Une source sûre dément l’arrestation de certains «proches» de Tebboune

enquête Tebboune
L'ex-député RND, Omar Alilat, derrière le frère du Président au cimetière d’Al-Alia. New Press

Par Hani Abdi – Contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias, algeriepatriotique a appris de sources sûres qu’aucun proche de l’ex-Premier ministre Abdelmadjid Tebboune n’a fait l’objet d’arrestation. Ni ses proches collaborateurs ni des hommes d’affaires qui lui seraient proches.

Nos sources assurent que ce qui a circulé ces derniers jours par certains sont de fausses informations qui n’ont aucun fondement. Depuis quelques jours, des informations rapportées par certains médias électroniques et largement partagées sur les réseaux sociaux font état de plusieurs enquêtes visant des cadres et hommes d’affaires proches de l’ex-Premier ministre. Des enquêtes sur des affaires de passe-droits, conflits d’intérêts et de trafic d’influence.

Il est à rappeler que de fausses informations du même genre ont circulé sur Abdelmalek Sellal et des ministres de son gouvernement au lendemain de son limogeage à la tête du gouvernement. Ces dernières années, beaucoup de fausses informations circulent sur, notamment, les réseaux sociaux et sont parfois même reprises et traitées par des journaux sans qu’elles soient vérifiées.

Selon nos sources, ni Abdelmadjid Tebboune ni ses collaborateurs ne sont dans le viseur de la justice ni même des hommes d’affaires cités par certains médias. Une autre source assure que le remplacement d’Abdelmadjid Tebboune par Ahmed Ouyahia n’a rien d’exceptionnel. «Le chef de l’Etat peut nommer et dégommer son Premier ministre quand il veut, conformément aux dispositions constitutionnelles pour diverses raisons. C’est l’une de ses prérogatives et missions», souligne une autre source pour laquelle le limogeage d’un Premier ministre n’est pas «une descende aux enfers».

Pour étayer ses propos, il rappelle qu’Ahmed Ouyahia a été limogé trois fois du poste qu’il occupe actuellement. Selon lui, «rien ne dit qu’Abdelmadjid Tebboune n’occupera pas d’autres fonctions à l’avenir». Comme d’ailleurs Abdelmalek Sellal. «Quand on reste fidèle au Président, tout est encore possible», conclut notre source, assurant qu’Abdelmadjid Tebboune demeure un fidèle soutien au chef de l’Etat.

H. A.

Comment (15)

    MELLO
    12 septembre 2017 - 15 h 10 min

    Qu’est ce qui empêche Mr TEBBOUN de démentir lui cette rumeur ? Mais en Algérie, la mise en scène d’un spectacle n’a pas de fin. Une rumeur, oui la rumeur a été de tout temps le ballon de sonde de ce système mafieux qui lorgne de la scène comment les spectateurs , que nous sommes, réagissent. Lorsque le pouvoir échappe au peuple , toutes les règles mafieuses sont mises en place afin de faire tanguer le bateau Algérie.
    Vous écrivez  » Le chef de l’Etat peut nommer et dégommer son Premier ministre quand il veut  » . Quand il veut , mais pas lorsque la situation le veut, voilà le socle d’un régime fortement centralisateur, c’est carrément la privatisation des institutions.




    0



    0
    A3zrine
    12 septembre 2017 - 14 h 15 min

    Continuons avec la rumeur. Qui serait derrière cette arrestation ? En premier moi je citerai Haddad et sa bande




    1



    0
    3ich tasm3a
    12 septembre 2017 - 13 h 41 min

    «rien ne dit qu’Abdelmadjid Tebboune n’occupera pas d’autres fonctions à l’avenir», BIEN VU et confirmé par les pratiques du sérail.
    Pour abonder dans les rumeurs, et rien ne dit qu’elles ne sont pas fondées vu les pratiques roublardises de nos gouvernants, il parait que la mise à l’écart brutale de Tebboune est une mise en scène destinée à en faire un martyr et un héro populaire anti-corruption, certain vont jusqu’à faire un parallèle avec feu Boudiaf. Ils ont rappelé Ouyahia pour une mission impopulaire et à haut risque et en 2019 ils nous ressortiront Tebboune du chapeau pour lui confié la présidence.




    4



    1
    Anonyme
    12 septembre 2017 - 13 h 40 min

    depuis 62 qu ils racontent des mensonges au peuples algériens et ils chantent un nationalisme bidon jusqu au jours ou les algériens découvrent que saadani, sellal, ouyahia,bouchouareb, khelil, haddad… et le reste s’étaient installes a l étranger et particulièrement en France et avaient assure l avenir de leurs enfants et gonflé leurs comptes partout dans le monde !
    la rupture est consommee entre le peuple et le pouvoir et labstentionnisme aux élections est une réponse cinglante aux pouvoir ! allah yester el bled




    2



    1
    صالح/لجزائر
    12 septembre 2017 - 8 h 04 min

    (( il n’y a pas de fumée sans feu )) . les Algeriens se sont habitues à ces pratiques mafieuses , et à se passer des explications de démentis appris de sources sures .




