarée entre les deux institutions religieuses de référence en Tunisie et en Egypte, à savoir le mufti de la République tunisienne et Djamaâ Al-Azhar. Et pour cause, le soutien apporté récemment par le mufti de Tunisie, Athmane Batikh, au président tunisien Beji Caïd Essebsi qui a plaidé pour l’égalité dans l’héritage entre les deux sexes et pour permettre à une musulmane d’épouser un non-musulman a provoqué les foudres d’Al-Azhar.

Dans un communiqué publié de samedi dernier, l’institution Al-Azhar est revenue sur le sujet en déclarant refuser qu’on porte atteinte aux convictions des musulmans et aux principes de leur religion, et ce, de par la responsabilité religieuse qu’elle assume depuis plus de 1000 ans. Al-Azhar a ajouté : «Il n’y a pas d’exégète devant le Coran et les versets consacrés à l’héritage» et «les textes qui régissent les questions de la famille sont clairs», selon le site due la chaîne satellitaire Al-Arabiya.

Auparavant, le mufti de la République tunisienne avait déclaré que «chacun a sa position et tout le monde à droit de donner son avis» mais que «les gens de La Mecque connaissent mieux ses récifs», ajoutant qu’il «interdit toute ingérence dans une affaire et un débat intérieur en Tunisie» et qu’«on doit respecter toutes les positions et tous les avis», écrit encore le média.

D’après la même source, le mufti de Tunisie dit avoir puisé cette idée d’égalité dans le partage de l’héritage de l’«essence» même de l’islam qui est, ajoute-t-il, «une religion qui apporte la prospérité et le bonheur pour les personnes et non pas un mal ou une souffrance», ajoutant que «là où se trouve l’intérêt des êtres humains, il y a la justice divine».

Athmane Batikh a indiqué également que les intérêts changent en fonction du temps et de l’espace d’une période à une autre, d’un groupe de population vivant dans un environnement à un autre, et que le droit divin dans les questions existentielles et sociales peut changer et évoluer d’un endroit à un autre, d’une communauté à une autre et d’un environnement à un autre.

A propos du mariage d’une musulmane d’un non-musulman, le mufti tunisien explique qu’«il y a dans cela un intérêt pour les humains», expliquant que le monde entier a changé et il y a des principes et des lois locales et internationales qui régissent la relation entre le mari et la femme et qui «empêchent le mari de lui imposer quoi que ce soit, de l’agresser ou de la soumettre» et que ces lois «protègent la liberté de culte de tout un chacun».

Pour rappel, le vice-grand imam de la mosquée Al-Azhar, cheikh Abbas Chouman a réagi violemment, dans une déclaration aux médias, le 14 août dernier, contre le discours du président Béji Caïd Essebsi, prononcé la veille à l’occasion du 60e anniversaire de la Journée nationale de la femme, où il appelait à consacrer l’égalité dans l’héritage entre l’homme et la femme et à autoriser le mariage d’une Tunisienne musulmane avec un non-musulman.

Par ailleurs, le syndicat des imams tunisiens s’est opposé, lui aussi, aux propositions de M. Caïd Essebsi. Fadhel Achour, secrétaire-général de ce syndicat, a exprimé, dans une déclaration à Shems FM, une radio tunisienne, son opposition au contenu du dernier communiqué du mufti de la République, Othman Batikh, appuyant les propositions présidentielles, et demandé à ce dernier de démissionner.

R. Y.

 

Comment (38)

    Nasser
    23 août 2017 - 21 h 53 min

    Al-Azhar? Voilà Makri l’Algérien! Mais de quoi je me mêle? Les frères musulmans, les Al-Saoud, le Qatar, la turquie d’Erdogan, les islamistes algériens et d’ailleurs, enfin tous les islamo-wahhabo-salafo-takfiristes, mêmes méthodes et tactiques d’actions, mêmes sournoiseries, même arrogance et suffisance, même incivisme, mêmes anti patriotisme, mêmes objectifs !

