L’Etat avertit : «Rien n’empêchera l’Algérie d’exploiter le gaz de schiste»

Gaz schiste Ouyahia
La mise en garde s'adresse clairement à l'opposition. New Press

Par Lina S. – Le Premier ministère, qui anticipe une levée de boucliers de la part de l’opposition au sujet de l’exploitation du gaz de schiste, avertit, dans une note publiée sur son site officiel, que «l’annonce de la relance du projet d’exploitation du gaz de schiste a réveillé les agitateurs politiques qui tentent de manipuler la population, notamment du sud du pays».

Dans ce qui semble être une mise en garde contre toute tentative de bloquer le projet, perçu par l’Etat comme une planche de salut face à la détérioration des prix des hydrocarbures et à la crise financière qui frappe le pays de plein fouet, les services d’Ahmed Ouyahia estiment qu’«il est utile de rappeler que la reprise des tests sera accompagnée d’explications envers l’opinion et de dialogue avec la population des régions concernées». «Rien ne sera entrepris en mettant en danger la santé des Algériens. Mais rien n’empêchera l’Algérie d’exploiter ses richesses au profit des Algériens», précise le Premier ministère, qui signifie ainsi clairement que toute manifestation contre l’exploitation du gaz de schiste sera réprimée.

Le recours à cette énergie non conventionnelle fait craindre de graves atteintes à l’environnement et à la santé des citoyens vivant à proximité des futurs gisements dont les procédés d’extraction nécessitent l’utilisation d’immenses quantités d’eau et des produits chimiques toxiques. Mais le gouvernement ne veut en aucun cas passer à côté de ce qu’il considère comme une chance inestimable pour assurer au pays des recettes supplémentaires pour couvrir des besoins de plus en plus importants.

Va-t-on vers une confrontation dans le Sud, sachant que les pouvoir publics ont, jusque-là, privilégié le dialogue, allant jusqu’à mettre le projet en veilleuse, avant qu’Ouyahia ne le déterre en raison des graves difficultés financières qui menacent la stabilité du pays ? L’Etat est face à un choix cornélien : se détourner de l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste et se priver ainsi de rentrées considérables en devises étrangères ou recourir à cette énergie non conventionnelle en dépit des remous que cela risque de susciter dans la société.

Dans un cas comme dans l’autre, le gouvernement devra placer l’intérêt du citoyen au-dessus de toute autre considération.

L. S.

Comment (77)

    TARZAN
    6 octobre 2017 - 17 h 52 min

    et je rajoute que le makhzen mène une campagne violente contre notre président dont certain ici qui sont marocains et qui se font passer pour des algériens, font tout pour le salir et remonter le peuple algérien contre bouteflika qui a: qui a fait sortir l’algérie du terrorisme financé et commandité par des marocains, qui en plus alimentaient le « qui tue qui » juste pour isoler l’algérie. qui a rendu à la femme algérienne sa place dans la société et qui a les mêmes droits que l’homme, notamment la nationalité algérienne pour ses enfants issus d’un mariage avec un non algérien. qui a envoyé 12.000 algériens au soudan pour que notre honneur reste intact et les algériens intouchables sur le « nif ». qui a créé l’ANSEJ qui a persmis aux jeunes d’avoir une chance d’être entrepreneur. qui a réalisé des barrages d’eau pour que les algériens s’épanouissent et offrir à l’industrie moribonde avant lui, une base sine qua-none de développement. qui a fait des autoroutes nécessaires pour le développement économique et social. qui a donné à notre armée la puissance nécessaire pour s’imposer dans la région et crainte par le monde entier. tout le monde avait applaudi la réaction de notre armée à tiguentourine, et sans la politique d’une armée forte et saine machaallah que bouteflika a concrétiser notamment après l’embargo sur les ventes d’armes imposé par la france et le mensonge marocain du qui tue qui. un pays qui n’a pas une armée forte c’est une serpillère pour les pays puissants et bouteflika l’a compris! qui a donné à la presse sa liberté, qui a libéré la télévision aux privés, il était le seul chef d’Etat arabe aux G20 qui sont pourtant très regardant sur les droits de l’homme et la démocratie. le maroc n’arrive m^me pas à la cheville de l’algérie en matière de démocratie et droits de l’homme, ce peuple contraint de se prosterner pour un roi en défiant et en insultant notre dieu et ce même peuple maudit de dieu vient ici me taxer moi, chez moi, un ennemi déclaré du maroc et des adorateurs de rois ennemis de notre khaleq, être du makhzen? boutefliak a fait rentré ARAFAT à l’ONU pour la première fois ce qui montre que l’algérie n’a pas peur d’israel et honore les algériens par notre roujoula. Bouteflika honore le savoir et la culture, que les marocains cherchent à nous la voler et la détourner, en construisant l’opéra d’alger et en créant entre autres le prix Ali Maâchi pour encourager les jeunes à créer. et bouteflika est aussi un ami des africains, qui tous unis, empêchent le maroc de VOLER les sahraouis et qui a juré avec NELSON MANDELA l’indépendance archi légitime des sahraouis. VOILA POURQUOI LES MAROCAINS ICI ME TAXE DE MAKHZENISTE. lisez leur messages et notez leur pseudo. BOUTEFLIKA EST CANDIDAT POUR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX QU’IL MERITE AMPLEMENT ET LES MAROCAINS ICI CHERCHENT A LESALIR POUR EMPËCHER LES ALGERIENS D’AVOIR LE PREMIER PRIX NOBEL QUI DONNE A NOTRE DIPLOMATIE UNE PUISSANCE CERTAINE.




