Louisa Hanoune : «Nous sommes contre la destitution du président Bouteflika»

Louisa Hanoune
Louisa Hanoune. New Press

Par Hani Abdi – La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, affiche sa ferme opposition à la destitution du président de la République. Intervenant aujourd’hui sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne, la première responsable du PT dénonce sans détour les appels à l’Armée de se mobiliser en faveur du changement et à la population de sortir dans la rue.

«Nous sommes contre ces appels parce que, pour nous, d’abord, l’armée a ses missions constitutionnelles et elle doit se limiter exclusivement à l’exercice de ses missions, c’est-à-dire protéger l’intégrité du pays, sa souveraineté, les frontières, etc. Nous avons déjà vécu par le passé des situations similaires et nous pensons que du point de vue de la démocratie, même le ministre de la Défense doit être une personnalité civile, parce que le militaire est une question politique d’abord», affirme Mme Hanoune, selon laquelle «ceux qui appellent l’Armée à intervenir sont en réalité ceux qui veulent être propulsés sur le dos des chars».

La première responsable du PT distingue deux catégories : celle qui demande un coup d’Etat de l’intérieur et celle qui réclame carrément une intervention étrangère. «Il y a ceux qui appellent l’Armée à intervenir de l’intérieur, il y a aussi ceux qui appellent à une intervention étrangère parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas de place dans la société, qu’ils n’ont pas une dimension politique nationale et qu’ils n’ont donc aucune chance d’être élus. Une intervention militaire provoquera l’irrémédiable», dénonce-t-elle.

Pour Louisa Hanoune, c’est la même chose pour ceux qui appellent la population à sortir dans la rue. «Très souvent, ce sont des personnes qui ont été au pouvoir. Et quand elles sont éjectées, elles deviennent des opposants, mais alors d’une extrême violence. Pas tous, certes. Il y a ceux qui ont gardé la boussole. Quand on appelle la population à sortir dans la rue et qu’on n’est pas un dirigeant d’un parti politique, c’est-à-dire qu’on n’est pas capable d’encadrer ni de mettre des garde-fous, cela veut dire qu’on peut préparer le terrain au chaos, cela veut dire que c’est le printemps arabe en quelque sorte. Tardif, mais un printemps arabe quand même», prévient-elle.

«Quand j’entends des personnalités qui appellent la population à sortir dans la rue pour l’application de l’article 102, cela soulève moult interrogations. Nous sommes un parti légaliste et nous nous battons pour le respect de la souveraineté du peuple. Si le peuple veut révoquer, que cela se fasse sur le terrain de la démocratie. Mais sinon, ça devient un putsch. De plus, on est à un peu plus d’une année de la présidentielle», soutient-elle, avant d’enchaîner en estimant que «c’est quand même très étrange comme démarche».

«Et en même temps, on appelle les partis politiques de l’opposition à se réunir. De quel droit ? Nous sommes un parti indépendant, souverains dans nos orientations, nos positions. Nous ne permettons à personne de nous dicter quoi que ce soit ni dans les institutions ni à l’extérieur des institutions», lance-t-elle sur un ton ferme, rappelant que «la politique, ce sont des processus que personne ne peut maîtriser».

«Personne ne peut appuyer sur un bouton et dire que demain il y aura une révolution en Algérie. Pour nous, la révolution comme la politique d’une manière générale, ce sont des processus. Nous militons pour une Assemblée constituante. Nous avons vu les élections du 4 mai et la défiance qui s’est exprimée. Nous allons vers des élections de guerre contre le multipartisme et contre la démocratie politique», martèle-t-elle, considérant cette situation comme extrêmement dangereuse «parce que le système en place n’est plus capable de se renouveler ni de s’autoréformer».

Louisa Hanoune estime que la solution de l’Assemblée constituante peut passer par le Président lui-même ou par une dynamique populaire sérieuse et encadrée par des partis patriotiques comme le PT. Ainsi, Louisa Hanoune répond sèchement à Noureddine Boukrouh qui appelle à la fois l’Armée à intervenir et la population à sortir dans la rue, à Soufiane Djilali et trois autres personnalités nationales, à savoir Ahmed-Taleb Ibrahimi, Abdennour Ali-Yahia et Rachid Benyelles, qui demandent l’application de l’article 102 de la Constitution pour destituer le président Bouteflika.

