Benghebrit prend part à la 39e session de la Conférence générale de l’Unesco

Unesco Benghebrit
Mme Nouria Benghebrit aux travaux de la 39e session de l'Unesco. D. R.

La ministre de l’Education, Nouria Benghebrit, a pris part, lundi, à Paris à la 39e session de la Conférence générale de l’Unesco qui réunit ses 195 Etats membres avec au menu l’adoption du budget ainsi que l’orientation des programmes et activités de l’organisation pour les deux années à venir.

La ministre, conduisant la délégation algérienne à cette session qui se tient au siège de l’Unesco jusqu’au 14 novembre, interviendra mercredi à l’occasion du Forum des dirigeants et du débat de politique générale. Elle participera à la réunion de haut niveau sur le thème «Renforcement des responsabilités dans la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable numéro 4 (ODD4) Education 2030», ainsi qu’à la table ronde sur le thème «La responsabilité et la recevabilité : diversité des approches».

Mme Benghebrit, en sa qualité de présidente de la Commission nationale pour l’éducation, la science et la culture, aura un entretien avec la directrice générale sortante, Irina Bokova, et devra rencontrer plusieurs de ses homologues présents à la Conférence générale de l’Unesco.

Il est prévu également que les Commissions éducation, sciences naturelles et exactes, sciences humaines et sociales, culture, communication et information se réunissent en marge de la Conférence générale qui devra entériner, le 10 novembre, la nomination d’Audrey Azoulay, au poste de directrice générale de l’Unesco.

R. N.

Comment (6)

    Mello
    5 novembre 2017 - 10 h 03 min

    Mme la ministre , prise individuellement et isolee de cette meute gouvernementale, reste une capacite intellectuelle fort ellogieuse, elle emmagasine plein d’idees et de connaissances dans le domaine. Theoriquement, c’est une ambassadrice capable , mais , malheureusement elle est broyee par cette entitee gouvernementale qui la bloque ainsi que par cette meute de conservateurs qui veulent d’une Algerie du 7 e siecle. La revolution educative doit porter sur l’introduction des langues , oui des langues etrangeres a partir du primaire. La lecture et l’ecriture sont les bases d’un enseignement primaire.




    1



    1
    halim
    4 novembre 2017 - 22 h 10 min

    A : HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    3 novembre 2017 – 19 h 11 min

    Benghabrit hmida est socialiste pour les algériens et pour ses petits choux tahya fafa… combien d’algériens l’ont interpellée pour qu’elle cesse l’école de l’idiotie??? ces gens-là paieront pour tout le mal qu’ils font …. men faâla dourra sharran yarahou




    1



    0
    blinade
    4 novembre 2017 - 22 h 03 min

    A : Anonyme
    4 novembre 2017 – 13 h 32 min

    drôle de goût !!! c’est les siens qui l ont ecrit sur ses instructions, faqou
    khalliwha tekoul walaw tmaskhar




    1



    0
    Moskosdz
    4 novembre 2017 - 13 h 40 min

    +HAMMADACHE HASSINA//Malgré qu’on était pauvres, mais telle était notre école dans les années 70, malheureusement nos responsables ont hypothéqué le devenir de notre nation à cause des mesures politiques,c’est à dire « ya frança on a besoin de ta langue ». Tout laisse croire que le but n’était autre que de faire profiter cette même France du savoir-faire de nos meilleurs cadres post-62. Le désastre dans nos écoles aujourd’hui n’estt que la conséquence de cette Arabisation à la hache.




    3



    1
    Anonyme
    4 novembre 2017 - 13 h 32 min

    Une belle femme issue d’une famille honorable




    3



    2
    HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    3 novembre 2017 - 19 h 11 min

    HASSINA HAMMACHE INGENIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    Si on me donne la réforme de l’éducation, nos élèves auront deux matières, les mathématiques et les langues. Ils sauront lire, écrire et communiquer et ils seront pourvus de la logique mathématique et le reste des matières sera des activités culturelles à longueur de journée, dessin, théâtre, musique, sport, randonnée à caractère sportives, scientifiques » botanique, zoologie, géologie… » touristiques, d’autant plus nous avons un climat propice pour étudier à l’extérieur, 99% des journées en Algérie sont ensoleillées, ils vont travailler dans le plus grand laboratoire au réel. Et le plus important nos élèves chaque matin sont pressés de retrouver l’école « LE MONDE MERVEILLEUX » c’est mon rêve.
    NB : Toutes les connaissances (botanique, zoologie, géologie …) vont être transmises sous formes de texte littéraire




    7



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.