Un haut fonctionnaire et deux imams algériens jugés en Arabie Saoudite

Arabie Saoudite procès algériens
Des membres de la police saoudienne. D. R.

Un haut fonctionnaire algérien et deux imams membres de la délégation accompagnant les hadjis seront jugés en Arabie Saoudite le 25 octobre prochain. Les trois prévenus sont accusés d’agression contre un pèlerin algérien. Les personnes concernées sont, selon le quotidien arabophone Ennahar qui rapporte l’information, le directeur des affaires religieuses de la wilaya de Batna et deux imams officiant à Batna et à Oran.

L’Office national du hadj et de la omra avait démenti, dans un premier temps, l’agression d’un hadji algérien, mais l’affaire a fini par éclater au grand jour et le procès aura bel et bien lieu, selon les documents rendus publics par nos confrères.

Le problème de l’accompagnement des pèlerins lors de l’accomplissement du cinquième pilier de l’islam et les défaillances rapportées par nos concitoyens reviennent sur le devant de la scène chaque année. Les hadjis se plaignant souvent de manquements graves, tandis que les médias relaient des informations sur des passe-droits dans le choix des membres de la délégation devant se rendre en mission à La Mecque pour veiller à la sécurité et au bien-être de nos hadjis et les orienter dans l’exécution des rites liés au pèlerinage aux Lieux saints de l’islam.

En dépit des assurances des responsables en charge de ce dossier, les mêmes problèmes reviennent chaque année, des agences de voyage abandonnant leurs «clients», des décès enregistrés en raison de l’état de santé fragile et de l’âge avancé de certains hadjis, des égarements au milieu d’une foule de plus en plus nombreuse de pèlerins dans un espace qui s’avère de moins en moins suffisant pour accueillir les millions de musulmans qui se rendent dans le berceau de l’islam.

Le procès qui devra se tenir bientôt ternit l’image de l’Algérie par le fait de représentants officiels  qui sont censés honorer le pays.

L. S.

Comment (33)

    anonyme 117
    26 septembre 2017 - 10 h 42 min

    Le coût du pèlerinage est estimer à environ 5000 euros plus la chaleur accablante les odeurs de la transpiration la mauvaise alimentation les bousculades etc… A la place d’une semaine dans un hôtel 4 étoiles sur la côte d’azur tout compris.




    6



    7
    umeri
    25 septembre 2017 - 22 h 26 min

    Le Hadj et la Omra, un commerce juteux pour les agences de voyages, non contrôlées par le ministère des Affaires religieuses et du culte. L’argent des hadjis algériens, constitue un « bol d’air » a la Monarchie saoudienne,en situation de crise économique et laquelle nous prend en « grippe » parce que l’Algérie refuse de faire partie de sa stupide « alliance arabe » pour descendre les enfants yéménites comme des lapins. Mais Dieu les punira pour tout le mal fait aux musulmans.




    9



    1
      imazigh
      26 septembre 2017 - 7 h 46 min

      Mr Umeri,
      Je préféré quelques dizaines de millier d’algérien issus du peuple se rendant à la Mecque accomplissant une croyance profonde que des centaines de milliers d’algérien en grande partie issus du pouvoir se rendant à Parrris où les dirigeants politiques français ne cessent d’insulter tout ce qui est en rapport avec notre patrie !!!




      3



      5
        umeri
        26 septembre 2017 - 14 h 38 min

        Désolé @ Imazigh, vous n’avez pas compris mon commentaire, j’ai dit que nos hadjis apporte financièrement un « bol d’air » a la Monarchie Wahhabite, laquelle, au lieu de nous respecter, ne rate pas une seule occasion pour nous provoquer, en raison du refus de l’Etat algérien de rejoindre la fameuse alliance arabe qui s’attaque aux plus faibles, en l’occurrence, les yéménites et d’autres peuples.Par le passé elle nous a accusée de soutenir le terrorisme, alors que c’est elle qui l’encourage. Quant a ceux qui se rendent a Paris, a part notre émigration, ceux qui s’y rendent pour se soigner ou pour faire des affaires, sont ceux la même qui traitent la France de « koufar » et reviennent en Algérie dans des cercueils. Sans rancune.