H. A.

Comment (48)

    L'EPERVIER
    26 octobre 2017 - 3 h 35 min

    les fleurs tu les balance a ta tata , quant a moi j’attends de personne qu’il m’en balance , moi je dis des verites et c’est connu la verite ca ebranle , je te comprends , t’inquietes pas . tu as essayer de me malmener (relis ton 1er commentaire) tu as voulu que je prenne foi de tes salades et dans le cas contraire , je ne suis pas digne de la noblesse de l’epervier … etc , t’as en quelque sorte voulu que je te prete allegeance , comme tu le fais avec ta tata et la c’est mal me connaitre . je suis un rebelle ne , un rebelle contre l’injustice et le mepris . ta mentalite d’esclavagiste pratique la avec qui tu sais , avec ceux qui sont maleable , quant a voir dans ma direction c’est pas la bonne. la situation dangereuse que vit le pays est tributaire de 18 ans de pouvoir sans partage , soutenu par ta tata et consorts , tous ceux qui trouvent leurs interets , ce n’est pas une campagne haineuse et encore moins mysogine que de denoncer la politique versatile de la cheftaine du p.t , lundi elle dit une chose et le lendemain mardi elle dit son contraire , je constate qu’il n’y a que toi qui ne l’as pas remarquer a moins que tu ne sois l’un de ses militants ? l’aventurisme dont tu parles on y est en plein et ca continu crescendo. si elle voulait evitee un scenario a la syrienne elle ce serait placee a cote du plus faible , pas du cote du fort du moment . si elle voulait evitee un scenario a la lybienne elle se serait ranger du cote de la justice et de la verite pas du cote du 3em et 4em mandat on ne soutient pas un homme malade qui ne c’est pas adresser au peuple depuis perpete , on ne soutient pas la manipulation des MERDIAS , au service du pouvoir. celui qui soutient des corrompus , des renegats , des imposteurs et des traitres , n’est pas victime , il est complice. elle ne construit pas , elle detruit , le pays et son peuple , par ses positions inacceptable pour un vrai patriote. quand le malaise est profond , les resultats sont proportionnels , argentroi.moi j’ai mal pour mon pays , je veux que ca change, l’immobilisme et le defaitisme , c’est pas ma culture aussi je ne souhaite que de la quietude et du bonheur pour mon peuple , mais ce qui doit etre fait … . lis cette sagesse de B.FRANKLIN ,  » UN PEUPLE PRET A SACRIFIER UN PEU DE LIBERTE POUR UN PEU DE SERENITE , NE MERITE NI L’UNE NI L’AUTRE ET FINIT PAR PERDRE LES DEUX  ». t’as le droit d’avoir peur pour ton fric , je ne dis pas le contraire , mais defendre son argent au detriment de 2,3 millions de km2 et de 43 millions d’algeriens la je trouves que c’est ose. MUSTAPHA BENBOULAID (ALLAH YERHAM TOUS LES CHOUHADAS) un fils d’une famille tres aisee , ne s’est pas trop demander ce qu’il fallait faire quand l’heure a sonnee , il est monter avec arme et bagages . merci de m’avoir lu , argentroi.

    1
    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 23 h 47 min

    Khalti Louisa est ce que tu devines qui a dit cette phrase : ‘ ils viendront tous à la soupe ‘ ? Je te rappele chère Khalti Louisa que rien ne vaut une bonne soupe surtout quand elle est chaude et qu’elle contient de fèves et des pois chiches, miam miam quel delice !
    Khalti Louisa peux tu nous dire combien de fois tu as accepté de servir de lièvre pendant les élections ?
    Khalti Louisa peux tu nous dire le nombre de mandats pendant lesquels tu as accepté de faire de la figuration dans cette assemblée que tu considérais comme assemblée croupion ?

    3
    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 21 h 56 min

    @Argentroi
    Merci bcp khouya pour « el guize » depuis le temps que je cherchais le nom scientifique de cette plante: voilà quelque chose d’appris et tant pis pour la soeur louiza
    Merci

    Anonyme
    25 octobre 2017 - 21 h 42 min

    @Gatt M’digouti
    j’aime bcp votre pseudo la première fois que je l’ai vu j’en suis MDR
    Amitiés

    omar B
    25 octobre 2017 - 19 h 21 min

    Ca y est apres l’hibernation c’est le moment de reveiller l’ours polaire, hasha les ours.

    2
    2
    L'EPERVIER
    25 octobre 2017 - 17 h 45 min

    [email protected] ne suis pas un mouton , ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dis. la magouille des interpretation dans les commentaires est le sens meme d’une personne estropie d’arguments.d’apres moi celui qui ne pese pas lourd sur la scene politique , c’est celui qui pas d’aura aupres du peuple , aucune sympathie du peuple a l’exemple de ta tata … taratata , oui argentroi. toutes et tous , les algeriens ont la legitimite d’emettre leurs opinions, et si ca dependait de moi , j’irais meme consultes les malades dans les hopitaux psychiatriques . j’ai debattu sur un sujet , tu me ponds 36 hors sujets. je pense que ma verite t’as ebranler , non ? je suis ou je suis , mais je me preoccupe de mes soeurs et de mes freres au pays , l’algerie j’y pense tous les jours , le soir avant de pioncer et le matin quand je me leve . ARGENTROI : c’est a dire l’argent est pour toi roi ? tu fais dans les affaires c’est certain et t’as la trouille pour tes interets , t’as peur pour le peze et pas pour , L’ALGERIE , et son , PEUPLE . je te fixe , moi ma reine , c’esl L’ALGERIE . je suis ou je suis , et j’ai pas fais , LA REVOLUTION DE 54 , sauf que je suis une graine du , FLN de la federation de france , le vrai , l’authentique , pas celui de la derbouka , et ce que j’ai fais avec mon coeur pour mon pays , tu ne l’as pas fais et tu ne le fera jamais . rien ne se jette , cherche dans le placard de ton passe , pour un vieux costume qui te conviendrais encore , c’est mon seul conseil .

