Le brent à plus de 56 dollars jeudi à Londres 

pétrole
La faiblesse du dollar fait augmenter les prix du Brent. D. R

Les cours de l’or noir perdaient légèrement en valeur jeudi en cours d’échanges européens, après leur hausse de la veille, affectés par la vigueur du dollar.

A la mi-journée, le baril de brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 56,12 dollars sur l’InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de mercredi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, cédait 20 cents à 50,49 dollars.

Des commentaires jugés optimistes mercredi de la Réserve fédérale américaine (FED) à propos de l’économie américaine ont donné un coup de pouce au billet vert, ce qui a fait redescendre le pétrole de ses sommets, ont observé les analystes. La hausse du billet vert rend plus onéreux et donc moins attractifs les achats d’or noir libellés dans la devise américaine pour les investisseurs munis d’autres devises.

Les cours du pétrole restaient tout de même proches d’un plus haut en plus de cinq mois pour le brent (56,48 dollars le baril mercredi) et en quatre mois pour le WTI (50,79 dollars jeudi). En outre, les cours du pétrole avaient été soutenus mercredi par la publication du rapport hebdomadaire sur le niveau des réserves de pétrole aux Etats-Unis, car s’il a fait état d’une hausse plus forte qu’attendu des réserves de brut lors de la semaine achevée le 15 septembre, les stocks d’essence et de produits distillés ont fortement baissé. «La forte hausse des stocks de brut a pu être balayée car elle a été mise sur le compte de perturbations» liées aux récents ouragans ayant frappé les Etats-Unis, ont souligné des analystes.

R. E.

Comment (2)

    nono
    22 septembre 2017 - 12 h 18 min

    ce petrole est une drogue pour les Algeriens. Arretons d etre obsede par le prix du petrole, il ne va pas sauter a $100 parce que on est desespere. Pensons a ameliorer notre sort de victime.




    1



    0
    anonyme
    22 septembre 2017 - 8 h 48 min

    Prudence budgétaire, austérité sévère dans les dépenses étatiques, et réduction drastique des importations Soulagent les déficits, les charges, et les déséquilibres sur l’économie algérienne dépendante largement De l’étranger, et plus particulièrement de l’Europe (France monopoliste néo-colonialiste, Espagne, Italie, Allemagne,Belgique, Grande Bretagne,…, Ainsi que de l’Empire du Milieu, la surpuissante Chine




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.