        5



        0
      Boumsila Rachid
      26 septembre 2017 - 8 h 21 min

      @umeri , l’Algérie a refusé de rejoindre « l’alliance arabe » contre le Yemen certes, mais l’Algérie reste viscéralement ligoté et soumis au wahabbisme des pays du Golfe, notamment l’Arabie Saoudite ! L’Algérie préfère s’appeler « pays arabe», plutôt que « pays africain », « pays nord africain », « pays maghrébin » ou « pays méditerranéen » ! Il est là le mouchkeul !!




      5



      1
    anonyme
    25 septembre 2017 - 18 h 16 min

    Si les accusations s’avéraient véridiques que ces des officiels, payés par le trésor algérien en plus d’un hadj gratuit offert comme bonus,censés faciliter et protéger les hadjis se mettent à les agresser;on appelle ça le comble de l’ironie.




    6



    0
    Nasser
    25 septembre 2017 - 16 h 12 min

    S’ils sont poursuivis c’est que la victime a déposé une plainte! Alors?




    10



    1
    Mohamed El Maadi
    25 septembre 2017 - 15 h 46 min

    Je donne un conseil : Les enfants doivent accompagner leur parents si cela leur est possible car ils existent des abus contre des pèlerins âgées malheureusement préfère ne pas en parler.Quand a ces trois larrons je n’envie pas leur sort car les Saoudiens vont en faire un exemple .
    Il faut cessez de frapper les gens mon d’un chien !




    9



    0
    Anonyme
    25 septembre 2017 - 15 h 23 min

    MAGNIFIQUE! qu ils périssent ds les geôles en attendant leurs procès si ils ont commis ses faits ; un haut fonctionnaire qui devrait être au services des algériens et payé pour ; non il trouve le moyen ds le lieu le plus sacré des musulmans de tricher ; voler ;intimider ; frapper ; aucunes limites certains ; maintenant Allah ou rlem ; on a pas les tenants et aboutissants mais il n y a pas de fumée sans feu je pense.
    ils pensait être protéger comme à leurs accoutumées ; mais cette fois ci; la justice de l homme et celle de dieu les a rattrapés.




    14



    0
    226
    25 septembre 2017 - 14 h 24 min

    ils aprendront l’art du fouet et du sabre par les maitres des maitres.il n’y as que 3 sur 50 millions de chances pour se qualifier.Bravo.




    7



    1
    red
    25 septembre 2017 - 14 h 02 min

    ils n’ont eu que ce qu’ils méritent tous les hadjis sont abondonnés ! a part ceux « win ichouf ahmed », les VIP!!! j’en ai fait l’experience en 2015: ni morched ni guide ni medecin!
    petite anecdote le chauffeur du bus qui nous emmené a Houd ne connaissait pas le chemin ! on a tourné pendant 2 heures pour finalement faire un accident sur l’autoroute, heureusement sans gravité pour les passagers. Touring club une vraie m…..




    17



    0
    Tin-Hinane
    25 septembre 2017 - 13 h 02 min

    Echah !




    20



    0
    zoheir
    25 septembre 2017 - 12 h 32 min

    Mokri, Menasra, Djaballah et Hamadouche a vos « qalam » et defendez vos freres en Islam aupres de vos maitres et seigneurs les yahoudites que vous adorez et venerer plus que tout.
    Mais je ne pense pas que vous levez un doigt, tout juste bons a fustiger un ministre de surcroit une femme qui ne menage aucun effort de sauver nos ecoliers de la decrepitude de l’education charlatane que vous avez impose.
    Pour en revenir au sujet, je souhaite que ces faux devots goutent un peu au fouet, ainsi ils ne feront plus allusion aux chatiments corporels de la charia.