    2
    2
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 23 h 18 min

      L’EPERVIER. Bien que j’ai ménagé ta susceptibilité en essayant de te jeter des fleurs dans ma dernière phrase car j’ai voulu rétablir l’équilibre avec la phrase qui la précédait où j’ai mis en doute ta clairvoyance à apprécier la situation dangereuse que traverse notre pays. Dans mon long commentaire, je m’adressais au lectorat qui n’est pas bien sûr homogène. Il y a ceux qui sont mus par de bonnes intentions, même si je suis pas de leur avis, et il y a ceux qui veulent manipuler, ces derniers ne m’intéressent pas, ils font leur boulot et c’est leur gagne-pain. Donc je réponds à des écrits. Ce qu’il en ressort de ces commentaires, c’est une campagne haineuse et misogyne contre une femme respectable qui émet une opinion pour mettre en garde tout un pays contre les dangers de l’aventurisme. Il y en a même qui lui ont reprochée son k’hol, toi même tu la traites de tantine pour la rabaisser, de verser dans la trahison et j’en passe. Mais c’est tout à fait le contraire de tes accusations, elle défend une ligne patriotique puisqu’elle veut éviter à l’Algérie un scenario à la syrienne. Peut-être que tu trouves que c’est exagéré, mais toi même tu sens qu’il se prépare un coup contre Bouteflika puisque tu réagis violemment contre Louisa Hanoune quand elle déclare qu’elle est contre la destitution de ce dernier. Je suis entrain d’analyser pas de déformer tes propos et si je me trompe, tu me corrigeras. Personnellement, j’en ai marre des coups de force, on ne fait que patiner à cause de cela et c’est toujours les mêmes qui reviennent en sauveurs. Et si j’ai peur pour mon argent, c’est tout a fait légitime et pour mon argent, je milite pour une Algérie stable. Mais malheureusement Épervier, tu m’as mal lu et tu ne t’es pas rendu compte que j’ai traité les petits-bourgeois d’impatients et que j’ai parlé d’internautes à la solde de friqués, pas toi bien sûr, non pas gratuitement mais c’est criard comme observation depuis l’affaire Nekkaz. Argentroi, c’est comme tu l’as remarqué Argent et roi mais tu t’es planté dans l’explication car un bourgeois ne se justifie jamais en mettant en exergue son argent. J’ai choisi ce pseudo pour dire que l’argent mène le monde et ramène les états et les gens aux plus basses besognes. Regarde, la France des libertés s’est mise au service de Qatar et des monarchies les plus reculées en intervenant en Syrie et en Libye pour tout simplement de l’argent. Et j’en appelle à ton intelligence pour ne pas me dire que c’est pour renverser des dictateurs et installer des démocraties.

      1
      1
    Prédator.dz
    25 octobre 2017 - 16 h 24 min

    Elle refait surface, la TATTA, après une apnée de quelques semaines, fardée et k’hol aux paupières, elle croit s’être refaite une beauté; mais non, c’est toujours ce Caméléon, mercenaire politique avide de sang et de poudre, qui appelle au crime et livre à la vindicte populaire tous ceux sur lesquels elle aura jeté l’anathème et promulgué une fetwa contre eux. On dirait presque Ali Blehadj, la religion en moins. Mme la TATTA, vous feriez mieux de rendre le parti que vous avez séquestré pendant 25 ans et rendre à ses initiales leurs sens au lieu de l’actuel (P T : Private Territory). La tyrannie stalinienne avec laquelle vous l’avez dirigé a eu raison des dernières compétences et fini par castrer les espoirs de la base. rendez votre mandat de députée et faite amende honorable, vous devez bien cela aux militants sincères.