    Cheikh kebab
    23 août 2017 - 21 h 26 min

    Bravo M Batikh,ca c du courage!! El azhar ne détient pas le monopole de l’interprétation de l’islam. Batikh a répondu de manière magistrale !! Des règles et recommandations à adapter aux époques,aux lieux,aux circonstances..etc..etc..!! Exemple: une jeune bachelière refuse de voyager seule sans son haram ; est-ce que les conditions de voyage étaient les mêmes du temps du prophète ?? Idem pour le jeûne :il est permis de ne pas observer carême en voyage! Est-ce que un voyage Alger Marseille (1h30) en avion est insupportable pour ne pas jeûner?? Etc..etc..des tas de choses ont changé ya M le mufti d’él azhar !! C fini votre fonds de commerce et expliquez nous plutôt pourquoi aucun pays dit arabe n’est devrloppé?? Et pourquoi aucun pays dit arabe ne s’entend avec l’autre? Et pourquoi les musulmans s’entretuent en Irak,Syrie,Libye,Yémen,Tunisie,Algérie??

    1
    1
    Le Patriote
    23 août 2017 - 12 h 54 min

    à Si-Ahmed El Wahrani: Bien noté. Mais sais-tu que Bourguiba n’en avait qu’une seule (de c…) et il s’en vanta quand il était président (sénile) à vie de ce petit pays devant l’assemblée? Au point que les journaux satiriques le surnommèrent « Habib le mono ». Bonne journée

    Le Patriote
    23 août 2017 - 12 h 42 min

    Le 19 août 2017 – 19 h 32 min je te postais le commentaire suivant
    @ Aïcha Benguendouze 9 août 2017 – 18 h 08 min
    ============================
    En septembre 2013 vous signiez un article honteux intitulé :
    « L’Algérie m’a fait perdre l’espoir de vivre dans la dignité ».
    En novembre 2014 à 01h31 à un raciste français qui écrivait : « Vous aimez l’Algérie ? Alors partez vivre là-bas » vous répondiez sans équivoque: – « Non pour l’Algérien moyen ». Et vous expliquiez que « Vivre derrière des barreaux dans les maisons, appartements ou autre lieu après avoir chassé les privilégiés coloniaux..??? » alors que le raciste reconnaissait que « le million de pieds noirs avait quitté le pays pour un voyage sans retour ». Un million ? Combien sommes-nous actuellement ? Près de 40 millions. Avec un TOL (taux d’occupation du logement) de 7 personnes par logement, faites le calcul : soit 6 millions de logements alors que pieds noirs avaient laissé moins de 300.000 logements classés « Biens vacants ». votre cerveau bloqué sur « 1962 » pour justifier votre délire.
    J’invite les patriotes à aller sur Internet et taper « Aïcha Benguendouze » pour lire la suite de l’article.

    zawali
    23 août 2017 - 10 h 08 min

    je vois là deux sujets totalement distincts : la répartition équitable de l’héritage devrait effectivement être réétudiée par les savants musulmans à la lumière de ce que vivent les femmes comme injustices multiples en ces temps de guerres fratricides pour s’approprier les biens des parents décédés sans considération pour la sœur restée vieille fille et qui survit comme elle peut quand elle n’est pas devenue la bonne à tout faire dans la maison sous les ordres de l’odieuse belle sœur!!! c’est un fait c’est un scenario qui se répète en Algérie , les cas sont nombreux avec la montée du nombre de femmes célibataires qui n’ont pas comme on dit rencontré leur « mektoub »! Le deuxième sujet est le mariage avec un étranger ou une étrangère non musulmans , si les hommes étaient honnêtes ils sauraient qu’ils n’ont pas non plus le droit de se marier avec une non musulmane tout comme les femmes avec un non musulman , mais on préfère parler de droit international au lieu de dire tout simplement qu’il s’agit d’élever les enfants dans la foi de Dieu et non de vivre à l’ombre de madame la justice pas toujours juste au demeurant !!!! donc là pour moi ils se trompent de bataille!!! s’ils veulent marier leurs femmes à des non musulmans eh bien triguessed! seulement n’engagez pas l’islam dans cette histoire , l’islam parle de foi et de conviction et rien d’autre !

