Commerçants étrangers en Algérie : Français, Tunisiens et Syriens dominent le marché

CNRC
A fin 2016, le CNRC a recensé 1 980 257 commerçants. D. R.

Par Sadek S. – Le nombre total des commerçants étrangers inscrits au registre du commerce s’élevait à 12 669 à fin décembre 2016, réparti en 2 348 personnes physiques et 10 321 personnes morales, selon un bilan du Centre national du registre du commerce (CNRC) rendu public cette semaine.

S’agissant des personnes morales, les nationalités des gérants les plus répandues sont : française (19,54%), syrienne (11,61%), turque (8,78%) et chinoise (8,52%). Pour ce qui est des personnes physiques, les Syriens arrivent en tête avec 28,41%, suivis des Tunisiens (26,32%), des Marocains (15,55%) et des Egyptiens (8,01%).

D’après le bilan du CNRC, les sociétés étrangères exercent essentiellement dans les services avec 33,1%, dans le secteur de la production des biens avec 32,1% et dans l’importation pour la revente en l’état avec 17,2%. Par contre, les commerçants étrangers, personnes physiques, sont inscrits principalement dans les secteurs de la distribution de détail (77,9%) et des services (11,2%). La forme juridique dominante est la Sarl avec 64,33%, suivie de la SPA avec 20,41% et de la Eurl avec 11,09%.

De manière générale, les entreprises étrangères sont essentiellement installées dans les grandes villes (Alger, Oran et Blida), selon la même source.

Par ailleurs, le CNRC a enregistré 160 478 nouvelles immatriculations en 2016, dont 144 276 personnes physiques et 16 202 personnes morales. Comparé à 2015, les nouvelles créations ont connu une hausse de 4,7% pour les personnes morales et une baisse de 6,1% pour les personnes physiques.

A noter qu’à fin 2016, le CNRC a recensé 1 980 257 commerçants inscrits au registre du commerce, dont 1 717 382 personnes physiques (90,9%) et 172 875 personnes morales (9,1%). Par rapport à l’année 2015, il y a eu une augmentation de 3,23%, équivalent à 59 258 nouveaux commerçants. Sur l’ensemble des inscrits au registre du commerce, seulement 530 895 entreprises sont détentrices du registre du commerce électronique, soit un taux de 28%.

S. S.

Comment (2)

    A3zrine
    29 août 2017 - 3 h 50 min

    Un vrai transfert technologique, cap sur le chawarma, il paraît que ça rapporte presque 100 000 d’à /jour.
    J’ai connu un libanais qui a monté une structure de fabrication de pain pour chawarma. Tout ça c’est beau, mais au final, toute la matière première est subventionnée, pain, eau, sel, électricité. Il est super gagnant, il n’a pas besoin d’aller ni aux USA ni en France, l’Algérie lui assure des revenues qu’il n’aura jamais ailleurs avec tenez vous bien , la bénédiction du trésor et la couverture de quelques bien placés au sommet de l’État.




    0



    0
    bnioui oui
    23 août 2017 - 16 h 19 min

    j’espère que lalgerie elle gagne avec ces etranger en commerce et non transferer les devise a l’étranger.je demande les controle de tresore soi present.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.