    7
    2
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 20 h 39 min

      Prédator.dz, tu raisonnes comme si tu étais en France. D’abord Louisa Hanoune n’est pas députée. Secundo, elle est trotskiste, alors la traiter de stalinienne va faire de toi la risée des lecteurs car par définition un trotskiste est un anti-stalinien en puissance; Staline a fait assassiner Trotski dans son exil mexicain. Et c’est quoi ces insultes et cette misogynie envers une femme politique; ce style ne te grandit pas et rabaisse de ta valeur et ne donne aucune portée à tes propos. De plus les problèmes du parti de Louisa Hanoune sont du ressort en premier et dernier lieu des militants de ce parti. Parce que tu penses que si ces derniers voulaient se débarrasser de leur chef, ils ne le feraient pas ! Si tu ne le sais pas ce sont des militants aguerris et soudés qui ont connu la clandestinité, la répression et les prisons du pouvoir. Mais c’est leur amour pour leur pays, leur société qui leur permet de mettre leur rancœur de côté car si la vengeance les guidait, ils seraient les premiers à tirer à boulets rouges sur le pouvoir contrairement aux milliardaires subversifs que le pouvoir a quand même engraissés. Et toi, qu’est-ce qui justifie tant de haine à l’encontre de Louisa Hanoune? Hein, c’est parce qu’elle se farde au k’hol!

      2
      2
    gargotier
    25 octobre 2017 - 16 h 21 min

    Et ca se dit communiste…

    2
    2
    fafa
    25 octobre 2017 - 15 h 58 min

    ce n’est pas une déclaration politique de la part de cette femme c’est une aumône politicienne, il ya de quoi l’argent n’a jamais etait fraternel avec les principes .elle a besoin un peu d’argent , lhypocrisie est l unique moyen pour en avoir plus le reste n’est que du bla bla voila la politique de nos partis ….

    4
    2
    Larnaque
    25 octobre 2017 - 15 h 15 min

    « … il y a aussi ceux qui appellent à une intervention étrangère parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas de place dans la société, qu’ils n’ont pas une dimension politique nationale et qu’ils n’ont donc aucune chance d’être élus ». Ce n’est pas votre cas bien sûr vous qui avez une place de choix dans la société et avez, sans l’ombre d’un doute, une dimension politique nationale. Vous avez été candidate à la présidence combien de fois déjà? Pensez-vous toujours avoir une chance d’être élue un jour ou vous complaisez-vous dans votre rôle naturel de lièvre? Si comme vous le dites « la révolution comme la politique d’une manière générale, ce sont des processus » attardez vous plutôt sur lesdits processus mis en oeuvre par votre parti depuis que vous en assumez la direction, bien avant l’arrivée de Bouteflika si je ne m’abuse, au lieu de tirer sur tout ce qui bouge. Avec tout le respect qui vous est dû Mme Hanoune, il me semble que vous prenez les Algériens pour ce qu’ils ne sont pas. Sinon, comme osez-vous, sans craindre le ridicule qui, heureusement pour vous, ne tue toujours pas, déclarer que « … la solution de l’Assemblée constituante peut passer par le Président lui-même ou par une dynamique populaire sérieuse et encadrée par des partis patriotiques comme le PT »? Décidément, la politique et le militantisme à la mode PT sont des notions par trop compliquées et donc difficilement accessibles au ghachi que nous sommes.

    1
    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 15 h 02 min

    Dur dur de renoncer à la bonne chair quand on y a pris goût. N’est ce pas Tata ? La table est encore servie. Bon appétit Tata !

    5
    2
    lhadi
    25 octobre 2017 - 13 h 58 min

    Un président qui ne préside pas réellement, un premier ministre qui ne gouverne pas véritablement, et une assemblée de godillots qui ne contrôle rien, cette situation n’est pas un bon signe de santé républicaine.

    Ainsi, croire qu’il peut y avoir de développement économique et social sans développement politique me semble, à mon sens, être dénué de bon sens.

    Que le bal des hypocrites cesse !

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    5
    1
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 11 h 28 min

    Dans sa jeunesse Louiza était syndicaliste et pauvre, elle défendait les gens de sa classe : la classe ouvrière. C’était une sorte d’Arlette Laguillier algérienne.
    Femme mûre elle découvre le filon juteux de la politique : elle crée un parti politique inféodé au pouvoir, mais se prévalant de l’opposition avec un intitulé populiste et on ne peut plus trompeur ;  » le parti des travailleurs ».
    Depuis nous savons tous quel type de travailleur et quel type de classe sociale elle défend. Ton discours a atteint sa date de péremption depuis longtemps.

    14
    3
    Prédator.dz
    25 octobre 2017 - 10 h 55 min

    Elle refait encore surface, après une apnée politique de quelques semaines, pour faire accroire qu’elle s’est refaite une petite beauté à coup de fard à joue et de K’houl. Mais non TATA tu es toujours cette prédatrice politique qui tient en otage un Parti aux Grandes idées mais avec une toute petite tête….(la votre madame). Elle se gargarise d’un discours haineux, qui prône la haine et appelle au lynchage public de personnes sur lesquelles elle a jeté l’anathème et prononcé une « fetwa ». On dirait un Imam extrémiste à la différence qu’elle pratique la ‘non-religion’, ce qui n’enlève pas à sa virulence. madame, que vous appeliez au crime, que vous louiez votre langue fourchue, que vous enfourchiez la mule de Don Quichotte pour aller à l’assaut des mirages, que vous fassiez alliance ou divorciez, que vous vous accrochiez avec vos dents au confort de la députation et au trône de votre PT (lire : Private Territory), vous devez rendre des comptes sur la séquestration du Parti et de la Tyrannie et la castration (politique) des ses cadres.

