Le FFS dénonce la candidature de l’«assassin» de Mécili à Béjaïa

Mécili FFS
Ali Mécili. D. R.

Par Sonia Baker – Dans un communiqué rendu public aujourd’hui et signé par le premier secrétaire, Mohamed Hadj Djilani, le FFS dénonce la candidature de l’assassin présumé d’Ali Mécili dans une commune à Béjaïa. «Le 7 avril 1987, Ali Mécili, ex-officier de l’ALN, avocat et compagnon de lutte de Hocine Aït Ahmed, artisan du rapprochement et du dialogue entre Algériens pour la construction d’une alternative démocratique à la dictature, était assassiné à Paris par Abdelmallek Amellou, un proxénète et homme de main du régime», lit-on dans ce communiqué.

Pour le plus vieux parti de l’opposition, «ce crime d’Etat est resté à ce jour impuni à cause de la raison et de la collusion des deux Etats, algérien et français, dans l’obstruction à la justice et la consécration de l’impunité». «Aujourd’hui, atteste ce parti, l’assassin de Mécili conduit la liste du RND aux prochaines élections locales, dans la commune d’Aït R’zine (Béjaïa).»

L’information, qui a été donnée par le chef du groupe parlementaire du FFS lors de son intervention sur le plan d’action du gouvernement Ouyahia, vient d’être confirmée par le responsable de wilaya du RND dans un quotidien national. Pis, le responsable du parti d’Ouyahia prend la défense du criminel, s’insurge le FFS, qui dénonce «avec la plus grande fermeté cette consécration du crime et de l’impunité».

La formation de feu Hocine Aït Ahmed affirme qu’elle «continuera inlassablement à se battre aux côtés de la famille Mécili jusqu’à ce que justice soit rendue à notre camarade». «Pour le FFS, l’assassinat d’Ali Mecili est un crime imprescriptible», conclut le communiqué.

S. B.

Comment (24)

    MELLO
    25 septembre 2017 - 16 h 22 min

    « J’aurais pu mourir hier sous les balles des soldats de la colonisation, je meurs aujourd’hui sous des balles algériennes dans un pays que l’ironie de l’Histoire a voulu que je connaisse après l’avoir combattu les armes à la main. Je meurs sous des balles algériennes pour avoir aimé l’Algérie ».
    Ces mots ont été écrits par l’avocat Ali Mécili, bien avant son assassinat à Paris le 7 avril 1987 sur ordre du pouvoir algérien. Ces mots nous saisissent par ce qu’ils révèlent de sa clairvoyance et de sa lucidité, lui qui a combattu, avec Hocine Aït-Ahmed, pour la démocratie et le respect des droits de l’Homme.
    Oui, Ali est mort à Paris sous des balles algériennes pour avoir aimé l’Algérie, Que justice lui soit un jour rendue dans un pays fidèle à ses valeurs.




    0



    0
    ZORO
    25 septembre 2017 - 10 h 41 min

    Allez y!! ou etes vous commentateurs ?? C est une grande tbahdila entre vous, les arabo musulmans auront un peu de répit en ce mois de septembre.




    0



    0
      MELLO
      25 septembre 2017 - 16 h 28 min

      Pour que l’Etat soit de nouveau l’incarnation des rêves d’un peuple et le garant de la défense de ses intérêts… Pour qu’il ne soit plus ce cauchemar qui fait fuir par milliers nos jeunes. Et les moins jeunes… Il est utile, voire vital de préciser certaines choses. Chaque lutte renvoie au contexte historique et à l’environnement international qui sont les siens. Il s’agit d’être clair sur les combats à mener aujourd’hui.




      0



      0
    yugarithen
    25 septembre 2017 - 0 h 44 min

    Bravo au FFS d’avoir dénoncé ce criminel et d’avoir démasqué ce parti mafieux qui se nourrit du sang des patriotes . la population de Ait R’zine doit se mobiliser comme un seul homme pour barrer la route à ce criminel . à travers cette dénonciation, le peuple Algérien saura, encore une fois de plus, sur tous les crimes politiques commis aussi sous le règne de Bendjedid qu on veut nous présenter comme un homme de paix et démocrate.




