Education : la CNR annonce 8 000 nouveaux départs à la retraite 

retraite
L'abrogation de la retraite anticipée avait donné lieu à des contestations. New Press

La Caisse nationale de retraites (CNR) a annoncé avoir finalisé cette semaine le traitement des dossiers de près de 8 000 fonctionnaires relevant du secteur de l’éducation nationale ayant déposé des demandes de retraite proportionnelle et sans condition d’âge avant le 31 décembre 2016, a indiqué ce lundi un communiqué de la CNR. La même source précise que les personnes concernées recevront leurs notifications dans les prochains jours.

«L’opération de traitement des derniers dossiers des demandes de retraite proportionnelle et sans condition d’âge déposées par les fonctionnaires du secteur de l’éducation avant le 31 décembre 2016, dernier délai avant l’entrée en vigueur de la loi 15-16 du 31 décembre 2016 modifiant et complétant la loi 83/12 du 2 juillet 1983, s’est achevée dimanche 27 août 2017 au niveau des agences locales de la CNR», indique le communiqué.

Selon la CNR, ces dossiers «étaient en instance pour des raisons liées essentiellement au non-parachèvement de la procédure administrative».

R. N.

Comment (9)

    Abou Lahab
    30 août 2017 - 13 h 55 min

    L’école publique républicaine n’a plus raison d’etre. Le pays pullule de mosquées, ça pousse comme des champignons, à chaque coin de rue une mosquée avec des hauts parleurs à réveiller les morts. Après la grande mosquée qui est un gouffre financier et pour parachever l’oeuvre de notre fakhamatou, il faut songer à supprimer l’école publique et la remplacer par les zaouïas, medersas et écoles coraniques.




    0



    3
      naceur
      30 août 2017 - 22 h 09 min

      @abou lahab
      Tu as bien choisi ton pseudo
      Vive le coran vive les mosquées vive les zaouaya




      1



      1
    nounou
    29 août 2017 - 21 h 35 min

    Après avoir mis à genou l’école avec leur arabisation dogmatique et sauvage qui a enfantée les salafistes et les GIA, ils veulent maintenant l’achever en poussant à la sortie les derniers vestiges de l’intelligence.




    2



    2
    Boualem
    29 août 2017 - 21 h 26 min

    C’est le règne des Hamirs et Baghala. Au lieu d’appliquer leur loi dans le respect du droit universel, non rétroactivité, et laisser les travailleurs de 50 ans et plus partir progressivement et éviter le sauve-qui-peut qui va ruiner des secteurs entiers mais aussi la CNR, ces génies de la bêtise, ou peut-être même agents subversifs, ont foutu le chaos. C’est un peu comme Tebboune avec la loi sur les licences et sa décision bête, illégale et anti-nationale de l’appliquer rétroactivement et laisser pourrir et rouiller des milliers de containers payés sur devises publiques des centaines de millions de dollars.




    2



    1
    MELLO
    29 août 2017 - 20 h 15 min

    L’éducation , un des piliers d’une nation , tombe en ruine sur le sol Algérien. Comment admettre que des personnes , en pleine capacité de leurs moyens, puissent quitter ou partir à un age où l’expérience a atteint son apogée. En d’autres cieux, le corps enseignant peut travailler jusqu’à 85 ans selon les moyens physiques. Pourquoi , l’Etat , le ministère de l’éducation , ne leur proposerait pas des contrats de travail rémunérés en fonction des horaires travaillées. Le constat de ce départ massif est vite fait: le milieu éducatif est « pourri ».




    6



    0
      naceur
      29 août 2017 - 23 h 47 min

      Ils ont trouvé une autre filière ils donnent des cours dans leur maison
      Depuis 1998, le seul Dieu de ce peuple c’est devenu le bakchich




      3



      0
        MELLO
        30 août 2017 - 15 h 46 min

        Alors fermons toutes ces écoles, tous ces collèges et ces Lycées pour les remplacer par des COURS à domicile.




        2



        0
    naceur
    29 août 2017 - 12 h 41 min

    c’est par la faute de fakakir
    Bientôt toute l’Algérie va partir en retraite et le pays sera livré aux étrangers pour travailler à notre place




    3



    0
      MELLO
      29 août 2017 - 20 h 04 min

      Effectivement l’Algérie , après 62 ans d’indépendance, prendra sa retraite normale. Mais , si elle décide de partir en retraite anticipée , elle le fera dans les prochains jours, ou mois.




      3



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.