    7



    4
      karimdz
      6 octobre 2017 - 18 h 33 min

      T inquiète, les faux pseudos marocos et sionistes on les a identifiés. Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie, et tu as raison de demeurer vigilants.




      7



      2
        TARZAN
        6 octobre 2017 - 19 h 53 min

        jamais depuis que j’écris sur ce site je n’ai été attaqué par les marocains du makhzen. que les algériens doivent savoir que tout marocain est un agent du makhzen, contrairement à nous des je m’en foutistes. eux ils sont très organisés et disciplinés. si boumédienne allah yerahmou, les a expulsé c’est parce qu’il savait qu’ils étaient des agents du roi, alors que nous étions à deux doigt d’unn guerre. mais, le fait qu’il est un acharnement de marocains sur moi, c’est que mes écrits les dérageaient et j’ai dû toucher du doigt un point très sensible. pour connaitre réellement ce qu’est un marocain c’est de vivre avec eux à l’étranger ou les cotoyer. le nombre d’algériens victimes de la traitrise des marocains à l’étranger est incroyable. j’invite juste les algériens de s’approcher de notre ministère des affaires étrangères pour s’informer sur le sort des algériens qui fréquentent les marocains. les ambassades et consulats d’algérie enregistrent les doléances des algériens à l’étranger




        5



        2
    TARZAN
    6 octobre 2017 - 16 h 38 min

    je reprends les écrits qui ont fait réagir les agents du makhzen nombreux ici. ceux qui roulent pour le parti de l’étranger (maroc, france et israel) sont très dynamiques pour protester contre l’exploitation du gaz de schiste que pour proposer une solution économique viable pour que l’algérie sorte de la crise. bien sûr, ces gens là, nous proposent que l’ouverture des frontières avec le maroc et le relancement de l’UMA et assènent que c’est bénéfique pour l’algérie (ces gens là sont bien briefés par le makhzen). ceux là même qui mettent rebrab (fervent défenseur de l’ouverture des frontières avec le maroc) comme monsieur propre et font semblant d’oublier comment cet homme d’affaire s’est enrichie, mais ils s’en souviendront le jour où il ne fait plus leur affaire. bouteflika est un cauchemar pour le maroc et la france, il a déjoué tous leurs stratagèmes visant à détruire l’algérie. ils commencent déjà à salir said bouteflika, car ils ont peur qu’il prenne la relève (à la cubaine) et donc continuer sur la même politique. je suis sidéré d’entendre à alger quelques énergumènes qui répètent sans réfléchir que la mafia gouverne en algérie (ils répètent exactement ce que le makhzen diffuse sur tous les sites sociaux contre les bouteflika et nos généraux et institution militaire). et quand je leur rappelle comment était l’algérie et notre armée d’avant 2001, ils se défaussent comme des ingrats et harkis, et quand je leur dit donnez moi les preuves qu’il y a des voleurs au sommet de l’Etat, pareil ils me récitent ce que le makhzen leur a écrit sur les sites sociaux, sans en apporter la moindre preuve. bientôt ces idiots, vont dire que béchar et tindouf étaient marocaines. je le dit et je le répète NE LAISSEZ JAMAIS UN MENSONGE MAROCAIN SANS REPONSE. UN MENSONGE AUJOURD’HUI SANS REPONSE DEVIENT UN DOUTE DANS UN AN ET UNE REALITE DANS DEUX ANS. C’EST COMME CA QU’ILS OPERENT. (regardez comment ils l’ont fait avec le Raï, caftan, couscous, andalousse, tarek ibn ziad, abdelmoumen, émir abdelkader (allez lire le dictionnaire larousse sur émir abdelkader, il devient marocain) LES MAROCAINS SONT CONVAINCUS QUE TLEMCEN ETAIT MAROCAINE, ET J’AI MEME VU DES ALGERIENS QUI Y CROIENT A LEURS MENSONGES CAR ILS SONT INCULTES et c’est affligeant.




