Un militant du Front de Gauche : «Le MAK est une mouvance réactionnaire»

député
Marche de revendication organisée par le MAK en janvier 2011 à Tizi-Ouzou. New Press

Par Karim Bouali – Le candidat à l’élection européenne sur la liste du Front de Gauche, Boualem Snaoui, emboîte le pas au député honoraire du Gard, Bernard Deschamps, et s’adresse à son tour au directeur du journal L’Humanité pour dénoncer la présence du MAK de Ferhat Mehenni à la fête annuelle de ce journal militant de gauche. «Vous savez certainement que le MAK (mouvement d’extrême droite algérienne kabyle) se vante sur son site d’avoir été invité à la fête de L’Huma. En effet, comment un tel groupe ne tirerait pas une certaine gloire à avoir réussi à se faufiler dans un rassemblement qui s’honore depuis des décennies d’accueillir les représentants des luttes sociales et des peuples victimes d’oppression ?» écrit l’ex-candidat.

«Je ne trouve pas de qualificatif pour exprimer ma totale désapprobation d’une telle initiative, laquelle constitue, sans aucun doute, une contradiction avec l’histoire et les engagements anticolonialistes des militants du PCF», fulmine le militant associatif, pour qui «cette initiative, dénoncée d’ailleurs par beaucoup de militants présents à la fête de L’Humanité, dont le député honoraire du Gard, Bernard Deschamps, est en contradiction avec la mémoire des victimes de la répression du métro Charonne ou des guillotinés pour l’indépendance de l’Algérie». «On ne peut pas tourner le dos à la mémoire de Henri Alleg, Maurice Audin, de Jacqueline Guerroudj, d’Eveline Safir Lavalette, Fernand Iveton, Henri Maillot, Frantz Fanon, et tous les autres (qu’ils m’excusent de ne pouvoir toutes et tous les citer) militants attachés à la lutte contre les injustices et l’oppression», s’insurge-t-il encore.

«Comment un mouvement d’extrême-droite qui revendique, entre autres, par la bouche de son leader, Ferhat Mehenni, son engagement pour le “droit du sang” a pu même s’installer au sein de la fête de L’Humanité ?» s’interroge le militant syndical, estimant que «ce sont des questions qui perturbent beaucoup de militants du PCF mais aussi du FDG».

L’ex-candidat à l’élection européenne rappelle dans son courrier au directeur de L’Humanité que Bernard Deschamps, député honoraire du Gard, dans son courrier de protestation qu’il a adressé au journal le 25 septembre dernier, «a eu le courage  d’appeler “un chat, un chat”». «Oui, Ferhat Mehenni et sa mouvance du MAK sont bien d’extrême-droite, et il n’y a aucun doute là-dessus», assène Boualem Snaoui, qui dénonce les tentatives de déstabilisation de l’Algérie par ce groupe qui agit à partir de Paris, Rabat et Tel-Aviv et que le député européen qualifie de «mouvance réactionnaire» qui «revendique son soutien au colonialisme israélien et dont le leader menace impunément en France et publiquement les « Kabyles » qui ne s’alignent pas sous son diktat».

K. B.

Comment (50)

    Ben sliman
    29 octobre 2017 - 11 h 25 min

    Et les berbères (déformation de barbare) ne sont pas des envahisseurs autant que les autres ? Ils ont massacré tout les Capsiens , les vrais autochtones de cette terre.et les berbères à leur tour ont subit d’autres invasions.




    1



    1
    Aicha Benguendouze
    15 octobre 2017 - 18 h 40 min

    La France joui de la présence du séparatiste, MAK sur son sol, probablement avec l ‘arrière idée de vengeance contre l Algérie indépendante de la France. Cette France qui prêche la démocratie sur le plan mondial et contre le séparatisme Catalan mais pour le separatisme en Algerie. Elle ne veut pas non plus de separatisme en France….. Comment la démocratie française a traité ses propres séparatistes en France?
    Le Front de libération nationale corse (Fronte di Liberazione Naziunale Corsu, FLNC)
    Cinq ans après la fin de la lutte armée, ETA est à «un point de non – RFI
    Oct 20, 2016 – Il a cinq ans jour pour jour, ETA renonce à la lutte armée Le
    Jeune Bretagne, est présidée par Yann Vallerie, ancien membre d’Adsav, parti nationaliste breton. Il est secondé par Mickaël Prima. Leur devise: «Privilégier les nôtres avant les autres. Une langue, une terre, un peuple, c’est le fondement de notre identité».