    Anonyme
    23 août 2017 - 9 h 17 min

    la plupart d entre vous n avez pas honte on dirait eric Zemmour qui veut suprimer la moitie du coran ou bernard henri levy qui propose de reecrire le coran avec l aide de rabins pfouu

    Anonyme
    23 août 2017 - 8 h 27 min

    Mais tout le monde sait que les Tunisiens font tout pour plaire à l´Occident, pour une poignée de dollars ou
    d´euros, surtout en ces temps de faillite. Il faut laisser les choses dans leur contexte.

    L'ombre
    23 août 2017 - 5 h 33 min

    Ils veulent continuer la pollution avec des non musulmans ?

    Otto
    22 août 2017 - 23 h 02 min

    Les égyptiens d’al azhar et les saoudiens wahabittes sont ceux qui ont fait le plus de mal à l’islam et aux musulmans du monde.
    Les premiers en légiférant des fetwas autorisant le meurtre des musulmans ou d’ailleurs non musulmans dans le monde.
    Les deuxième en arrosant les terroristes du monde de pétrodollars pour semer le chaos là où ça arrange l’arabie yehoudite.
    Durant la décennie noire, al azhar donnait la bénédiction aux chiens ici pour tuer femmes, enfants, vieux, jeunes sans distinctions, et ces mêmes chiens recevaient des dollars de l’arabie yehoudite pour massacrer d’avantage les innocents.
    Sans l’egypte et l’arabie yehoudite, l’islam serait une religion de paix, ils sont à eux deux l’incarnation du mal et du pire.

    Algérie Authentique
    22 août 2017 - 22 h 05 min

    depuis un certain temps, de nombreux savants musulmans réclament à corps et à cris un aggiornamento de l’islam , une sorte de mise à jour à l’image des conciles du Vatican, mais c’est sans compter les molosses wahabistes et autres daeshiens qui veillent à faire perdurer les vieilles habitudes qui les arrange pour ne pas dire leurs avantages!!!!… n’a t-on pas vu un imam soutenant l’invalidité du hidjab se faire tabasser par l’un de ces molosses grossiers violents et sans cervelle!? el iilmou lillah!

      Anonyme
      22 août 2017 - 22 h 34 min

      Comme le wahabisme est une création américaine; comme DAESH est une pro-création américaine; quand on sait que le wahabisme a un frère (naturel) le alaouisme abâtardi du Maroc(vaguement apparenté au alaouisme de Syrie, on peut conclure que le alaouisme marocainpeut être fier de son géniteur américain

        [email protected]
        23 août 2017 - 6 h 54 min

        Concernant l’imam tabassé je te conseille de faire des recherches. Il est australien ( origine égyptien ) jusque là pas de soucis, mais il est surtout un chrétien convertit, Il a dit aussi que le vin n’est pas haram, ainsi que d’autres déclarations complétement fausses. Allez chercher les infos

    Anonyme
    22 août 2017 - 20 h 25 min

    Beji semble dire « ya zitouna wech habtek leloued ». Et les machayikh de la même zitouna lui répondent en off: » matkassarlnech essebsi, saha ». Un scénario que ne désavouerait pas Popeye recherchant sa tendre…Olive

    karim
    22 août 2017 - 18 h 37 min

    quand le président dictateure totalitaire de l’Égypte le général alsissi a déclaré le parti palestinien hamas comme parti terroriste alors ou été ce soit disant mosque elazhar et ces fameux chouyoukh.MDR

    Marre du Khorti
    22 août 2017 - 15 h 49 min

    On nous a toujours présenté la Tunisie comme étant le pays le plus moderne, le plus émancipé, le plus tolérant de l’Afrique du nord, alors qu’on voit bien à travers ces deux exemple du mariage et de l’héritage, que cela n’était que de la poudre aux yeux. La Tunisie n’était pas plus « moderne » que l’Algérie, elle avait juste une meilleure image (publicitaire) à l’extérieur.

    Marre du Khorti
    22 août 2017 - 15 h 39 min

    En tout cas si dans les pays européens, il y avait une loi qui interdisait aux Européennes chrétiennes d’épouser un non chrétien, qu’est ce qu’on aurait pas entendu comme critiques. De même s’il y avait des lois interdisant la conversion à l’Islam. La tolérance doit s’exercer des deux côtés de la méditerranée. On est pas très crédible si on l’exige seulement des autres.