    6



    2
    Felfel Har
    11 septembre 2017 - 21 h 34 min

    La rumeur? Ah la rumeur! « Le plus vieux média du monde » selon Jean-François Revel (philosophe, journaliste et écrivain). C’est une arme létale qui part de nulle part et qui vise tout le monde. Quand on est victime de la rumeur, on est condamné sur la place publique sans jamais avoir été jugé. Seuls les lâches y ont recours! L’anonymat est leur complice. Ne l’appelle-t-on pas autrement, Radio-Trottoir ou Radio-Caniveau pour bien faire ressortir le niveau de ses promoteurs. Ceux qui lui prêtent une oreille attentive sont des sots qui ne sont pas capables de réflêchir, de réserver leur jugement, et de faire la part des choses. Un peu de logique, de bon sens, de rationalité leur permettraient de mieux comprendre les intentions des créateurs de ce virus. Les médisants ne se tairont que lorsqu’ils auront compris qu’ils prêchent dans le désert et que personne ne les écoute. Ce ne sont que des ventilateurs pestilentiels voués aux enfers.




    9



    1
      Assirem
      12 septembre 2017 - 11 h 36 min

      Pourquoi ce ne sont pas les personnes concernées qui veillent à démentir ces fausses informations et qui traduisent les diffamateurs devant les tribunaux pour diffamation. Comme ça, les gens vont penser à deux fois avant de publier des informations fausses?




      6



      0
        Felfel Har
        12 septembre 2017 - 13 h 08 min

        Celà va sans dire! Merci pour cette contribution. Un proverbe de chez nous ne prêche-t-il pas « Il faut suivre le menteur jusqu’à sa porte »? Salutations!




        5



        0
    difou.guery
    11 septembre 2017 - 19 h 57 min

    Q ES que on est bien quant en est frère du président on fait ce q on veut quant on veut aucun souci tu es en adoration t a les pieds qui ne touchent plus le sol




    9



    7
    Le Patriote
    11 septembre 2017 - 19 h 25 min

    Pourtant la rumeur est plausible. Les « hommes d’affaires » de Tebboune font de l’ombre aux autres. Ils pourraient donc être poursuivis pour » exercice illégal du chkaraïsme », domaine ultra réservé et ultra protégé.




    6



    11
    karimdz
    11 septembre 2017 - 19 h 19 min

    Ah la rumeur d’Alger qui court et qui en général s avère infondé. Cela n empêche pas certains torchons d en rajouter et de mettre de l huile sur le feu, à croire qu ils ont pour rédacteur en chef, une certaine ordure : benne hl !




    6



    3
    El Kenz
    11 septembre 2017 - 19 h 19 min

    L’ Algérie est devenue une plate forme de mensonges par la grâce d’ une certaine presse qui n’a pour déontologie que l’ aspect commerciale. Beaucoup de canards préfèrent ouvrir leurs « Unes » ,en gros et en gras, pas par une info vraie ,correcte et vérifiable , mais par le sensationnel (invérifiable et douteux) parce que ça rapporte plus à leurs caisses que la vérité. La presse Marocaine , sa consœur française et les labos anti -Algérie se nourrissent des mensonges que leur livre au quotidien notre presse gratuitement pour qu’ils en fassent ensuite une vérité même démenti après. Une certaine presse « Algérienne » n’a jamais servi le pays, elle n’ a fait que le livré aux chiens pour une histoire qui relève du passé, mais qu’elle recycle au présent pour.des considérations régionalistes.




    9



    3
      Mohand
      12 septembre 2017 - 22 h 31 min

      Sans cette presse libre que vous accusez, vous ne serez pas entrain d’écrire des méchancetés gratuites cher ami, vous avez l’air d’avoir oublier que des dizaines voir plus de journalistes sont morts (à moins que vous vous réjouissiez, ce qui semble bien le cas) pour la liberté qu’apparemment vous seul connaissez les contours.
      la presse international n’a pas besoin de notre presse pour distiller son venin sur nous, elle le faisait déjà avant.
      Notre presse n’a pas le monopole du mensonge, mais c’est devenu une qualité mondialement reconnue.
      En dehors de notre presse, je vous invites si vous ne le faites pas à lire la presse des autres pays ou le mensonge se voit comme le nez au milieu de la tête, j’en suis persuadé que quatre vingt pour cent des lecteurs prennent pour vérité même s’ils savent que c’est du mensonge, ça s’appelle de la manipulation de masse.




      0



      0
    elkhayam
    11 septembre 2017 - 18 h 23 min

    Quelle source sûre ? Sahihe Ouyahia et Ould Abbas?




    5



    0
    Le Patriote
    11 septembre 2017 - 18 h 08 min

    Pourtant la rumeur est plausible. Les « hommes d’affaires » de Tebboune font de l’ombre aux autres. Ils pourraient donc être poursuivis pour » exercice illégal du chkaraïsme », domaine ultra réservé et ultra protégé.




    6



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.