    2



    1
    Aicha Benguendouze
    13 octobre 2017 - 0 h 04 min

    Qui finace le MAK…? devinez…pas trop difficile a decouvrir meme san etre un policier ou le service de renseignement…Qui veut detruire l Algerie?




    5



    3
    Abdelrahmane
    12 octobre 2017 - 21 h 20 min

    @ beka. Non ton explication n’est pas convaincante. notre région a été arabisée par-ce-que quand les arabes sont venus, il n y avait pas de langue véhiculaire forte et puissante en Afrique du nord pour tenir tête à la langue arabe qui était la langue du monde à l’époque. les lingua franca en Afrique du nord, le punique, le latin et le grec étaient parlées par des minorités, respectivement les puniques, les romano-africains rescapés de l’époque romaine, et les byzantins (qui détenaient le pouvoir) qui habitaient les villes et cités d’Afrique du nord. la majorité maure qui habitaient dans les zones rurales et les montagnes ne détenaient pas le pouvoir, n’étaient pas unie et ne parlait pas une langue véhiculaire uniforme mais des dialectes multiples, non-inter-compréhensibles qui différaient d’une tribu à une autre. Ce qui a facilité à la langue et la culture arabes de se propager dans les villes grâce aux pionniers arabes (soldats, dou3ates, enseignants e t migrants volontaires et bénévoles). c’est ainsi que le premier noyau arabisé étaient les citadins puniques, byzantins et romano-africains. la langue arabe (devenant la langue véhiculaire supplantant le punique et le latin et grec) et la culture arabes se propageaient lentement et sûrement parmi les maures qui venaient habiter dans les cités construites ou reconstruites par les arabes. Ce processus lent a connu un regain fulgurant au 11° siècle avec l’arrivée de nomades arabes beni-hillel qui constituaient entre cinq cent milles et un million, et aussi avec la venue de réfugiés andalous (au 15° siècle) qui constituaient eux aussi des centaines de milliers. et c’est ainsi que l’arabophonie s’étendait et se propageait sur l’ensemble de l’Afrique du nord alors que la berberophonie se confinait aux zones montagneuses et les oasis du fins fonds du Sahara.




    13



    7
    anti-khafafich
    12 octobre 2017 - 16 h 31 min

    zoro, tu commences à parler de mes parents et cela est une preuve évidente de ton immaturité ou au mieux ton manque d’argumentation. Tu personnalises trop tes « débats », tu me déçois beaucoup le soi disant journaliste que tu es, ceci est mon dernier message pour toi. Par ailleurs; relis les messages plusieurs fois avant de parler des parents des autres ou les personnes « physiques », ton « débat » doit concerner les personnes « morales ». Je n’ai en aucun moment revendiqué quoique ce soit, je propose une solution pour les tentatives frenchys de division utilisant le même argument : « berbérité » des kabyles. C’est dans ta petite cervelle la prétendue revendication. De la même façon que tes ancêtres parmi tant d’autres ont cessé d’être originaires de l’Algérie pour quelques raison que ce soient et dont la plus évidente historiquement était le besoin d’appartenance au moment de gloire de l’Islam usurpé par les baathistes au siècle dernier et les wahhabites en ce moment pour étendre leur hégémonie sur le MONDE Musulman, il est temps pour toi et tes frères « arabes » que vous changiez de repères, conjoncture actuelle oblige; c’est évident et la plus forte raison est celle-ci : (حديث مرفوع) أَخْبَرَنَا أَبُو الْفَضْلِ عُبَيْدُ اللَّهِ بْنُ عَبْدِ الرَّحْمَنِ الزُّهْرِيُّ ، قَالَ : حَدَّثَنَا جَعْفَرُ بْنُ مُحَمَّدٍ الْفِرْيَابِيُّ ، قَالَ : ثنا قُتَيْبَةُ بْنُ سَعِيدٍ ، قَالَ : حَدَّثَنَا ابْنُ لَهِيعَةَ ، عَنْ أَبِي يُونُسَ ، وَهُوَ سُلَيْمَانُ بْنُ جَبْرٍ مَوْلَى أَبِي هُرَيْرَةَ ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ ، رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، كَانَ يَقُولُ :  » وَيْلٌ لِلْعَرَبِ مِنْ شَرٍّ قَدِ اقْتَرَبَ ، فِتَنٌ كَقِطَعِ اللَّيْلِ الْمُظْلِمِ ، يُصْبِحُ الرَّجُلُ فِيهَا مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِرًا ، يَبِيعُ دِينَهُ بِعَرَضٍ مِنَ الدُّنْيَا قَلِيلٍ ، الْمُمْسِكُ مِنْهُمْ يَوْمَئِذٍ عَلَى دِينِهِ كَالْقَابِضِ عَلَى خَبَطِ الشَّوْكِ « . je te suggère de commencer par changer de pseudo car tu donnes l’impression d’un khoufach occidental qui plus est. Considérez vos concitoyens si vous voulez être forts, ciao !