    Bison
    22 août 2017 - 15 h 34 min

    Al azhar a donné son sentiment, OK! Sinon qu’en pense le gourou al Ghannouchi et toute sa conferie internationale et intercontinentale ! ? Parce que mr Essebsi a beau être président et même un Caïd mais delà prendre une décision comme celle là sans se référer et même d »avoir le feu vert du puissant et grand parrain des frérot locaux et au delà il ne faut pas quand même rêver ! ! Donc, qu’en pense en clair al Ghannouchi ! ?même s’il doit pas être contre officiellement car ils travaillent ( les frerots) a redorer leur blason a l’international pour se montrer modérés et meme avangardistes dumoins superficiellement ( bien qu’au fond aussi ils n’ont rien a serrer de la religion, mais juste un habit sous le quel ils se dissimulent)….Mais, c’est quand interessant de savoir que ce qu’il dit vraiment à ce sujet, au moins pour berner ses adeptes!! Car, au moins pour les frerots de base ( qui croient naïvement) que l’objectif de leur confrérie et de leurs chefs est d’instaurer la chari3a ils vont être perdue par le silence du maître Ghannouchi, non!??

    Marre du Khorti
    22 août 2017 - 15 h 33 min

    Les uns veulent s’en tenir à une conception rigoriste, conservatrice de l’Islam. Les autres (pris dans leurs contradictions de vouloir être à la fois de pieux musulmans, et des modernistes adversaires des archaïsmes) sont prêt à tripatouiller l’Islam et prendre des libertés avec les textes pour lui permettre de s’adapter au monde moderne. Un moyen de permettre d’accéder vers le progressisme universel, serait de cantonner la religion à la sphère strictement privée. Faire en sorte par exemple que ces questions de mariage, d’héritage..soient régies par une sorte de code civil d’inspiration laïque, ne faisant nullement référence à la religion; Ainsi il serait faire possible de faire passer des lois progressistes, sans devoir réinterpréter les préceptes de l’Islam, et d’éviter ainsi d’offenser les partisans d’une lecture orthodoxe de l’Islam.

    Anonyme
    22 août 2017 - 14 h 19 min

    ce que je lis comme commentaire me laisse pantois, je me demande si vous êtes musulman , avez vous lu le coran, vous remettez en cause la parole divine (sourate les femmes) et vous soutenez ce monsieur parce que vous vous dites progressiste, bravo à vous.
    ah oui une précision je suis pas intégriste, mais simplement un musulman qui aime sa religion.

    que dieu vous ouvre un peu les yeux et vous remette dans le droit chemin.

      Anonyme
      22 août 2017 - 14 h 35 min

      Le Coran que vous les islamistes avez sali, vous vous appuyez sur la charia écrite par des mortels comme vous, par des fanatiques religieux, vous avez sali l’islam avec votre obscurantisme religieux celui que pratiquent les fanatiques qui ont détruit le monde musulman.
      Allez chiche apportez nous la preuve que le Coran a inscrit que les femmes n’ont pas droit à l’héritage complet au même titre que pour les hommes.

      Abou Lahab
      22 août 2017 - 15 h 03 min

      Les lois du Coran étaient valables pour des bédouins et des chameliers qui vivaient dans des sociétés tribales il y a 14 siècles en Arabie. Elles sont périmées pour notre époque. Peut-on encore couper la main d’un simple vol ? Aïcha a rapporté : Le Prophète a dit, « La main d’un voleur doit être coupé pour le vol (un objet) d’un quart de dinar « . ( Sahih Bukhari Volume 8, hadiths 6790 & 6791 page 411. Doit-on encore appliquer la loi du talion ? AïCoran (2:178) – « Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. » Le message de ce verset, qui recommande des représailles en cas de meurtre, est que les humains ne sont pas créés égaux. La valeur d’un esclave est moindre que celle d’une personne libre (et la valeur d’une femme est aussi différenciée de la valeur d’un homme) En contradiction totale avec la déclaration universelle des droits de l’homme. Doit on encore appliquer l’esclavage ? Coran (16:75) – « Dieu propose en parabole un serviteur réduit à l’esclavage et dénué de tout pouvoir, et un homme libre à qui Nous avons accordé d’amples ressources dont il use en secret et en public. Ces deux hommes sont-ils égaux? Non, louange à Dieu ! » Une autre confirmation que l’esclave n’est pas l’égal du maître. Dans ce cas il apparaît clairement que l’esclave ne doit sa condition qu’à la volonté d’Allah. (Selon 16:71, le maître doit faire attention de ne pas offenser Allah en accordant des dons à ses esclaves qui subissent leur sort en raison de la volonté d’Allah)