    3



    1
    Nasser
    24 septembre 2017 - 23 h 17 min

    André Mécili.




    0



    3
      Non à l'Etat arabe
      25 septembre 2017 - 9 h 06 min

      Oui. C’est son choix et il faut le respecter. Ce n’est pas à la Oumma baathfln à choisir son nom et sa religion!




      1



      1
    ZORO
    24 septembre 2017 - 22 h 54 min

    Vous m attaquiez un par un en me disant. ya el faux arbi ,ya elmaroki, ya el mokoko, ya el berbere qui ne se connait pas. L occasion m est offerte ,je prend ma revanche , je vais vous mettre dans deux sacs différents et bien distincts , l un GRAND et lautre PETIT et boom ! je vais vous faire cogner la tete jusqu a etourdissement. MON humour n est ni grand ni petit il es Wassat. SIGNE ZORO …..Z…




    2



    6
      MELLO
      25 septembre 2017 - 16 h 13 min

      « J’aurais pu mourir hier sous les balles des soldats de la colonisation, je meurs aujourd’hui sous des balles algériennes dans un pays que l’ironie de l’Histoire a voulu que je connaisse après l’avoir combattu les armes à la main. Je meurs sous des balles algériennes pour avoir aimé l’Algérie ».
      Ces mots ont été écrits par l’avocat Ali Mécili, bien avant son assassinat à Paris le 7 avril 1987 sur ordre du pouvoir algérien. Ces mots nous saisissent par ce qu’ils révèlent de sa clairvoyance et de sa lucidité, lui qui a combattu, avec Hocine Aït-Ahmed, pour la démocratie et le respect des droits de l’Homme.




      0



      1
        Nasser
        25 septembre 2017 - 19 h 02 min

        Vous affirmez «bien avant son assassinat à Paris le 7 avril 1987 sur ordre du pouvoir algérien. » alors qu’il n’y a à ce jour aucune preuve. Il n’y a aucune preuve à ce jour et vous n’en avez aucune ! Vous ne faites que le perroquet de ce que vous avez dû lire ou entendre tout en suivant idiotement la propagande du FFS à la veille d’élections locales. Déposez une plainte si vous en avez-vous ou vos semblables au lieu de faire du bavardage! Sinon mieux vaut se taire que de débiter des conneries! Vous vous permettez des diffamations sans éléments de preuves dans un pays qui a voulu être « temporairement » permissif et tolérant; la preuve !




        0



        0
    Nasser
    24 septembre 2017 - 21 h 48 min

    Ce FFS n’a rien à faire, n’a plus d’arguments, n’a pas de programme, n’a pas de cadre compétents! Il sombre dans l’oisiveté, la paresse! Ce n’est plus un parti, mais un ramassis de bluffeurs, de bavards, de paresseux dont-il n’y a aucune différence avec les commères des quartiers populaires!
    Comme par hasard il découvre des choses la veille des élections ?!….comme toujours!




    3



    1
    ZORO
    24 septembre 2017 - 21 h 46 min

    El hamdoulilah la deboire kabylo kabyle se devoile a grand jour. , c est ce que j ai entendu dire depuis que
    j etais gosse votre malheur est entre vous , cessez d inculper les arabes on va se reposer et assister a votre duel ,le vainqueur sera a son tour vaincu par l autre tribu qui reste aux aguets ,les ARABES avaient raisons de dire de vous el kabail (les tribus). Ceci est dédié Au NUMIDE rescape de la NUMIDIE. SIGNE.ZORO. Z….




    2



    7
      Moh
      24 septembre 2017 - 23 h 16 min

      Quand on est Algérien on se définit pas comme Berbère ou Arabe mais en Algérien tout simplement et défendre les causes justes comme les causes palestinienne et sahraouie ainsi que les intérêts géostratégiques de la Nation algérienne.

      Ni UMA, ni Tamazgha ni Union de l’Afrique du nord, l’Algérie avant tout.




      5



      1
    lhadi
    24 septembre 2017 - 21 h 12 min

    Comment appelle-t-on un homme condamné par la cour des comptes pour avoir détourné des milliards en devises ?

    Comment appelle-t-on un homme condamné pour divulgation de secrets au profit d’une puissance étrangère?