    2



    10
      anti-khafafich
      12 octobre 2017 - 16 h 43 min

      je ne cherches pas le buzz ou me faire des amis ici, je vais même t,aider dans les votes, je pousse vers le bas mon propre commentaire, هاه غي تهنى




      2



      9
    ZORO
    12 octobre 2017 - 14 h 01 min

    Ecoute Akhi Khafafich personne ne veut faire de toi un arabe parce que tes parents pour des raisons que toi tu ignores ont souhaite l etre mais n ont pas pu ,ils t ont mis dans la tourmente eternelle ,tu ne peut plus etre arabe tu un anonyme au passe au present et au futur .les miens etaient plus humains ils ont su s adapter me voila arabe et musulman et fier de l etre. sans ce complexe arabe et berbere qui detruit votre vie et fait de vous the most AMAZING PEOPLE IN THE WORLD.




    10



    5
    argaz
    12 octobre 2017 - 13 h 59 min

    c’est qui ce militant du front de gauche ? il est français donc il ‘est transparent il faut cité son nom sinon vous brassez le vent




    6



    6
      algerien
      30 mai 2018 - 19 h 24 min

      Il faut lire le texte, il est bien cité. Si vous n avez rien à dire, vaut mieux s abstenir.




      0



      0
    mhd dz
    12 octobre 2017 - 13 h 54 min

    le leader menace impunément en France et publiquement les « Kabyles » qui ne s’alignent pas sous son diktat»… ah! Je ne savais pas ça!! vous m,en apprenez des choses AP….
    eh bien comme je suis Algérien de kabylie,je me permet de répondre à ce fanfaron de meheni…que sa solicitude ne me concerne pas!!!




    5



    5
    Zombretto
    12 octobre 2017 - 11 h 43 min

    Larousse définit le mot « réactionnaire » comme quelqu’un qui est opposé aux progressistes et aux révolutionnaires, c’est à dire quelqu’un qui veut conserver les choses telles qu’elles sont et ne veut pas de changement.
    Sans défendre le MAK, qui sont donc ces forces progressistes et révolutionnaires auxquelles il s’oppose ? Dois-je comprendre que ce sont le FLN, le RND, les soit-disant repentis du FIS et du MSP, Ouyahia, Bouteflika, Khelil, Saïdani, etc.?
    Ce sont ces derniers qui sont les « révolutionnaires » et les « progressistes » ?
    Quelqu’un peut-il m’expliquer, SVP ?




    13



    6
    nono
    12 octobre 2017 - 1 h 50 min

    Nous, Algeriens de partout, on doit se concentrer sur ce qui nous uni et non sur ce qui nous divise.




    16



    3
    Abdelrahmane
    11 octobre 2017 - 22 h 08 min

    Tu dis que 99% des algériens sont berberes (sic). Alors monsieur, dis-nous comment, par quel miracle, par quel enchantement le 1% que tu concèdes arabe, comment ce 1% a arabisé les 99% ? Tu vas me dire que c’est l’Islam qui est responsable de cette situation. Mais pourquoi alors cet Islam n’a pas arabisé les kabyles, les chaouis, les mozabites (qui soit dit en passant sont originellement arabes et qui se sont berberisés même en étant musulmans), les touaregs ? Comment cet Islam n’a pas arabisé les perses iraniens, les turcs, les pakistanais, les caucasiens, les bosniaques, les malaisiens, les afghans et des dizaines d’autres peuples musulmans ? Pourquoi et comment ?