    7



    3
      Zaatar
      6 octobre 2017 - 19 h 40 min

      Monsieur Weissmueler, je n’ai rien à voir avec le Makhzen que j’ai tout le temps pesté dans mes écrits ici et ailleurs, et je suis de ceux qui crient haut et fort qu’on a une mafia une pouvoir. Et comment donc… un pays qui a amassé plus de 1000 Milliards de dollars en à peine une dizaine d’années se retrouve à actionner la planche à billets pour dit il redresser la barre du pays…mais pour qui nous prend t’on? un pays qui vend du pétrole et du gaz (il ne sait faire que ça d’ailleurs, c’est ce que je viens d’écrire) depuis 1971 et qui n’a jamais développé ne serait un secteur d’exportation pour assurer une assise économique au pays en dehors des hydrocarbures, comment pourrait on qualifier ses dirigeants. Un pays où toutes les administrations sont soumises au pouvoir, toutes les entreprises verrouillées sur les investissements de l’état qui ne proviennent que de la fiscalité pétrolière, comment voulez vous que le pays se développe. Un pays dont le bilan financier depuis 1971 à ce jour (je vous invite à le faire il est très simple) se résume à un trou de plus de 200 Milliards de dollars. Si avec tout cela vous dites que le pouvoir n’est pas une mafia, alors moi je suis le président de toute la planète, mais qui reste et qui peste tout le temps contre les fumeurs de pétards, les sniffeurs de la poudre blanche, les ferveurs des péripatéticiennes, les terroristes et les espions du makhzen… bien à vous mon cher Weismueller.




      4



      5
    Lghoul
    6 octobre 2017 - 11 h 12 min

    Un clan arrogant pour lequel seul le profit rapide compte car ils ne savent pas combien ils dureront car ils sont tous issus de l’improvisation; ils sont tous tombés du ciel et ils sont tous sous le mode « a la va vite » et de ce que l’on appelle « BIHWASSOU » (ramasse/vole et sauve toi). Rien ne les empechera, sauf qu’il ignorent que l’exploitation du gaz de schiste sera plus chère et qu’ils vont causer encore d’autres desastres: Après la faillite financiere de l’état, ils causeront une autre faillite écologique de ce qui reste.
    Un bilan exceptionel: En 18 ans ils ont ruiné les finances du pays et se préparent maintenant a ruiner sa nature et l’avenir des populations environnantes. Qui réussira un tel bilan ? Voila pourquoi doivent avoir UN PRIX NOBEL!!!!!




    10



    4
    HANNIBAL
    6 octobre 2017 - 10 h 44 min

    On cherche une solution alternative soit Ouyahia va couper la dernière branche ou il est assit, il a proposé la solution la meilleure des moins mauvaises et s’inquiéte alors que notre bas de laine n’est pas épuisé.tant de polémique qui n’est que parole en l’air. et nos députés?? alors ils ont leur mot a dire et ont un salaire mirobolant par rapport a notre voisin de l’Ouest, où les retraites des députés sont suspendues parce que la caisse a fait Faillite, et ce dans un royaume séculaire et qui ne vit que d’oboles mais dont le souverain est 7è fortune mondiale. nous sommes loin de la période de disette, retroussons juste nos manches et réflechissons, pour nous la dolce vita c’est fini ! (…)
    imaginez qu’on prive les députés de retraite !!




