Ouyahia met fin aux avantages abusifs accordés aux hauts fonctionnaires

Ouyahia Gouvernement
Ouyahia ou l’«homme de fer». New Press

Par Sadek Sahraoui – Fidèle à sa réputation d’homme de poigne, Ahmed Ouyahia se serait employé dès son arrivée au Palais du gouvernement à imposer une discipline de fer et, surtout, à remettre tout le monde au travail. Ce fut fait, dit-on, en très peu de temps. Fini donc l’absentéisme et les images peu sérieuses de cadres flânant à longueur de journée, gobelet de café à la main, dans les couloirs ou qui disparaissent sans crier gare des heures durant comme ce fut le cas pendant l’ère Sellal ou Tebboune.

Une source proche du nouveau gouvernement confie qu’avec Ahmed Ouyahia tout le monde a un cahier des charges à remplir. Et gare, dit-on, à celui ou celle qui n’arrive pas à l’heure ou qui ne remet pas le travail demandé dans les délais. Les bureaux du Palais du gouvernement sont aujourd’hui tellement calmes qu’on pourrait entendre les mouches voler. Bref, la Palais du gouvernement retrouve de sa solennité et tout le monde comprend qu’avec Si Ahmed on ne badine pas avec la discipline, surtout qu’il donne l’exemple en arrivant lui-même aux aurores à son bureau.

Crise économique oblige, l’ex-directeur de cabinet du président Bouteflika a également ordonné, sans faire trop de publicité, que l’on réduise de manière substantielle le train de vie du gouvernement. Les premiers à faire les frais de cette décision sont les nombreux hauts cadres dont regorge la chefferie du gouvernement. Ils se sont dernièrement vu privés des fameux bons d’essence et du téléphone cellulaire gratuit. Chacun est dorénavant tenu de payer son essence et ses communications privées.

Ahmed Ouyahia a, par ailleurs, exigé que les missions des cadres à l’intérieur du pays se fassent en voiture et non plus en avion lorsque cela est possible. A ce propos, notre source raconte que le gros de la délégation qui l’a accompagné dernièrement à Oran est rentré à Alger en voiture. Il a estimé, en effet, que l’avion revenait trop cher à l’Etat.

Des coupes ont été faites partout là où il était possible de le faire. Ahmed Ouyahia a confié à son entourage que ce qui comptait pour lui n’était pas son indice de popularité dans les médias mais plutôt le nombre de problèmes qu’il peut, chaque jour, parvenir à solutionner. Aussi, dit-on, il ne lit presque jamais les articles de presse qui parlent de lui. Son intérêt est surtout orienté vers les questions qui intéressent le plus grand nombre.

S. S.

Comment (50)

    Anonyme
    22 octobre 2017 - 14 h 27 min

    C du deja vu, c juste une petite compagne qu’on a déjà l’habitude de voir dans le passé , a chaque fois qlq est nommé dans un haut poste de responsabilité, il se présente, comme quoi , il est notre sauveur ,il va nettoyer le secteur, il va remettre les pendules à l’heure, puis rebelote, il place une autre bande de voleur qui vont juste perpétuer, ce que le systèmes sais très bien faire, cad dilapider,gaspiller,voler,créer son network des affaires à son profit personnel et à sa bande voleur voilà .




    1



    1
    Boualem
    22 octobre 2017 - 10 h 37 min

    En tant qu’ancien cadre d’un grand minsitère, je peux affirmer sans honte , mais avec beaucoup de regrets, qu’une grande partie des fonctionnaires …mêmes certains conseillers du Ministre, Directeurs et Sous-directeurs n’apportent aucune valeur ajoutée aux missions de l’admistration centrale ! Beaucoup de fonctionnaires (administrateurs, chefs de bureau etc… etc…) n’ont aucun plan de charge et viennent au ministère juste pour discuter de tout et de rien avec leurs collègues, prendre un café et faire la prière dans leur bureau , et je n’exagère pas !!




    8



    0
    Justice
    21 octobre 2017 - 12 h 17 min

    TOZ TOZ !!!!