    10
    4
    Lemdigouti
    25 octobre 2017 - 9 h 49 min

    Elle est unique Tata Louisa !!! Un coup j’te vois, un coup jte vois plus. Elle voulait coûte que coûte voir le président pour s’assurer de son état de santé et vérifier que c’était bien lui qui gérait le pays…mais elle en a été empêchée. Aujourd’hui elle est en déphasage total avec son attitude : elle ne veut pas entendre parler de l’article 102 de la Constitution au motif que cela ne serait pas démocratique comparant l’application de cet article à un « putsch » . De deux choses l’une : soit Hanouna est frappée du sceau de l’inconséquence, soit elle est à la recherche de dividendes à encaisser dans un peu plus d’une année. Étrange démarche du parti trotskyste en réelle perte de vitesse.

    11
    5
    zaatar
    25 octobre 2017 - 8 h 28 min

    Oui ce n’est pas Bouteflika qu’il faut destituer, Louisa Hanoune a raison, c’est la mafia au pouvoir qu’il éjecter, les barons qui sont derrière, l’oligarchie- financière qui tient effectivement les rennes du pays qu’il faut dégager et destituer.

    5
    12
      Felfel Har
      25 octobre 2017 - 17 h 09 min

      Khouya Zaatar, c’est si Abdelkader el Mali qui leur a mis le pied à l’étrier, c’est lui qui les a couronnés et c’est lui (et son entourage) qui a volé au secours de leur mascotte Ali el Goudroune. Ils sont tous blancs bonnets et bonnets blancs! Salutations!

      3
      1
    Chaoui
    25 octobre 2017 - 1 h 53 min

    A tous ceux qui critiquent les responsables politiques Algériens, je dirais que, oui, de tous bord,s ils sont critiquables. Mais ce qui vaut pour eux vaut pour tout autant pareillement des classes politiques de chaque pays, et y compris occidentaux. Pour autant, nous ne devons pas perdre la modestie de nous dire : ferions-nous mieux à leur place !

    5
    15
      zaatar
      25 octobre 2017 - 8 h 25 min

      Sans prétention aucune, j’en connais qui feraient dix mille fois mieux, et j’en fais partie pour un secteur que je connais très bien… Il faut juste un préalable, que toute cette mafia laisse la place… tous sans exception aucune, un formatage complet.

      13
      1
    nonews
    25 octobre 2017 - 0 h 33 min

    Frozen in time and space!
    « ca suffit » s’applique a elle ausi.

    10
    4
    Anonyme
    25 octobre 2017 - 0 h 05 min

    Wallah gt fervent fan de louisa,mais là je comprends pas. Elle voulait voir le predident,on lui a interdit. On lui fait une cabale ignoble à la télé,mais elle continue à soutenir le président.?! Elle est contre boukrouh qui ne demande pas à sortir dans la rue,loin s’en faut, mais qui prédit cela,c très différent. Alors que proposez vous louisa?? Quelle est votre analyse de la politique des dirigeants??

    17
    5
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 23 h 47 min

    Un adage des gens du sud dit « Chèfe el guefla lahe el guise » c’est à dire : Dès qu’il a vu la caravane il a jeté el guise (une plante) qu’on mangeait en période de disette
    Cette dame doit apprendre ce qu’est le mot opposition

    9
    8
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 11 h 24 min

      Anonyme. El guize est une scorsonère de nom scientifique Scorzonera undulata Vahl, dont on apprécie la racine noire tel le salsifis de l’Europe dont le prix, pour la meilleure catégorie, dépasse les dix euros le kg. Louisa Hanoune originaire de Annaba qui ne connait peut-être pas le guize ni de caravane qui passe de ce côté-là n’a pas donc ce choix si tentant à faire. Mais moi qui apprécie la racine du guise dont on ne consomme pas la fleur, je ne prendrais aucune caravane plein de ballots pour éviter d’être servile au milliardaire caravanier. Louisa Hanoune n’est pas servile, on lui reconnaîtra au moins cela!

      2
      1
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 23 h 23 min

    bientot on te donnera un poste ministeriel pour services rendus
    Patience
    Drole d’opposante

    15
    10
    ALI
    24 octobre 2017 - 22 h 25 min

    S’il y a un PT ,c’est qu’il y a une démocratie populaire en Algérie, non?
    Il faut bien qu’elle vive cette dame?
    Au faites, il est là bien avant la chute du mur de Berlin,non?
    La générale H L ,combien de division comme disait l’autre?

