Le ministre des Finances : «Le montant des emprunts sera limité pour éviter l’inflation» 

emprunts
Le ministère des Finances. New Press

Le montant des emprunts que le Trésor public contractera auprès de la Banque centrale dans le cadre du mécanisme de financement non conventionnel n’est pas encore précisé, mais il sera «vraiment limité» pour éviter l’inflation, a affirmé dimanche à Alger le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

«Le montant n’est pas encore précisé du fait que l’année n’est pas encore terminée, et pour 2018, on aura des prévisions», a indiqué le ministre lors d’un point de presse tenu à l’issue de l’adoption de la loi sur la monnaie et le crédit par l’APN. «Bien évidement, il s’agit de prendre en compte, dès maintenant, les recettes et les ressources dont dispose l’Algérie, puis on verra les ajustements nécessaires qu’on présentera au cours de l’année à chaque fois que cela est possible», a-t-il ajouté. Selon lui, «en tout état cas de cause, ce sera vraiment limité pour éviter l’inflation».

M. Raouya a encore assuré que le financement non conventionnel sera destiné à l’investissement et au rachat de la dette bancaire de Sonelgaz et des titres du Trésor émis au profit de Sonatrach en vue de permettre à ces entreprises de relancer leurs projets.

S’agissant du contrôle de l’utilisation du financement non conventionnel, le ministre a affirmé que le contrôle sera assuré à tous les niveaux, à savoir le ministère des Finances, la Banque d’Algérie ainsi qu’à travers le décret présidentiel qui sera promulgué après l’adoption de cette loi par le Conseil de la nation.

R. E.

Comment (2)

    zaatar
    12 octobre 2017 - 7 h 44 min

    M. Raouya a encore assuré que le financement non conventionnel sera destiné à l’investissement et au rachat de la dette bancaire de Sonelgaz et des titres du Trésor émis au profit de Sonatrach en vue de permettre à ces entreprises de relancer leurs projets. C’est ce que dit Mr Raouya. En fait il explique que l’investissement et le rachat de la dette de sonelgaz et des titres du tresor au profit de sonatrach savent faire la différence entre l’argent provenant du financement conventionnel et celui provenant du financement non conventionnel… c’est à dire que les sous provenant du conventionnel se différencient du non conventionnel par je ne sais quel gène…il faudra que Mr Raouya nous le dise puisque rien que le non conventionnel sera destiné à l’investissement et le rachat de la dette de sonelgaz et des titres du trésor.




    0



    0
    Chaoui ou zien
    8 octobre 2017 - 16 h 31 min

    Pourquoi la banque centrale? Parce que c’est la ou la planche a billets repose. L’hyperinflation est le dernier des soucis de ces gens trop occupees a racler ce qui reste. Apres tout leurs avions particuliers attendent dans les hangars. C’est le pauvre chaab qui paiera en fin de compte.




    2



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.