    5



    3
    Zaatar
    6 octobre 2017 - 10 h 23 min

    Ils ne savent faire que cela : vendre des hydrocarbures et dépenser. Nos dirigeants sont d’un attachement remarquable à cette pratique économique. Exploiter le tourisme, relancer l’agriculture, créer des pôles de technologie diverses, investir dans les technologies du futur, développer les énergies renouvelables, ça c’est plus compliqué pour leurs cervelles de moineaux. Alors nos gouvernants mettent tous ces projets de côté et reviennent invariablement aux valeurs sûres : le pétrole et le gaz !
    En fait nos gouvernants ne veulent pas investir dans ces secteurs de production parce que le pouvoir ne peut pas attendre longtemps pour en tirer les bénéfices. Ils veulent se remplir les poches rapidement. Le pouvoir n’a pas le temps de planifier et d’attendre l’entrée en production dans ces secteurs ; chaque année, c’est le budget de l’année d’après qui le préoccupe. Il ne peut, non plus, accorder aux Algériens la liberté d’investir qu’il réserve à ceux qui constituent sa petite nomenclature. Mais, d’un autre côté, ceux-là n’ont pas besoin d’investir : une partie du budget est déroutée vers leurs comptes à travers les marchés publics de gré à gré. Et quand ils investissent, ils le font à l’étranger. Mais en ce moment pour nos hydrocarbures les compagnies pétrolières boudent les appels d’offres pour l’exploration, l’exploitation et la production à cause d’une loi qui ne les arrange pas. Qu’à cela ne tienne : on la change. Plus de taxes sur les superprofits. De toute manière, les superprofits, il n’y en aura pas de sitôt. Plus de 51/49, non plus… pour les hydrocarbures seulement. En attendant que ces compagnies s’intéressent au gaz de schiste car rien n’arrêtera le pouvoir pour l’exploitation du gaz de schiste.Cela se passe ainsi depuis le milieu des années 1980 : il a toujours été question d’après-pétrole, mais l’après-pétrole a toujours été les hydrocarbures. Ce n’est pas maintenant que les conseillers du gouvernement ont découvert le caractère “inoffensif” de la planche à billets que celui-ci va s’embarrasser d’une conversion économique. Il restera fidèle à la valeur de la rente. Trois ans après la fin de l’embellie financière, notre gouvernement expédie les budgets chaque année en misant sur le retour du haut prix du baril. Quinze années d’embellie financière qui se sont avérées n’avoir été que quinze années de distribution de la rente et de la prédation.




    11



    3
    Quo vadis?
    6 octobre 2017 - 10 h 03 min

    Louis XIV Roi de France , dit Louis lez Grand ou encore le Roi Soleil, avait déclaré devant leParlement de Paris « L’Etat c’est moi » pour lui signifier qu’il était l’autorité absolue pour gérer les affaires du Royaume. Chez nous, l’Etat c’est Eux : les brigands, les imposteurs, les voleurs, les corrupteurs, les Indus-élus, les non-algériens devenus super-patriotes logés dans les banques de Panama, les archi-nationalistes à la soif de détournements jamais étanchée, les dictateurs dirigeants honnis de l’Algérie dépecée, réduite à la mendicité et à la fausse monnaie par la planche à tirer des faux-billets à valeur famélique. Personne ne peut plus les arrêter de s’acharner à achever l’Algérie, en puisant maintenant dans ce qu’il lui reste comme misérables économies ou « richesses » (entre guillemets) plus dangereuses qu’utiles. C’est la totale de la criminalité. La seule instance qui peut arrêter cet holocauste social et économique est L’ANP, qui piégée par la pseudo Constitution laisse les Loups ravager la bergerie en regardant ailleurs. C’est la seule force qui peut les « empêcher d’exploiter le gaz de schiste » dans un sursaut patriotique pour la sauvegarde du pays, car le « gaz de schiste » n’est que le premier cadeau, ce n’est qu’un apéro, que ces dirigeants s’apprêtent à offrir à leurs maîtres avant l’hécatombe et la fuite. L’ANP ne servira alors à rien quand l’Algérie qu’elle est censée défendre n’existera plus qu’au passé. Ce sera trop tard.




