Algérie-UE : les relations économiques en examen

Algérie-UE
John O'Rourke, chef de délégation de l'UE en Algérie. D. R.

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a évoqué une approche diversifiée dans la relation entre l’Algérie et l’Union européenne (UE) lors d’un entretien qu’il a eu mercredi avec le chef de délégation de l’UE en Algérie, John O’Rourke, a indiqué jeudi un communiqué de ce ministère.

«Le ministre a plaidé en faveur d’une approche diversifiée dans la relation entre l’Algérie et l’Union européenne qui prend en considération l’apport de notre pays pour assurer la sécurité d’approvisionnement énergétique de l’UE», a précisé la même source.

Par ailleurs, cette rencontre a permis d’examiner «l’état de la coopération économique entre l’Algérie et l’UE et les attentes de chacune des deux parties et leurs visions sur son renforcement», ajoute le communiqué. Les deux parties ont ainsi abordé la question de la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et ‘UE et ses retombées sur l’économie nationale ainsi que l’évaluation des programmes de coopération financière et technique en cours de mise en application, ajoute la même source. Dans ce cadre, M. Yousfi a mis en exergue «l’importance de l’accompagnement de l’UE, notamment, dans les domaines de la formation des cadres du secteur et de la mise à niveau des entreprises en Algérie afin de rééquilibrer les relations de partenariat entre les deux parties, après plus de dix ans de mise en œuvre de l’Accord d’association signé avec l’UE», a noté le communiqué.

R. E.

Comment (2)

    Anti maghreb Marocain !!
    17 septembre 2017 - 12 h 35 min

    Comment l’Algerie va t’elle se faire manger cette fois ci ???




    0



    0
    Anonyme
    14 septembre 2017 - 19 h 34 min

    Que du charabia.
    Ce qu’ils disent ou rien du tout c’est du pareil au même.
    Bah bah bah bah bah bah.




    1



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.