Chihab : «Ouyahia ne se présentera pas à la présidentielle contre Bouteflika»

présidentielle
Seddik Chihab, porte-parole du Rassemblement national démocratique. D. R.

Par Hani Abdi – Le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), Seddik Chihab, écarte totalement la candidature du secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, à la présidentielle de 2019 si l’actuel Président rempile pour un nouveau mandat.

«Le soutien d’Ahmed Ouyahia au président Bouteflika est sans condition. Il ne va donc pas gêner le président Bouteflika s’il décide de briguer un autre mandat», a affirmé Chihab sur le plateau d’une chaîne de télévision privée. Le porte-parole du RND tente ainsi, par ses affirmations, de mettre fin aux rumeurs sur la candidature d’Ouyahia à la prochaine présidentielle. Des rumeurs qui ont été répercutées par des médias étrangers ; certains lui avaient visiblement adossé des propos qu’il n’aurait pas tenus. C’est le cas du correspondant d’Al-Quds Al-Arabi à Alger qui a affirmé que le Premier ministre – en meeting électoral samedi dernier à Sétif aurait exprimé clairement sa volonté de se porter candidat à la présidentielle. Des propos qui n’ont été rapportés, faut-il le préciser, que par ce média basé à Londres.

Si l’ambition présidentielle d’Ahmed Ouyahia est un secret de Polichinelle, son éventuelle candidature contre l’homme qu’il a soutenu depuis 1999 paraît pour le moins incongrue sinon politiquement suicidaire. La question est donc de savoir qui est en train de distiller ces rumeurs et pour quel but !

Fraîchement nommé Premier ministre, Ahmed Ouyahia bénéficie, certes, du soutien du FLN pour l’exécution de son plan d’action, mais il est souvent attaqué par le secrétaire général du vieux parti, Djamel Ould-Abbès. Ce dernier affirme d’ailleurs depuis des semaines que le futur Président de l’Algérie ne pourrait qu’être issu du FLN. Pour certains observateurs, l’insistance d’Ould-Abbès sur la filiation du futur Président de l’Algérie cache mal son anxiété et son incertitude quant à l’issue de la prochaine présidentielle. Les négociations semblent se faire à un niveau plus élevé que celui du secrétaire général du FLN, qui ne serait pas mis dans la confidence.

D’ailleurs, Boudjerra Soltani, ex-président du MSP et l’un des «alliés islamistes» du président Bouteflika, a réagi aux propos d’Ould-Abbès en l’invitant à «laisser la présidentielle aux poids lourds». Tant que la volonté de Bouteflika n’est pas connue, il est donc difficile d’anticiper sur le déroulement de la prochaine présidentielle.

H. A.

Comment (14)

    hrire
    8 novembre 2017 - 16 h 29 min

    Soutien d’Ouyahia a Boutef sans conditions c’est normal lui le grand beneficiaire et que dit le marchand de ses feves.Le peuple veut autre que cette dualite et demande un autre visage et c’est clair.




    0



    0
    .....Tou fera partie du passée comme pharaon, jules cesar ....
    8 novembre 2017 - 15 h 58 min

    Une stratégie de communication est mise en place pour conditionner le peuple Algérien à une nouvelle douche froide pour qu`il baisse les bras et se résille et accepte son sort à jamais.car la technique est tellement bidon et basique qu`ils n`ont plus besoin de se casser la tête à trouver une manœuvre intelligente pour tuer le peuple dans l œuf. Mao, Staline, Miterrand, Boureguiba sont tous morts mais Bouteflika le président ne mourra jamais. Il a même la capacité de présider le pays du paradis en communicant avec ses messagers (l`équipe actUElle.). Je pleure mon pauvre frères qui est tombé au champs de bataille pour cette Algérie en laissant derrière lui une descendance qui ne verra jamais la lumière promise par les chouhadas de Novembre 54. Pavanez vous dans votre luxe volé à un peuple qui a sacrifié ses enfants pour cette nation. Tout cela est peut être un coup de poker car imaginez un seul instant que dieu peut peut être exister et vous fera payer cette folie à travers ce que vous avez de plus cher ……… vos enfants.




