L’Algérie abritera la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle en 2020

Algérie
Mourad Medelci. New Press

La 4e assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle a donné son accord pour que la 5e assemblée générale prévue en 2020 se tienne en Algérie, a indiqué jeudi un communiqué du Conseil constitutionnel. Tenue du 11 au 14 septembre à Vilnius (Lituanie), la 4e assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle, qui regroupe 110 cours et conseils constitutionnels, a été consacrée au thème «L’Etat de droit et la justice constitutionnelle dans le monde moderne», a précisé la même source.

Les participants ont abordé les différents concepts de l’Etat de droit, les nouveaux défis pour l’Etat de droit et le rôle de la justice constitutionnelle dans le renforcement de la primauté du droit, a ajouté le communiqué.

Lors de cette rencontre, le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, a évoqué les efforts de l’Algérie en la matière, notamment à la lumière de la récente révision de la Constitution. L’Algérie est membre du bureau de cette organisation mondiale pour un mandat de six ans en sa qualité de pays hôte de la prochaine assemblée générale.

R. N.

Comment (15)

    un algérien
    17 septembre 2017 - 13 h 54 min

    De toutes façons tu n’y seras plus au conseil constitutionnel ya Medelci car tu seras dégagé de ce poste et de tout autre poste cad foutu à la porte et personne ne te regrettera.




    1



    0
    assirem
    16 septembre 2017 - 13 h 38 min

    Mdr !!!!! un pays en voie de développement depuis 1965 un modele pour l humanité toute entiere . prenez de la graine pauvres sud coreens ,sud africains ,bresiliens. et meme les habitants du Bouthan .Mr Medelci vous ne pourrez jamais écrire ni même dire un verbe tout simple j atteste car hélas vous ne les avez pas .




    4



    0
    uzerus
    16 septembre 2017 - 5 h 47 min

    faut esperer que le pouvoir algerien saura enfin ce que le mot justice veut dire!!!!!!




    3



    0
    séhab
    15 septembre 2017 - 18 h 12 min

    à l’occasion de cette conférence MR Medelci il va leurs expliquer l’article 102 de la constitution qu’il à voté lui même et pourquoi il n’est pas applicable en Algérie?




    12



    0
    anonyme
    15 septembre 2017 - 17 h 39 min

    je ne sais pas quand es ce que l’Algérie abritera une conférence internationale sur les investissements.On a marre des conférences qui ne rapportent rien au pays.




    9



    1
    Salah Arbouche
    15 septembre 2017 - 17 h 37 min

    Po, po, po ,poh , « notre » Mourad Medelci a réussi a faire réunir la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle en 2020 , à Alger ! Finalement dégourdi ce Mourad, celui qui n’a pour unique fonction que d’être au chevet du brizidène et de ne jamais dire un seul mot aux citoyens algérien, ou de donner un quelconque avis sur les médias algériens depuis sa nomination au Conseil Constitutionnel, lui qui pourtant n’a pas eu une attaque du type AVC !!???




    10



    0
    Anonyme
    15 septembre 2017 - 17 h 15 min

    Enfin un domaine ou notre expérience est reconnue mondialement . En effet qui comme nous a autant changé la constitution. Merci monsieur Medelci pour avoir aussi bien représenté l’ oeuvre de Bouteflika.




    15



    0
    mzoughene
    15 septembre 2017 - 13 h 36 min

    L injustice veut la caution de la justice internationale ? si d ici la notre constitution aurait ete aménagée et notre injustice degagee et ce medelci chez frantz fanon a blida ! le TPI vous tient a l oeil vous et vos sbires ! allah yester el bled




    11



    0
      Robocop
      15 septembre 2017 - 19 h 27 min

      Le ridicule ne tue pas.Après l’Arabie Saoudite à la commission des droits de l’homme de l’ONU,voilà Medelci,qui ne sait pas compter jusqu’à 102, à la tête de la conférence sur la justice constitutionnelle.C’est une situation tragi-comique ! Medelci doit d’abord nettoyer devant sa porte avant de disserter sur le droit constitutionnel qui est totalement bafoué dans son pays.




      14



      0
    Med
    15 septembre 2017 - 11 h 06 min

    Non je rêve , le loup qui veut être berger !




    12



    0
    Lghoul
    15 septembre 2017 - 7 h 11 min

    Après avoir violé la constitution de son pays 2 fois en augmentant le nombre de mandats, on voudrait « organiser une conference mondiale sur la justice constitutionelle » ! Les « visiteurs » doivent se marrer a en mourir.




    15



    0
    selecto
    15 septembre 2017 - 0 h 24 min

    C’est la meilleur celle là !




    15



    0
    Felfel Har
    14 septembre 2017 - 20 h 21 min

    Laissez-moi deviner! Le guest speaker, la star du jour sera notre Medelci, le Manitou, l’Über du droit constitutionnel. Il est malheureux de relever que le ridicule ne tue jamais. Ils (lui et ses acolytes, membres de la garde rapprochée) se disent audacieux, je les crois fous! Ya Allah, ait pitié d’eux, ils n’ont pas leur raison! « Ejusdem farinae » Expression latine qui signifie qu’ils sont de la même farine, pour parler de personnes partageant les mêmes vices, les mêmes tares et défauts.




    17



    0
    Anonyme
    14 septembre 2017 - 19 h 47 min

    C’est un choix judicieux. Car comment amener les pays anti-démocratiques à reconnaître leurs erreurs si ce n’est les mettre devant leurs responsabilités et en organisant chez eux une telle conférence ! Les juristes de la CMJC ne sont pas dupes et prennent Medelci à son propre jeu.




    13



    0
    elhadj
    14 septembre 2017 - 19 h 22 min

    des cas d école en la matiere ne manqueront pas d être enseignes par notre institution actuelle qui veille a l application des loi et de la constitution




    9



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.