L’Algérie propose à la Tunisie un plan de lutte contre le terrorisme et le crime

armée frontière
L'armée algérienne est déployée le long de la frontière algéro-tunisienne. D. R.

Par Ramdane Yacine – L’Algérie vient de proposer à la Tunisie un projet unifié de lutte contre le terrorisme et le crime, à l’occasion d’une rencontre tenue à Tunis ayant regroupé les responsables des Douanes des deux pays.

La capitale tunisienne a abrité, mardi dernier, une réunion de haut niveau pour renforcer la sécurité de la frontière entre la Tunisie et l’Algérie dans le contexte de l’insécurité qui caractérise la frontière commune avec la Libye. Cette région connaît une grave détérioration de la sécurité due au grand nombre d’organisations terroristes présentes sur les lieux et à la recherche d’une expansion quotidienne, rapportent des médias tunisiens.

La réunion de Tunis a été organisée par le bureau régional des Nations unies pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient sur le renforcement de la sécurité des frontières, du contrôle des drogues et de la criminalité organisée en Tunisie.

Hier mercredi, le directeur général des Douanes algériennes, Kaddour Bentahar, a proposé la mise en place d’un projet algéro-tunisien unifié pour faire face à la menace du crime organisé et de l’extrémisme. Dans une déclaration à la presse, M. Bentahar a indiqué qu’il a discuté avec ses homologues tunisiens de la coordination au niveau frontalier.

La situation en matière de sécurité en Libye et dans plusieurs pays voisins est devenue une source d’inquiétude pour l’Algérie et la Tunisie, à la lumière de la reprise du phénomène du trafic d’armes, de carburant et d’êtres humains, et d’informations persistantes sur le désir de nombreux «djihadistes» tunisiens de retourner dans leur pays.

Il est utile de rappeler que l’Algérie a organisé des réunions conjointes de sécurité avec la Tunisie ces dernières années pour élaborer un plan visant à assurer sa frontière longue de 6 000 kilomètres avec sept pays, dont la Tunisie. Depuis 2014, l’Algérie a commencé à sécuriser sa frontière orientale avec la Tunisie en creusant une tranchée le long du tracé frontalier depuis la wilaya d’El Oued au sud jusqu’à la région du gouvernorat de Tataouine dans le sud-est de la Tunisie et des unités militaires y sont déployées pour contrer la menace terroriste.

R. Y.

Comment (34)

    Anonyme
    6 octobre 2017 - 3 h 08 min

    Dans ce cas ; il faudrait juste penser a un plan B et un plan C juste pr nous… au cas ou ils divulguent le plan A au USA MOSSAD FRANCE QATAR et tt leurs terroristes qui frappent la Lybie ;Syrie ;l Irak et l Europe. Mais nos services de sécurités et notre ANP ont du y penser ; on sait jamais je préfère prévenir que guérir.




    7



    0
    L'EPERVIER.
    6 octobre 2017 - 0 h 07 min

    ils ont choisies d’etre sous tutelle des amerloks , pourquoi accepter le plan de lutte contre le terrorisme proposer par les responsables algeriens , ces derniers doivent renforces encore plus nos frontieres et donner l’ordre a nos soldats d’abattre sans somation le premier salopard qui ose franchir nos terre ne serait ce que d’un millimetre , sans attendre de qui que ce soit cooperation. on s’est battus seul contre le terrorisme … continuons dans cette voie , c’est la seule vraie.




    6



    0
    Anonyme
    5 octobre 2017 - 23 h 44 min

    Le Tunisien roi de l’arnaque et de la trahison. Baji a atomisé aprés son election la coalition qui l’a porté à Carthage,puis il a atomisé son propre parti ,il a atomisé la constitution en designant un second couteau ou plutot un canif comme premier minstre pour s’accaparer toutes les prerogatives enfin il tire par le bout du nez son allié contre nature Ghanouchi.Pour un allié l’Algerie doit chercher ailleurs.




