Plus de 9 millions d’élèves rejoignent mercredi les bancs de l’école

élèves
4 373 222 élèves sont attendus dans le primaire, 2 820 172 dans le moyen et 1 222 687 dans le secondaire. New Press

Plus de 9 millions d’élèves répartis sur 26 964 établissements scolaires rejoignent mercredi les bancs de l’école à travers l’ensemble du territoire national, soit plus de 270 000 élèves de plus que l’année dernière. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, donnera le coup d’envoi officiel de la nouvelle année scolaire 2017-2018 à partir de la wilaya d’Ouargla. Le cours inaugural de cette rentrée sera consacré à la citoyenneté environnementale.

L’accent sera mis sur l’éducation comportementale, avec la contribution du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, d’autant que le slogan choisi pour cette année scolaire est «Tous mobilisés pour une école citoyenne et de qualité».

4 373 222 élèves sont attendus dans le primaire, 2 820 172 dans le moyen et 1 222 687 dans le secondaire. Pour ce qui est de l’encadrement pédagogique, la nouvelle année scolaire verra la mobilisation de 36 206 nouveaux enseignants, dont 26 197 enseignants issus de la plateforme numérique, 10 009 enseignants admis lors du concours de recrutement de juin dernier, en sus d’enseignants diplômés des Ecoles normales supérieures et des enseignants titulaires.

Au titre de la politique de l’Etat en matière de solidarité, la ministre de l’Education nationale a appelé au versement de la prime de scolarité de 3 000 DA dans les délais, à l’ouverture des cantines scolaires et à une meilleure prise en charge des enfants aux besoins spécifiques. La rentrée scolaire 2017-2018 sera également marquée par l’amélioration des méthodes d’enseignement du deuxième palier des cycles primaire et moyen (3e et 4e année primaire et 2e et 3e année moyenne), outre la distribution de 70 millions de livres, dont 40 millions nouveaux livres. Un Salon du livre scolaire sera organisé du 5 au 12 septembre à travers l’ensemble du territoire national.

Le ministère de l’Education nationale s’emploiera au cours de cette année scolaire à garantir un enseignement de qualité tout en œuvrant à «améliorer la maîtrise des langages fondamentaux au primaire, à revoir le système d’évaluation pédagogique, outre la généralisation progressive de l’enseignement de tamazight, l’amélioration de la gouvernance dans le système scolaire en poursuivant la numérisation du secteur et la mise en œuvre du programme national de formation en direction de tous les personnels».

R. N.

Commentaires

    MELLO
    5 septembre 2017 - 17 h 26 min

    Effectivement, les élèves rejoindront les bancs de l’école, mais pourquoi faire ? Avoir le savoir ? Savoir lire et écrire ? Lire des livres et des manuels ? Ecrire des lettres , écrire des poèmes ? . Toute la problématique de l’école est dans ce questionnement. Le savoir est combattu dans cette Algérie de mensonges et fraudes, dans cet espace de corruption où les plus instruits sont marginalisés ou poussés à l’exil. Pourquoi rejoindre cette école, peut être pour une garderie pour certains parents qui se débarrassent de leurs progénitures qui représentent un fardeau à la maison, preuve que l’accent sera mis sur l’éducation comportementale ( dixit Mme la Ministre). Si on s’en tient aux chiffres, d’ailleurs le seul critère sur lequel compte notre institution, on remarque que sur 4 373 222 élèves au primaire , seuls arrivent au Lycée 1 222 687 élèves , c’est à dire à peine 30% . Il y a 70 % d’ élèves, âgés de moins de 18 ans, qui se perdent en cours de « route ». Voilà le drame de l’école Algérienne. L’école algérienne ne s’est pas attelée, en ce qui concerne l’enseignement , à la transmission du savoir. L’idéologisation de l’école l’a emporté sur les impératifs de la formation. En fait, s’il y a un constat, un seul, que l’opinion admet volontiers, c’est immanquablement l’échec de l’école algérienne. D’ailleurs, comment cela peut-être autrement quand on sait qu’aucun secteur ne marche ? À vrai dire, la gestion de l’école algérienne est à l’image de la gestion des affaires du pays.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.