Alcaraz : «Nous avons les moyens de nous imposer à Lusaka»

qualifications Alcaraz
Alcaraz est très confiant. New Press

Le sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie de football, l’Espagnol Lucas Alcaraz, a affirmé mercredi que les Verts ont les moyens d’aller chercher les trois points de la victoire samedi prochain face à la Zambie au stade national des Héros à Lusaka en match comptant pour la 3e journée (Gr. B) des qualifications de la Coupe du monde 2018 en Russie.

«Je pense que nous avons les moyens de gagner à Lusaka et à Constantine trois jours plus tard, mais il faudra le démontrer sur le terrain. Le groupe est conscient de la tâche qui l’attend. Nous sommes en train de nous préparer avec l’envie d’aller au Mondial et tenter de préserver nos chances en gagnant ces deux matchs décisifs contre la Zambie», a indiqué Alcaraz lors d’un point de presse tenu au Centre technique national de Sidi Moussa. «Nous abordons ces deux rencontres avec 5 points en moins par rapport au leader du groupe. Mathématiquement, c’est un virage décisif, on ne doit faire aucun calcul. La victoire est impérative», a-t-il ajouté.

Interrogé sur le timing de ces deux rendez-vous cruciaux, qui interviennent en début de saison, le technicien andalou est loin d’être inquiet, se disant prêt à s’adapter à n’importe quelle situation.

«C’est normal de voir en cette période des joueurs qui ne sont pas à 100% de leurs moyens mais on doit faire face. C’est le début de saison, c’est assez gérable. Lors du prochain stage, je vais tenir compte de l’aspect de la forme de chacun des éléments qui seront retenus», a-t-il souligné. Et d’enchaîner : «Disputer deux matchs intenses en trois jours est difficile, on ne peut rien faire devant cette situation, on est obligé de s’adapter. Je dois permettre aux joueurs de bien récupérer et utiliser le maximum de joueurs lors de ces deux rencontres pour ne pas les essouffler.»

Alcaraz défend ses choix de joueurs

Interrogé sur le choix de joueurs retenus pour les deux matchs face à la Zambie, l’ancien entraîneur du FC Grenade (Liga espagnole de football) a présenté ses arguments, estimant avoir pris «les éléments capables de donner le plus».

«Pourquoi je n’ai pas convoqué un joueur comme Ferhat ? Je suis d’abord très content de son début de saison  avec son club (Le Havre AC, ndlr) mais dans son poste il y a des joueurs tels que Mahrez, Ounas ou encore Brahimi qui jouent dans le haut niveau avec des coupes européennes dans les jambes. Ferhat, à l’instar de Boulaya (FC Gérone, ndlr) est un joueur que le staff suit de près, mais il fallait faire des choix. Ils seront probablement avec nous à l’avenir», a t-il expliqué.

Expliquant sa stratégie et les critères de convocation, Alcaraz a souligné que tout «élément convoqué, c’est pour durer dans le temps au service de la sélection». Le successeur du Belge Georges Leekens a fait appel pour la première fois au jeune milieu de terrain offensif du FC Sochaux (Ligue 2/France) Sofiane Daham. «Je l’ai suivi depuis quelque temps déjà, c’est un bon joueur capable de nous donner des solutions. Je l’ai retenu en remplacement de Mehdi Abeid, forfait pour blessure. J’espère qu’il nous sera utile.»

Ces deux rencontres face aux Zambiens interviennent au moment où Lucas Alcaraz vient d’échouer dans son premier objectif, à savoir qualifier l’équipe nationale A, composée de joueurs locaux au prochain Championnat d’Afrique des nations CHAN-2018 au Kenya.

«Il s’agit de deux objectifs différents. J’aborde tous les matchs avec l’objectif de les gagner. Le Mondial 2018 reste le rêve de n’importe quel joueur, le groupe est motivé et déterminé pour se surpasser. Personnellement,  je ne pense pas au scénario d’un autre échec ni à ses conséquences, je n’y pense même pas», a assuré Alcaraz.

R. S.

Comment (2)

    MELLO
    30 août 2017 - 21 h 00 min

    Attention , entre avoir les moyens de battre la Zambie , qui est un vœux cher et battre réellement cette équipe Zambienne, il y a toute une réalité qu’il ne faudrait pas ignorer.
    – Nous sommes début Septembre,
    -nos joueurs reviennent à peine de congé,
    – beaucoup de nouveaux joueurs,avec un nouvel entraineur
    – jouer le 2 en déplacement puis revenir jouer le 5 du même mois c’est éreintant.
    Résultat des courses, ce sont des facteurs de défaites , sans misogynie à l’égard de cette équipe qui mérite mieux.




    0



    1
    Mohamed El Maadi
    30 août 2017 - 17 h 37 min

    J’espère que l’EN fera un bon résultats .J’en veux a la presse sportive Algérienne qui fait tout pour déstabiliser l’équipe national a un certain point que les entraîneurs étrangers ne veulent plus s’engager pour notre pays .
    En faite il y a une mafia arabophone du ballon qui roule pour des haineux comme Madjer et Ali bencheikh le facho .Il faut les entendre sur El Heddaf et cracher leur venins sur les franco Algériens .




    1



    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.