    5



    1
    Felfel Har
    5 octobre 2017 - 15 h 15 min

    Je le dis haut est clair: le gouvernement tunisien n’est pas digne de notre confiance. Eux qui tremblaient quand le président Boumédienne haussait le ton, se mettent à nous tenir tête et même à agir derrière notre dos pour nous nuire (…). Combien de fois avons-nous tendu la main aux Tunisiens et qu’avons-nous récolté? Lahoua oureh! Ils ne jouent pas franc jeu, ils nous sourient et nous couvrent de compliments et de remerciements, mais derrière notre dos, ils planifient notre destruction en s’associant avec ceux (Maroc, France, Quatar, USA…) avec qui nous avons des désaccords s’agissant surtout de la sécurité de la région, la leur aussi. Alors que leur président, fourbe parmi les fourbes, nous affirmait qu’il n’avait jamais autorisé l’installation d’une base étrangère chez lui, les américains, eux, clamaient qu’ils en bien avaient une en Tunisie. Ma ligne de conduite avec ces pays que nous avons la malchance d’avoir comme voisins est de rester sur mes gardes et de ne pas croire leurs balivernes quant à leurs intentions fraternelles. « Fool me once shame on you, fool me twice shame on me »! Ouvrons l’oeil et le bon!




    29



    3
    Anonyme
    5 octobre 2017 - 14 h 50 min

    -Pendant ce temps les Tunisiens obtiennent aide et soutien de « la Communauté internationale »: la marche à Tunis; les prêts bonifiés du FMI. Ils viennent d’obtenir une aide financière de la Suisse.
    -Pendant ce temps et alors que les populations du Niger et du Mali déferlent sur notre pays le rendant semblable à la Libye de Kadafi qui croyant être le rempart contre l’émigration subsaharienne vers l’Europe en retenant chez lui des centaines de milliers d’Africains, jusqu’au moment où ses amis européens décidèrent que le moment du printemps était arrivé en Libye. Kadafi s’aperçut un peu tard qu’il ne contrôlait plus rien;
    -donc, pendant ce temps, on apprend aujourd’hui que 3 soldats américains, des forcers spéciales (donc spéciales en coups tordus) « ont été tués au nord du Niger ».
    Question: que font les Américains dans ce pays vidé de sa population et chasse gardée de Areva pour ses mines d’uranium?. La chaîne Fox News donne l’information en l’uillstrant d’installations pétrolières…en Algérie.




    11



    1
    Kassaman
    5 octobre 2017 - 14 h 26 min

    Proposer un partenariat sécuritaire à la tunisie est vraiment pertinent à un moment où elle semble se rapprocher des états-unis. Si on veut éviter qu’elle ne sombre totalement dans leur « bras »…




    6



    4
    [email protected]
    5 octobre 2017 - 13 h 37 min

    la proposition est pertinente et mérite d’ être explorée, reste quand même plusieurs pistes qui doivent être également explorées à savoir :
    1) s’ assurée une réciprocité de la part des autorités tunisiennes qui n’ ont pas eu de scrupules à nous dénigrer par encore de nous planter un couteau dans le dos et nous avons de la matière.
    2) si il y’a contrebande c’ est qu’il y a quelque part des corrompus et les douanes n’en sont pas exempts (va falloir balayer devant sa porte car malheureusement en Algérie c’ est un sport national dans lequel on excelle (ils jouent mieux que l’ équipe de football nationale),
    3)organiser régulièrement des réunions entre nos 2 pays pour faire vivre cet accord afin d’ améliorer ce qui doit l’être
    malgré le sérieux des service douaniers i faut pas qu’ ils perdent de vue que l’ Algérie n’ est pas un pays de bisounours et que certains se font un malin plaisir à dresser des embûches pour protéger leur affaires qui font le malheur des algériens et algériennes, alors bonne chance et reste à vous souhaiter tout le succès que mérite cette initiative




    16



    2
      karimdz
      5 octobre 2017 - 13 h 42 min

      Il est clair, que c est donnant donnant et que la Tunisie doit mettre du sien.




      18



      2
    Quo vadis?
    5 octobre 2017 - 12 h 55 min

    En cours de route les Tunisiens signeront à la surprise générale un accord d’amitié et peut-être politique avec Bibendum VI et déclareront à qui veut les entendre que l’Algérie, d’abord « connais pas ! « , et ensuite c’est un pays communiste qui se trouve là-bas, là-bas au sud-ouest de la Sicile!!!