    Et pourtant , pour ne citer que ces deux là, l’un est devenu Président de la république algérienne et l’autre Président de la plus grande compagnie pétrolière algérienne.

    En disant cela, ce n’est pas pour me faire passer pour meilleur, moi qui aime mon pays comme mes parents.

    Je cherche, plutôt, dirais je, à oeuvrer à une insurrection des consciences afin que cette république de copains et de coquins, qui obère toute réussite de développement politique, économique, social et culturel, devienne une histoire ancienne.

    Tel est le problème central qui doit nous occuper.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    13



    4
    hamedani
    24 septembre 2017 - 20 h 21 min

    Un mépris et surtout une autre provocation pour le peuple kabyle. Le régime sait bien qu’Ali Mecili, compagnon d’Aït Ahmed et de Saïd Sadi ainsi que de Ferhat Mehheni, occupe une place importante dans les cœurs des kabyles. C’est pour cette raison qu’il a présenté le criminel, qui n’a jamais été jugé; à Vgyaet. Abdelmalek Ameloul a été arrêté en 1987 par la police Française pour avoir tiré sur l’avocat du FFS, Ali Mecili, à Paris. Il a été extradé vers Alger par les autorités Françaises à la demande de Chadli Bnedjedid.




    6



    4
    boudissa
    24 septembre 2017 - 20 h 17 min

    Tous ces tueurs et égorgeurs sont reçus au palais présidentiel et dans les salons des généraux pour services rendus ou pour mieux nous briser: madani mezrag, belmokhtar, malek ameloul, hassan hattab,…
    Toutes ces sbires ont été programmés par les forces occultes ténébreuses et morbides du drs pour semer le chaos partout, soit en mission commandée pour assassiner, liquider, commettre des attentats, créer la psychose ( avec les gia créés et pilotés depuis alger pour supplanter l’ais avec d’illustres agents du drs: zitouni, zouabri,…).
    De nouvelles étapes ont été franchies avec la réintégration de certains dans la société, des opérations terroristes extérieures pour d’autres, des missions commandos pour d’autres, des liquidations dans la société civile pour d’autres.
    Heureux les martyrs qui n’ont rien vu !




    4



    1
    mzoughene
    24 septembre 2017 - 19 h 29 min

    AUX MILITANTS DU FFS SI VOUS ÊTES DES ARGUEZS BOYCOTTEZ CES ÉLECTIONS PUISQUE VOUS DITES QUE DES ASSASSINS D UN DE VOS MILITANTS EST TÈTE DE LISTE !




    5



    0
      Nasser
      24 septembre 2017 - 22 h 37 min

      Boycotter??
      Ce sont des hypocrites et des menteurs! Ils ne savent rien faire que diffamer, faire diversion et injurier à longueur d’année. Parce qu’il n’ont que ça comme programme. Sachant qu’ils seront perdant devant un concurrent leur seul argument est de l’empêcher de se porter candidat! C’est ça le FFS! La différence avec les intégristes est que ces derniers sont plus politiciens et plus patients !




      1



      3
        MELLO
        25 septembre 2017 - 16 h 26 min

        Quand on entend des CITOYENS faire officiellement des procès en patriotisme à notre jeunesse, nous avons le devoir de leur rappeler, d’une part, quels étaient les principes fondateurs de l’Etat algérien et d’autre part, combien ils les ont bafoué !! Et combien ils continuent quotidiennement de les bafouer !!




        0



        0
    massinissa
    24 septembre 2017 - 19 h 11 min

    Je l’ai connu en personne. C’est la revolution humaine faite personne. Il vous donnait sa veste si vous aviez froid, en detresse son sourire vous mettait la joir et aimait la vie outre les biens. Depuis j’ai compris que l’Algerie est sous occupation par le feodalisme neo-othoman, installé par De Gaulle. Cher André, je te dédies mes luttes, mes larmes. Ceux qui ont connu des hommes comme lui savent qu’il y a des etincelles qui ralument le monde. Merci pour ton sourire qui ne quittera plus, que je garde comme une bouée de sauvetage pour les moments dures que la vie me reserve.

