Le New York Times évoque la répression dans le Rif marocain

Maroc New York Times
De l'Europe aux Etats-Unis, la crise du Rif s'internationalise. D. R.

La répression menée par le régime marocain contre les populations de la région du Rif à El-Hoceïma (nord-est du Maroc) a fait, dimanche, l’objet d’un éditorial du journal américain le New York Times, qui a évoqué l’exclusion par l’administration centrale de cette région dans les programmes du développement socio-économique.

«Plutôt que de répondre aux revendications légitimes des manifestants, le royaume a riposté en réprimant le Hirak populaire du Rif et fermé la région aux journalistes. Il a également envoyé des légions de forces de sécurité (…) dans la ville d’El-Hoceïma pour étouffer la contestation», a écrit le quotidien américain.

Soulignant que la répression des manifestations dans le Rif «met en péril la stabilité du pays», le quotidien a levé le voile sur la situation dans une région défavorisée souffrant du manque d’emplois, d’universités, de bibliothèques et d’hôpitaux, en plus de l’exclusion et de l’humiliation imposées aux populations rifaines.

Le mouvement de contestation pacifique s’était notamment amplifié après la mort dramatique, en octobre 2016, du jeune poissonnier de la ville d’Al-Hoceïma, Mohcine Fikri, écrasé par le presse hydraulique d’un camion à ordures en tentant de sauver sa marchandise saisie par la police.

Depuis ce drame, le Hirak prend de l’ampleur et suscite soutien et sympathie avec les populations auxquelles se sont joints des personnalités politiques et des militants de droits de l’Homme. Les contestataires demandent également aux autorités «la libération inconditionnelle de toutes les personnes arrêtées et la satisfaction des revendications légitimes exprimées au profit de la région».

R. I.

Comment (2)

    mas umeri
    29 octobre 2017 - 9 h 36 min

    Il y a des événements graves se déroulent dans le Rif, seulement rien ne filtre de ce qui se passe, les médias français se taisent et les autorités françaises soutiennent la monarchie marocaine pour réprimer les manifestations, comme elles le font au Sahara Occidental. Cette information du New York times est une bonne chose. La vérité doit éclater pour sauver la population du Rif, soumise a des arrestations arbitraires et a la répression.




    0



    0
    Expression
    2 septembre 2017 - 22 h 15 min

    La répression elle et même au Etats Unis ya le FBI qui y veille plus qu’ailleurs




    3



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.