Direction technique nationale de la FAF : des nominations dans les prochains jours

DTN
Rabah Saâdane. New Press

Des nominations concernant la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération algérienne de football (FAF) seront annoncées dans les prochains jours, a indiqué le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, lors de la rencontre avec les anciens sélectionneurs nationaux organisée ce jeudi au Centre technique national de la FAF à Sidi Moussa (Alger), pour préparer le symposium sur le renouveau du football algérien. L’ancien sélectionneur national, Rabah Saâdane, est pressenti pour prendre la tête de la DTN pour succéder à Fodil Tikanouine, qui avait démissionné de son poste en septembre dernier pour des «raisons personnelles» à peine cinq mois après son installation. Saâdane, qui avait déjà dirigé la DTN en 2004, est attendu à Alger dans les prochains jours pour entamer les négociations avec le président de la FAF.

Selon le premier responsable de l’instance fédérale, la DTN sera composée de quatre pôles : la Direction des équipes nationales chargée du suivi des sélections de jeunes déjà engagées ou qui seront engagées prochainement dans des compétitions internationales ; le Développement, la Formation et les Elites, ces deux derniers pôles étant interconnectés. Zetchi a révélé également que la FAF proposera, au cours du symposium prévu en décembre prochain, la création d’une fédération du football de dilettante ou de masse, qui devrait chapeauter le football non structuré au sein de la FAF, tels le football de rue, le football scolaire, le Futsal et le Beach Soccer, ainsi que la création d’une commission nationale des infrastructures, le retour des jeunes catégories dans le giron des clubs amateurs et la création d’une ligue du football des jeunes catégories. Il a assuré que les portes de la FAF sont ouvertes à toutes les bonnes volontés pour des suggestions et des contributions.

R. S.

Comment (2)

    Dyhia
    19 octobre 2017 - 17 h 42 min

    OUUF!! La dynastie RAOURAOUA est finie




    0



    0
    Anonyme
    13 octobre 2017 - 1 h 05 min

    Vraiment on ne sait plus quoi dire devant la déliquescence de notre football. On savait que le sport-roi avait atteint le fond avec Raouraoua. Après les convulsions, tout le monde s’attendait à ce que son remplaçant, quel qu’il fût, n’avait qu’à utiliser le principe d’Archimède en lui donnant une pichenette pour qu’il remonte. Mais Zetchi en bon Algérien ignora superbement Archimède et appliqua le principe de notre Mohamed Fellag: le fond atteint, il entreprit de creuser.




    1



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.