Louisa Hanoune : «Nous sommes contre la destitution du président Bouteflika»

Louisa Hanoune
Louisa Hanoune. New Press

Par Hani Abdi – La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, affiche sa ferme opposition à la destitution du président de la République. Intervenant aujourd’hui sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne, la première responsable du PT dénonce sans détour les appels à l’Armée de se mobiliser en faveur du changement et à la population de sortir dans la rue.

«Nous sommes contre ces appels parce que, pour nous, d’abord, l’armée a ses missions constitutionnelles et elle doit se limiter exclusivement à l’exercice de ses missions, c’est-à-dire protéger l’intégrité du pays, sa souveraineté, les frontières, etc. Nous avons déjà vécu par le passé des situations similaires et nous pensons que du point de vue de la démocratie, même le ministre de la Défense doit être une personnalité civile, parce que le militaire est une question politique d’abord», affirme Mme Hanoune, selon laquelle «ceux qui appellent l’Armée à intervenir sont en réalité ceux qui veulent être propulsés sur le dos des chars».

La première responsable du PT distingue deux catégories : celle qui demande un coup d’Etat de l’intérieur et celle qui réclame carrément une intervention étrangère. «Il y a ceux qui appellent l’Armée à intervenir de l’intérieur, il y a aussi ceux qui appellent à une intervention étrangère parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas de place dans la société, qu’ils n’ont pas une dimension politique nationale et qu’ils n’ont donc aucune chance d’être élus. Une intervention militaire provoquera l’irrémédiable», dénonce-t-elle.

Pour Louisa Hanoune, c’est la même chose pour ceux qui appellent la population à sortir dans la rue. «Très souvent, ce sont des personnes qui ont été au pouvoir. Et quand elles sont éjectées, elles deviennent des opposants, mais alors d’une extrême violence. Pas tous, certes. Il y a ceux qui ont gardé la boussole. Quand on appelle la population à sortir dans la rue et qu’on n’est pas un dirigeant d’un parti politique, c’est-à-dire qu’on n’est pas capable d’encadrer ni de mettre des garde-fous, cela veut dire qu’on peut préparer le terrain au chaos, cela veut dire que c’est le printemps arabe en quelque sorte. Tardif, mais un printemps arabe quand même», prévient-elle.

«Quand j’entends des personnalités qui appellent la population à sortir dans la rue pour l’application de l’article 102, cela soulève moult interrogations. Nous sommes un parti légaliste et nous nous battons pour le respect de la souveraineté du peuple. Si le peuple veut révoquer, que cela se fasse sur le terrain de la démocratie. Mais sinon, ça devient un putsch. De plus, on est à un peu plus d’une année de la présidentielle», soutient-elle, avant d’enchaîner en estimant que «c’est quand même très étrange comme démarche».

«Et en même temps, on appelle les partis politiques de l’opposition à se réunir. De quel droit ? Nous sommes un parti indépendant, souverains dans nos orientations, nos positions. Nous ne permettons à personne de nous dicter quoi que ce soit ni dans les institutions ni à l’extérieur des institutions», lance-t-elle sur un ton ferme, rappelant que «la politique, ce sont des processus que personne ne peut maîtriser».

«Personne ne peut appuyer sur un bouton et dire que demain il y aura une révolution en Algérie. Pour nous, la révolution comme la politique d’une manière générale, ce sont des processus. Nous militons pour une Assemblée constituante. Nous avons vu les élections du 4 mai et la défiance qui s’est exprimée. Nous allons vers des élections de guerre contre le multipartisme et contre la démocratie politique», martèle-t-elle, considérant cette situation comme extrêmement dangereuse «parce que le système en place n’est plus capable de se renouveler ni de s’autoréformer».

Louisa Hanoune estime que la solution de l’Assemblée constituante peut passer par le Président lui-même ou par une dynamique populaire sérieuse et encadrée par des partis patriotiques comme le PT. Ainsi, Louisa Hanoune répond sèchement à Noureddine Boukrouh qui appelle à la fois l’Armée à intervenir et la population à sortir dans la rue, à Soufiane Djilali et trois autres personnalités nationales, à savoir Ahmed-Taleb Ibrahimi, Abdennour Ali-Yahia et Rachid Benyelles, qui demandent l’application de l’article 102 de la Constitution pour destituer le président Bouteflika.