    21



    16
      Beka
      12 octobre 2017 - 7 h 34 min

      @abderahmane
      Le maghreb a ete arabiser en raison de
      L influence de la civilisation andalouse
      meme des villes espagnole
      Ont un nom arabe quant aux kabyle ils n ont
      Pas beneficie de la civilisation andaliuse




      4



      13
        Non à l'Etat arabe
        12 octobre 2017 - 8 h 47 min

        Pas vrai, jusqu’aux années 70 partout meme à tlemcen, on parlait berbère. Ensuite le kouliglis boumediene avait importé des egyptiens en milliers pour arabetiser l’école….
        En Kabylie nous n’avions jamais parlé arabe ni meme en 80/90/2000..




        12



        8
      Hillary
      12 octobre 2017 - 8 h 54 min

      Raisonnement claire, pour ceux qui comprennent.




      2



      5
      Marre du Khorti
      13 octobre 2017 - 6 h 36 min

      Chaque pays, est un cas particulier. Le degré d’arabisation d’un pays est fonction de plusieurs critères. Proximité géographique avec l’Arabie saoudite, caractère plus ou moins homogène et fort des langues autochtones, ancienneté de la présence de l’Islam, caractère plus ou moins faible du pouvoir politique et de la culture autochtone. Des pays ayant eu une présence musulmane plus courte comme la Bosnie, ou l’Espagne, ont forcément mieux préservé leur langue que des pays qui où la présence de l’Islam a été plus long. Des pays qui possédaient des pouvoirs politiques forts, une langue forte bien établie, et une culture affirmée, comme la Perse, ont mieux préservé leur langue, que des pays à pouvoir politique faible, fractionné, et dont la langue s’est peu développée à l’écrit, et pas assez homogénéisée. Les pays très éloignés géographiquement comme la Malaisie, l’Indonésie, avait plus de chance de préserver leur langue, que des pays proches comme l’Egypte, etc… Cependant tout est une question de degré d’arabisation. Certains pays ont vu leur langue faiblement s’arabiser (Indonésie, Malaisie…), dans d’autres pays au contraire les langues autochtones se sont faites supplanter progressivement par l’Arabe.Aucun pays islamisé n’a totalement échappé à un degré divers à une certaine arabisation de sa langue (à cause de l’influence du vocabulaire religieux surtout). Le Perse, et l’Ourdou n’ont pas échappé à l’influence de la langue arabe (ces langues comportent des mots arabes). La langue turque était au 19e siècle, bien plus arabisée qu’elle ne l’est aujourd’hui. Elle n’a retrouvée une relative pureté, que suite à la politique de désarabisation de la langue turque menée sous Ataturk.




      4



      1
    Anonyme
    11 octobre 2017 - 21 h 13 min

    voila le laisser aller du gouvernement algerien….pauvre algerie…divisons la en 5 kol wa7ad yadih 7aqo




    6



    4
    Liberté
    11 octobre 2017 - 18 h 42 min

    @Micka, les menaces ne vienent pas des jeunes kabyles mais de vos frères les salafistes arabobatistes.




    14



    16
    Anti khafafich
    11 octobre 2017 - 18 h 42 min

    Pas la peine de philosopher, ou est le trou-refuge de mhenni ? En france. C est quoi le but ? Pereniser la division des Algeriens comme au debut de l occupation en sous entendant que les kabyles sont berberes et le reste est arabe, ce qui est bien totalement Faux. Alors le meme procédé continue de marcher, la seule solution est de déclarer la non arabite des Algériens et de facon nette mais pas a demi mesure pour ne pas facher les enturbanes du golfe traitres qui ne considetent aucun algerien quand ils cherchent leurs interets




    19



    14
      Anti khafafich
      11 octobre 2017 - 18 h 48 min

      Surtout que la majorite des Algeriens sont pour cette solution, c estvbien le moment a mon avis de quitter la ligue des traitres arabes




      17



      9
    ghsdghjqsk
    11 octobre 2017 - 18 h 34 min

    Franchement,peut il y avoir un compromis entre un kabyle laique et un arabo islamiste, toi,tu es Algerien,arabe et musulman ( rarement croyant d’ailleurs),moi ,je suis amazigh de religion connue que de moi et laique…alors stp ou est le dénominateur commun . Même nos references historiques ne sont pas les mêmes,tu cherches dans le désert d’arabie tes symboles,moi je les retrouves dans la riche histoire de l’afrique du nord. tu haies tout ceux qui ne te ressemble pas, moi je suis tolérant,j’aime tout le monde y compris toi. Alors séparons nous dans le calme,la paix,séparons nous et devenons des partenaires,de bons voisins.
    Ps: Même la révolution a été confisqué,elle devient, 60 ans après, l’oeuvre de l’association des oulama Algériens,cad des islamistes




    17



    20
    focus
    11 octobre 2017 - 16 h 56 min

    mon avis la france le diable et son fils legitime le maroc a un deuxieme fils implanter en algerie qui est le MAK.
    tous ca pour casser union africaine qui est possible par la ligne afrique du sud -algerie.
    pour cela aussi ya un conflit perpituel au grand SAHEL!.