    20



    8
    umerri
    5 octobre 2017 - 12 h 55 min

    L’Etat arabe est en fallite diplomatiquement politiquement economiquement et culturellement. Le petrole finira sous peu. Ou l’Algerie trouvera un trait-d’union solide sur lequel renforcer son noyau interne, ce qui fait la force des nations, ou bien ce qui reste finira avec la derniere goutte de petrole, ou quand le prix d’extraction n’équivaudra pas le prix de vente.
    Un pays qui repose sur du solide ne dependra jamais des elements exogènes. Mais il serait fort assez au point d’etre l’attraction de ce qui l’entoure. Yenza w’oulach




    9



    24
      karimdz
      5 octobre 2017 - 13 h 39 min

      Respecte le fil de discussion, tu revendiques la démocratie, mais tu ne respectes pas les règles, question d éducation…
      Si l Algérie coule, tu couleras avec, et inch’Allah, l Algérie continuera à demeurer debout, elle rattrape son retard. Elle s en sort mieux contrairement aux pronostics d oiseaux de mauvaise augure.
      Ce n est pas le fondement arabe qui est à l origine de nos problèmes, mais la gestion du pays, encore une fois, enlève ton oeillère qui t’aveugle, mets ta haine de coté et fais preuve de discernement. L Algérie est solide, et elle a pris la bonne voie.




      35



      4
        umerri
        5 octobre 2017 - 15 h 54 min

        La discussion s’entre-mèle. Le probléme de gouvernance fait que meme les plus petits pays se le permettent. Les sectes avancent au fure et à mesure où l’arabisation/islamisation sont devenus les parametres plus importants que la productivité et identité de rechange.
        Donc il est grand temps de corriger vos choix scéleratssupersticieux, plutot que de prier pour l’eau penser à prevoir. Vous décidez à ma place malgrè moi et donc c’est mon plein droit de dire haut et fort que l’arabisation est un crime et l’islamisation est le dernier pas vers l’abisse. qui est fait de la Oumma remplace la Nation.




        2



        5
        Umerri
        5 octobre 2017 - 17 h 39 min

        C’est exactement l’ arabisation qui a rabaisse’ le benchmark du pays, alors que les pays investissaient en gonne formation, l’ Etat arabe nous bassinait avec ElQardaoui et la charia a’ l’ Ecole!!




        4



        7
      Riposte
      5 octobre 2017 - 16 h 29 min

      C’est quoi ton propblème avec les arabes sale raciste, je croit que si tu habite en Algérie tu as mal choisi ta destination !
      Ou pire tu n’es même pas Algérien et tu vient en mission manipulation sur ce site !




      9



      3
      mouatène
      5 octobre 2017 - 17 h 14 min

      ton grand cerveau ( bélier ) n’a pas trouvé mieux que de te faire vomir des ignominies. tu es né raciste, tu vis raciste et tu mourra raciste. les algériens ne sont pas de ton espèce OUAKHBAT RASSEK AALA AL-HAYTE.




      9



      2
    karimdz
    5 octobre 2017 - 12 h 49 min

    La sécurité de la Tunisie nous intéresse et nous préoccupe à plus d un titre, car si cette « barrière » saute, c est nous qui en subirons les conséquences.

    Je trouve très judicieux que les deux pays s accordent sur un plan de lutte contre le terrorisme, à deux c est quand meme plus efficace.

    Et hamdoulillah, l armée algérienne a atteint un niveau remarquable, elle est devenue puissante et le deviendra encore plus avec l acquisition à l avenir des su35, des avions de 5e génération, du 8e sous-marin et d autres sytèmes de défense antiaérienne.




    35



    6
    Moskosdz
    5 octobre 2017 - 12 h 42 min

    Financé par l’argent de la drogue et commandité par les services secrets de Rabat,le choix de prendre comme cible le tourisme Tunisien,égyptien,Espagnol et Français ainsi que les pays du Sahel,n’est pas le fait du hasard,le but n’est autre que celui d’attirer + de touristes vers le Maroc et sécuriser les routes de la drogue vers l’Afrique Méridionale.




    25



    1
    umerri
    5 octobre 2017 - 12 h 33 min

    Un pays arabe c’est au plus offrant. Le reste c’est une perte de temps.




    11



    11
    CHEVAL DE TROIE
    5 octobre 2017 - 11 h 57 min

    Si c’est pour détruire la base Américaine sur le sol Tunisien de la ou ils organisent et créer le terrorisme pourquoi pas ?
    Je rappel que les Américains et leurs alliés ont envoyés un mercenaire drogué ou manipulé pour l’attaque de SOUSSE afin de prétexter leurs base aux Tunisiens qui n’ont encore rien compris !!




