22e Sila : 1,7 million de visiteurs mais pas de statistiques sur les ventes de livres

Livres Sila
Le Salon a drainé 1,7 millions de visiteurs. New Press

Le commissaire du 22e Salon international du livre d’Alger (Sila) a indiqué, lundi à Alger, que les statistiques sur les ventes réalisées par les éditeurs algériens «pendant» le Salon échappaient à l’organisateur, estimant que le Sila équivalait à une grande librairie annuelle.

Interrogé sur les ventes du Sila 2017, Hamidou Messaoudi, qui animait une conférence de presse, a affirmé qu’il était «impossible» pour l’organisateur du Salon de fournir les données chiffrées sur les ventes des exposants algériens pendant cette édition du Salon et que seuls les chiffres concernant les participants étrangers pourraient être «communiqués prochainement (à l’organisateur) par les services des douanes».

Plusieurs éditeurs participant au Sila avaient relevé «l’importance des statistiques» pour déterminer le niveau du lectorat algérien, ses goûts et ses tendances, alors que d’autres affirment avoir «proposé» de fournir les «données» sur leurs propres ventes. Quelque 300 maisons d’édition algériennes sur un total de 972 avaient pris part au 22e Sila, clôt dimanche.

Le commissaire est également revenu sur le nombre de visiteurs du Salon du livre que son commissariat fournit après chaque édition, le situant cette année à «près de 1,7 million». Pour Messaoudi, cette affluence qui a connu un pic de «500 000 visiteurs le 1er novembre», s’expliquait par le rôle du Sila qui comblerait, selon lui, le «manque flagrant» de librairies en Algérie.

Le commissaire a relevé d’autre part les conditions de travail «difficiles» au Palais des expositions des Pins Maritimes (Safex), une structure qu’il juge «dépassée» et qui a besoin d’être réhabilitée. Il a annoncé, en outre, que la Chine est l’invitée d’honneur de la prochaine édition prévue du 24 octobre au 4 novembre 2018.

Inauguré officiellement le 25 octobre, le 22e Sila a ouvert ses portes le lendemain pour accueillir le public pendant 11 jours.

R. C.

Comment (3)

    Kouider
    7 novembre 2017 - 20 h 27 min

    Les livres qui ont plafonné à la vente sont ceux de la Roquia , de l’exorcisme, des recettes aphrodisiaques, des fatwas sexuelles et du comment combattre le mauvais oeil .




    0



    2
    Judas
    7 novembre 2017 - 20 h 20 min

    Les livres qui ont plafonné à la vente c’est ceux de la Roquia, de l’exorcisme , des recettes aphrodisiaques , du comment combattre le mauvais oeil et des fatwas sexuelles.




    0



    2
    karimdz
    7 novembre 2017 - 19 h 28 min

    Ceux qui ont appelé au boycott de ce salon, en seront pour les frais, cela a été plutôt un succès.




    6



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.