L’Union africaine va sanctionner la Côte d’Ivoire pour complot avec le Maroc

Mohammed VI Ouattara Maroc Cote d'Ivoire
Le roi du Maroc avec le président ivoirien installé par la France, Alassane Ouattara. D. R.

Par Houari Achouri – Le Sommet Union africaine-Union européenne se tiendra les 29 et 30 novembre prochain à Addis-Abeba au lieu d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, comme cela était initialement prévu. Principale raison : les dirigeants ivoiriens ont refusé d’envoyer une invitation à la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au motif qu’ils ne reconnaissent pas cette «entité», mais, en fait, tout le monde le sait, ils suivent les ordres de leur parrain français. Or, le Conseil exécutif de l’UA, réuni tout récemment en session extraordinaire à Addis-Abeba, a réaffirmé le droit de tous les Etats membres, donc y compris la RASD, à prendre part à cet événement.

Algeriepatriotique a appris de sources informées que, ce lundi, s’engageront les débats pour sanctionner la Côte d’Ivoire et transférer le sommet à Addis-Abeba. Ensuite, le président la Commission de l’UA sera en mesure d’adresser lui-même une invitation à la RASD.

Selon Jeune Afrique, la Côte d’Ivoire n’a pas invité la RASD à participer au sommet UA-UE prévu les 29 et 30 novembre à Abidjan. «Nous ne reconnaissons pas cet Etat et en avons informé le président de la Commission africaine, confie un officiel ivoirien. Nous finançons cette rencontre et y convions qui nous voulons», rapporte cette publication.

On sait que la RASD est décidée, avec l’UA, à ne pas se laisser priver de sa participation à ce sommet, comme c’est son droit, au même titre que tous les Etats membres de l’UA. Le ministre des Affaires étrangères sahraoui, Mohamed Salem Ould Salek, avait averti que, sans la RASD, «il n’y aura pas de sommet entre Africains et Européens».

Rappelons que l’UE et l’UA se sont accordés sur la «relabellisation» du Sommet en UA-UE pour permettre justement la participation de la RASD, pays fondateur de l’UA, et éviter le problème de sa non-reconnaissance par certains pays africains, dont la Côte d’Ivoire. Le Makhzen fait pression, avec le soutien de la France, pour empêcher cette participation, alors que le Maroc a accepté de siéger aux côtés de la RASD, en adhérant à l’institution panafricaine et en procédant à la ratification de son Acte constitutif, sans conditions et sans réserves.

H. A.

Comment (51)

    Adam
    1 novembre 2017 - 8 h 46 min

    La Cote d’Ivoire a refusee la participation de la RASD dans le sommet UA, UE, il est possible aussi de faire ce sommet dans l’inverse, la capital de la RASD !!!




    3



    1
    Farid1
    29 octobre 2017 - 19 h 21 min

    Déjà qu’ils n’ont pas changé le nom de leur pays (Côte d’ivoire …un nom français) ….ça veut tout dire….
    Le seul pays en Afrique




    10



    6
    ali
    27 octobre 2017 - 21 h 52 min

    ce clown de Ouattara qui a été porté au pouvoir grace à la france au détriment de Laurent Gbagbo, et baudruche 6 pas la peine d’en parler vous le connaissez c’est votre voisin, font le jeu de leur mentor la france qui a encore des rêves hégémoniques d epuissance alors que son propre territoire est embourbé dans la m….de et sa voix ne pèse plus rien dan sle monde et risque de devenir dans 50 ans un vaste conglomérat de migrants et de terroristes de tout bord. la chine a déjà mis son pied en afrique et c’est pas les bouffeurs de choucroute et de cuisses de grenouilles qui vont la déloger puisse t-il corrompre tous les chefs d’états africains baudruche 6 en tête et ça n’empechera pas la RASD d’accéder à son indépendance




    32



    6
    Anonyme
    27 octobre 2017 - 21 h 32 min

    Nous finançons cette rencontre et y convions qui nous voulons», ce dirigeant ivoirien ,n’a rien compris en quoi consiste un sommet UA/UE. Monsieur , ce n’est pas le mariage d’un de vos enfants où vous invitez qui vous voulez.Dans le cas présent, les AFRICAINS vous ont fait l’honneur de recevoir ce sommet et non pas vous qui leur a fait honneur. Comme beaucoup de dirigeants de l’Afrique francophone vous êtes encore sous les bottes françaises car ils vous ont imposés à vos peuple .Vous êtes en déphasage total avec vos peuples qui eux se sont émancipés de l’ancienne puissance colonisatrice. je vous invite à consulter le site http://www.agora vox.fr/tribune-libre/article/les-africains-sont-ils-fatigues-de-19744 il est le miroir que vous éviter de regarder.




