Le Conseil des ministres adopte la feuille de route du gouvernement Ouyahia

conseil des ministres
Le Conseil des ministres a adopté aujourd’hui le plan d'action du gouvernement Ouyahia. D. R.

Le Conseil des ministres, présidé par le président Bouteflika, a adopté aujourd’hui le plan d’action du gouvernement. Ce document, explique-t-on, a pour référence le programme du Président de la République. Il s’appuie également sur le nouveau modèle de croissance adopté par le Conseil des ministres en juillet 2016.

Dans un communiqué rendu public en fin d’après-midi, le Conseil des ministres mentionne que le plan d’action s’engage d’abord sur la préservation de la sécurité, de la stabilité et de l’unité du pays et insiste aussi sur la consolidation de la démocratie, y compris par une bonne organisation des élections locales du mois de novembre 2017. Il affirme également la promotion de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance dans tous les domaines de la vie nationale.

Au plan économique, et conformément aux directives du Président de la République, le plan d’action expose, notamment, une politique d’intensification de la croissance grâce à l’amélioration de l’environnement des affaires, à la promotion de l’investissement dans tous les secteurs, au soutien au développement agricole et rural ainsi qu’à la valorisation du développement local. A noter également qu’il conforte la démarche de rationalisation des dépenses publiques et autorise le recours aux financements internes non conventionnels pour faire face, transitoirement, à la crise financière que traverse le pays.

Frappée depuis 2014 par une crise financière, «qui s’annonce durable», selon le plan d’action, l’Algérie enregistre un déficit commercial de plus de 20 milliards de dollars en 2016 et un déficit continu de la balance des paiements. L’Algérie demeure économiquement souveraine grâce aux réserves de change accumulées durant les années passées mais ces réserves fondent sans cesse, passant de 193 milliards de dollars en mai 2014 à 105 milliards dollars en juillet 2017. Au niveau interne, la situation des finances publiques est aussi «préoccupante» car le recul de la fiscalité pétrolière a généré des déficits budgétaires répétés, entraînant la consommation de la totalité de l’épargne du Trésor qui était logée au Fonds de régulation des recettes (FRR), épuisé en février 2017.

Dans le domaine social, le gouvernement poursuivra notamment la réforme du système national d’éducation et de formation ainsi que du système de santé. Il veillera également à la résorption du déficit en logements et à l’amélioration du cadre de vie de la population. Un accent particulier est accordé à la promotion de l’emploi, à la jeunesse et à la culture. La justice sociale et la solidarité nationale demeureront au centre de l’action du gouvernement.

Intervenant à l’issue de l’adoption du plan d’action par le Conseil des ministres, le chef de l’Etat a instruit le gouvernement à l’effet de travailler avec diligence et détermination pour répondre aux attentes de la population, faire progresser le processus de réformes et de modernisation du pays dans tous les domaines, et faire avancer la construction d’une économie de plus en plus diversifiée.

Le chef de l’Etat a également chargé le gouvernement d’accompagner ses efforts d’une communication dynamique afin d’expliquer le sens véritable des réformes qui seront mises en route à l’effet d’y faire adhérer la société, en cette phase où le pays est confronté à de nombreux défis.

S. S.

Comment (5)

    zaatar
    7 septembre 2017 - 7 h 52 min

    Le conseil des ministres a aussi adopté la feuille de route du précédent premier ministre Tebboune qui appliquait aussi le programme du président. et ça a été adopté également à l’assemblée. On attend donc aussi que la feuille de route du nouveau premier ministre soit également adoptée à l’assemblée, même si ce dernier a carrément pris la direction opposée de son prédécesseur, du moins pour les principales actions.




    3



    2
    Mus
    7 septembre 2017 - 0 h 25 min

    « Le Conseil des ministres adopte la feuille de route du gouvernement Ouyahia », cherchez le semblant de surprise. Pouvait il en être autrement pour un conseil des ministres qui a déjà adopté le « plan d’action » du gouvernement Tebboune, pour le désavouer…3 ou 4 mois plus tard! Quel cirque! Peut on se fier a un pareil système? quelle crédibilité lui accorder? aucune.