H. A.

Comment (48)

    L'EPERVIER
    26 octobre 2017 - 3 h 35 min

    les fleurs tu les balance a ta tata , quant a moi j’attends de personne qu’il m’en balance , moi je dis des verites et c’est connu la verite ca ebranle , je te comprends , t’inquietes pas . tu as essayer de me malmener (relis ton 1er commentaire) tu as voulu que je prenne foi de tes salades et dans le cas contraire , je ne suis pas digne de la noblesse de l’epervier … etc , t’as en quelque sorte voulu que je te prete allegeance , comme tu le fais avec ta tata et la c’est mal me connaitre . je suis un rebelle ne , un rebelle contre l’injustice et le mepris . ta mentalite d’esclavagiste pratique la avec qui tu sais , avec ceux qui sont maleable , quant a voir dans ma direction c’est pas la bonne. la situation dangereuse que vit le pays est tributaire de 18 ans de pouvoir sans partage , soutenu par ta tata et consorts , tous ceux qui trouvent leurs interets , ce n’est pas une campagne haineuse et encore moins mysogine que de denoncer la politique versatile de la cheftaine du p.t , lundi elle dit une chose et le lendemain mardi elle dit son contraire , je constate qu’il n’y a que toi qui ne l’as pas remarquer a moins que tu ne sois l’un de ses militants ? l’aventurisme dont tu parles on y est en plein et ca continu crescendo. si elle voulait evitee un scenario a la syrienne elle ce serait placee a cote du plus faible , pas du cote du fort du moment . si elle voulait evitee un scenario a la lybienne elle se serait ranger du cote de la justice et de la verite pas du cote du 3em et 4em mandat on ne soutient pas un homme malade qui ne c’est pas adresser au peuple depuis perpete , on ne soutient pas la manipulation des MERDIAS , au service du pouvoir. celui qui soutient des corrompus , des renegats , des imposteurs et des traitres , n’est pas victime , il est complice. elle ne construit pas , elle detruit , le pays et son peuple , par ses positions inacceptable pour un vrai patriote. quand le malaise est profond , les resultats sont proportionnels , argentroi.moi j’ai mal pour mon pays , je veux que ca change, l’immobilisme et le defaitisme , c’est pas ma culture aussi je ne souhaite que de la quietude et du bonheur pour mon peuple , mais ce qui doit etre fait … . lis cette sagesse de B.FRANKLIN ,  » UN PEUPLE PRET A SACRIFIER UN PEU DE LIBERTE POUR UN PEU DE SERENITE , NE MERITE NI L’UNE NI L’AUTRE ET FINIT PAR PERDRE LES DEUX  ». t’as le droit d’avoir peur pour ton fric , je ne dis pas le contraire , mais defendre son argent au detriment de 2,3 millions de km2 et de 43 millions d’algeriens la je trouves que c’est ose. MUSTAPHA BENBOULAID (ALLAH YERHAM TOUS LES CHOUHADAS) un fils d’une famille tres aisee , ne s’est pas trop demander ce qu’il fallait faire quand l’heure a sonnee , il est monter avec arme et bagages . merci de m’avoir lu , argentroi.




    1



    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 23 h 47 min

    Khalti Louisa est ce que tu devines qui a dit cette phrase : ‘ ils viendront tous à la soupe ‘ ? Je te rappele chère Khalti Louisa que rien ne vaut une bonne soupe surtout quand elle est chaude et qu’elle contient de fèves et des pois chiches, miam miam quel delice !
    Khalti Louisa peux tu nous dire combien de fois tu as accepté de servir de lièvre pendant les élections ?
    Khalti Louisa peux tu nous dire le nombre de mandats pendant lesquels tu as accepté de faire de la figuration dans cette assemblée que tu considérais comme assemblée croupion ?




    3



    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 21 h 56 min

    @Argentroi
    Merci bcp khouya pour « el guize » depuis le temps que je cherchais le nom scientifique de cette plante: voilà quelque chose d’appris et tant pis pour la soeur louiza
    Merci




    0



    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 21 h 42 min

    @Gatt M’digouti
    j’aime bcp votre pseudo la première fois que je l’ai vu j’en suis MDR
    Amitiés




    1



    0
    omar B
    25 octobre 2017 - 19 h 21 min

    Ca y est apres l’hibernation c’est le moment de reveiller l’ours polaire, hasha les ours.