    19



    14
    Mohamed El Maadi
    11 octobre 2017 - 14 h 56 min

    Il est exact de dire que tout kabyles qui ne soutiennent pas ce mouvement sont vu par le MAK comme des traites qu’il faudra liquider le jour de » la libération de son pays « .Je pense que dans leur ensemble les kabyles algériens ont compris la manœuvre et pour qui ce mouvement agit .




    15



    9
    Sharmoun
    11 octobre 2017 - 14 h 23 min

    Il n’y a qu’à prendre exemple sur la Catalogne de Puigdemont, région autonome, avec son propre parlement, sa langue , sa culture, mais qui ne fait pas le poids face au gouvernement du Royaume d’Espagne. Le mak va faire quoi pour commencer? Un parlement à Setif, un ministère des affaires économique a Bejaia, le siège de la présidence kabyle a Tizi Ouzou, le ministère des affaires militaires a Jijel?? qu’est-ce qu’il pense faire franchement, le mak sur le reste du territoire Tamazgha, sur la terre que des millions de musulmans algériens ont souffert dans leur chair qu’un troubadour de la cime des monts Djurjura veut enlever aux Imazighene.




    33



    15
    Anti-mak
    11 octobre 2017 - 14 h 07 min

    Tant qu’il y aura le mensonge de l’Algérie arabe, alors qu’il y a à peine 4% d’origine arabe en Afrique du Nord, ce problème persistera. La solution c’est la vérité devant Dieu et devant les hommes. Nous sommes dans notre écrasante majorité Amazigh et plus encore musulmans. Nous avons hérité de la langue de l’Islam mais n’avons jamais été, ne sommes pas et ne seront jamais arabes, tout comme les américains ne seront jamais anglais; les brésiliens jamais portugais, les argentins jamais espagnoles, etc.




    48



    10
      Amnagh
      11 octobre 2017 - 14 h 31 min

      J’ai appris que Bernard Deschamps est président de l’Association France Djazair ce que votre site a omis de signaler.En plus ce type a été invité en Algérie par le régime en place pour le 50ème anniversaire de l’indépendance. Deschamps est-il manipulé par les dirigeants algériens ? Qui est Patrik Hyarik? ll faut enquêter pour voir s’il n’est pas président d’une association franco-algérienne proche du régime despotique ou s’il n’est pas dans les réseaux pro-pouvoir algériens.
      La légèreté avec laquelle il traite le MAK de mvt d’extrême droite,ce qui est totalement faux et calomnieux et passible des tribunaux,ce qui n’honore pas ce député inconnu.Alors que Ferhat Mehenni était marxiste dans ses débuts en politique.




      26



      32
    ALI
    11 octobre 2017 - 13 h 34 min

    Le PC et la fête de l’humanité ne sont plus ce qu’ils étaient il y a 30 / 40 ans. La fête est devenue une foire ouverte à tous du moment qu’ils payent leur emplacement et attirent du monde!!!!




    22



    4
    NON A' l'ETAT ARABE
    11 octobre 2017 - 13 h 28 min

    Incroyable comment l’ arabisme qui repose sur l’ islamisme convoite la proie nord africaine. ILS se chamaillent – les dictateurs arabes en afrique du nord- mais sont unis quant à anihiler les peuples berberes! Meme apres le massacre de 200.000 algeriens par l’ islamisme, le regime utilise CES mercenaires islamistes pour asseoir la pax panarabilamique! Tout sauf berberes. Un colon en cache un autre!




