Le peuple algérien ne rend pas tous les Français responsables du colonialisme

Deschamps peuple
Bernard Deschamps (premier à droite) lors de la commémoration, cette année, des massacres du 17 Octobre. D. R.

Par Bernard Deschamps(*) – Ma protestation contre la présence du MAK à la Fête de L’Humanité a entraîné un déferlement de commentaires haineux, d’injures et de menaces à mon encontre sur mon blog et sur les réseaux sociaux. Je me suis interrogé : n’allaient-ils pas donner une fausse image de l’Algérie et de son peuple ? Ne fallait-il pas les effacer ? Je les ai maintenus afin que chacun(e) puisse juger de la dangerosité des individus qui composent ou soutiennent ce groupuscule séparatiste lié à l’extrême-droite française et israélienne.

Je tiens à l’affirmer ici une nouvelle fois, le peuple algérien, dans sa diversité, est un peuple extrêmement chaleureux et accueillant. Il aspire à une amitié confiante entre nos deux peuples car il ne rend pas l’ensemble des Français responsables du colonialisme dont il a terriblement souffert.

J’aime ce pays et ce peuple dont j’ai soutenu le combat pour l’indépendance et j’entretiens les meilleures relations, à la fois avec les autorités algériennes et avec l’opposition démocratique qui, les unes et les autres, respectent ce choix qui me permet d’exprimer mon opinion en toute liberté dans le respect de la souveraineté de l’Algérie.  Je précise que nul n’a jamais fait pression sur moi, ni tenté de m’acheter.

Dans le monde dur qui nous entoure, l’Algérie s’efforce de trouver sa place et, fidèle aux engagements de sa Révolution, pratique une politique extérieure de paix et d’amitié qui constitue un pôle de stabilité en Afrique.

B. R.

(*) Député français

Comment (11)

    !
    21 octobre 2017 - 14 h 35 min

    «  » »Le peuple algérien ne rend pas tous les Français responsables du colonialisme » » »
    Evidemment que le peuple Français de maintenant n’à rien à voir avec ce colonialisme monstrueux et barbares d’autrefois, qu’il ne faudra jamais oublier, mais il en reste encore dans le gouvernement Français des partisans de l’Algérie Française et de ses crimes injustifié et gratuit !!!




    2



    0
    TARZAN
    20 octobre 2017 - 19 h 34 min

    monsieur Bernard Deschamps mais les personnes qui vous ont invectiver sont tous marocains qui se font passer pour des algériens. faites une enquête auprès de la police française et vous aurez la confirmation que les marocains se font passer systématiquement pour des algériens pour nous salir et parler en notre nom. demandez par exemple à la police, la nationalité des français maghrébins qui ont sifflé la marseillaise, lors du match france – algérie au stade de france, arrêtés sur le terrain! TOUS LES ALGERIENS ETAIENT CONTRE LE SIFFLEMENT DES HYMNES NATIONAUX, D’UN PAYS QUEL QU’IL SOIT. Et puis les algériens accueillent avec une grande hospitalité tous les étrangers quels qui soient. les algériens n’oublient pas que les françaijs de la métropole étaient pour l’indépendance de l’algérie et maurice audin et bien d’autres étaient français à combattre auprès des algériens pour notre indépendance. donc sur ce point les français sont toujours les bienvenus en algérie et surtout « les gens du nord » dont la réputation de gens très humains n’est pas usurpée. nous algériens on vous demande d’informer et de mettre en garde les députés français de la filouterie marocaine de se faire passer pour des algériens en france. ça prend une dimension alarmante pour la sécurité des algériens. avant de livrer des secrets à une personne se faisant passer pour un algérien assurez vous qu’il ne soit pas marocain. merci




    9



    0
    Tin-Hinane
    20 octobre 2017 - 12 h 59 min

    J’entends bien ce Monsieur, il ne veut pas que les algériens tiennent pour responsables tous les français de la barbarie coloniale commise contre les algériens mais si ce n’était pas les français c’était qui alors?
    C’est toujours pareil avec les français ils commettent des crimes et ne veulent pas en prendre la responsabilité. Certes il y a eu quelques français qui n’étaient pas d’accord avec le colonialisme, certains l’ont exprimé d’autres ont même été jusqu’à prendre clairement position mais il s’agit d’une petite minorité et vraiment petite. Si le peuple algérien ne tient pas tous les français responsables du colonialisme alors le peuple algérien se trompe. Le peuple français était directement responsable du colonialisme, des massacres perpétrés contre les peuples colonisés et du pillage systématique qui s’en est suivi. Mais le peuple algérien a entièrement raison de ne pas nourrir de rancune et de haine contre les français parce que c’est improductif. Les français n’ont qu’à s’arranger avec eux mêmes.




    6



    0
    mouatène
    19 octobre 2017 - 20 h 51 min

    la france coloniale était, à l’époque, dirigée par un état, lequel était composé d’ élus, et par qui ? par le peuple. dont acte ! à l’époque, tous les français (ceux d’algérie et de la métropole) bouffaient binx, c’est à dire gratuit et sans se soucier d’ou et comment c’est arrivé dans leurs assiettes, je dirais meme qu’ils avaient tous connaissance de cette terrible colonisation. ils raflaient la sueur de l’algérien. heureusement que nos parents ont pris conscience que le colonisateur avait bien l’intention de s’éterniser chez nous, et c’est ce qui l’a décidé de répondre par la force des armes, POUR LE CHASSER et c’est MISSION ACCOMPLI. n’en déplaise à certains mais c’est comme ça !!!!




