L’ambassadeur de France Xavier Driencourt reçu au siège du FFS

FFS Driencourt
Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie. New Press

Par R. Mahmoudi – La direction du Front des forces socialistes (FFS) a reçu jeudi dernier, au siège du parti à Alger,  l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, indique un communiqué laconique du parti diffusé aujourd’hui samedi. La délégation du FFS était représentée par le premier secrétaire du parti, Mohamed Hadj Djilani et le secrétaire national aux relations internationales, Madjid Rouar.

Selon le communiqué, les deux parties ont évoqué les sujets liés aux relations bilatérales, la situation régionale et internationale, ainsi que les questions inhérentes à la communauté algérienne en France. Les rédacteurs du communiqué ne précisent pas si les discussions avaient porté sur le processus électoral en cours, auquel prend part le FFS, ni sur la situation en général en Algérie.

Intervenant en pleine campagne électorale en Algérie pour le renouvellement des assemblées locales prévu le 23 novembre, cette rencontre risque toutefois d’être interprétée comme une forme d’ingérence de la part de la chancellerie française.

R. M. 

Comment (5)

    Jean_Boucane
    5 novembre 2017 - 11 h 13 min

    Un moment il faut savoir faire un bilan de la cooperation France/Algerie? Moi avec du recul (60 ans d’analyse) je me rends compte que la cooperation n’a eu qu’un gagnant: la France! Moi je ne connais pas une entreprise francaise qui investisse dans notre pays, je ne connais pas d’agence de voyage qui amene des francais en masse visiter notre pays, je ne vois pas de cooperation!
    Par consequent, je me demande pourquoi nos dirigeants courent vers cette France? Ont ils ete placés par elle dans notre pays? Ont ils des interets en France?
    Il suffit d’etre pragmatique pour se rendre compte que les interets de la nation algerienne ne sont plus en France! Heureusement que les algeriens se reveillent de plus en plus pour constater cela! Ne me repondez pas les etudiants qui ont passe le concours francais – la plupart de ces etudiants n’ont pas le choix – en effet si nos gouvernements avaient propose une cooperation avec les USA ou l’Allemagne, je pense qu’ils auraient prefere partir dans ces pays!
    Conclusion: Reveillez vous, la France veut nous faire payer l’affront de 54 mais subtilement, tout en faisant croire qu’elle veut cooperer avec nous!!!




    6



    0
    Anonyme
    5 novembre 2017 - 11 h 08 min

    Partenaire crédible ? un parti sectaire yah !!




    1



    1
    Moulay Chentouf
    5 novembre 2017 - 9 h 53 min

    Les partis politiques toutes tendances confondues ont l’habitude de recevoir et d’être reçu par les chancelleries étrangères. Mais certaines Ambassades à l’instar de celle de la France privilégie certains partis démocrates au détriment d’autres depuis un certain temps.
    Le coordinateur du PLD,
    Moulay Chentouf.




    3



    1
      Anonyme
      5 novembre 2017 - 15 h 41 min

      Voila le pourquoi du comment on est reste sur les starting- blocks. Les representations diplomatiques ne choisissent pas, mais savent qui est qui.




      1



      0
    Mello
    4 novembre 2017 - 19 h 32 min

    Le FFS , longue histoire d’opposition democratique, vient de recevoir l’Ambassadeur de France a Alger, sur demande de ce dernier. Nul ne peut pretendre acter au FFS une quelconque implication de la France dans le projet politique qu’il ambitionne de mener. Le FFS , dans son combat pour la democratie et la liberte , se place en partenaire credible du paysage politique Algerien, il reaffirme ses engagements dans le strict respect de ses valeurs et ideaux et de son projet economique et social avec l’ensemble des partenaires sociaux Algeriens. Si l’Ambassadeur de France est venu consulter le FFS , c’est que ce parti met dans son projet l’inquietude de la situation securitaire regionale.




    3



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.