    27



    15
      AÏT Chaalal
      11 octobre 2017 - 17 h 59 min

      Je vais vous expliquer la source de notre dilemme national qui touche notre véritable identité culturelle. D’après André Berthier dans un des ces ouvrages historiques.En vérité Il n’y a pas d’Arabes dans l’ensemble de la région de l’Afrique du nord , il n’y a que des berbères à divers degrés d’arabisation. la prédominance de la religion musulmane et la langue arabe qui lui sert de véhicule avait fait croire aux européens, en particulier à l’époque de la colonisation de notre pays (l’Algérie) que l’Afrique septentrionale était exclusivement peuplée d’Arabes, mais un examen, même superficiel, suffit pour se convaincre que beaucoup de populations indigènes ne parle pas l’Arabe et le comprennent à peine. Isolées dans les massifs montagneux ou dans les oasis, c’est à dire dans les régions les moins accessibles, elles se sont longtemps dérobées à l’observation scientifique des Européens pour les mêmes causes qui les avaient soustraites à la domination politique des Arabes. On a finalement reconnu que l’Afrique septentrionale est véritablement une berbèrie ou la mince couche arabe repose sur un substratum autochtone à peine modifié . je dis à ceux qui dénigrent leurs origines, leurs culture leurs langue ancestrale que la kabylie résistera comme elle à toujours résisté depuis la nuit des temps et que un jour ( Si Dieu le veut ) l’Algérie démocratique berbère à 100%100 se fera grâce à la Kabylie de Massinisa de Lalla Fadhma n’Soumer , de Mouloud Mammeri, de Mohand Arkoun et de Tahar Djaout ..ect




      16



      14
        Sharmoun
        11 octobre 2017 - 19 h 06 min

        Oui ok, mais aussi le venue d’arabes venus d’Andalousie aux alentours du 15 ème siècle. Non négligeable comme population en Afrique du Nord.




        6



        11
          Francois la perche
          11 octobre 2017 - 21 h 52 min

          C’ est quelques milliers! Un refugie’ ne change pas l’ identite’ di pays d’ acceuil. Sauf s’ il veut coloniser!!!
          La jordanie compte 80% de palestiniens, la souverainete’ est Hachemite!!




          10



          5
      NON A L'ETAT SIONISTE
      12 octobre 2017 - 5 h 15 min

      NON A L’ETAT SIONISTE QUI VIENNENT NOUS MANIPULER SUR LE WEB ET AVEC VOTRE MAK (Pour ensuite sioniser l’Algérie progressivement !)
      ET OUI A L’ALGERIE-UNIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      PS : Et surtout vive l’ALGERIE et à mort les traitres !




      6



      12
        Non à l'Etat arabe
        12 octobre 2017 - 7 h 41 min

        NON AUX TRAITRES ARABISEURS ISLAMISEURS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




        8



        5
          Non à l'Etat arabe
          12 octobre 2017 - 8 h 49 min

          Les traitres sont les arabiseurs qui firent 400 morts en kabylie en 63- benbella boumediene. Les islamiseurs ont sacrifié 200 000 algeriens pour servir leurs maitres d’arabie qui voulaient la Oumma panislamique.




          8



          6
    Salim31
    11 octobre 2017 - 13 h 12 min

    @numide
    Comme vous dites le MAK est une reaction extremiste disproportionnée a la dictature ba3thiste et islamiste ; les premiers persistent a arabiser la race algerienne (je ne parle pas de langue arabe), pour cause LE FAMEUX complexe d inferiorite par rapport a l orient, consideré comme une race plus pure ; maintenant ils sont en train de faire leur travail de sape, d islamisation et de salafisation des algeriens, profitant de la faiblesse du pouvoir incapable de reagir sur n importe qu elle menace sur le pays _ face a cela il ne faudrait pas sous-estimer ni ignorer des reactions de ce type qui sont les consequence « inevitables » de cette transformation forcee de la societe…




    17



    5
    nono
    11 octobre 2017 - 12 h 35 min

    Comment definir la Kabylie geographiquement? Je ne pense pas qu c’est aussi simple qu Ferhat imagine.




    24



    10
      Tin-Hinane
      11 octobre 2017 - 13 h 19 min

      C’est pourtant simple la kabylie est située dans le nord de l’Algérie dont elle est un région.




      14



      15
      NON A' l'ETAT ARABE
      11 octobre 2017 - 14 h 46 min

      La frontiere anthropologique, la’ ou le sens de l’ Etat dekabylie finit. On a une vision d’ Etat un sens et des droits et devoirs, que l’ Etat arabe tente de cacher en recourant a’ l’ islamisation. Peine pedue, of course!