    6



    0
    SLIM.
    20 octobre 2017 - 21 h 47 min

    De la Rigueur , Efficacité , bonne Gouvernance , et Hommes d’État ,
    sont les qualificatifs de la Réussite ,
    Pour cela , Mr Ouyahia , on est avec vous.
    Un Esprit d’État …. Bonne réussite .




    6



    12
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 20 h 06 min

    Ya 3ami Ahmed j’ai fait un rêve ( i have a dream en Anglais ) . Dans mon rêve je vous ai vu à la tribune de l’APN déclarer à tout le monde que dorénavant chaque « député », chaque « sénateur » recevra le salaire qu’il percevait de son poste de travail avant son « élection ». Toute l’assistance s’est alors levée comme un seul homme dans une standing ovation et a scandé :  » one two three viva 3ami Ahmed ».
    Espérons qu’un jour ce rêve deviendra réalité.




    8



    5
      ZORO
      21 octobre 2017 - 15 h 19 min

      A l anonyme:Moi aussi j ai fait un reve .si Ahmed dans mon reve a exauce tes veux ,mais l APN ,s est transformée en 500 Tliba qui voulaient payer pour avoir des mandats a vie. Signé ZORO. ….Z…….




      4



      2
    Azirou
    20 octobre 2017 - 19 h 16 min

    Wow je ne crois pas mes yeux en lisant cette article en dirais un saint qui est descendu du ciel pour sauvait L’Algérie. Non sérieux les gens ici réveillez vous moi je vois que lui et ces hachiettes dite de fakhamatouhoum doivent disparaître place au intellectuels et au savant de notre nation à prendre les reine enfin C n’arrivera jamais




    4



    2
    nono
    20 octobre 2017 - 17 h 40 min

    il ne s »agit pas de les punir et les envoyer en déplacements dans le pays en voiture quand il y a un transport aérien commercial ;c’est dangereux !on n’a pas assez d’accidents sur nos routes ?;quant au reste,il faut surtout les faire travailler ou les affecter là ou se manifestent des besoins (s’ils savent faire quelque chose ) .




    4



    1
    Le Direct .
    20 octobre 2017 - 14 h 36 min

    Je pense qu’il est très courageux de la part de Monsieur Ouyahia de dire haut et fort et de l’appliquer à la lettre à ce que beaucoup pensaient que ces dires sont enterrés à tout jamais et comme ont dit , il faut toujours un début difficile pour toute chose qui deviendra demain chose banale . ALLAH YA KOUN MA3A EL MOUKHLISSINE LI HAD EL BALAD .AMINE .




    12



    4
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 14 h 10 min

    C’est de la poudre aux yeux en plus le titre est en démesure par rapport à l’article
    C’est vous les responsables qui avaient permis cette gabegie,, c’est vous qui aviez fermé les yeux devant la corruption, pire ces voyous étalent leurs richesses au vu et au su de tout le monde, c’est vous qui avez rendu les jeunes fainéants par l’octroi de crédits ansej dans le seul but d’acheter leur silence , les jeunes répétaient: « haki » (je veux ma part), si bien que c’est les chinois et turcs qui viennent nous construire nos cités dortoirs et aviez offert nos terres du Sahara aux amerloque pour nous nourrir et leur aviez ouvert grandes les portes du sud, sans compter le gaz de shiste que vous comptez explorer oui c’est vous qui avez rendu ce peuple amorphe et violent, alors que par le passé il était patriote et intègre l’exemple du barrage vert et de la transsaharienne le prouvent vous avez clochardisé la société et l’aviez rendu avide de bakchich, nos écoles et universités sont sinistrées pire on y vend des drogues et de psychotropes et la violence règne en maitre si bien que beaucoup d’enseignants intègres ont sortis en retraite anticipée, combien d’enseignants furent agressés à l’intérieur de ces écoles? nos hopitaux ne son en fait que des mouroirs où le patient est traité comme un chien, vous avez ruiné le pays sur tous les plans et surtout sur le plan moral et c’est le plus grave, vous avez sapé le moral des gens intègres et aviez promu les baguarines et autres parvenus à des postes de responsabilité, tout ça pour que vous puissiez perdurer aux plus hautes sphères, des élus qui n’ont rien d’élus qui touchent 35 millions par mois sans compter d’autres privilèges et une retraite dorée avec en prime un rappel conséquent à leur « fin de mission » pour un simple lever de main, alors que de simples ouvriers d’entreprises n’ont pas touché leurs salaires depuis des mois sans compter le pauvres éboueurs qui travaillent dans des conditions lamentables et inimaginables
    Vous avez rendu ce beau pays malade gravement malade, la messe est dite , vouloir y mettre de l’ordre c’est de la poudre aux yeux car la médiocrité règne en maître absolu et partout
    La messe est dite et on n’y croit plus à vos balivernes, cet articl