    4



    2
    Les Égarés.
    6 septembre 2017 - 23 h 13 min

    Dans toutes entreprises , l’entrée d’argent permet le développement dans la stabilité. . Gérer l’Algérie , dans la situation actuelle , sécuriser les frontières , assurer la défense du Pays , la Paix sociale , le logement , infrastructures … tout cela demande une entrée d’argent conciderable !!! .. Seuls les Hydrocarbures procurent la majorité des revenus pour l’Algérie , et un jeu d’équilibriste pour pour gérer la Finance du Pays et la Souveraineté qui en dépend… s’ouvrir aux capitaux étrangers , Fonds d’investissement Étrangers , FMI , et adieu Algérie !!….Reste à industrialiser le Pays , Agriculture et surtout développement du Tourisme intelligent , …mais ce qui freine tout ce développement c’est aussi l’islamisme Wahabites , un outil déstabilisateur qui a ravagé la Libye , Algérie decenie noire , la Tunisie , l’Égypte , Maroc , Syrie…. énormément d’énergie et Milliards sont destinées à sécuriser , reconstruire , un pas en avant et deux en arrière !!! .Le développement se fait dans la sécurité et Stabilité … pourquoi la baisse du prix du Pétrole , qui en est l’acteur , les objectifs de cette baisse dont les Saouds Wahabites /Usa ont été les Maîtres d’oeuvre … avec un baril à 90 $ , 100$ ..!!!!
    Alors que actuellement c’est 48 $ environ ?
    Malheureusement l’Algérie est trop dépendante des Hydrocarbures et les ennemis de l’Algérie , Iran , Russie , Venezuela…le savent et boursicottent !!!
    À mon avis si bien Mr Sellal , Ouyahia , ou un autre , font se qu’ils peuvent pour l’intérêt de l’Algérie avec les moyens dont ils disposent . .Gérer l’Algérie dans une Géopolitique mondiale , surtout Moyen Orient /Afrique est difficile et de voir notre Pays traverser ces huit dernière années les turbulences sécuritaires , Printemps dit Arabe , Terrorisme d’Etats Usa , Gb , France Hollande Fabius , Saouds Wahabites , Israël , Erdogan Turquie , Daesh , Qatar Frères dit Musulmans Wahabites , …ces États Terroristes ont tout fait pour couler l’Algérie après la Libye…donc soyons heureux et merci aux Dirigeants Algériens , Anp , Drs , peuple Algérien d’avoir déjoué les complots de l’extérieur ! …demandez aux Syriens , Libyen , Irakiens , Tunisiens , …! …Yémen…! …l’Outil du sous développement est l’islamisme Wahabites instrumentalisé par l’Occident Sionistes et Harkis du Golf /Erdogan le Sultan Frères dit Musulmans…et c’est ça le problème majeur en général….. . l’Algérie à tenue bon , le pire danger pour l’Algérie est cet Pseudo Islamisme Wahabisme qui gangrène la Société et non pas Mr Ouyahia , ou Sallal , ou le Gouvernement …certe la corruption existe , mais n’est pas un danger fondamental tel que le cancer Wahabisme source du Terrorisme , le biberon du Terrorisme aux mains d’États Étrangers ou Arabes du Golf…. Soyons attentifs , et Unis derrière l’Etat Algérien , car les Hyènes rôdent …. Harkis ou Patriotes , le choix de chacun .




    3



    2
    Azegagh
    6 septembre 2017 - 20 h 48 min

    …. »Le Conseil des ministres adopte la feuille de route du gouvernement Ouyahia » …. evidemment ! Ce n’est pas un scoop !!! Cher S.S , vous auriez juste dû titré : « la feuille de route de Ouyahia est passé comme un lettre à la poste » et on aurait tout compris et très vite !




    6



    1
    Mohand
    6 septembre 2017 - 20 h 32 min

    Cale fait 18 ans qu’ils sont au pouvoir, à part les immeubles et routes construite pour les entreprises étrangères et ceux qui gravitent autour du clan, il n’y a eu aucune avancée économique.
    Nous avons dégringolé partout et ce n’est pas pour noircir le tableau.
    C’est l’échec chronique dans tous les domaines de la vie, les programmes q’ils nous pondent chaque jour n’ont d’autre but que de régresser, c’est comme avec les pseudo savants musulmans qui se prennent pour des dieux en hurlant à longueur de journée le vomi puant et écœurant.
    Ils nous servent l’inutile et nous retirent l’essentiel…




    6



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.