    2



    0
    Mello
    8 novembre 2017 - 15 h 36 min

    Ce monsieur est bien clair dans ses propos: Ouyahia ne se presentera pas a la presidentielle CONTRE BOUTEFLIKA . C’est clair non ? Mais il se presentera , tout de meme , sachant que le cinqieme mandat est incertain , puisque Bouteflika donnera , si … , delegation a Ouyahia , enfant cheri du systeme, avec l’art de mettre tout le monde d’accord: Berberistes, islamistes et arabisants. Les clans , il les connait tous car pour lui il n’y a qu’un seul clan , celui de la rente.




    2



    0
    un algérien
    8 novembre 2017 - 13 h 31 min

    ça on le sait , on ne peut pas se présenter contre son maitre !!!




    0



    0
    juste par peur et non pas par stratégie
    8 novembre 2017 - 9 h 18 min

    Chihab : «Ouyahia ne se présentera pas à la présidentielle contre Bouteflika» !
    mais ça tout le monde le sait , tout le monde sait que ceux qui sont d’une maniére ou d’une autre liés à l’altesse royale , ont une peur bleue du petit frangin ….




    6



    0
    slam
    7 novembre 2017 - 23 h 59 min

    A force de répéter tous les jours le même message codé, « on » finira bien par le capter. Le « on » designant une entité supérieure mais dure de l’oreille, à qui il faut répéter chaque matin la même phrase, par des bouches différentes, jusqu’à épuisement du stock.




    4



    0
    Anonyme
    7 novembre 2017 - 21 h 53 min

    En fait c est parce que Bouteflika est encore maitre des lieux qui parlent ainsi ; sinon oui il sera au rdv même ctre Bouteflika le jour J;sauf que pr le moment vs ne pouvez parler ainsi…Ould Abbes connait déjà le président lui en 2019 ; prenez les algériens pr des abrutis mais la seule chose que vs savez pas ; c’est que cette fois ci c’est le peuple algérien qui va choisir l homme ou la femme qui auront élu ; c est bien de dire a l ANP de rester ds son domaine et ds son rôle car c’est la seule a vos yeux qui pt vs défaire mais vs avez oublier le peuple algérien ; c est normal il compte pas pr vous mais cette fois ci vs ferez pas sans lui c’est clair ; quitte a se faire entendre ; tt le monde y gagne pu tt le monde y perd mais pas tjrs le peuple algérien …ca suffit ni vous ni eux c’est aux algériens et algériennes et l ANP se rangera quoiqu il arrive du coté de son peuple car elle le sert lui en premier et pas les dirigeants ; ils ont prêté serment sur les martyrs et l Algérie et son peuple ; pas sur une famille ou des dirigeants de n importe quels acabits. ils veulent ous faire passer la pilule avec Khelil ; Ouyahiia Bouteflika et son frère ; on nous les impose déjà donc pkoi attendre 2019 ; à vie c’est plus simple et mieux pour eux pkoi s embêter ds ce cas à consulter le peuple ; vous le consultez jamais ds l année pr les décisions futures et ce qui nous engage envers les autres? les algériens choisiront cette fois ci!




    6



    0
    Am
    7 novembre 2017 - 21 h 36 min

    Mais ils nous prennent pour des idiot,arrêté votre cirque ,yen a marre !!!




    8



    0
      GHACHI
      8 novembre 2017 - 16 h 45 min

      c’est depuis 62 qu’ils prennent le peuple juste pour ce qui l’est …




      0



      0
    Anonyme
    7 novembre 2017 - 21 h 25 min

    Bouteflika???????
    Connais pas




    5



    0
    Pragmatisme
    7 novembre 2017 - 20 h 41 min

    Si jamais Ouyahia se présentait aux élections contre le président il rejoindrait le musée Benflis.




    5



    1
    Anonyme
    7 novembre 2017 - 19 h 43 min

    on ne veut ni de bouteflika ni de ouyahia ni de ould abbas ni de toi ;la solution algérienne c est de déguerpir au plus vite …. echaab fak bikoum




    15



    18
    Rabah
    7 novembre 2017 - 18 h 18 min

    ya « sidna » Seddik Chihab , ce n’est pas la peine de faire le perroquet car Ouyahia nous a déjà dit qu’il ne se présentera pas contre Bouteflika pour un cinquième mandat ! On le sait déjà … !




    8



    1
      Lemdigouti
      7 novembre 2017 - 20 h 30 min

      Il faut bien que le « larbinisme » s’exprime…sinon comment justifier le fait qu’il occupe un poste désigné par le vocable « la voix de son maître ». Prise de parole inutile car chaque DZ sait qu’un valet, un larbin n’osera jamais se mesurer à son maître.




      5



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.