    18



    2
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 12 h 56 min

    Il dit :  » Des coupes ont été faites partout là où il était possible de le faire. » Ah bon ! Moi je lui dis que non, vous n’avez même pas entrepris le 1/1000 ième de ce qui doit être fait pour faire face à la situation catastrophique dans laquelle le simple citoyen va se débattre à partir du 1er janvier 2018.
    Ce qui est affirmé par les tenants du pouvoir n’est ni plus ni moins que diversion et enfumage encore une fois hélas.




    13



    2
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 10 h 43 min

    commencez par virer tous les walis , les chefs de daira et les sg et les remplacer par les elus de l APW .La peut être on commencera par vous croire ; c est eux les exécuteurs des fraudes ,de la corruption, de passes droits, et aussi hagarras de maires élus ! les bras negatifs du systeme




    9



    2
    Lghoul
    20 octobre 2017 - 10 h 26 min

    C’est la nouvelle chanson ou plutôt, le nouveau tube de l’hiver. Maintenant que les caisses sont vides, tout le monde soudainement – Fakhamatouhou inclu – est en train de “combattre” la corruption et les excès. Ce refrain sera aussi repris par Oul Abbas pour la compagne du nouveau FLN de type Ch’kara. Faite la chaine pour un 5ieme s’il vous plait car la corruption c’est fini mais, mais, … y a plus de fric a détourner, on s’excuse.
    Cela fait 18 ans pourtant..




    13



    1
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 8 h 49 min

    monsieur les premier ministre avec tout le respect (a son juste mérite )qui vous revient ceci concerne aussi vos proches vos collaborateurs vos amis chers ou moins chers vos relations et vos PROCHES plus ou moins ,,a moins que,,,,,????
    sur que ce n est pas a la tête du client ,et pas de valises (chkara pour les démunis qui on moins 500 millions , EUH (toux) oui le tousse




    5



    3
    nonews
    20 octobre 2017 - 8 h 36 min

    Propagande! Comme vous l’avez bien remarquer, tous les ministers et autres parasites du systeme ont recu la consigne de donner l’impression que le system est en train de se corriger et juste ayez de la patience pour que tout s’arrangera. Ne nous demobilisont pas face a cette propaganda continue.




    10



    2
    Aguellidh
    20 octobre 2017 - 4 h 24 min

    Des actions enfantines. Il faut arrêter de manger ce que nous ne produisons pas. Frapper de 1000 % les importations, payer les députés au maximum 100.000 DZD. Les postes d’ambassadeurs, de généraux ,de ministres ne doivent pas être payés au delà de 100.000DZD car ce sont des postes de travail de noblesse et de prestige. Les wilayas doivent trouver leur propres ressources d’argent plus de budget de l’Etat. Les gisements de pétrole doivent être protégés pour les générations futures. Fêter le premier novembre dans chaque hameau, village, ville obliger les Algériens à avoir un drapeau dans chaque maison, reprendre les citations des martyrs de la guerre de libération on verra ya SI Ahmed le sursaut national.chiche si Ahmed djurdjura, les autres, le Tassili te le rendra. Sinon c EST Juste un feu de paille qui nous rappelle hamma loulou de Chadli sans importance. Je vais redormir sinon…