    2



    2
    L'EPERVIER
    25 octobre 2017 - 17 h 45 min

    [email protected] ne suis pas un mouton , ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dis. la magouille des interpretation dans les commentaires est le sens meme d’une personne estropie d’arguments.d’apres moi celui qui ne pese pas lourd sur la scene politique , c’est celui qui pas d’aura aupres du peuple , aucune sympathie du peuple a l’exemple de ta tata … taratata , oui argentroi. toutes et tous , les algeriens ont la legitimite d’emettre leurs opinions, et si ca dependait de moi , j’irais meme consultes les malades dans les hopitaux psychiatriques . j’ai debattu sur un sujet , tu me ponds 36 hors sujets. je pense que ma verite t’as ebranler , non ? je suis ou je suis , mais je me preoccupe de mes soeurs et de mes freres au pays , l’algerie j’y pense tous les jours , le soir avant de pioncer et le matin quand je me leve . ARGENTROI : c’est a dire l’argent est pour toi roi ? tu fais dans les affaires c’est certain et t’as la trouille pour tes interets , t’as peur pour le peze et pas pour , L’ALGERIE , et son , PEUPLE . je te fixe , moi ma reine , c’esl L’ALGERIE . je suis ou je suis , et j’ai pas fais , LA REVOLUTION DE 54 , sauf que je suis une graine du , FLN de la federation de france , le vrai , l’authentique , pas celui de la derbouka , et ce que j’ai fais avec mon coeur pour mon pays , tu ne l’as pas fais et tu ne le fera jamais . rien ne se jette , cherche dans le placard de ton passe , pour un vieux costume qui te conviendrais encore , c’est mon seul conseil .




    2



    2
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 23 h 18 min

      L’EPERVIER. Bien que j’ai ménagé ta susceptibilité en essayant de te jeter des fleurs dans ma dernière phrase car j’ai voulu rétablir l’équilibre avec la phrase qui la précédait où j’ai mis en doute ta clairvoyance à apprécier la situation dangereuse que traverse notre pays. Dans mon long commentaire, je m’adressais au lectorat qui n’est pas bien sûr homogène. Il y a ceux qui sont mus par de bonnes intentions, même si je suis pas de leur avis, et il y a ceux qui veulent manipuler, ces derniers ne m’intéressent pas, ils font leur boulot et c’est leur gagne-pain. Donc je réponds à des écrits. Ce qu’il en ressort de ces commentaires, c’est une campagne haineuse et misogyne contre une femme respectable qui émet une opinion pour mettre en garde tout un pays contre les dangers de l’aventurisme. Il y en a même qui lui ont reprochée son k’hol, toi même tu la traites de tantine pour la rabaisser, de verser dans la trahison et j’en passe. Mais c’est tout à fait le contraire de tes accusations, elle défend une ligne patriotique puisqu’elle veut éviter à l’Algérie un scenario à la syrienne. Peut-être que tu trouves que c’est exagéré, mais toi même tu sens qu’il se prépare un coup contre Bouteflika puisque tu réagis violemment contre Louisa Hanoune quand elle déclare qu’elle est contre la destitution de ce dernier. Je suis entrain d’analyser pas de déformer tes propos et si je me trompe, tu me corrigeras. Personnellement, j’en ai marre des coups de force, on ne fait que patiner à cause de cela et c’est toujours les mêmes qui reviennent en sauveurs. Et si j’ai peur pour mon argent, c’est tout a fait légitime et pour mon argent, je milite pour une Algérie stable. Mais malheureusement Épervier, tu m’as mal lu et tu ne t’es pas rendu compte que j’ai traité les petits-bourgeois d’impatients et que j’ai parlé d’internautes à la solde de friqués, pas toi bien sûr, non pas gratuitement mais c’est criard comme observation depuis l’affaire Nekkaz. Argentroi, c’est comme tu l’as remarqué Argent et roi mais tu t’es planté dans l’explication car un bourgeois ne se justifie jamais en mettant en exergue son argent. J’ai choisi ce pseudo pour dire que l’argent mène le monde et ramène les états et les gens aux plus basses besognes. Regarde, la France des libertés s’est mise au service de Qatar et des monarchies les plus reculées en intervenant en Syrie et en Libye pour tout simplement de l’argent. Et j’en appelle à ton intelligence pour ne pas me dire que c’est pour renverser des dictateurs et installer des démocraties.




