Un militant du Front de Gauche : «Le MAK est une mouvance réactionnaire»

député
Marche de revendication organisée par le MAK en janvier 2011 à Tizi-Ouzou. New Press

Par Karim Bouali – Le candidat à l’élection européenne sur la liste du Front de Gauche, Boualem Snaoui, emboîte le pas au député honoraire du Gard, Bernard Deschamps, et s’adresse à son tour au directeur du journal L’Humanité pour dénoncer la présence du MAK de Ferhat Mehenni à la fête annuelle de ce journal militant de gauche. «Vous savez certainement que le MAK (mouvement d’extrême droite algérienne kabyle) se vante sur son site d’avoir été invité à la fête de L’Huma. En effet, comment un tel groupe ne tirerait pas une certaine gloire à avoir réussi à se faufiler dans un rassemblement qui s’honore depuis des décennies d’accueillir les représentants des luttes sociales et des peuples victimes d’oppression ?» écrit l’ex-candidat.

«Je ne trouve pas de qualificatif pour exprimer ma totale désapprobation d’une telle initiative, laquelle constitue, sans aucun doute, une contradiction avec l’histoire et les engagements anticolonialistes des militants du PCF», fulmine le militant associatif, pour qui «cette initiative, dénoncée d’ailleurs par beaucoup de militants présents à la fête de L’Humanité, dont le député honoraire du Gard, Bernard Deschamps, est en contradiction avec la mémoire des victimes de la répression du métro Charonne ou des guillotinés pour l’indépendance de l’Algérie». «On ne peut pas tourner le dos à la mémoire de Henri Alleg, Maurice Audin, de Jacqueline Guerroudj, d’Eveline Safir Lavalette, Fernand Iveton, Henri Maillot, Frantz Fanon, et tous les autres (qu’ils m’excusent de ne pouvoir toutes et tous les citer) militants attachés à la lutte contre les injustices et l’oppression», s’insurge-t-il encore.

«Comment un mouvement d’extrême-droite qui revendique, entre autres, par la bouche de son leader, Ferhat Mehenni, son engagement pour le “droit du sang” a pu même s’installer au sein de la fête de L’Humanité ?» s’interroge le militant syndical, estimant que «ce sont des questions qui perturbent beaucoup de militants du PCF mais aussi du FDG».

L’ex-candidat à l’élection européenne rappelle dans son courrier au directeur de L’Humanité que Bernard Deschamps, député honoraire du Gard, dans son courrier de protestation qu’il a adressé au journal le 25 septembre dernier, «a eu le courage  d’appeler “un chat, un chat”». «Oui, Ferhat Mehenni et sa mouvance du MAK sont bien d’extrême-droite, et il n’y a aucun doute là-dessus», assène Boualem Snaoui, qui dénonce les tentatives de déstabilisation de l’Algérie par ce groupe qui agit à partir de Paris, Rabat et Tel-Aviv et que le député européen qualifie de «mouvance réactionnaire» qui «revendique son soutien au colonialisme israélien et dont le leader menace impunément en France et publiquement les « Kabyles » qui ne s’alignent pas sous son diktat».

K. B.

Comment (49)

    Ben sliman
    29 octobre 2017 - 11 h 25 min

    Et les berbères (déformation de barbare) ne sont pas des envahisseurs autant que les autres ? Ils ont massacré tout les Capsiens , les vrais autochtones de cette terre.et les berbères à leur tour ont subit d’autres invasions.




    0



    0
    Aicha Benguendouze
    15 octobre 2017 - 18 h 40 min

    La France joui de la présence du séparatiste, MAK sur son sol, probablement avec l ‘arrière idée de vengeance contre l Algérie indépendante de la France. Cette France qui prêche la démocratie sur le plan mondial et contre le séparatisme Catalan mais pour le separatisme en Algerie. Elle ne veut pas non plus de separatisme en France….. Comment la démocratie française a traité ses propres séparatistes en France?
    Le Front de libération nationale corse (Fronte di Liberazione Naziunale Corsu, FLNC)
    Cinq ans après la fin de la lutte armée, ETA est à «un point de non – RFI
    Oct 20, 2016 – Il a cinq ans jour pour jour, ETA renonce à la lutte armée Le
    Jeune Bretagne, est présidée par Yann Vallerie, ancien membre d’Adsav, parti nationaliste breton. Il est secondé par Mickaël Prima. Leur devise: «Privilégier les nôtres avant les autres. Une langue, une terre, un peuple, c’est le fondement de notre identité».




    0



    1
    Aicha Benguendouze
    13 octobre 2017 - 0 h 04 min

    Qui finace le MAK…? devinez…pas trop difficile a decouvrir meme san etre un policier ou le service de renseignement…Qui veut detruire l Algerie?




