Crânes des résistants algériens : «Les négociations suspendues à la volonté de la France» 

crânes
Tayeb Zitouni, ministre des moudjahidine. New Press

Par Hani Abdi – Le dossier relatif au rapatriement des crânes des chefs de la révolte des Zaâtcha n’est pas délaissé par l’Algérie. Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, assure dans un entretien accordé au journal El-Moudjahid, que son département coordonne ses efforts avec le ministère des Affaires étrangères pour aboutir à leur rapatriement.

«Les négociations sur le dossier de la restitution des crânes des martyrs de la résistance populaire, suspendues à la volonté de la partie française, ont été retardées en raison de l’élection présidentielle française», a déclaré le ministre des Moudjahidine.  «Mais, a-t-il enchaîné, nous travaillons en coordination avec le ministère des Affaires étrangères pour relancer la commission chargée du suivi et de l’examen de ce dossier.» M. Zitouni avait déjà affirmé en janvier dernier que son département poursuivait ses efforts pour la restitution des crânes de martyrs algériens : «Nous œuvrons actuellement en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères pour une prise en charge optimale de cette question dont l’histoire remonte à plus d’un siècle.»

Du côté français, on se montrait très prudent. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères s’était contenté de rappeler sa déclaration du 30 septembre 2016, selon laquelle il y avait «un dialogue étroit avec les autorités algériennes sur toutes les questions de mémoire» et que cette question des crânes s’inscrivait dans ce dialogue. Il avait également fait référence à la loi du 18 mai 2010 sur la restitution selon laquelle qu’il doit y avoir une demande officielle de restitution de la part des autorités algériennes, préalable à un travail scientifique d’identification sur les demandes formulées. «C’est dans ce cadre qu’ont lieu les échanges au sujet des restes de combattants algériens tués pendant la conquête de l’Algérie et conservés au musée de l’Homme à Paris», avait-il affirmé, en précisant que ce travail se fait dans un climat de confiance avec les autorités algériennes.

Interrogé il y a quelques mois sur le sujet, Ahmed Ouyahia, en sa qualité de secrétaire général du RND, avait dit qu’il était «préférable» que ces crânes restent en France pour «servir la mémoire de l’Algérie sur place». Des propos qui avaient été interprétés comme un manque de volonté des gouvernants de «récupérer» ces crânes.

Aujourd’hui, les habitants des Ziban veulent le rapatriement des crânes de leurs héros comme Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Cherif Boubaghla ou encore Cheikh Bouziane, chef de la révolte des Zaâtchas dans la région de Biskra, en 1849.

H. A.

Comment (16)

    Anonyme
    1 novembre 2017 - 11 h 48 min

    Il faut se poser la question? Pourquoi le peuple algérien ne fête plus le 1er novembre et le 5 juillet fête de l indépendance ? C est simple echaab fak bihoum qu ils ont fait des martyres un fond de commerce pour s enrichir et se cramponner au pouvoir ! Allah yarham echouhada qui est étaient sincères dans leur sacrifice ! malheureusement des imposteurs parlent en leurs noms !




    2



    0
    Anonyme
    1 novembre 2017 - 9 h 46 min

    Un ministère des délateurs ! ce ministère ayant un budget faramineux ne produit, heu peut être une chose ! il permet au régime d’avoir ses relais partout en Algérie et qu’il pourrait actionner à tout moment, ces relais sont connus de tous dans chaque quartier ou village d’Algérie, ces mecs qui viennent qu’on voit s’agiter avant les « élections » qu’on voit s’agiter quand un événement se produit localement ces individus quasiment tous délateurs et agents du régime passent leur temps à vendre la guerre d’Algérie dans les discutions devenues stérile que le petit peuple n’écoute plus ! Ces individus qui tentent de mettre en garde l’algérien  » vous avez vu ce qui s’est passé en Syrie ? !!…. et patati et patata ….  » bien sûr leur centre d’intérêt principal c’est la guerre d’Algérie encore et encore ! Quelque soit le sujet abordé on te met dans la sauce et malgré toi la guerre d’Algérie, chouhada qui nous ont libéré et certains disent carrément qui  » t’on libéré !!!  » avec certes de moins en moins d’air menaçant.

    Il faut dissoudre ce ministère et le replacer par une association de veuves de Chouhada encore vivantes pour leur permettre de terminer leur jours tranquillement et supprimer tous les avantages en nature, toutes les pensions et touts les privilèges liés à la guerre d’Algérie. Il faut le faire et très très vite si on veut ne pas créer une atmosphère de haine de cette caste dont certains membres patriotes vrais ne méritent pas cette haine.




    1



    0
    selecto
    1 novembre 2017 - 2 h 16 min

    Les chouhada que vous avez humilié leurs veuves c’est votre dernier soucis en plus c’est la France qui vous donne les mandats présidentiels c’est normale que vous faites ce qu’elle vous demande de faire sinon..




    4



    0
      Anonyme
      1 novembre 2017 - 9 h 30 min

      Ce n’est pas la France qui donne le mandat présidentiel puisqu’elle avait sous traité l’Algérie au FLN. avec les accords d’Evian.




      2



      1
    HANNIBAL
    31 octobre 2017 - 21 h 52 min

    Ces parasites de la nation qui se sont accaparé un ministère doté du troisième budget après celui de la défense et de l’intérieur, ces parasites sont aujourd’hui les pires ennemis de l’Algérie et son peuple, les pires colons que seule une révolution peut déboulonner et déraciner.