    11
    9
    Argentroi
    24 octobre 2017 - 22 h 12 min

    Louisa Hanoune a parfaitement raison. On en a marre des putschs. Il y a quelques jours vous critiquiez tous Taleb Ibrahimi, Benyelles Ali Yahia Abdennour, Boukrouh pour leur appel déguisé à l’armée. Hier, en prétextant un incendie dans un entrepôt de Rebrab, on appelle à manifester. Il y a quelques jours, Nekkaz en créant un incident à Paris est relayé par des mercenaires de la Toile pour enflammer la rue et appelle la rue à s’opposer à l’exploitation du gaz de schiste. Toute cette agitprop prépare le terrain au chaos donc au terrorisme islamiste. Oui au terrorisme, c’est la seule organisation qui peut s’imposer, elle s’est rodée en Irak et a créé Daesh. Elle s’est rodée en Syrie en soulevant un pays. Louisa Hanoune ne s’inquiète pas pour investir des milliards ni à son parti pour gagner des élections, elle s’inquiète pour la stabilité de l’Algérie. Louisa Hanoune a dépassé sant’egidio. Ceux qui raillent les positions de Louisa Hanoune ne connaissent rien à l’Algérie, ils sont peut-être ailleurs, en banlieue parisienne par exemple à l’abri dans leur douce France. Fafa est aussi partie prenante de ce chaos, mais comme toujours c’est une piètre politique qu’elle a depuis qu’elle a fait son choix en s’accordant avec le Maroc pour faire pression sur Bouteflika en espérant qu’il craque.Tout ce beau monde fait de mauvais calculs, la réaction des algériens les surprendra!

    8
    8
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 22 h 12 min

    j’ai des nausées à l’entendre
    ce genre de dames on les appelle « El mèryouhine »
    Telle un caméléon – honte à vous

    12
    6
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 21 h 14 min

    Bonjour Monsieur c’est une demande de renouvellement d’allégeance .
    Oui Madame on enregistre votre demande , quant à la suite qui lui sera réservée je ne peux rien vous dire pour le moment, patientez et suivez mon conseil : vantez les vertus immenses du libéralisme sauvage et ses bienfaits sur les couches populaires les plus démunies et déclarez à tout le monde que la crème du trotskisme c’est l’oligarchie algérienne. Vous avez compris Madame ? Très bien , répétez après moi :  » one two three vive l’oligarchie ! »

    19
    7
    L'EPERVIER.
    24 octobre 2017 - 18 h 48 min

    que peses tu sur la scene politique algerienne , sinon que du vent … une plume d’oiseau de mauvaise augure , aucune dimension … des noix. le printemps arabe dont tu fais reference , c’est le clan au pouvoir qu’il l’agite comme un epouvantail ( entre autres le dernier reportage sur l’unique sur les massacres des gia en algerie) face a un peuple pris dans la tourmente.  » c’est nous ou le chaos , qu’ils menacent  » contrairement a vous , tantine , ce que je ne trouves pas etrange , mais pernicieux pour le pays c’est que chaque jour , chaque heure , chaque minute qui passe sera un lourd fardeau a porter pour la generation qui monte . votre parti le p.t , n’est pas patriotique … nuance , votre politique versatile est une politique de trahison , L’HISTOIRE RETIENDRA. ps: que pensez vous , tantine , de la planche a billet ?

