3 000 milliards de plus pour le chantier de la Grande Mosquée d’Alger

travaux Mosquée
La Grande Mosquée d'Alger ne sera pas livrée avant 2020. D. R.

Par Hani Abdi – Le projet de la Grande Mosquée d’Alger, dont les travaux ont été lancés en 2012, se transforme au fil des ans en un véritable gouffre financier. Pour les besoins du lancement de sa phase dite d’achèvement, le gouvernement lui alloue plus de 3 000 milliards de centimes (environ 200 millions d’euros). Et cela n’est qu’une première tranche qui en appellerait assurément d’autres, en raison de la quantité des travaux qui restent à réaliser.

Officiellement, cette rallonge est justifiée par la dépréciation de la monnaie nationale. Mais dans un contexte de crise financière où le gouvernement dit recourir au financement non conventionnel pour garantir le paiement à temps des salaires des fonctionnaires, une telle somme d’argent reste importante pour un édifice qui, de surcroît, ne générera aucun bénéfice pour le Trésor. Sur cette nouvelle enveloppe allouée au projet, 370 milliards de centimes seront consacrés à l’élaboration d’une nouvelle étude d’évaluation de l’état d’avancement de ce projet de la démesure. Une étude qui devrait également prendre en charge le traitement des erreurs de conception et de réalisations qui apparaissent au fur et à mesure que les  travaux avancent.

De nombreux experts ont averti sur les surcoûts de ce projet pharaonique. Cinq années après son lancement, ce projet a déjà coûté presque le double du montant initial qui était d’un milliard de dollars. Surtout que le taux d’avancement des travaux – qui accusent un retard énorme – n’est qu’à 80%. Autrement dit, il risque de coûter encore beaucoup plus cher.

Récemment, le président du Conseil national des architectes algérien (CNOA) et ex-membre du Conseil d’administration de l’Agence de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger, Djamel Chorfi, avait qualifié «le projet de la Grande Mosquée d’Alger de la plus grosse arnaque subie par le président Bouteflika». Il avait fait état de graves erreurs commises au démarrage. Des erreurs qui n’ont pu être rattrapées. Pour lui, ce projet, qui devait être réceptionné en 2015, ne sera pas achevé totalement avant 2020.

H. A.

Comment (78)

    L'opprime
    10 novembre 2017 - 19 h 55 min

    Croyons avec la construction d’une aussi grande mosquee auront une chance de faire un tour aux paradis,mais si en suit la parole de dieu impossible qu’ils puissent meme l’approcher l’ignorance de l’egoisme




    3



    0
    ...sciences islamiques ..
    10 novembre 2017 - 13 h 14 min

    sans cela ils feront comment pour endormir encore plus le peuple ???




    1



    2
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 21 h 49 min

    Au départ j’ai cru que c’était une fusée, j’ai vite déchanté ! au diable les mercenaires de l’islamisme dans sa globalité.




    3



    1
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 19 h 07 min

    Dieu tout puissant sait tout est aussi incorruptible ce n’est pas en construisant une mosquée avec l’argent du peuple qu’on espère aller aux paradis;déja il faut la construire avec son propre argent halal;ni détourner;ni des bakchiches;dans le cas contraire il n’aurait plus de places aux paradis meme les plus grands corrompus voleurs et criminels ayant le droit




    4



    1
    O'Kacha
    9 novembre 2017 - 19 h 02 min

    Mathématiques élémentaires
    * 3 mille milliards de centimes ce n’est pas le coût total de la construction de la mosquée fini et tenez les clés ! Non, c’est un avenant, c’est-à-dire un surplus non prévu dans les contrats. C’est juste un petit truc qu’il faut pour terminer.
    * Donc 3 mille milliards c’est 3 suivi de 12 zéros. Divisé par 4 000 000 (montant mensuel de ma pension de retraite) ça fait donc 75000 mois (faites les opérations en même temps). Divisé par 12 (mois) pour trouver le nombre d’années : ça fait 6250 ans. Arrondissons à 6200 ans pour pas traîner les pauvres virgules . On obtient donc 62 siècles. Celui qui « gagne » 8 briques par mois, ça lui fait quand même 31 siècles. A condition de ne rien bouffer, de dormir dans la rue, de ne pas acheter un seule clope, de pas prendre de calentica avec ou sans harissa, de matcher pieds nus et sans vêtements de pas acheter de portable, ni un café même léger etc.
    * Je suis certain que même Dieu ne permet pas une telle gabegie commise pour Lui prouver ferveur et fidélité et mériter quoi que ce soit de Lui, surtout pas le Paradis. Comme on dit dans ma région pour ironiser sur ceux qui pensent faire une grâce et un plaisir avec ce qui ne lui appartient pas, on dit « Krim men dar khalteh » C’àd « il est généreux en offrant les biens de sa tante ». كريم من دار خالته

    *Attention, attention ces 3 milles milliards ce n’est que pour l’exécution des travaux EN PLUS des la grossssssse FAcccccccture et des inévitables backchichs




    1



    4
      O'Kacha
      10 novembre 2017 - 8 h 39 min

      A 8:37 h il y a zéro likes et 4 dislikes. Continuez, j’adore! Je suis bien content de ce score : il montre que j’ai frappé moi et les commentateurs qui sont de mon avis, en plein dans le mille et en plein dans la gueule (…) de ceux qui acceptent que l’on construise un monument au prix faramineux avec l’argent du peuple qui n’a rien demandé.
      Celui qui a décidé de cette colossale mosquée au coût titanesque eu égard à la crise et aux besoins pressants en écoles et en hôpitaux n’a aucun mérite, au contraire. Ce n’est pas ainsi qu’on se rachète devant L’Éternel. Ettebdir haram, surtout quand ce n’est pas à soi. De plus ce ne sont pas les mosquées qui manquent dans le pays, et, Comme a dit un autre commentateur, «entre une mosquée et une autre mosquée, il y a une mosquée». L’Algérie et Dieu lui auraient été reconnaissants d’abord de restituer le fric détourné qui lui a valu réprobation et condamnation par la Cour des Comptes. Cela aurait été différent si toute la fortune gaspillée dans ce monument était puisée de son compte bancaire halal, de sa poche, de son patrimoine personnel.




      1



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.