    33



    5
    ali
    27 octobre 2017 - 21 h 17 min

    c’est la france qui a placé ce clown de ouattara qui n’est même pas ivorien mais burkinabé d’origine au pouvoir au détriment de Laurent Gbagbo c’est normal maintenant qu’il renvois l’ascenseur à ses mentors.
    Mais cette france qui peine à imposer ses points de vue en europe est déjà en grand déclin en afrique..posez la question aux chinois ils vont rigoler grave




    32



    7
    karimdz
    27 octobre 2017 - 19 h 09 min

    Le président à la tête de ce pays a été porté par la france pour mieux défendre ses intérets, forcément il obéit à la france de papa.




    36



    11
    Zaatar
    27 octobre 2017 - 18 h 54 min

    Un bouffi et un esclave, Kounta Kinté doit se retourner dans sa tombe…




    35



    11
    Kahina
    27 octobre 2017 - 18 h 39 min

    Sur la photo, les deux valets du colon français sont unis pour défendre les intérêts de leur maitre.
    La France a provoqué une guerre civile en Côte-d’ivoire juste pour installer son antenne au poste de président. Beaucoup d’ivoiriens sont morts gratuitement à cause des caprices du colon français.

    Avant de mourir, Hassan II a confié son Fils, moumou-6, à Jacques Chirac…Depuis, la France s’occupe bien de moumou le drogué. Autrement dit, La France exploite bien moumou-6.




    43



    12
    pragmatisme
    27 octobre 2017 - 17 h 20 min

    savez pourquoi Mr Gbagbo a été destitué; avant le coup d’état dont il a été victime il avait refusé que Mr Zarkozy se rende en Côte d’Ivoir en lui signifiant que son pays est indépendant et que l’ère Ouphouet Boigny est révolue et la France,pour protéger ses intérêts,avait décidé de l’écarter pour le faire remplacer par le président actuel dont l’épouse est une française née à Constantine.Mr Gbagbo s’étant réfugié au palais présidentielle avec ses fidèles il a fallu l’intervention de l’armée française pour le dénicher.




    32



    10
    Anonyme
    27 octobre 2017 - 17 h 15 min

    Le Maroc La France de Macrot , ….
    Il se prennent pour des kador et le centre du monde.
    Mais leurs places et à ras les caniveaux.




    32



    13
    Erracham
    27 octobre 2017 - 17 h 15 min

    C’est une belle leçon de solidarité de l’Afrique. Pouahtara et Pourceau VI ne mettront pas l’Afrique à genoux. Leur chantage se retournera contre eux, minables et serviles paillassons sur lesquels la France s’essuie les pieds. L’Afrique n’est pas à vendre, elle appartient aux authentiques Africains, pas les vilains qui se complaisent dans l’esclavage, je parle de ces pays qui sont restés coincés dans leur attitude de colonisés plus d’un demi-siècle après leur indépendance.




    25



    11
    Anti khafafich
    27 octobre 2017 - 16 h 37 min

    Le duo vieille p..te de l europe et sa prostituee est la version us-ralienne destinée a notre afrique pour la daboter. Casser le lien de ce duo c est plus de tranquilite de paix de liberte de claivoyance de developpement pour notre Afrique. Allah yerhmak ya si Syphax tu as dit il ya 20 siecles l afrique aux africains mais tu ne sais pas que maintenant il ya des africains qui ne le sont que de nom




    29



    10
    Anonymous
    27 octobre 2017 - 16 h 21 min

    L’Espagne vient aujourd’hui de payer cash son hypocrisie de 1975 sur le dossier de decolonisation du Sahara occidental puisque le Parlement Catalon vient de decreter l’independance de la Republique de la Catalogne.