    34



    3
    Messaoudi Kamel
    25 septembre 2017 - 12 h 32 min

    Moi je suis un algérien non croyant, qui ne croit en aucun livre révélé, et qui se contente de « l’idée de Dieu  » tout simplement. Cependant, je respecte profondément les religions, et donc l’islam et les musulmans. De plus, je vis nos coutumes et notre culture religieuse avec beaucoup de ravissement.

    Que les pèlerins musulmans me pardonnent, mais je trouve dommage que le pèlerinage à la Mecque et la Omra se dépouillent de plus en plus (en tout cas je l’observe chez de plus en plus d’algériens qui ont fait le pèlerinage), de son caractère désintéressé de recherche de la pureté, de la piété, de la rédemption et de la miséricorde divine. J’ai l’impression que de plus en plus d’algériens vont en pèlerinage pour s’octroyer un «titre social» et pour faire… des affaires !
    Je redemande pardon aux musulmans algériens sincères et désintéressés qui y vont comme une sorte d’apothéose de leur vie de croyant musulman avant de rejoindre le paradis promis !
    PS 1 : J’ai une grand-mère maternelle qui n’est jamais sortie du territoire national mais qui a fait le pèlerinage à 80 ans il y a une année et qui pour son retour au pays a pris un billet d’avion avec escale à Genève pour voir son fils qui y vit depuis fort longtemps! Quand, je suis allé lui rendre visite chez elle à El Khemis, je lui ai dit de me raconter un peu son voyage ! A la fin de l’explication, elle m’a dit : «mon fils, je te peux dire que je suis contente et comblée, mais les vrais musulmans je les ai trouvés en Suisse» ! Elle était éblouie par la propreté de la ville et l’éducation des citoyens ! Elle n’a pas choisi n’importe quelle ville notre sacrée grand-mère ! En tout cas, elle a été choquée à la Mecque (et elle le dit et le répète) par le comportement de beaucoup de pèlerins, le fréquent manque de respect entre pèlerins, les bousculades insensées et incompréhensibles, les gesticulations incontrôlées, les bagarres entre pèlerins et aussi l’hygiène en général !
    Mais les pèlerins font tout pour oublier vite tous ces désagréments pour ne garder dans leur cœur que l’accomplissement de leur rêve ultime de croyant !




    37



    4
    Mhand
    25 septembre 2017 - 11 h 48 min

    Bien fais pour eux. ils sont dans ce royaume wahabite des cretins et salopards parce qu’ils aiment la notion « on est des freres arabes ».




    28



    1
      Nordesque
      25 septembre 2017 - 12 h 52 min

      Ils n’ont qu’à choisir d’autres endroits plus cléments pour s’y rendre. Et tant que ces vicieux wahabites détiennent les clés de ces lieux saints, il faut boycotter cette destinattion, ça ne sera que bénéfice pour le pays, surtout en ce moment!




      25



      0
    Anonyme
    25 septembre 2017 - 10 h 47 min

    quils les mettent en prison ces laches qui vont gratuit au haj sous contrat dde soccuper des haj algériens et quand ils arrivent en arabie saoudite ils disparaissent….gardez les …un bon 6 mois quils retiennent la lecon




    30



    0
    S.S.A
    25 septembre 2017 - 10 h 10 min

    Bien fait.
    Je souhaite qu’ils soient tous condamnés à la peine la plus sévère.
    Mais, la corruption fera son oeuvre comme toujours.




    28



    0
    SAM 400
    25 septembre 2017 - 9 h 34 min

    ….Pendant ce temps, la Corée du Nord défie les USA…..et prépare son pèlerinage pour aller à la Mecque des grandes puissances. Nous entre temps, on touche le fond puisque on se paie le luxe de se faire juger par des sahoudi parce que des algériens ayant bénéficié de passes droits ont tabassé d’autres algériens. ….en Arabie lors du pèlerinage .
    Pour le respect des lieux saints , on repassera après. Nous ne sommes pas à une hypochrisie près. ..