    27



    1
      Lyes Oukane
      5 octobre 2017 - 15 h 19 min

      @ Cheval de Troie . Bonjour , d’après l’article que j’ai lu il y a quelques jours ,il n’y a pas une mais deux bases américaines en Tunisie ( à Rémada et à Bizerte ) et comme on dit  » jamais deux sans trois  » … J’en conclu que nos voisins Tunisiens sont complices consentants … Les aider alors que les yankees font la pluie et le beau temps chez eux ? c’est comme leur donner le bâton pour nous battre . Voici le titre de l’article , le nom de l’auteur et du journal tunisien auxquels je fais allusion en début de commentaire .  » Agression sexuelle dans une base américaine en Tunisie  » par Karim Zmerli en date du 09 septembre 2017 sur le journal électronique Tunisie – secret .com .




      8



      0
    USMS
    5 octobre 2017 - 11 h 55 min

    Après tous les coups bas que l’ALGERIE a subi de la part de la tunisie, peut-on encore faire confiance à ces gens là? Moi, je dis non à toute forme de coopération avec nos voisins de l’est comme ceux de l’ouest, du sud ou du nord (fafa). Nos djounouds se débrouillent très bien tous seuls. Il leurs faudrait tout juste un coup de pouce de nos politiques qui souffle le chaud et le froid suivant les circonstances et leurs intérêts.




    22



    4
    !
    5 octobre 2017 - 11 h 47 min

    Les Américains et la France de Fabius ne risquent de ne pas être contents, sachant qu’à ce moment même ils pleurent leurs groupes terroristes AL NOSRA qui selon la France ‘faisaient du bon boulot’ et qui ont été anéantis par l’Armée RUSSE !




    29



    0
    zoheir
    5 octobre 2017 - 11 h 31 min

    Enonce du probleme :
    a) Du moment que Lavrov accuse la coalition, donc les USA en premier, d’epargner et de proteger al nosra et daesh.
    b) Vu que les USA ont une base militaire en Tunisie.
    c) Vu une eventuelle collaboration securitaire Algero-Tunisienne contre le terrorisme.

    QUESTION:
    Quel est le taux de risque de voir les plans d’action de l’Algerie remis par la Tunisie aux USA, qui a leur tour les remettent aux tangos?




    45



    1
      Lyes Oukane
      5 octobre 2017 - 15 h 28 min

      @ Zoheir . Bonjour . Ta question est pleine de bon sens . Je dirais que le pourcentage approchant le fait que les Tunisiens remettent nos plans d’actions aux tangos via le grand Manie -Tout dépasse allègrement les 100% . Je dirais , à la louche  » 399 %  » . Aussi évident que le nez au milieu de la figure .




      7



      0
    LE NUMIDE
    5 octobre 2017 - 11 h 03 min

    BONNE CHOSE ON SOUTIENT CETTE INITIATIVE




    10



    11
      le niveau
      5 octobre 2017 - 13 h 57 min

      va les soutenir toi meme ne nous met pas dans le paquet
      la decennie noire la tunisie ne nous a rien proposer ni aider ni de près ni de loin !! il ont fermé leur porte.
      reveille toi et regarde la realité en face au lieu de dire des co… (zadem ki el hadrouf) tu vois pas que l’occident veut destabiliser les pays arabes et l’islam et les mettre dans le doute du soi-disant terrorisme.




      16



      4
        LE NUMIDE
        5 octobre 2017 - 15 h 17 min

        @le Niveau : ton Fétiche idéologique que vous répétez comme des perroquets  » que l’occident veut déstabiliser les pays arabes et l’Islam  » est faux , nous ne croyons pas en ce gros Mensonge arabo-islamique c’est une Fiction ,un mousselssel, de la propagande .. les meilleurs alliés de l’Occident sous tutelle judeo-sioniste sont les arabes pour soumettre les autres peuples .. La Demarcation Orient – Occident est fausse et n’a aucune realité concrète .. la vraie démarcation c’est entre les peuples et les nations libres et soumis contre les empires Sémitiques judeo-sioniste d’Israël et de l’Empire arabo-islamique d’Arabie wahabiste et ses mercenaires , tous les deux avec la puissance US qu’ils ont placés sous leur tutelle et qui les aide a imposer leur domination des peuples d’Afrique , d’Asie et d’Europe (…) voila le monde comment il fonctionne !