    17
    10
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 9 h 49 min

      L’EPERVIER. Donc d’après toi celui qui ne pèse pas sur la scène politique, tu veux dire sur la scène électorale, il ne doit émettre aucune opinion! Le printemps arabe n’est pas un épouvantail, c’est une réalité qui s’est manifestée en Libye, en Tunisie, en Egypte, en Syrie, au Yemen, en Irak. Et on remarque que tous ces pays ont un régime républicain, aucune monarchie, aucun émirat. Il ne manque qu’une seule république du monde arabe au tableau de chasse du printemps arabe, c’est la RADP. Il y a quelques décennies qui imaginerait que la France sanctuaire des républicains, la France de Gambetta, allait soutenir les régimes les plus reculés du monde, des monarchies d’un autre âge flanqués des plus sinistres criminels religieux, pour apporter le malheur en république de Syrie et ailleurs. Les laboratoires des officines occidentales au service de la plus sordide réaction religieuse veut expérimenter une nouvelle mouture du printemps arabe au sujet Algérie. Tout le monde se prépare au jour J. Les terroristes d’Aqmi renforcés par En-Nosra et les transfuges de Daesh fuyant la Syrie se regroupent au Mali, la Libye et le Sahel. Le Maroc et la France qui font du pressing, le premier en alimentant la tension aux frontières et en Afrique et l’autre, en actionnant ses réseaux intérieurs qui commencent dèjà à activer pour ameuter la rue en invoquant des pretextes porteurs; pour les uns, c’est le cinquième mandat; pour les seconds, c’est l’exploitation du gaz de schiste; à d’autres, c’est la défense de l’outil du travail. Sans oublier les crypto-islamistes et les barons de l’informel qui organisent des grèves dans l’enseignement ou ailleus et qui sont derrière la flambée des prix. C’est un scénario classique dont la préparation est amplifié par les mercenaires de la Toile sûrement recrutés en banlieue parisienne par l’argent de Qatar et ses alliés friqués algériens ―nos jeûnes émigrés floués croient en cela servir la liberté et la démocratie en Algérie mais ils se reveilleront avec une deuxième Syrie et ils s’en morderont les dents― L’EPERVIER, à la question de savoir si la planche à billets est un choix judicieux face à l’endettement exterieur, il ne faut pas raisonner comme un financier occidental, mais comme un économiste algérien qui a le problème de comment rembourser la dette puisque le dinar n’est pas une devise. Effectivement, même si l’Algérie engrangeait des milliards de dinars, ils ne serviraient à rien pour rembourser les milliars de devises. Même les dollars des hydrocarbures qui ne suffisent pas largement aux besoins intérieurs, vu leur baisse de prix, ne peuvent couvrir la dette extérieure. Alors, c’est la planche à billets, dont on est pas sûr des résultats politico-économiques, ou bien l’arrêt de la machine Algérie que beaucoup appellent de leurs voeux croyant par là que c’est un élèment objectif de changement. Depuis quand, la misère a été un élèment de changement si aucune force organisée ne canalise pas ce besoin de changement. Louisa Hanoune, experte politique en changement, essaye de vous expliquer que les conditions objectives d’un renversement positif, démocratique ne sont pas réunies. De Bouteflika, d’un poste ministériel, des dollars de Qatar ou d’Arabie saoudite, d’une résidence à Paris ou à Zeralda, elle s’en fout éperdumment. Petits-bourgeois bien au chaud, d’içi et ailleurs, prenez patience. Et si par malheur, le chaos s’installait en Algérie, je suis sûr que vos n’aurez pas du mal à vous installer confortablement à l’étranger et sinon, dans l’autre cas, de vous en vouloir toute la vie de n’avoir pas été trop vigilants. L’EPERVIER, tout cela n’est pas un épouvantail. Et si tu ne le crois pas, c’est que tu n’as pas l’oeil aussi perçant que l’épervier ! Et on dit de l’épervier qu’il est noble et distingué !

      2
      2
    water water
    24 octobre 2017 - 17 h 54 min

    Personne ne dit je , chacun dit nous et parle au nom des autres.
    Le problème n’est pas la destitution d’un homme , mais la destitution de sa pensée.
    Les hommes partent , leur pensée reste longtemps.

    11
    13
    Didouche
    24 octobre 2017 - 17 h 40 min

    combien a tu perçu pour critiquer la démarche des 03 personnalités.après avoir mené une campagne pour le 4eme mandat et contre Benflis;il y a même pas une année, elle crie que le président ne gouverne pas et qu il est l’otage de son entourage .aujourd’hui encore , elle fais un tournant à 180 degré. ça y est, elle a oublié qu on lui a sorti saidani qui l a traité de poule qui ne pond pas.toi et sidhoum said vous êtes indignes de représenter les travailleurs ou les progressistes.l’un est un syndicaliste du pouvoir et du patronat, l autre est une progressiste de la vitrine.

    24
    11
      Didouche
      25 octobre 2017 - 9 h 50 min

      suite: et quelle vitrine? la vitrine des partis Taiwan avec mon respect pour le Taiwan.

      3
      1
      Argentroi
      25 octobre 2017 - 12 h 38 min

      Didouche. Nous sommes tous prêts à faire un tournant à 180° quand une situation l’exige, quand de nouveaux éléments d’appréciation entrent en jeu. Louisa Hanoune ne fait que ça. En politique, et même au quotidien, aucun n’est prisonnier de ses prises de position antérieures s’il ne touche pas à ses principes fondamentaux ou moraux. L’Algérie est en danger plus que ne le croient beaucoup. Que perdent les algériens en prenant les précautions nécessaires pour ne pas s’engouffrer dans une aventure dont ils ne maitrisent ni les tenants ni les aboutissants! Pour le moment et à cause du terrorisme et du verrouillage du pouvoir, aucune force politique positive ne peut prendre en charge un mouvement populaire s’il se mettait en branle. Ce sera pire qu’avant puisque ce n’est plus des algériens qui s’opposeront à des algériens mais des puissances extérieures et de l’argent qui deviendront partie prenante de la crise. Celui qui croit que la France peut résoudre les problèmes si complexes de l’Algérie, même si elle était empreinte de bonne volonté ― et qu’en sera-t-il si une grave crise se déclarait ― celui-là croit au père Noël. En effet,la France avec sa moderne armée n’a pu résoudre la crise du seul pauvre Mali. Et quand on observe bien, la France n’intervient que pour alimenter les crises , les susciter sans apporter de solution durable. Elle n’a plus les moyens, ni économiques ni militaires et donc politiques. Alors la France se rabat sur une toute autre démarche: se tourner vers les pays du Golfe pour pomper leurs pétrodollars. Mais tel est pris qui croyait prendre. Elle se retrouve alors entrain de rendre service à ces pays retardataires et donc à l’islamisme terroriste. Regardez la destination de ses diplomates et de ses hommes d’affaires, le Golfe et le Maroc! Fini la France des libertés qui fait encore rêver beaucoup de nos compatriotes. L’Algérie ne peut compter que sur elle-même. Et ce n’est pas les chamailleries de notre classe politique qui nous feront perdre de vue les enjeux stratégiques et des dangers qui pointent à l’horizon.