    12



    3
      RezkideBelcourt
      20 octobre 2017 - 7 h 10 min

      Je crois bien que tu est à coté de la plaque, taxer 1000 % les médicaments non produit chez nous?
      Les wilayas doivent trouver leurs propres ressources? Tu veut appliquer des codes de financements comme pour des pays qui ont 5 siècles d’existence et plus.
      Je crois rêver




      4



      6
    Pauvre Algérie
    19 octobre 2017 - 23 h 47 min

    Ils devraient commencer par arrêter avec tous ces congrès et journées d’études internationales bidon qui coûtent des milliards à l’État. Calculez donc le coût que représente une invitation tous frais payés lancée à un minimum de 100 personnes: billets d’avion, chambre d’hôtel à 20 000 DA la nuit, repas à 2000 DA par tête de pipe et même « pécule ». Ce n’est qu’une base de départ.
    A cela s’ajoute la pléthorique délégation algérienne, les journalistes pris en charge, les épouses des uns et des autres, la paye des traducteurs, des hôtesses, les voitures avec chauffeur ou la location de cars, les réceptions. Calculez seulement 2 millions de centimes une nuitée multipliée par cent personnes et cela pendant 3 à 5 jours: Et il ne s’agit que de 100 personnes, on peut sans risque multiplier encore par deux, trois et bien davantage. Faite un calcul rapide, ça donne le tournis. Et des congrès arabes, africains, méditerranéens, médicaux, professionnels de toutes sortes, il y en a toute l’année. En vérité ce sont des centaines de milliards qui partent ainsi en pure perte et qui n’ajoutent rien au prestige de l’Algérie.




    12



    3
    lahlou
    19 octobre 2017 - 22 h 08 min

    Mesure qui sera sans aucun impact sur l’objectif de ‘retablissement de l’autorite de l’Etat » .Sauf si elle se generalise a toutes les structures subordonnees jusqu’a la base, les guichets de l’adminsitration au niveau des communes ( tous les services administratifs deconcentres….).
    Il y a urgence a revoir dans toutes ces administrations la question des profils des postes de cadres – surtout qui ont des attributions importantes- et les competences et capacites des personnes qui les occupent. Il y a eu trop de passe-droit, de favoritisme…En mettant des personnes indues a des postes sensibles, la maffia a pu s’offrir les moyens de bloquer|favoriser telle ou telle personne ou contourner la loi.
    Ceci est visible dans tous les secteurs et toutes les regions et seul un gouvernement legitime pourrait engager cet immense chantier d’assainissement et de remise a niveau de l’appareil d’Etat et avoir le soutien de la population….
    Dans l’actuel rapport de force, plus favorable a ceux qui defendent les interets des groupes prives qu’a ceux qui defendent l’interet national, les informations que donnent cet article nous renseignent sur la mise en route d’un scenario visant a faire le menage dans un fief (la primature) pour remplacer des « anciens serfs » par de nouveaux, plus fideles au Seigneur des lieux.




    14



    1
    Anonyme
    19 octobre 2017 - 21 h 52 min

    Nous sommes à J moins 12 de la commémoration de la date historique du 1er Novembre 1954. Rappelons à cette occasion au frère Ahmed Ouyahia qu’il y a 63 ans une poignée de patriotes courageux et déterminés ont ébranlé la 4ème puissance économique et militaire mondiale.
    Nous ne demandons pas au frère Ahmed Ouyahia aujourd’hui d’entreprendre les 12 travaux d’Hercule, mais juste, à quelques jours du 1er Novembre 2017, un petit exercice sans danger et pas compliqué : celui de convoquer chez le juge le drabki afin qu’il explique avec quel argent il a acheté des biens immobiliers à neuilly chez l’ex-puissance coloniale. Courage frère Ahmed, le drabki n’a pas la puissance de feu de l’ex-puissance coloniale, il ne peut vous opposer que la nuisance sonore de sa derbouka, Si vous acceptez cette « mission pas impossible’ frère Ahmed, le Maître d’école (le bon Peuple) vous accordera plusieurs bons points.




    28



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.