Ouyahia : «La dépréciation du dinar alourdit la facture de l’importation de carburants»

carburants
La raffinerie d'Arzew. D. R.

Par Hani Abdi – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a exhorté le PDG de Sonatrach à intensifier le raffinage du pétrole pour augmenter conséquemment la production de carburants et répondre à la demande nationale.

En visite aujourd’hui à Arzew, le Premier ministre a affirmé que les importations de carburants coûtent trop cher à l’Etat et qu’il est impératif d’améliorer rapidement l’offre nationale en la matière. «Les importations des carburants nous reviennent très cher et la dépréciation de la valeur du dinar rend la situation encore difficile. Il   est donc nécessaire d’intensifier les efforts pour augmenter la production des carburants», a-t-il souligné. Ahmed Ouyahia sait que l’Algérie importe pour plus d’un milliard de dollars de gasoil et d’essence chaque année. Le litre de gasoil revient à 110 DA à l’importation et l’Etat le revend au consommateur à 23 DA. Un manque à gagner qui va s’aggraver avec la dépréciation du dinar. Et Ahmed Ouyahia relève cet aspect qui va alourdir davantage la facture des importations.

Le PDG du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, tente de rassurer en  annonçant que la raffinerie d’Alger sera opérationnelle au début de l’année 2018 et que des appels d’offres seront lancés prochainement pour la réalisation des raffineries de Hassi Messaoud et de Tiaret. L’objectif est de cesser dans quelques années toute importation de carburants, grâce à l’entrée en activité prochaine de plusieurs raffineries. Aussi, M. Ould Kaddour assure que Sonatrach se dirige vers l’augmentation de ses exportations de gaz et pétrole. Il annonce dans ce sillage la découverte, en 2017, de 26 nouveaux gisements de pétrole et de gaz dans le nord et le sud du pays. «Ces découvertes ont été faites par les équipes de Sonatrach durant la période allant de janvier à fin septembre 2017. Ces nouveaux gisements représentent des réserves estimées à 130 millions tonnes équivalent pétrole», a précisé A. Mazighi, directeur de la planification du groupe pétrolier national.

H. A.

Commentaires

    Cheikh kebab
    2 octobre 2017 - 17 h 18 min

    Ya M Ould kaddour,si toi et ton super ministre chakib khelil aviez construit raffinerie pendant les années bahbouha,on n’en serait pas là!! Mais chez nous on ne change pas une équipe qui perd pendant 18 ans.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.