        Zoro
        22 août 2017 - 16 h 05 min

        @ ABOU LAHAB Ces bedouins ont enfourché leur chameaux pour repandre leur vision de la vie et ils ont reussi ,ne peut tu faire autant ya abou lahab qui n est utile que dans une cheminee pour chauffer une tasse de cafe produit des arabes .SIGNE ZORO…..Z…..

        co5
        22 août 2017 - 18 h 50 min

        « être ou ne pas être » faut pas dire des âneries.
        à prés de 15 siècles , le livre sacré n’a point besoin de mortels, pour être préserver des morts vivants surtout les suppôts des « démocrates et autres sectes profitant de la mal vie des gens, pour en faire des esclaves etc.

      ferial
      23 août 2017 - 7 h 11 min

      il faut vivre avec son époque et en harmonie avec ceux qui nous entourent ; ça aussi c’est musulman.

    Expression
    22 août 2017 - 13 h 32 min

    Point de contradiction à la parole divine que ce soit à l’époque de Rassoul Allah(sws) ou à notre époque tout ce qui est écrit Allah a dit des lois bien précises pour les êtres humains (…) Ce président veut écrire ses lois, pour qui se prend-il, pour Dieu??!! qu’il change de position et demande pardon à son créateur car là ça divague grave. Que Dieu lui pardonne ainsi qu’aux commentateurs que je lis ici. Allah ihdihoum vous ne savez pas ce que vous dites !!!…

      Anonyme
      22 août 2017 - 14 h 32 min

      Comme ,peut être ,vous le savez le coran n a pas été écrit du vivant du prophète mais bien quelques années plus tard.Il était transmis de manière orale.Allah qui nous a créé n a pas pu faire de différence entre la femme et l homme, il est juste.
      Malheureusement, les hommes de l époque ont dû interpréter et écrire les textes selon leurs coutumes d heritage et de mariage.

    Si-Ahmed El Wahrani
    22 août 2017 - 13 h 05 min

    Mr ESSEBSSI a vraiment de solides c……..(chapeau bas)

    Karamazov
    22 août 2017 - 13 h 04 min

    Amounavi c’est El Azhar qui a raison. Ennabi wessana 3ala les interprétations circonstancielles et les adaptations sinon yaka revenir aux temps d’avant l’Islam: à chaque tribu son dieu et sa religion.
    Les choses sont énoncées clairement pour éviter justement les distanciations et la sécularisation.
    Inna Mohamed khatem el anbiya. S’il est écrit : pendez-les haut et court, ça veut dire qu’il faut les accrocher par le cou avec une corde et les suspendre à une potence jusqu’à ce que mort s’ensuive et non : vous pouvez porter des slips ou des caleçons!
    Ou alors ila3bouha diminou et que le meillor gagne !

    Si-Ahmed El Wahrani
    22 août 2017 - 13 h 03 min

    Le monde a évolué, on vit désormais au XXIè siècle(numérique & nanotechnologie) au moment ou les institutions musulmans sont restées figées dans les pratiques charlatanesques du VIIe Siècle

    Anonyme
    22 août 2017 - 12 h 57 min

    Lorsqu’il a fait ses propositions BCS savait probablement que cela allait provoquer la réactions des conformistes. C’est à ce prix que la Tunisie sous Bourguiba avait déjà fait un grand pas en avant.

