Al-Sissi : «Je ne briguerai pas de troisième mandat»

Egypte
Le président Abdelfattah Al-Sissi. D. R.

Le président d’Egypte Abdelfattah Al-Sissi a affirmé, à quelques mois de la présidentielle de 2018, qu’il n’avait pas l’intention de briguer un troisième mandat en 2022, dans une interview diffusée lundi soir sur la chaîne américaine CNBC.

Le président égyptien, élu en 2014 avec 96,9% des voix, pour un mandat de quatre ans, devrait se présenter de nouveau à la prochaine présidentielle prévue en 2018.

Selon la Constitution, un Président peut briguer un maximum de deux mandats de quatre ans. «Je suis pour conserver deux mandats de quatre ans», a affirmé M. Al-Sissi à la télévision américaine, avant d’assurer qu’il ne souhaite pas une modification de la Constitution.

A ce jour, l’avocat et militant des droits de l’Homme Khaled Ali est le seul candidat à s’être déclaré face à Al-Sissi pour l’élection de 2018 en Egypte. Ce militant de gauche, âgé de 45 ans, est une figure populaire de la révolution de 2011 qui a provoqué la chute de l’ancien président Hosni Moubarak après 30 ans de règne.

R. I.

Comment (6)

    GUERRIER
    8 novembre 2017 - 9 h 09 min

    La maladie des arabes: le pouvoir a vie et le transmettre a leurs enfants; dépenser sans compter; affamer le peuple; créer le désordre et l’injustice pour que les brebis ne se mèlent pas de politique;et puis un tour a la Mecque ou une zaouia et le paradis assuré!!!




    6



    0
    pragmatisme
    7 novembre 2017 - 20 h 35 min

    S’il tenait parole il rentrerait das l’histoire par la grande porte en étant le premier président arabe à respecter la constitution des son pays.




    3



    0
    Koueyla
    7 novembre 2017 - 20 h 32 min

    Un arabe il ne faut jamais le croire sur deux choses: le pouvoir et le sexe




    5



    0
    Anonyme
    7 novembre 2017 - 13 h 10 min

    Sissi tiendra parole il ne changera pas la constitution pour s’adjuger un 3e mandat. C’est un vrai militaire et un homme d’état comme notre cher Président Liamine Zeroual.




    10



    3
      bougie
      7 novembre 2017 - 16 h 17 min

      Alors qu’en Algérie on commence à préparer l’opinion pour un cinquième mandat de son excellence le Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire Abdelaziz Bouteflika !




      10



      2
    Anonyme
    7 novembre 2017 - 12 h 06 min

    Meme Bouteflika disait « jnani tabe » et le voilà président à vie comme Bourguiba.




    8



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.