    3



    1
      Moh
      1 novembre 2017 - 7 h 32 min

      Comme le moudjahed Ould Abbesse




      3



      0
    Vangelis
    31 octobre 2017 - 20 h 51 min

    Elle est bien bonne celle là :  » ….. suspendues à la volonté de la partie française, ont été retardées en raison de l’élection présidentielle française.  »
    En avouant ceci, ce sinistre reconnaît implicitement qu’il n’y a rien en face, pas de volonté de récupérer ces crânes qu’il faut rappeler de personnes décapités par les barbares de colons qui jouaient à la terreur qu’ils combattent maintenant alors qu’il l’avaient inventée.
    Pourquoi discuter éternellement de ce problème mémoriel ? Pourquoi faudrait-il se soumette à la bonne volonté de la France afin de récupérer tout ce qui concerne la guerre d’Algérie ?
    Il est évident là aussi que le pouvoir algérien ne veut pas que l’on soulève le couvercle car il se pourrait qu’il y ait des cadavres cachés sur lesquels il surf et s’engraisse.
    Ce … n’est déjà pas capable, par manque de volonté et secret, de dire combien sont les anciens moudjahid encore vivants qui reçoivent des liasses de billets et autres avantages sur le dos des algériens.




    5



    1
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 20 h 42 min

    CES CRANES BÉNIS VOUS VOMISSENT
    VOUS N’EN FAITES QU’UN FOND DE COMMERCE POUR ÉPATER LA GALERIE
    ALLEZ VOUS EN ON A CURE DE VOS KHNACHICH
    VOUS LA COULEZ DOUCE AU NOM DE CES MARTYRS QUI SONT AUX CIEUX PAS COMME VOUS EN TRAIN DE SUCER LE PAYS




    6



    0
    Koueyla
    31 octobre 2017 - 20 h 21 min

    Ils ont trahit la mémoire des résistants algériens et se préoccupent de leurs cranes .




    6



    0
    [email protected]
    31 octobre 2017 - 17 h 31 min

    Encore un effort svp de part et d’autre. Merci.




    1



    3
      bougie
      31 octobre 2017 - 19 h 52 min

      Lorsque ces crânes dont la France n’a rien a faire seront rapatriés et mis dans des cartons dans une cave ,il faudra trouver un autre contentieux pour tenir en haleine les anciens combattants de la vingt-cinquième heure !




      6



      3
    nectar
    31 octobre 2017 - 16 h 57 min

    Foutaise! Monsieur Zitouni, ce n’est la mémoire de ces hommes qui ont rejoint les cieux depuis longtemps, qui vous intéresse, mais le fond de commerce que vous faîtes de notre révolution, qui n’appartient pas aux seuls faux moudjahid et mercenaires dont vous êtes à la tête..Les moudjahidines ont eu leur temps de gloire et ceux qui ont échappé à la mort, se sont amplement servi des deniers de la nation..Sauf, un nombre restreint qui s’est abstenu de toute rapine, en disant qu’il a simplement fait son devoir envers le pays…




    10



    1
    chibl
    31 octobre 2017 - 15 h 39 min


    La France ne comprend que par la force du fer et du feu, aujourd’hui c’est de force Economique qu’il s’agit, quand l’Algérie réduira ses relations Economiques,politique avec la France ce jour la ont parlera de cranes.




    5



    1
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 14 h 05 min

    Ceux qui ont fait de la guerre d’Algérie un énorme fond de commerce ! Les cranes de résistants ? tu parles! ils n’en ont rien à f…! Pourquoi essayer d’identifier les héritier et les dédommager au lieu de nous faire un cirque habituel face à la France qui avec le temps s’est habitué avec l’éternelle chanson des voraces de la nation qui ont remplacé en pire les colonialistes.
    Allez au diable vous et vos pensions, vos licences!! une chose est sûre: l’Algérie avait plus d’espoir sous ces colonialistes que dites avoir chassé. Aujourd’hui, rien !!! et les algériens commencent à prendre conscience de la situation.




    8



    6
      chibl
      31 octobre 2017 - 18 h 39 min

      je me souviens qu’il y a , un peu moins de deux ans je crois, l’ex ministre des anciens moudjahidine qui en son temps parlait souvent des moudjahidines, de leur amour de l’Algérie, de leur sacrifices, de leur nobles principes ect… et du lourd contentieux sous toutes ses formes entre L’Algérie et la france a dès qu’il fut remplacé plié bagages et c’est installé chez l’ancien colonisateur (france) à lyon d’après certains journaux. cette attitude se passe de tout commentaire, alors comment croire ce qui est avancé aujourd’hui ? peut-être par seulement c’est vrai!!! , sans blague ou encore plus sérieusement toujours du KHORTI en veux tu en voilà , et doubli EL KHORTI. DUR, DUR d’être ministre mais encore plus dur pour l’Algérien moyen de subir les agressions verbales permanentes des dirigeants




      3



      0
        Anonyme
        1 novembre 2017 - 9 h 05 min

        faux ! il faut dire plus de deux ans ! En effet, cet individu comme beaucoup d’autres avait fait de la repentance son cheval de bataille, mais en douceur. il avait commencé d’abord par « caser » sa fille dans consulat à Lyon en usant de sa position de ministre; très vite elle achète une belle villa sur le Rhône on ne sait avec quel argent ! on va très vite comprendre puisque quelques années après sa mise en retraite, il la rejoint et s’est avéré que la villa lui appartient, il s’y est installé et très probablement le dimanche joue au loto…
        Je précise que cet individu n’a plus jamais ouvert sa g… après la réponse d’un ministre français aux demandes insistantes de repentance avec un bras d’honneur en direct à la télévision.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.