Coopération algéro-française : la CGEA rencontre le Medef

Medef CGEA
Pierre Gattaz, président du Medef France. D. R.

Une délégation d’hommes d’affaires de la Confédération générale des entrepreneurs algériens (CGEA) menée par sa présidente, Saïda Neghza, également présidente de l’Union méditerranéenne des confédérations d’entreprises Businessmed, a effectué une visite de travail le 2 février à Paris, au siège du Mouvement des entreprises de France (Medef) où elle a rencontré son président, Pierre Gattaz, rapporte l’agence de presse officielle APS.

Selon un communiqué de la CGEA, les deux parties «se sont entretenues sur les perspectives de renforcement du partenariat multilatéral entre les entreprises algériennes et françaises, ainsi que de l’amélioration du dialogue économique méditerranéen au profit de l’investissement et la création de richesses et d’emplois».

Au cours de leur rencontre, Mme Neghza et M. Gattaz se sont entretenus, en présence de Philippe Gautier, directeur général du Medef International, «sur les défis géostratégiques, économiques et sociaux à relever auxquels sont confrontées les entreprises des deux rives de la Méditerranée, à l’instar de la migration, le chômage des jeunes, le changement climatique, les transformations induites par la technologie, le rôle prépondérant que jouent les organisations patronales à l’instar de la CGEA dans ce contexte, en étant une force de propositions unique». Les deux présidents se sont entendus par ailleurs, sur «la nécessité d’entreprendre des actions ensemble pour développer des politiques favorisant le développement de l’investissement et la création d’entreprises, l’amélioration des qualifications des travailleurs pour les nouveaux métiers, le développement du secteur privé et de la culture de entrepreneuriat notamment parmi les jeunes et les femmes».

Pour sa part, le président du Medef s’est entretenu avec la délégation des chefs d’entreprises de la CGEA sur les perspectives de développement du partenariat économique algéro-français, notamment «dans les secteurs de l’industrie, l’agriculture,  le tourisme et le numérique ainsi que sur la possibilité d’échanges d’expériences entre petites et moyennes entreprises algériennes et françaises, afin de développer des liens pour une coopération économique renforcée, au profit de l’investissement et de la création de richesse et d’emplois», indique le communiqué de la CGEA.

Parmi les autres points abordés figuraient une éventuelle rencontre d’affaires algéro-française qui devrait se tenir à Alger  en vue de permettre, selon la CGEA, «aux opérateurs économiques algériens et français d’œuvrer efficacement à la concrétisation des projets de coopération dans différents secteurs».

R. E. 

Comment (3)

    Selecto
    4 février 2018 - 7 h 10 min

    L’ennemi de la France n’est pas la classe politique mais l’ANP, c’est comme ça que raisonnent les Français.




    7



    2
    Insulté et on coopère ????
    3 février 2018 - 16 h 41 min

    Vu les insultes de Jean lassall a notre armée, aucune et plus jamais de pseudos coopération !!! Le monde ne tourne pas uniquement au tour de la France !!!!




    14



    5
    RasElHanout
    3 février 2018 - 15 h 07 min

    Le titre de cet article aurait ete plus approprie en disant  » le Parti Hizb Franca rencontre le Medef » et par consequent tout le reste n’a aucun interet pour le citoyen Lambda.




    21



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.