La circulation : le cauchemar des automobilistes

C’est comme cela, toute la journée. par-choc contre pare-choc, les véhicules avancent au rythme d’un escargot. A l’intérieur de l’habitacle, les automobilistes fulminent. Conduire est loin d’être une partie de plaisir dans la capitale.

Comment (4)

    Nadia
    15 novembre 2017 - 19 h 30 min

    Selon mon analyse trois indicateurs qui font que la circulation soit devenue un cauchemar:
    – La mentalité de ces parvenus qui s’arrêtent en plein milieu de la chaussée pour se voir voir par les copains
    – la distribution de produits par camion frigo, camionnette etc… à tout heure alors que cette activité doit être règlementée
    – la plupart des islamistes scolarisent leurs enfants dans des écoles privées pour qu’ils apprennet le français généralement dans des communes autres que leur lieu de résidence (la plupart d’entre eux devenus riches ont doté leurs épouses de 4×4 pour le transport des enfants) donc il faudrait interdire aux écoles de ne pas accepter les enfants des autres communes.




    0



    0
    zaatar
    14 novembre 2017 - 10 h 08 min

    Il m’est arrivé de rouler la nuit entre une heure et trois heure du matin… rien que pour le plaisir de rouler dans Alger sans contrainte de la circulation…




    0



    0
    abdel
    9 novembre 2017 - 12 h 45 min

    la circulation a toute heure ,l’algérien est au volant au lieu d’être au bureau ou a son lieu de travail. dans d’autre ville il y a les heures de pointe la sortie des bureaux mais chez nous c’est tjrs et a toute heure les heures de pointes.




    1



    0
    elgat
    5 novembre 2017 - 18 h 52 min

    Le probleme de la circulation ne trouvera sa solution que le jour ou l ‘Algérie retrouvera sa normalité et parmi les points anormaux , il y a le prix des carburants qui frôlent le gratuit.




    3



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.