      13



      16
      Amnagh
      11 octobre 2017 - 14 h 46 min

      La question kabyle suscite l’hystérie chez certains esprits aigris,frustrés et formatés qui posent des questions stupides, insensées et sans queue ni tête.
      Les limites de la Kabylie? Elles sont claires: ce sont les terres où l’on parle kabyle. C’est la Kabylie qui s’est soulevée massivement en 2001 de long en large. Les kabyles vivant en dehors de la Kabylie? Et les algériens vivant en Kabylie? Quand l’Algérie a eu son indépendance, n’y avait-il pas des algériens en France??? Qu’allez vous manger ? Croyez-vous que l’Algérie nourrit la Kabylie?
      Les kabyles vivent du fruit de leur travail (Agriculture,artisanat,PME,émigration interne et externe…) et quel est l’expert ou le député ou le ministre qui peut nous dire sans tricher quelle est la part de pétrole qui revient à la Kabylie ? Aucun, car la gestion de la rente se fait dans l’opacité totale, y compris pour les autres wilayas. Et la seule richesse d’un pays ce sont ses ressources humaines formées et éduquées et ses élites.




      23



      15
    LE NUMIDE
    11 octobre 2017 - 10 h 37 min

    le MAK est une mauvaise réaction disproportionnée aux courants ommeyades arabo-islamiques racistes, antiberbères , anti -algériens et anti -kabyles du wahabisme et du baathisme qui ont pris les armes contre la république algérienne en 92 et qui continuent dans leurs complots saoudiens et qatariens en Algérie .. les deux grandes fautes de Ferhat Mehenni , 1- c’est son Douarisme , de subordonner le combat national Berbère à son Kabylisme régionaliste et Douariste par désespoir et impatience démocratique , au lieu d’universaliser la Berbérité ce qui l’a mener directement à son impasse de revendiquer une fumisterie ; le fédéralisme ou le séparatisme de la nation concept berbère par excellence comme la démontré théoriquement Mouloud Mameri ,et dans le fait historique et politique les Novembristes et le congrés de la Soumam
    2- Son rapprochement inexplicable et stupide berberiquement parlant avec les juifs sionistes et son voyage ridicule à Israël comme s’il était un roi arabe parti normaliser .. Qu’ont -ils les berbères peuple Goyim d’Afrique du nord avec les juifs , et qu’ont -ils a frayer avec leur Sémitisme idéologique et religieux …Ferhat Mehenni ne sait -il pas que Israël est la meilleure alliée des royaumes arabes contre les peuples et les nations non sémites qui revendiquent leur liberté et leur dignité … il n’a pas une connaissance parfaite de la géopolitique mondiale et de la nécessité stratégique berbère sinon il n’aurait pas eu commis ces bêtises .. de toute façon s’il lui reste le moindre intérêt pour combat universel berbère en Algérie , le MAK doit savoir que ce grand combat national ne doit plus être dirigé par les chanteurs .. Place aux stratèges !




    63



    18
    Fakou
    11 octobre 2017 - 10 h 13 min

    Donner de l’importance à un homme aveugler par la haine, c’est adhérer à la mouvance du nouvel ordre mondial qui pour eux le mouvement de ferhat m’henni est une aubaine.




    37



    23
    Chelsea
    11 octobre 2017 - 10 h 07 min

    Voilà une différence, là où ils sont extraordinaire les français c’est avec la richesse de leur intelligentsia, tout à fait raison, le mak un mouvement despotique et sans vision




    38



    18
    BabElOuedAchouhadas
    11 octobre 2017 - 9 h 37 min

    Faire un commentaire sur ce sieur serait lui accorder trop d’honneur.




    28



    18
    Anonyme
    11 octobre 2017 - 9 h 31 min

    Un pantin,moins que rien, dont les ficelles sont tirées par les ennemis de ce trés beau pays qu’est l’Algerie.




    39



    20
    citoyen karim
    11 octobre 2017 - 9 h 02 min

    Mercredi 17 mai 2017, 10h05, j’arrive au siège du FFS , je demande à voir Monsieur Bouchafa, il n’y était pas cette matinée par contre Madame Ghezali vient juste d’arriver, elle accepte de me recevoir dans la grande salle du rez-de-chaussée et là je lui fait part d’une initiative citoyenne qui, à mon humble avis, a des chances d’aboutir à un consensus politique parce qu’elle touche le cœur même de l’actuelle problématique algérienne, là où le monde actuel, qu’il soit national, régional ou mondial, a pris son départ en délaissant le monde d’avant.

