Le TAS de Lausanne décline sa compétence pour statuer sur l’appel du RC Relizane

Par cet appel, le RC Relizane espérait retrouver la Ligue 1. D. R.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS), basé à Lausanne (Suisse), a annoncé mardi soir dans un communiqué qu’il déclinait sa compétence pour statuer sur l’appel déposé par le RC Relizane (Ligue 2 algérienne de football), qui espérait récupérer trois points que lui avait défalqués la Ligue de football professionnel (LFP) au début de la saison dernière pour non-paiement de salaires de ses anciens joueurs. «Le TAS a décliné sa compétence pour statuer sur l’appel déposé par le RC Relizane. (…) En juillet 2017, le RCR a déposé un appel au niveau du TAS contre une décision rendue par le Tribunal algérien de règlement des litiges sportifs, le 26 octobre 2016, déclarant irrecevable sa demande d’arbitrage», écrit l’institution internationale sur son site officiel.

Le RCR, qui a terminé 14e au classement du précédent exercice de Ligue 1, synonyme de relégation, a espéré récupérer trois points et ainsi éviter le purgatoire. Le Rapid a terminé à égalité de points avec l’USM El-Harrach, qui ne doit son salut qu’à un meilleur goal average à la fin de la phase aller.

La direction relizanaise est parvenue par la suite à s’acquitter de toutes ses dettes dans ce registre, mais sans que cela ne lui permette de récupérer les points retirés. «La formation du TAS en charge de cette affaire a entendu les parties au sujet de la compétence du TAS lors d’une audience qui a eu lieu au siège du TAS à Lausanne le 4 septembre 2017. (…) La sentence motivée, qui sera notifiée aux parties dans les prochaines semaines, mettra en exergue les raisons à l’appui de la décision de la formation», conclut le TAS.

Malgré leur retour en force en cours de championnat de la saison passée, les Relizanais avaient fini par perdre leur place dans la cour des grands, faisant ainsi les frais de la défalcation de six points en raison du forfait déclaré lors de la première journée du championnat face au NAHD et aussi le non-paiement des salaires d’anciens joueurs qui ont recouru à la Chambre de résolution des litiges (CRL) pour être rétablis dans leurs droits.

Lors de la 1re journée de la Ligue 2, disputée le 25 août dernier, le Rapid de Relizane a été tenu en échec à domicile face à la JSM Béjaïa (3-3).

R. S.

Commentaires

    archer31
    6 septembre 2017 - 20 h 29 min

    Comme toujours les 2 poids et 2 mesures.
    Pourquoi cette année la FAF a permis aux clubs défaillants de différer leur régularisation au 31/12/2017?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.