      1



      1
    Prédator.dz
    25 octobre 2017 - 16 h 24 min

    Elle refait surface, la TATTA, après une apnée de quelques semaines, fardée et k’hol aux paupières, elle croit s’être refaite une beauté; mais non, c’est toujours ce Caméléon, mercenaire politique avide de sang et de poudre, qui appelle au crime et livre à la vindicte populaire tous ceux sur lesquels elle aura jeté l’anathème et promulgué une fetwa contre eux. On dirait presque Ali Blehadj, la religion en moins. Mme la TATTA, vous feriez mieux de rendre le parti que vous avez séquestré pendant 25 ans et rendre à ses initiales leurs sens au lieu de l’actuel (P T : Private Territory). La tyrannie stalinienne avec laquelle vous l’avez dirigé a eu raison des dernières compétences et fini par castrer les espoirs de la base. rendez votre mandat de députée et faite amende honorable, vous devez bien cela aux militants sincères.




    7



    2
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 20 h 39 min

      Prédator.dz, tu raisonnes comme si tu étais en France. D’abord Louisa Hanoune n’est pas députée. Secundo, elle est trotskiste, alors la traiter de stalinienne va faire de toi la risée des lecteurs car par définition un trotskiste est un anti-stalinien en puissance; Staline a fait assassiner Trotski dans son exil mexicain. Et c’est quoi ces insultes et cette misogynie envers une femme politique; ce style ne te grandit pas et rabaisse de ta valeur et ne donne aucune portée à tes propos. De plus les problèmes du parti de Louisa Hanoune sont du ressort en premier et dernier lieu des militants de ce parti. Parce que tu penses que si ces derniers voulaient se débarrasser de leur chef, ils ne le feraient pas ! Si tu ne le sais pas ce sont des militants aguerris et soudés qui ont connu la clandestinité, la répression et les prisons du pouvoir. Mais c’est leur amour pour leur pays, leur société qui leur permet de mettre leur rancœur de côté car si la vengeance les guidait, ils seraient les premiers à tirer à boulets rouges sur le pouvoir contrairement aux milliardaires subversifs que le pouvoir a quand même engraissés. Et toi, qu’est-ce qui justifie tant de haine à l’encontre de Louisa Hanoune? Hein, c’est parce qu’elle se farde au k’hol!




      2



      2
    gargotier
    25 octobre 2017 - 16 h 21 min

    Et ca se dit communiste…




    2



    2
    fafa
    25 octobre 2017 - 15 h 58 min

    ce n’est pas une déclaration politique de la part de cette femme c’est une aumône politicienne, il ya de quoi l’argent n’a jamais etait fraternel avec les principes .elle a besoin un peu d’argent , lhypocrisie est l unique moyen pour en avoir plus le reste n’est que du bla bla voila la politique de nos partis ….




    4



    2
    Larnaque
    25 octobre 2017 - 15 h 15 min

    « … il y a aussi ceux qui appellent à une intervention étrangère parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas de place dans la société, qu’ils n’ont pas une dimension politique nationale et qu’ils n’ont donc aucune chance d’être élus ». Ce n’est pas votre cas bien sûr vous qui avez une place de choix dans la société et avez, sans l’ombre d’un doute, une dimension politique nationale. Vous avez été candidate à la présidence combien de fois déjà? Pensez-vous toujours avoir une chance d’être élue un jour ou vous complaisez-vous dans votre rôle naturel de lièvre? Si comme vous le dites « la révolution comme la politique d’une manière générale, ce sont des processus » attardez vous plutôt sur lesdits processus mis en oeuvre par votre parti depuis que vous en assumez la direction, bien avant l’arrivée de Bouteflika si je ne m’abuse, au lieu de tirer sur tout ce qui bouge. Avec tout le respect qui vous est dû Mme Hanoune, il me semble que vous prenez les Algériens pour ce qu’ils ne sont pas. Sinon, comme osez-vous, sans craindre le ridicule qui, heureusement pour vous, ne tue toujours pas, déclarer que « … la solution de l’Assemblée constituante peut passer par le Président lui-même ou par une dynamique populaire sérieuse et encadrée par des partis patriotiques comme le PT »? Décidément, la politique et le militantisme à la mode PT sont des notions par trop compliquées et donc difficilement accessibles au ghachi que nous sommes.




    1



    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 15 h 02 min

    Dur dur de renoncer à la bonne chair quand on y a pris goût. N’est ce pas Tata ? La table est encore servie. Bon appétit Tata !




    5



    2
    lhadi
    25 octobre 2017 - 13 h 58 min

    Un président qui ne préside pas réellement, un premier ministre qui ne gouverne pas véritablement, et une assemblée de godillots qui ne contrôle rien, cette situation n’est pas un bon signe de santé républicaine.

    Ainsi, croire qu’il peut y avoir de développement économique et social sans développement politique me semble, à mon sens, être dénué de bon sens.

    Que le bal des hypocrites cesse !

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    5



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.