      1
      1
        Didouche
        25 octobre 2017 - 16 h 17 min

        cette dame n’a aucune crédibilité,elle offre ses services au maitre du moment.il y a pas longtemps on lui a lâché le bouledogue et la chaine des voyous.aujourd’hui elle soutient celui qui est derrière cette tragédie du 4eme mandat.

        2
        1
    Nasser
    24 octobre 2017 - 17 h 26 min

    et un de plus …..ce parti d’ opposition n’ a que le sens qu’ elle veut lui donner,c-a-d celui d’ aller dans le sens du vent et qui est représenté par une ‘Girouette », la démocratie c’ est aussi le droit de manifester pacifiquement ce n ‘est pas la peine d’ agiter vos chiffons rouges, vous tenez le même discours que ceux et celles qui sont proches du cercle présidentiel.

    21
    9
    salah
    24 octobre 2017 - 16 h 56 min

    Aller ok pour un 5 eme mandats …!

    4
    3
    un algérien
    24 octobre 2017 - 16 h 26 min

    connaissez-vous la chanson  » marra ouah oumarra lala , marra ouah ih ou lala ih ou lala  » c’est ça tata Louisa avec Bouteflika.

    23
    10
    Felfel Har
    24 octobre 2017 - 16 h 05 min

    Son parti, le PT, est un parti croupion qui ne pèse rien sur l’échiquier politique algérien. Elle a beau s’égosiller pour faire entendre sa voix, on n’entend qu’un PeT de nonne, souvent à peine audible, mais pas toujours crédible. Tata Louisa nous a habitués à ces volte-faces. Comme le panache du coq, elle tourne toujours avec le vent, une vraie girouette! Se positionner a contre courant de la majorité ne lui sera d’aucune utilité, c’est même contre-productif! Qu’elle commence par s’assurer que tous ses adhérents voteront pour le candidat de son parti aux prochaines élections!

    23
    10
    Gatt M'digouti
    24 octobre 2017 - 15 h 56 min

    C’est logique et comprehensible. Elle et le president ont la meme interpretation de l’alternance democratique.
    Jurassik park et highlander dans un film_: retour vers le…passe!

    23
    10
    abdel
    24 octobre 2017 - 15 h 48 min

    heureusement que le ridicule ne tue pas! cette dame avec sa petite « opposition » qui tient a peine dans une cabine téléphonique,pense pouvoir faire bouger les choses !!!!

    21
    12
    Omar
    24 octobre 2017 - 15 h 15 min

    Au nom de qui parle t elle????elle ne represente qu elle même et ceux qui veulent absolument que l Algerie coule encore plus…..Combien a t elle reçu pour dire une telle c….????

    20
    12
      Naima
      24 octobre 2017 - 16 h 13 min

      Elle represente 3 chats et 4 souris et 2 limaces.

      22
      11
    Naima
    24 octobre 2017 - 15 h 15 min

    HAHAHAHAHAHAHA. Qu’elle est drole cette mome !

    21
    13
    Mahmoud
    24 octobre 2017 - 14 h 45 min

    Nana Louisa continue d’encenser et de brosser Bouteflika et les « généraux » des Tagarins , mais demain elle va nous pleurer à chaudes larmes en disant qu’il y a eu fraude aux élections communales ! Nana Louisa tient le même langage que Sid Ahmed Ghozali, un membre des arcanes du pouvoir depuis 1963, qui nous raconte à longueur de déclarations que les « généraux » et le clan de Bouteflika ne détiennent pas le pouvoir en Algérie ! Quelle hypocrisie et quelle insulte et manque de respect envers le peuple algérien ! (…)

    25
    16
      Anonyme
      24 octobre 2017 - 15 h 31 min

      Elle a perdu depuis longtemps pas mal de militants qui ont cru en elle et perdu aussi toute sa crédibilité fabriquée sur ses initiatives floues, ambiguës et interéssées. Elle se met toujours du côté du plus fort du moment. Un bon moment elle a cru en Abassi Madani et a pris part à la tentative de le repêcher à San’t Egidio.

      19
      12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.