    39



    0
    Lghoul
    25 septembre 2017 - 9 h 31 min

    Pauvres compatriotes qui n’ont encore compris combien ces bédouins nous haissent.
    Pendant ce temps, préparez vous a la prochaine omra et haj pour les aider a assassiner de enfants Yéménites. Est ce qu’il ya des gens qui se sentent coupables d’avoir contribué indirectement a ce massacre ? Sinon si ces gens croient que c’est en fermant les yeux qu’on va au paradis, ils se trompent.




    38



    0
      sami
      25 septembre 2017 - 14 h 07 min

      Pour quelles raisons croyez vous que les salafistes et wahabistes oeuvrent en Algérie avec la bénédiction du ministre aissa,si ce n’est pour polluer le mental des Algériens et leur inculquer que leur salut ne peut provenir que d’une Omra et ou un hadj.En fait ces wahabo-salafistes ne font que de la promotion indirecte du hadj afin que nos compatriotes remplissent les caisses des saoudiens.J’en connais qui ont affamé leur enfants pour s’offrir un voyage à la Mecque.
      Alors que la minuscule Corée du Nord (de par sa maitrise de la technologie nucléaire et autre ) défie Trump,chez nous on est encore à parler de la omra,du halal,du haram,de la femme,comment la brimer…Le wahabo-salafisme a réusii à nous rendre une société primitive toute bonne à bouffer,faire des gosses sans aucune planification en accord avec la religion.Quand il n’y aura plus de pain,ils ne leur restera que la mosquée pour prier la clemence de Dieu.
      Mais il y a une maxime qui dit.Aide-toi,le Ciel t’aidera.Chez nous,le regime avec l’aide des arabo-conservateurs,salafowahabistes nous ont cassé les bras.Et si on ne s’aide pas dieu ne nous sera d’aucuns secours,ni la omra,ni le hadj et encore moins la mosquée qui est quotidiennement polluée par des pseudos-musulmans.




      21



      1
    zaatar
    25 septembre 2017 - 9 h 14 min

    Le comble pour un Algérien…se faire juger par les Al Saoud…




    37



    0
    chibl
    25 septembre 2017 - 8 h 58 min

    Moi j’ai jamais entendu parler d’une agression d’un pèlerin a Lourdes ou autre lieu de pèlerinage chrétien ou juif, ce genre de choses n’existe que chez les musulmans, mort,agression,désolation,bousculade,arrestation, voila notre pèlerinage et de plus on laisse de l’argent a Satan le Saoudien.
    Drôle d’époque que nous vivons.




    45



    3
    Moskosdz
    25 septembre 2017 - 8 h 57 min

    Même sur la tête d’un chauve Algérien,Riyad en trouvera certainement des poux après que l’Algérie eu refusé de rejoindre la coalition Arabe contre le Yémen déclenchée par l’Arabie-Saoudite.




    22



    7
    elhadj
    25 septembre 2017 - 8 h 56 min

    quelle honte pour ces trois responsables officiels représentant le pays aux frais de la princesse , donc tout gratuit, se retrouvent arrêtés et juges pour agression contre un pèlerin algérien qu’ils étaient censés protéger,orienter, assister pour qu il accomplisse son hadj. ils ne méritent que mépris et sanctions exemplaires.




    35



    0
    Amitou
    25 septembre 2017 - 8 h 34 min

    Si les faits sont confirmes,il faut les juger aussi en Algerie,pas de complaisance.




    38



    0
      Amitou
      25 septembre 2017 - 10 h 43 min

      Et ils doivent rembourser tous les frais pour rupture de contrat d assistance aux pelerins et leur mauvais traitement.Apres toutes ces sommes astronomiques versees dans les caisses Saoudis pour financer les armes et les bombes larguees sur les tetes du pauvre peuple du Yemen.Il vaut mieux creer des fondations pour financer les ecoles et les hopitaux du Yemen meurtri et martyrise et defiler dans toutes les capitales du monde et protester sur le net pour arreter ce massacre des enfants et femmes du Yemen.