    Mon idée est que pour appréhender nos réalités actuelles, nous devons revenir en arrière dans le temps en prenant un point d’encrage donné dans la trame historique.

    L’événement qui a marqué le point de rupture entre les deux mondes, l’actuel et celui d’avant s’est matérialisé dans notre conscience collective par la chute du Mur, c’est de cet instant T du temps que nous devons placer le curseur et situer notre point d’ancrage afin de se poser les bonne questions et il se trouve que c’est à cette époque qu’une nouvelle conception d’un terrorisme hors norme, née d’une manipulation de certains services de renseignements, commençait à prendre forme.

    Comprendre la décennie noire revient à lever le voile sur un tas de réalités empilées et imbriquées les unes aux autres dans un désordre voulu et organiser afin de ne pas comprendre comment l’humanité en est arrivé la où nous en sommes.

    Par des procédés fins et subtils, on a sciemment fait greffer de la fiction aux réalités qui sont les nôtres tout en faisant faire à certains militaires algériens des choses invraisemblables par le biais de l’autosuggestion de certains intellectuels pour en faire, au bout du compte, des récits tronqués qui empêche la lucidité de saisir ce qui arrive et empêche surtout la raison de dire dans quelle direction faut-il aller.

    J’avais proposé à Madame Ghezali ma modeste contribution afin d’aller vers un consensus politique national en commençant par prendre attache avec certaines personnalités ayant vécues la décennie noire dans le cœur même du réacteur. Il était question qu’on m’appelle.

    J’en ai fais un écrit dans ce sens à Monsieur Boukrouh juste avant qu’il ne lance son initiative sans que je ne reçoive aucune réponse de sa part.

    Ceci est pour ma conscience.




    36



    6
      Mello.
      11 octobre 2017 - 12 h 43 min

      Comment ne pas appuyer votre initiative Citoyen Karim, l’analyse que vous etalez semble l’une des voies a arpenter pour aller vers ce consensus national. L’initiative merite une approche reelle de la part de ce grand parti, mais surtout du fait que Mme Salima Ghozali a daigne vous recevoir, un plus pour ce parti qui reste proche du citoyen. De coeur avec vous.




      8



      5
    Mello.
    11 octobre 2017 - 8 h 23 min

    … des peuples victimes d’oppression …. Voila justement le type ou la nature de reflexion que le mouvement exploite. Vous dites , Mr le Depute que le MAK est d’extreme droite, ce n’est que votre avis , un avis personnel qui n’est pas partage par vos camarades de gauche organisateurs de la fete de l’humanite. Une precision, c’est que ce mouvement est ne en France, il active en france et toutes les portes lui sont ouvertes en France. N’ayait crainte, Mr le Depute, la Kabylie est enracinee dans son patriotisme national, aucun ou aucune personne ne pourra detourner cette Kabylie de son attachement au pays La Kabylie est le coeur de l’Algerie , tout le sang de la democratie qui irrigue l’Algerie , vient de cette region.




    21



    21
    Micka
    11 octobre 2017 - 8 h 18 min

    Le MAK est un mouvement fondé sur la race et la pureté du sang, xénophobe, extrémiste – violent et de nature dictatoriale.
    M. Mehenni qui est à l’origine de l’année scolaire blanche en Kabylie avait, pour ceux qui s’en souviennent, scolarisé ses enfants à Paris durant cette période.
    Durant ces évènements les parents étaient réellement menacés par des bandes de jeunes endoctrinés s’ils envoyaient leurs enfants à l’école.
    On connait la féroce opposition que lui manifestait le militant – citoyen Ait Ahmed allah y rahmo notamment sur le sujet de la cohésion nationale.
    Pendant ce temps, M. Mehenni faisait acte de soumission à Israël en se rendant à Yad Vashem à Jérusalem et donc à l’Establishment français d’où il espère recueillir des soutiens politiques. Tous les hommes politiques français font ce voyage initiatique pour recevoir la bénédiction d’une certaine communauté.
    Prenons le pour ce qu’il est : un chef de clan tribal qui cherche à devenir Vizir à la place du Vizir et à imposer ses choix politiques aux algériens, kabyle ou non.




    69



    22
      NON A' l'ETAT ARABE
      11 octobre 2017 - 10 h 58 min

      L’algerie arabe, la ligue arabe le magreb arabe constantine capitale arabe: les kouliglis soutenus par la France nous donnent des lecons de nationalisme!




      31



      17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.