    1



    3
    Abdelrahmane
    12 octobre 2017 - 21 h 20 min

    @ beka. Non ton explication n’est pas convaincante. notre région a été arabisée par-ce-que quand les arabes sont venus, il n y avait pas de langue véhiculaire forte et puissante en Afrique du nord pour tenir tête à la langue arabe qui était la langue du monde à l’époque. les lingua franca en Afrique du nord, le punique, le latin et le grec étaient parlées par des minorités, respectivement les puniques, les romano-africains rescapés de l’époque romaine, et les byzantins (qui détenaient le pouvoir) qui habitaient les villes et cités d’Afrique du nord. la majorité maure qui habitaient dans les zones rurales et les montagnes ne détenaient pas le pouvoir, n’étaient pas unie et ne parlait pas une langue véhiculaire uniforme mais des dialectes multiples, non-inter-compréhensibles qui différaient d’une tribu à une autre. Ce qui a facilité à la langue et la culture arabes de se propager dans les villes grâce aux pionniers arabes (soldats, dou3ates, enseignants e t migrants volontaires et bénévoles). c’est ainsi que le premier noyau arabisé étaient les citadins puniques, byzantins et romano-africains. la langue arabe (devenant la langue véhiculaire supplantant le punique et le latin et grec) et la culture arabes se propageaient lentement et sûrement parmi les maures qui venaient habiter dans les cités construites ou reconstruites par les arabes. Ce processus lent a connu un regain fulgurant au 11° siècle avec l’arrivée de nomades arabes beni-hillel qui constituaient entre cinq cent milles et un million, et aussi avec la venue de réfugiés andalous (au 15° siècle) qui constituaient eux aussi des centaines de milliers. et c’est ainsi que l’arabophonie s’étendait et se propageait sur l’ensemble de l’Afrique du nord alors que la berberophonie se confinait aux zones montagneuses et les oasis du fins fonds du Sahara.




    12



    6
    anti-khafafich
    12 octobre 2017 - 16 h 31 min

    zoro, tu commences à parler de mes parents et cela est une preuve évidente de ton immaturité ou au mieux ton manque d’argumentation. Tu personnalises trop tes « débats », tu me déçois beaucoup le soi disant journaliste que tu es, ceci est mon dernier message pour toi. Par ailleurs; relis les messages plusieurs fois avant de parler des parents des autres ou les personnes « physiques », ton « débat » doit concerner les personnes « morales ». Je n’ai en aucun moment revendiqué quoique ce soit, je propose une solution pour les tentatives frenchys de division utilisant le même argument : « berbérité » des kabyles. C’est dans ta petite cervelle la prétendue revendication. De la même façon que tes ancêtres parmi tant d’autres ont cessé d’être originaires de l’Algérie pour quelques raison que ce soient et dont la plus évidente historiquement était le besoin d’appartenance au moment de gloire de l’Islam usurpé par les baathistes au siècle dernier et les wahhabites en ce moment pour étendre leur hégémonie sur le MONDE Musulman, il est temps pour toi et tes frères « arabes » que vous changiez de repères, conjoncture actuelle oblige; c’est évident et la plus forte raison est celle-ci : (حديث مرفوع) أَخْبَرَنَا أَبُو الْفَضْلِ عُبَيْدُ اللَّهِ بْنُ عَبْدِ الرَّحْمَنِ الزُّهْرِيُّ ، قَالَ : حَدَّثَنَا جَعْفَرُ بْنُ مُحَمَّدٍ الْفِرْيَابِيُّ ، قَالَ : ثنا قُتَيْبَةُ بْنُ سَعِيدٍ ، قَالَ : حَدَّثَنَا ابْنُ لَهِيعَةَ ، عَنْ أَبِي يُونُسَ ، وَهُوَ سُلَيْمَانُ بْنُ جَبْرٍ مَوْلَى أَبِي هُرَيْرَةَ ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ ، رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، كَانَ يَقُولُ :  » وَيْلٌ لِلْعَرَبِ مِنْ شَرٍّ قَدِ اقْتَرَبَ ، فِتَنٌ كَقِطَعِ اللَّيْلِ الْمُظْلِمِ ، يُصْبِحُ الرَّجُلُ فِيهَا مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِرًا ، يَبِيعُ دِينَهُ بِعَرَضٍ مِنَ الدُّنْيَا قَلِيلٍ ، الْمُمْسِكُ مِنْهُمْ يَوْمَئِذٍ عَلَى دِينِهِ كَالْقَابِضِ عَلَى خَبَطِ الشَّوْكِ « . je te suggère de commencer par changer de pseudo car tu donnes l’impression d’un khoufach occidental qui plus est. Considérez vos concitoyens si vous voulez être forts, ciao !




    1



    9
      anti-khafafich
      12 octobre 2017 - 16 h 43 min

      je ne cherches pas le buzz ou me faire des amis ici, je vais même t,aider dans les votes, je pousse vers le bas mon propre commentaire, هاه غي تهنى




      2



      8
    ZORO
    12 octobre 2017 - 14 h 01 min

    Ecoute Akhi Khafafich personne ne veut faire de toi un arabe parce que tes parents pour des raisons que toi tu ignores ont souhaite l etre mais n ont pas pu ,ils t ont mis dans la tourmente eternelle ,tu ne peut plus etre arabe tu un anonyme au passe au present et au futur .les miens etaient plus humains ils ont su s adapter me voila arabe et musulman et fier de l etre. sans ce complexe arabe et berbere qui detruit votre vie et fait de vous the most AMAZING PEOPLE IN THE WORLD.




    9



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.