    Anonyme
    22 août 2017 - 12 h 55 min

    Bravo Mr Essebsi et au Mufti de Tunisie qui interprete les textes dans le sens de l égalité entre les deux sexes.
    Y en a marre de suivre comme des moutons cette ElAzhar qui a fait reculer le monde musulman au moyen âge.
    J espère que l Algerie suivra mais a t on un théologien courageux comme le mufti de Tunis ?parce que nous les conseils des egyptiens depuis la guerre d indépendance nous ont coulé. ….

    Kassaman
    22 août 2017 - 12 h 41 min

    Pactiser avec israel, fermer les points de passage vers Gaza est pour eux halal mais vouloir l’égalité en héritage entre les hommes et les femmes, ce qui ne contredit en rien le message coranique, serait haram!!!!.
    Il faut absolument cesser de regarder ces pseudo oulémas du moyen orient. Il ne sont que source de fitna, il faut en finir avec ces complexes d’infériorité religieuse. Nous incarnons un bien meilleur Islam et nous pouvons être un exemple pour eux, certainement pas l’inverse!

    Zoro
    22 août 2017 - 12 h 36 min

    Bravo Si Sebsi,vous avez regle tous les problemes des tunisiens il ne vous reste que celui la pour reussir la TOTALE!!!

    LE NUMIDE
    22 août 2017 - 12 h 07 min

    Soutien nationaliste algérien total au gouvernement nationaliste de nos frères Tunisiens quelque soit la position de leur président Sebsi ( ca les concerne ) . C’est pas à lazhar ou lahmar ou lakhdar de décider des peuples du Maghreb .. BERBERE …Lazhar ferait mieux de s’ingérer des affaires de l’Egypte qui est devenue un Harem saoudien

    AKSIL
    22 août 2017 - 11 h 48 min

    DE QUOI SE MELE l’université égyptienne el Azhar des affaires internes du gouvernement de la Tunisie ? De quoi se mêlent les égyptiens des affaires religieuses ou politiques des Berbères ? la Tunisie et les Berbères doivent riposter pour remettre les égyptiens intégristes à leur place et pour qu’ils s’occupent de leurs vilaines affaires d’esclaves , de Mawalis et de soumis à leurs maitres saoudiens . Les égyptiens croient-ils que les Berbères sont impressionnés par leur Azhar ? C’est un Vatican pour décider de nos ames ou de nos mœurs ?

    Aicha benguendouze
    22 août 2017 - 11 h 44 min

    Le torchon brûle entre le mufti de la Tunisie et Djamaâ Al-Azhar…Monsieur Essebsi…prenez exemple sur les pays qui ont réussi a Controller et gérer la planète….les pays Judéo Chrétiens (surtout anglo-saxon). Ces pays se fient beaucoup plus a la  » Science …El Eulm du hadith) que de leurs églises. Oubliez un peu les mosquées qui ont contribué en sens inverse au développement de la société arabo musulmane…Oubliez les mosquées du moyen orient et contribuez à réaliser le  » Maghreb « . si maintenant a votre âge l idée de la mort vous fait très peur et vous terrorise….associez vous a toutes les mosquées du moyen orient, et particulièrement celle d Al Azhar qui depuis sa création, a fait prendre le train a l Islam, dans la direction opposée du « Eulm ». El Eulm est la seule solution de sortir l Islam de sa stagnation et de son recule au niveau de sa contribution a l humanité (El Ouma ) sur cette planète.

      Le Patriote
      23 août 2017 - 12 h 38 min

      Incorrigible Aïcha la renégate que d’autres patriotes disent de toi que tu es un mokoko marocain (du kif-kif au même). Après avoir exprimé ton mal à vivre en Algérie, te voilà réduite à donner des leçons aux Tunisiens. Le jour où tu nous parlera du royaume de la prostitution, de la pédophilie, de la soumission de tout le peuple marocain réduit à l’asservissement et résigné su son sort (achaâb el wafi: fidèle comme l’est le chien envers son maître) à la famille de brigands qui se dit descendre du prophète et qui après avoir été sultans sont devenus rois par la grâce des Français, alors on pourra t’accueillir sur site. En attendant, vas-t-en Aïcha.

    chaw
    22 août 2017 - 11 h 39 min

    Bravo à Mr Essebsi, c’est ça le courage politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.