    5



    2
    Viva l'Aldjérie
    19 octobre 2017 - 17 h 07 min

    M’étonne pas du MAK; le niveau de leurs articles et du courrier des lecteurs dans leur presse est d’un racisme, d’une agressivité haineuse et d »une vulgarité insoutenables. Ces fous furieux qui hurlent à la hogra sont les pires hagarines qui soient, de la belle graine de nazi sioniste. Et avec ça ces agités bipolaires appellent à l’invasion de l’Algérie par leurs  » frères africains », braves shabat goy qui appliquent consciencieusement le projet juif de destruction des identités nationales en oubliant que ce faisant ils travaillent à leur propre dissolution. C’est dire leur intelligence…
    Biens sûr que non, les Algériens ne rendent pas responsables du colonialisme les paysans, les mineurs dès 5 ans d’âge et les ouvriers en luttes innombrables pour leurs droits dont profitent aujourd’hui des allogènes tard venus qui crachent sur la France; les Algériens n’ont pas à en vouloir à tous ces braves hommes qui ont fait la France décrite par Jean Ferrat, la France des Droits de l’Homme et du Parti des Fusillés. Et les plus anciens se souviennent de Charonne et de Daniel Fery mort à 15 ans pour défendre une autre idée de la France que les Borgeaud et les Bugeaud prédateurs coloniaux. Et la France c’est aussi le Château de Versailles, sa culture, sa médecine, ses inventions, sa civilisation. Les brûleurs de voitures des banlieues ne méritent pas cette France là.




    7



    2
    Akharchane
    19 octobre 2017 - 12 h 52 min

    Mr Deschamps on vous comprend bien tout en mettant en évidence que ce n’est pas le peuple français qui est responsable de l’infamie qui s’est déroulée il y a des lustres en Algérie . La France est belle, avec des paysages extraordinaires, quand on foule ce pays on sent la quiétude des gens qui l’anime, nous aimons cette France. En ce qui concerne les militants du MAK il ne reflète pas la majorité des kabyles. La Kabylie est une région d’ouverture et de tolérance et n’aspire qu’à vivre en paix avec les autres concitoyens algériens.




    9



    3
      mouatène
      22 octobre 2017 - 16 h 55 min

      l’art de baisser l’échine devant le maitre ou plutot l’ancien maitre n’est exercé que par ceux qui, l’indégeanat est dans le sang. il faut etre un ingrat pour s’abaisser de cette manière. heureusement que c’est bien précisé par l’auteur qu’il a des doutes sur sa citoyenneté d’algérien, ou alors il s’exprime mal comme un sioux. hug il a dit.




      2



      1
    zaatar
    19 octobre 2017 - 9 h 23 min

    RESPECTS Monsieur Bernard Deschamps…




    8



    4
    Khelfane
    19 octobre 2017 - 8 h 52 min

    En cette période de haine et d’hysterie gauloise style BFMTV ,saluons ce courageux député à visage humain

    Qui ,à la vue des Nazillons ,prend ses distances pour sauver ce qui reste d’humanisme dans le pays de nos anciens et nouveaux inquisiteurs

    Saluons le fait qu’i a pris la clé des champs face à ces nostalgiques pathétiques aussi dangereux que les pit Bulls

    Là bà ,tolérés par la loi




    8



    2
    الهوارية في كندا
    19 octobre 2017 - 8 h 47 min

    Les européens ont jeté leurs dévolus sur l’Afrique entière, ils ont divisé son peuple et les ont bastonné à coup de Bâtons ou de chaines ensuite, ils ont détruit leurs patrimoines civilisationnelles Mosquées, villes et villages et terres agricoles. Par la suite ont tué les plus rebelles d’autres hommes et femmes ont été violentés et déportés à jamais vers d’autres Continents. Les européens ont appelé ça le nouveau monde et la nouvelle civilisation. Par ailleurs 200 ans après, ce boulot continue guerre, chaos, réfugiés déplacés, et ressources pillés ensuite représailles au sein des organisations Fantoches protectrices des hommes blancs et blonds européens et américains Human Rights Watch, ONU, CPI, TPI. leurs Présidents tyrans et criminels ne seront jamais inquiétés et peuvent mêmes vivre et mourir sur leurs lits dans des draps en soies.
    Les arabes et les africains, seront persécutés et jetés en taule à vie sinon lynchés, torturés, pendus en publics même en jour de fête pour que cela soit mémorisé même chez nos jeunes enfants.
    Monsieur, nous savons qui tue qui et qui fait quoi, nous savons détecter les bons amis des faux nous savons faire la part des choses.
    L’Algérie ne sera plus jamais divisée, et les algériens resteront un peuple uni, c’était le vœux de nos Valeureux Martyrs, ce sont nos seuls idéaux et il n’y aura jamais d’autres …
    Quant au Mak, la France n’a qu’à lui planter une tente sur les sentiers du Bois de Boulogne.




    11



    2
    BEKADDOUR Mohammed
    19 octobre 2017 - 6 h 31 min

    C’est vrai que dès 1830 a existé une France rarissime qui s’est opposé à la barbarie dont nous serons victimes jusqu’en 1962, par exemple un Tocqueville qui a osé dire à l’élite française : « Nous avons éteint les lumières du savoir (en Algérie) », ce qui correspond parfaitement à ce qu’écrira, plus tard, Ferhat Abbas, « La nuit coloniale ». Cette France là des amoureux de la vraie lumière existe, donc, RIEN A VOIR avec Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, voire Macron !




    12



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.