Maroc : un journaliste britannique arrêté à Al-Hoceima expulsé par les autorités marocaines

Al-Hoceima
Le journaliste algérien Djamel Alilat expulsé par les autorités marocaines. D. R.

Un journaliste du quotidien britannique The Guardian, Saeed Kamali Dehghan, a été expulsé par les autorités marocaines qui l’avaient interpellé la veille à Al-Hoceima, dans le nord du Maroc, théâtre d’un large mouvement de contestation populaire social pacifique (Hirak), ont rapporté vendredi plusieurs médias.

Le journaliste, qui faisait un reportage sur le Hirak, s’entretenait avec des militants à Al-Hoceima mercredi 27 septembre, a-t-on précisé de mêmes sources. Interpellé par les autorités mercredi soir, le journaliste a été transféré à Casablanca, avant d’être contraint de prendre un avion, jeudi, à destination de Londres.

Selon les médias, citant un reporter indépendant, «des policiers en civil ont interpellé le reporter d’origine iranienne vers 20h mercredi, avant de procéder deux heures après à son transfert à Casablanca».

Dans un tweet publié jeudi, Saeed Kamali Dehghan a relayé un communiqué du Guardian : «Saeed Kamali Dehghan se porte bien et est de retour à Londres. Nous sommes surpris qu’on ait dit à un reporter respecté du Guardian de quitter le pays, et nous nous renseignons plus en profondeur sur les circonstances.»

Saeed n’est pas le seul journaliste étranger qui couvrait les évènements d’Al-Hoceima à avoir été expulsé par les autorités marocaines. Bien d’autres comme Djamel Alilat du quotidien algérien Al-Watan, José Luis Navazo er Fernando Sanz du Correo Diplomatico, entre autres, ont été expulsés.

Al-Hoceima, située dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, est le théâtre depuis plusieurs mois d’un large mouvement de contestation populaire pour des revendications politiques, économiques et sociales.

R. I.

Comment (6)

    zoheir
    30 septembre 2017 - 12 h 25 min

    Silence, on tue !




    2



    0
    HANNIBAL
    30 septembre 2017 - 9 h 07 min

    Le royaume du plaisir interprète la démocratie a sa manière troubler sa quiétude par des écrits alors que le pervers
    makhnaz publie des dépliants dans les agences de voyage montrant un enfant accompagné d’un européen sur une
    plage est un geste de modernité aguichant pour les touristes au royaume de bouffi VI tout va bien la démocratie est ancrée dans les moeurs dans les 12 siècles de ce royaume séculaire hospitalier a volonté tout est ouvert sauf pour les journalistes qui ferait découvrir l’injustice qui règne dans les bas fonds de ce mar »ok ancestral la seule démocratie
    pour les sujets est de se mettre a genoux pour baiser la gracieuse main du roi en commençant par les dignitaires
    du régime autoritaire et médiéval de s’abaisser a lécher les babouches du roitelet qui fait la pluie et le beau temps
    meme la presse aligné sur les ordres du palais tronquent les chiffres sur le nombre des prisonniers du hirak
    qui fait trembler le trone du prédateur qui se pavane a Paris en pédalant a l’envers de l’histoire et que ce grand roi
    dénommé par sarkozy vit idéalement parlant dans la modernité un mensonge aussi gros que son auteur !




    6



    2
    Msilli
    30 septembre 2017 - 8 h 56 min

    Allons, soyons honnêtes, que pensez vous que l’Algérie aurait fait en de telles circonstances? la même chose, évidemment. Les pays autoritaires n’aiment pas que l’on mette le nez dans leurs affaires.




    3



    5
    TARZAN
    30 septembre 2017 - 7 h 32 min

    PREUVE QUE « REPORTERS SANS FRONTIERES » EST UNE MACHINE DE PROPAGANDE FRANCO MAROCAINE JUSTE POUR DETRUIRE L’ALGERIE ET LES PAYS QUI DERANGENT CES DEUX FRERES JUMEAUX DE LA DESINFORMATION ET CRIMES CONTRE LES PEUPLES.




    8



    3
    Chaoui
    30 septembre 2017 - 0 h 41 min

    Dans les médias marocains, on lit : « Le Maroc avance », « le Maroc se développe », « le Maroc s’est doté d’une Constitution démocratique », etc…Mais ce ne sont que de pompeux mots…Des mots, rien que des mots que l’implacable réalité du terrain met à néant…A tel point que pour empêcher des médias étrangers de témoigner de la réalité sociale et politico-économique de ce pays, le régime les…expulse illico presto…Transparence quand tu nous tiens ! Le mensonge rattrape toujours le menteur…Il suffit de le suivre jusqu’au pas de sa porte…




    12



    3
      TARZAN
      30 septembre 2017 - 7 h 34 min

      et reporters sans frontières RSF? SILENCE RADIO, VIVE LA DEMOCRATIE EN FRANCE ET LA LIBERTE D’EXPRESSION. LIBERTE EGALITE CHOUCROUTE




      8



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.