        7



        3
    kadirius
    5 octobre 2017 - 10 h 36 min

    l’Algérie n’a rien à proposer à quiconque en matière de quoi que ce soit, elle n’a qu’à s’occuper de ses propres problèmes. Si les Tunisiens souhaitent une assistance pour renforcer la sécurité territoriale de leur pays ils savent à qui s’adresser. (…)




    17



    17
      Sirroco
      5 octobre 2017 - 12 h 57 min

      Complexe du colonisé toujours dans la petite cervelle des tunisiens ! Soyez des hommes et gardez votre m… à l’intérieur de vos frontières.Le reste on s’en occupe. Notre armée est capable de faire face à n’importe quelle puissance étrangère.




      21



      4
      Anonyme
      5 octobre 2017 - 14 h 27 min

      La Tunisie sait à qui s’adressait, on le sait, elle a ouvert toutes grandes ses frontières et ses territoires, à ceux qui ont fabriqué Deash, el quaida, et tous les autres groupes terroristes qui frappent dans le monde musulman. La Tunisie est de toutes les façons sous tutelle impérialo sioniste, tout comme le Maroc, ces deux voisins représentent les plus grands dangers pour l’Algérie et la stabilité de toute la région. L’Algérie devrait s’occupait uniquement de la sécurité à l’intérieur de ses frontières, mais le problème c’est que le danger vient de ses voisins proches des fabriques de terroristes : la Tunisie, le Maroc sont les principaux pourvoyeurs de terroristes dans le monde. L’Algérie de doit pas aider un voisin hypocrite qui fait appel aux sionistes et aux américains pour soit disant l’aider à combattre le terrorisme que ces deux monstruosités ont crée. La Tunisie et le Maroc sont les maux de toute la région. L’Algérie au lieu d’aider ces hypocrites tunisiens, devrait construire un mur tout le long des frontières avec la Tunisie et le Maroc, c’est bien la «révolution» tunisienne qui a détruit la Libye voisine, la Syrie, le Yémen non?




      7



      2
    souk
    5 octobre 2017 - 10 h 26 min

    La gestion de l’aspect Militaire en Algérie doit être revue, il n’est pas normal qu’en 2017 c’est toujours l’armée qui intervient et dans la plupart des cas résout le problème des politiques, on doit avoir un chef suprême de l’armée diplomate et présent (…) prenez l’exemple de la Turquie.




    15



    13
      Lyes Oukane
      5 octobre 2017 - 15 h 39 min

      La Turquie un exemple ? je me souviens du discours de Herr Dog Ane  » … avec moi ,la Turquie aura zéro problème avec nos voisins …  » Aujourd’hui , la Turquie trempe dans tous les coups fourrés ,dans tous les conflits de la région . Le sultan du  » bosse fort  » pille ,tue ,emprisonne les siens comme les voisins avec la complicité ,pour ne pas dire aux ordres de son armée ,elle même sous les ordres de qui tu sais . Au fait sais-tu qui sont les Donmeh ? ( dis moi qui tu fréquentes ,je te dirais qui tu es ) connais – tu la vraie religion d’Ataturk ? La Turquie … c’est le maroc puissance 10 !




      16



      0
    PRAGMATISME
    5 octobre 2017 - 10 h 18 min

    Pendant la décennie noire qu’a passé l’Algérie aucun pays au monde y compris les  » frères arabes « , n’avait proposé de plan;ils attendaient tous la chute du pays et se frottaient les mains devant les massacres perpétués chez nous;au lieu de proposer un plan économique de sortie de crise nos dirigeants continuent à faire de l’humanitaire comme si on est redevable envers quiconque.




    46



    4
      Tin-Hinane
      5 octobre 2017 - 14 h 19 min

      C’est très juste, ils attendaient tous notre chute en se frottant les mains et nous tous algériens nous aurons plutôt envie de ne plus avoir de rapports de quelque nature que ce soit avec nos voisins sauf que nous avons une frontière commune et dieu seul sait ce qui nous rentre par cette frontière donc c’est peut-être pas une mauvaise idée de faire un plan commun de défense contre le terrorisme car on sait bien lequel des deux est en capacité de contrôler ce plan.




      16



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.