      26



      0
    A3zrine
    25 septembre 2017 - 7 h 41 min

    Ils veulent visiter un lieu sacré, le mont Arafat à titre d’exemple qui n’a supporté qu’un milliers de personnes au temps du prophète, aujourd’hui ils sont 2 millions dans une superficie qui ne peut contenir qu’un milliers de hadjis. C’est tout à fait normal que des frictions apparaissent, c’est des êtres humains et dans de pareils situations les nerfs lâchent. En revanche ce qu’il faut faire c’est baisser le nombre de candidats algériens, mais ça est une autre question dont l’Arabie saoudite ne veut entendre, ON NE TOUCHE PAS à UN BUSINESS QUI MARCHE. Le gouvernement Algérien sera mal vu et mal noté par son maitre l’Arabie Saoudite.




    17



    4
    USMS
    25 septembre 2017 - 7 h 29 min

    Parole de hadj en 2002. La délégation d’accompagnement ne fait pas son travail. Lors de mon hadj en 2002, j’ai rencontré ses éléments à l’aéroport de Djedda lors de notre arrivée puis à Médine où ils nous ont placés dans un hôtel convenable appartenant à un Algérien de Biskra. Je tiens à préciser que cet hôtel neuf a été un choix malgré eux car celui avec lequel ils avaient traité leur avait fait faux bond. Après çà, nous ne les avons plus revus jusqu’à notre départ pour la Mecque dans des bus datant de mathusalem.
    Arrivés à Bir Ali, voyant les bus flambants neufs des hadjis des autres pays, je fis la remarque à l’un de nos accompagnateurs sur la vétusté des autocars mis à notre dispositions, ce dernier me répondit que les hadjis Algériens avaient tjrs beaucoup de bagages et que seuls les anciens bus possédaient des porte-bagages. Il devait certainement ignorer que les soutes des nouveaux bus avaient une contenance beaucoup plus grande que ces vieux tacots!!
    A la Mecque nous eûmes droit à un hôtel qui ressemblait beaucoup plus à un taudis. Je passe sur les départs pour Mina et Arafat où ils ont brillé par leur absence. On pouvait se perdre, tomber malade ou crever, ces gens-là étaient missionnés par ceux qui les désignent pour faire leur pèlerinage bien sûr et ne pas oublier leurs bienfaiteurs au retour. A Mina, accompagné de ma défunte mère Allah yarhamha, j’ai dû galérer pour trouver les tentes algériennes car notre drapeau – celui des millions de chahids – était non pas flottant avec fierté mais enroulé au fronton de la délégation « désignée ».




    26



    1
    uzerus
    25 septembre 2017 - 6 h 06 min

    c’est ecouerant de voir ceci se produire alors qu’ils sont disant partis ren pélerinage religieux et communier avec Allah
    qui peut m’expliquer pourquoi ça se passe ainsi !!!




    12



    2
    Marre du Khorti
    25 septembre 2017 - 4 h 17 min

    La plupart des membres de la délégation accompagnant les hadjis, se rendent à La Mecque pour du bizness, comme l’achat d’or à bas coût, pour le revendre plus cher en Algérie




    25



    1
    Rayés Al Bahriya
    25 septembre 2017 - 4 h 15 min

    Bon.debarras
    Gardez vos fous d’Allah…




    22



    2
      Abbas
      25 septembre 2017 - 22 h 41 min

      Figurez vous que des pèlerins professionnels qui se rendent plusieurs fois par an pour la omra vendent l’eau de zemzem achetée à environ 200 dinars le bidon de 5
      Litres a 8000 dinars. Et j’en ai vu qui sont revenus avec 30 à 40 bidons. Ce qu’on appelle le beurre et l’argent du beurre.




      7



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.