    Quant à ceux qui mis fin à tes jours, ils doivent savoir que ton message culturel est en phase avec cette nouvelle géneration qui a su conjuguer modernité et authenticité. On peut tuer un homme mais jamais les idées. Ar thimlilith Agma…




    3



    1
    Rayés Al Bahriya
    24 septembre 2017 - 17 h 57 min

    Dialogue entre Algériens?…
    Qui a assassiné les maquisards de 1963 à 1965.? C’est votre homme de main Ben Bella ….
    Oui Ait Ahmed avait trahi les Chouhada…
    Il avait livré les moussabilate aux sbires de la police POLITIC des ben bella et ses agents égyptiens….
    Les femmes veuves… vivent le calvaire par la trahison de ce marabout si hocine AIT Ahmed et son frère chleuh marocain
    Ben Bella.
    C’est ça votre dialogue entre Algériens…????…[email protected]
    L’assassin de Mecili c’est un de vos frères marabouts des béni amran…
    C’est votre confrère de la tribu Marabiotic des Rahmania…
    C’est pas un bougiote …de bougie…
    Le f.f.s a trahi en 1964…et en 1992…et en 2017.
    C’est un parti avachie par les coups bas et la politique politicienne.
    Honteux à vous.
    Vous marchandages les patriotes sincères pour vos propres visées politics.
    Le peuple vous a vomi…tous….
    Vous avez jeté la Kabylie aux mains du FIS…
    LA HONTTE ….




    26



    5
      MELLO
      24 septembre 2017 - 19 h 56 min

      Fidèle à ses convictions de démocrate, Hocine Aït Ahmed refuse tout marchandage. Et c’est probablement de là qu’est née la haine des Généraux envers lui. On se rappelle que lors du décès du dernier chef historique, tout le peuple algérien a salué sa mémoire à l’exception de ces généraux. Bien que la négociation avec le régime de Ben Bella débouche sur la reconnaissance du FFS le 16 juin 1965, il n’en reste pas moins que le coup d’État du 19 juin 1965 remet tout en cause. D’ailleurs, à en croire le politologue, Abdelkader Yafsah, c’est ce rapprochement avec le FFS qui a précipité la chute de Ben Bella. S’il y a une idée reçue à bien éclaircir, ce sera le contexte qui a présidé à la naissance du FFS. Bien que le régime et ses acolytes –parfois, ces derniers claironnent qu’ils sont en rupture avec le régime –mettent en avant, à chaque évocation du FFS, l’affrontement armé, la mission historique du FFS dépasse largement cette présentation tronquée. Le repli dans les montagnes est une réaction à l’envoi des compagnies de l’ANP par le pouvoir exécutif. Mais, qu’importe ! Le but de cette note n’est pas de convaincre ceux qui ont pris le FFS pour ennemi. Hélas, une hirondelle ne fait pas le printemps. Malgré les applaudissements nourris à chacune de ses interventions ( de Hocine AIT AHMED), certains Algériens acceptent de s’effacer devant le pouvoir.




      2



      0
      ZORO
      24 septembre 2017 - 21 h 53 min

      ضهر الحق و زهق الباطل إن الباطل كان زهوق. صدق الله العظيم




      3



      2
    Akli Boughzer
    24 septembre 2017 - 17 h 28 min

    C’est un poisson d’Avril ou quoi,pourtant nous ne sommes qu’en Septembre.




    2



    2
    MELLO
    24 septembre 2017 - 17 h 17 min

    De toutes les façons , ce sont tous des criminels qui sont au niveau des institutions Algériens. Criminels pour ne pas avoir respecté le choix des Algériens, criminels pour avoir acquis des biens illicitement, criminels pour avoir violé toutes les lois de ce pays , ainsi que la loi fondamentale, criminels pour avoir laissé s’installer l’anarchie dans ce pays, criminels pour avoir détourné des sommes faramineuses qui permettraient à notre pays de ne pas sombrer, aujourd’hui, dans le chaos. Mais chapeau bas au FFS d’avoir dénoncé ce malfrat, ce criminel jamais inquiété pour le forfait commis. Au FFS , je dirais que peut faire une hirondelle dans un pays de faucons.




    6



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.