Deux journalistes étrangers arrêtés en Birmanie

Birmanie journalistes
Edifice abritant le Parlement birman. D. R.

Deux journalistes, un Malaisien et un Singapourien, travaillant pour une télévision turque, sont détenus depuis vendredi à Naypyidaw pour avoir fait voler un drone au-dessus du Parlement de Birmanie, a annoncé le gouvernement samedi.

Les deux journalistes, Lau Hon Meng (de Singapour) et Mok Choy Lin (de Malaisie) ont été arrêtés dans la capitale birmane alors qu’ils étaient en reportage pour TRT, la télévision publique turque. Ils sont «interrogés parce qu’ils ont fait voler un drone au-dessus du Hluttaw», le Parlement national birman, a indiqué le ministère de l’Information dans un communiqué.

Les deux reporters travaillaient avec Aung Naing Soe, un journaliste birman connu, dont la maison de Rangoun a été fouillée vendredi soir, selon les médias locaux.

Cet incident survient à un moment où les relations entre la Turquie et la Birmanie sont extrêmement tendues. Ankara fustige le traitement que font subir les autorités de ce pays d’Asie du Sud-Est aux Rohingyas, une minorité musulmane dont l’ONU estime qu’elle est victime d’une épuration ethnique. En septembre, le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé la Birmanie de se livrer à un «terrorisme bouddhiste» contre les Rohingyas. Plus de 600 000 membres de cette communauté apatride ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh voisin depuis le 25 août pour échapper à une campagne de répression de l’armée consécutive à des attaques de la rébellion rohingya.

R. I.

Commentaires

    Anonyme
    28 octobre 2017 - 12 h 11 min

    La cause juste des Rohingyas aurait gagné en s’emancipant de la tutelle sulfureuse d’erdogan .Faire voler un drone sur un batiment de souveraineté d’un pays s’apparente à un acte de piraterie.




    2



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.