Mohammed Arkoun : islam radical, que faire ?

L’intellectuel, historien, islamologue et philosophe Mohammed Arkoun, décédé en 2010, a laissé une abondante bibliographie. Professeur d’histoire de la pensée islamique à la Sorbonne (Paris), il a œuvré pour le dialogue entre le monde musulman et occidental à travers ses écrits et ses interventions publiques.

Comment (2)

    Mas Umeri
    10 novembre 2017 - 19 h 15 min

    Le Pr Arkoun, que Dieu ait son âme, lequel a été boudé par les autorités algériennes, au moment ou l’on avait grand besoin, pour nous éclairer sur la marche a suivre et comment contrecarrer l’islam radical. s’est éteint et inhumé au Maroc et non dans son propre pays.On a préféré faciliter l’intervention des cheikhs, « formaté » par le Wahhabisme destructeur. Il est grand temps de faire appel a nos hommes de culte les plus éclairés, les plus compétents, en matière de théologie. Tous les apprentis sorciers, sans base apparente, sans connaissance du véritable islam des lumières, doivent êtres interdit d’antennes, que se soit a la radio, T V, ou même dans les mosquées, afin d’éradiquer leurs pensées nocives sur les algériens et notamment la jeunesse.




    4



    0
    Aicha Benguendouze
    9 novembre 2017 - 14 h 40 min

    La solution…? Commencer par exiger un diplome universitaire ( 4 ans ) en Theologie modern pour quiconque enseigne l Islam a la mosque ou dans les ecoles en Algerie. Inclure tous les programmes de philosophes de l aGrece antique jusqu au philiosophes europeems actuels en passant par Karl Marx, Engels et tous les sutres enseignes dans les universities de l occident…Un diplome universitaire en Theologie modern complet…pas juste le Coran et le Hadith ou des textes don’t l origine n a pas ete cientifiquement prouvee. Un debut pour commencer a mettre de l ordre dans l enseignement de l Islam…




    4



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.