    7



    3
    Moh
    6 octobre 2017 - 8 h 45 min

    Le pétrole est plus rentable pour ces voleurs ils s’en foutent de l’eau car il ne leur permet pas d’encaisser des commissions des compagnies pétrolières à l’étranger …




    14



    4
    karimdz
    6 octobre 2017 - 8 h 26 min

    Monsieur le premier ministre, vous ne pouvez pas décréter que vous seul à prendre la décision alors que l exploitation du gaz de schiste comporte des risques avérés dont on peut constater les ravages en amérique et au canada.

    Ou vous êtes mal renseigné et ce serait surprenant compte tenu des N.T.I.C. notamment, ou vous persistez à vouloir abuser de la crédulité des citoyens de ce pays sur la question qui les regarde à plus d un titre.

    Je peux comprendre que le prix du baril de pétrole a chuté, quoiqu il y a une reprise à la hausse, mais vous devez privilégier les sources d energie naturelles inépuisables, qui nous feront faire des économies et permettront d assurer notre indépendance énergétique demain.

    L Etat algérien peut faire face à la situation, par une gestion saine et efficace, il ne dépend que de vous, et si vous n en êtes pas capable, laissez votre place à une personne plus compétente.




    18



    4
      Krimo
      6 octobre 2017 - 10 h 42 min

      Karim Dz,

      Du petrole, du gaz pour la rente et la perennite de l’absurde aux mains de cette caste …….. c’est non.

      Au dela se cette assertion, ya si Karim, d’abord ce qui est ravage pour les pays que tu cites, ceci leur est propre, malgre toutes les conneries avancees et debitees sur le sujet par les devots de cette nouvelle religion, la si bien nommee ecologie.

      Le cadre geographique et geologique algerien n’a rien a voir avec l’americain, le canadien ou tout autre pays.




      4



      5
        karimdz
        6 octobre 2017 - 18 h 35 min

        Tu ignores qu il y a des nappes phréatiques dans le sahara…




        5



        1
          Krimo
          7 octobre 2017 - 11 h 11 min

          Karim,

          S’il te plait pourrais-tu combler cette lacune ?

          A ton immense savoir j’ai oppose ma totale ignorance, pardon!! Alors un peu de mansuetude de ta part et explique-moi




          1



          0
    difou.guery
    6 octobre 2017 - 8 h 08 min

    CELA VEUT DIRE QUE TU T EN FOU DE LA VOLONTE DU PEUPLE TU ES LE MAÎTRE ABSOLU POUR QUI TE PREND TU? LE PEUPLE DIT NON AU GAZ DE SCHISTE ? L ETAT C EST LE PEUPLE NON ,,AU GAZ DE SCHISTE




    12



    6
    Anonyme
    6 octobre 2017 - 7 h 30 min

    Et le peuple averti que l’exploration du gaz de schiste n’aura pas lieu en Algérie et qu’il ne tolérera aucune concession.
    Et cela ne se produira même pas en rêve.
    Que cela soit clair et sans équivoques.




    17



    5
    Benhabra brahim
    6 octobre 2017 - 6 h 14 min

    Pourquoi insistent ils pour exploiter le gaz de shiste??!..alors qu il se trouve qu il y a quelque temps il etait question de commencer des forages …………………en off shore???!!..D autant plus que dans ce domaine ,des pays mediterraneens,tres tres moins expermentes que nous ont reussit.C c est louche??..c est tres louche ce probleme.




    9



    4
    Yiwen
    6 octobre 2017 - 3 h 42 min

    « ….Mais rien n’empêchera l’Algérie d’exploiter ses richesses au profit des Algériens… »
    Mais quelle arrogance! Ils ont pillé le pétrole, bétonné les plaines et abruti les esprits
    et rien ne les arrêtera nous avertit l’arrogant en chef.

    Il nous dit : Tenez vous bien les gueux, décider n’est pas dans votre dictionnaire…
    À vous la facture et à nous le coffre, rien n’a changé de ce point de vue là.

    Ils ont mis le pays en coupe réglée; Après avoir dépensé 800 milliards de dollars sans
    mettre le pays sur rails, les voilà qu’ils continuent dans la prédation (spécialité dans laquelle
    ils excellent) des richesses du pays.