    40



    11
    Anonyme
    27 octobre 2017 - 16 h 14 min

    Il est pas beau l’attelage de la  » France-Afrique  » ? Regardez-moi ces deux bour… tirées à quatre épingles…Dignes et fiers représentants du néocolonialisme, ignobles et serviles exécutants de l’Empire déchu…Qui marchent à rebours de l’Histoire, sous-traitants des salles besognes, aux ordres du Chaos….Ouatara  » l’Y-voit-rien  » a scellé son allégeance au narco-terrorisme et au néocolonialisme.




    46



    14
      Sprinkler
      27 octobre 2017 - 18 h 30 min

      …J’ajouterai que les ruades de l’ivoirien créent un dangereux précédent au sein de l’UA et en freinant des quatre fers Ouatara a porté un coup dur à cette organisation dont la raison d’être est justement de s’affranchir de la tutelle post-coloniale de la France et de son âne de Troie en Afrique ! Le Makhnez voit là l’un de ses principaux objectifs se réaliser : faire imploser l’UA ou à tout le moins la diviser en deux camps, les  » dom-tom  » de la France-Afrique tirés par l’attelage asin maroco-ivoirien et le reste des pays africains qui résistent aux appétits de l’ancienne puissance coloniale…Nombre d’observateurs avaient averti qu’en réadmettant cette calamité narco-terroriste dans ses travées l’UA s’exposait à la division et à l’éclatement. La France qui tire en coulisses les ficelles de ce grossier scénario ne s’honore pas et montre combien de son  » épopée  » africaine elle n’a rien retenu ! Enfin espérons que les Ivoiriens ouvriront les yeux sur ce qui leur reste de souveraineté et qu’ils sauront rappeler à leur Ouatara de président que sa décision de ne pas inviter la RASD ne fera que les isoler au sein de la famille africaine.




      30



      8
    DYHIYA
    27 octobre 2017 - 15 h 45 min

    L’UNION AFRICAINE A PRIS DEUX DECISIONS EN LA MATIERE, TEL QU’INDIQUE PAR ALGERIE PATRIOTIQUE.

    les voici par ordre chronologiue (juillet et octobre 2017).

    EX.CL/Dec.942(XXX) DÉCISION SUR LES PARTENARIATS STRATÉGIQUES DE L’AFRIQUE – Doc. EX.CL/992(XXX)iv

    Le Conseil exécutif,

    4. RÉAFFIRME le droit de tous les États membres de participer indistinctement à toutes les réunions, activités et manifestations organisées dans le cadre des partenariats auxquelles l’UA participe, comme le stipulent le paragraphe 10 de la Décision EX.CL/Dec.877 (XXVII) du Conseil exécutif de juin 2015 et la Décision EX.CL/Dec.899(XXVII) de janvier 2016;

    5.DÉCIDE que tous les États membres qui ne se conforment pas aux dispositions de la décision précitée seront privés du privilège d’accueillir les réunions conformément à l’article 23 de l’Acte constitutif.

    DECISION SUR LES PREPARATIFS DE LA 5 EME SESSION DU SOMMET DE L’UNION AFRICAINE/UNION EUROPEENNE, ABIDJAN, COTE D’IVOIRE, 29 -30 NOVEMBRE 2017

    Le Conseil Exécutif

    DONNE MANDAT au Président de la Commission de l’Union africaine de poursuivre ses consultations de haut niveau et les Conclure le 27 octobre 2017.

    Faute de parvenir à un consensus basé sur les décisions de l’Union africaine, les dispositions de la Décision EX.CL/Dec.942(XXX) , paragraphes 4 et 5, seront automatiquement appliquées ;

    C’est donc clair et la relocalisation du Somet a Addis Abeba est incontournable, sauf si, entre temps, la Cote d »ivoire, qui ne peut inviter qui elle veut comme pretendu par un de ses representants, a transmis a la RASD l »invitation a y prendre part.

    Que je sache, par ailleurs, le Maroc a pris part a ces reunions et est donc tenu au respect des decisions adoptees.

    Donc wait and see !




    33



    7
    anti-khafafich
    27 octobre 2017 - 15 h 40 min

    la vermine sioniste mokoko et frenchy ne comprennent que par la force, il faudra les sanctionner tous les 3: ne pas donner la parole au mokok et et la « cote de traitrise » lors du prochain sommet et interdire aux journaliste frenchy la couverture de l’événement, laisser la france baver après dans le sommet où tout le monde fera semblant de faire la sieste




    31



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.