    Demain, ils vendront nos cimetières si cela pouvait les enrichir encore plus.
    Un spécialiste a déterminé que la reconstruction de la Syrie couterait entre 200 et 300 milliards
    de dollars. Les pilleurs de l’Algérie, ont dilapidé trois fois plus sans bâtir d’institution pour les
    générations futures et le résultat est là : système éducatif sinistré, système de santé moribond, système de justice inique, villes sans urbanisme, économie à plat et j’en passe des meilleures et des pas mûres.

    De grâce, ne dites pas … rien n’empêchera l’Algérie de… Mais plutôt, rien n’empêchera notre voracité
    de continuer son œuvre de prédation.




    21



    6
    Hajouj ou Majouoj
    6 octobre 2017 - 2 h 52 min

    C’est une attitude suicidaire ! Et le devenir de toute la nation est, à présent, hypothéqué. Nous sommes entrain de jouer à la roulette russe… L’ère de l’incertitude commence. Voilà ce qui arrive quand on remet entre les mains de fous psychopathes doublés de cleptomanes le devenir de toute une Nation. La ligne rouge est à présent atteinte.




    23



    8
    Anonyme
    6 octobre 2017 - 2 h 50 min

    Si le peuple algérien. l eau est une source essentiel et l environnement aussi . cherche a gratter des sous partout ; le pétrole nous a t il rendu heureux et je pensai que nous mettions en place ; une économie hors hydro carbures donc NON au pétrole de schiste en Algérie !




    22



    5
    RIri
    6 octobre 2017 - 2 h 18 min

    C’est lamentable de voir des dirigeants prêts à détruire une nappe phréatique multi-millénaire plutôt que d’engager les réformes nécessaires au développement du pays. Ah ça non alors ! Pas touche à nos privilèges ! l’eau c’est la vie, et la vie c’est sacré.Cette eau rare et précieuse ne peut être gaspillée car la fracturation hydraulique requiert en effet l’utilisation de quantités considérables d’eau (entre 10 et 15 milles mètres cubes par forage), dont seule 40% environ peut être recyclée. Et ceci sans compter la pollution du fait des dizaines de produits chimiques utilisés.Ces données peuvent inquiéter dans un pays comme l’Algérie, dont les ressources en eaux sont limitées mais qui dispose d’importantes réserves de gaz de schiste. Nous sommes dirigés par des incapables irresponsables…Bon courage aux populations du Sud.




    18



    5
      Anonyme
      6 octobre 2017 - 13 h 31 min

      les populations du sud sont algérienne et tout le peuple algérien doit être solidaire partout en Algérie et contre ce projet néfaste pr tt les algériens…sinon c est joué d ,avance pr le pouvoir mais si il y a mobilisation générale du peuple algérien sur tt le territoire nationale ; Ouyahia ne va reprimé les 40 millions d algériens car cest mission impossible meme si il y joignais tte les forces de securité et l ANP avec donc cest pas bien de parler de reprimande envers son propre peuple déjà ; du dialogue des reunions des compromis comme tt pays qui se respecte cest fini l epoque du Far West ; cowboy va ; non lui personne pourra faire reculer l Algerie… ; ne nous prend pas au mot ds ce cas car les algériens subissent mais qd ils explosent ils explosent; ce pouvoir fera marche arrière et reculera car c’est a double tranchant et pourrons tt perdre….arrêtez avec vos intimidations ; ca marche plus ..ca marchait avec nos parents qui ne voulait pas faire de bruit et tjrs conciliant car la plupart était inculte lah ralib mais pas Nous!




      6



      3
    Dhamchoum
    6 octobre 2017 - 1 h 31 min

    L’Etat avertit : «Rien n’empêchera l’Algérie d’exploiter le gaz de schiste !». Une véritable sentence de mise à mort… Ils ne reculeront devant RIEN pour continuer à nous dépouiller en se remplissant les poches et surtout de continuer à alimenter leurs comptes en devises. C’est foutu pour nous si on continue à laisser faire cette bande de mercenaires de nous voler. Ils sont sans pitié pour nous.




    15



    5
    Selecto
    6 octobre 2017 - 0 h 45 min

    Rien n’empêchera la bande des Dalton de piller.Total se frotte les mains.




    17



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.