Il lui refuse des visites : Netanyahu a-t-il fait exécuter El-Barghouti ?

Marwan Barghouthi
Marwan Barghouthi, haut cadre du Fateh, emprisonné depuis plus de quinze ans par Israël. D. R.

Par Sadek Sahraoui Leur réponse n’a pas tardé. Les autorités israéliennes ont fait savoir ce lundi qu’elles refuseront l’entrée sur leur territoire à des élus français qui disaient vouloir rencontrer Marwan El-Barghouthi, le dirigeant palestinien emprisonné depuis 2002. «Nous n’autoriserons pas l’accès aux territoires à ceux qui appellent activement à s’en

prendre à Israël, en particulier quand ils demandent à rencontrer (…)  Barghouthi (…)», a indiqué le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, dans un communiqué. L’Etat hébreu recommande donc par avance aux élus français «de ne pas prendre l’avion du tout».

Des élus français du Parti communiste et du parti de la gauche radicale La France Insoumise, dont quatre députés, ont effectivement indiqué ce matin dans un communiqué qu’ils comptaient se rendre en Israël et dans les Territoires palestiniens du 18 au 23 novembre pour «alerter sur la situation des près de 6 000 prisonniers politiques palestiniens». La délégation disait vouloir singulièrement rencontrer Marwan El-Barghouthi, haut cadre du Fatah, condamné à cinq peines de prison à perpétuité et resté très populaire dans les Territoires palestiniens occupés.

La célérité avec laquelle le ministère israélien de la Sécurité publique a réagi au projet de voyage de ces politiques français a suscité les soupçons de certains spécialistes du conflit palestino-israélien. Pour eux, Tel-Aviv a quelque chose à cacher. Autrement, les responsables israéliens n’auraient pas réagi au quart de tour comme ils l’ont fait. Ces spécialistes n’excluent donc pas la possibilité que les sionistes aient tué Marwan El-Barghouthi ou qu’ils essayent de cacher à l’opinion internationale l’état de
dégradation avancé de son état de santé. De toutes les manières, les Israéliens sont des spécialistes des liquidations physiques.

Cette hypothèse est, par ailleurs, confortée par le fait que des informations selon lesquelles Tel-Aviv cherche à liquider El-Barghouti pour l’empêcher de jouer à un rôle politique à l’avenir ont circulé ces dernières semaines dans les Territoires palestiniens
occupés. Il se peut que les sionistes soient passés à l’acte, surtout que Marwan El-Barghouthi, surnommé «le Mandela palestinien», est considéré comme étant l’une de leur plus grande bête noire.

L’une des dernières grandes actions de Marwan El-Barghouthi remonte au 16 avril 2017. Il avait mené une grève de la faim avec entre 1 000 et 1 300 prisonniers palestiniens détenus en Israël. Les prisonniers avaient revendiqué des droits aux visites familiales, à un suivi d’isolement. El-Barghouti avait fait parvenir un article sur les codifiions de détention des militants palestiniens dans les prisons israéliennes au New York Times. L’article a été publié par le journal et El-Barghouti avait été envoyé au
cachot.

En mai, El-Barghouti avait durci sa grève de la faim en refusant désormais de boire pour protester contre le manque de réaction d’Israël aux revendications des prisonniers. Fin mai, la veille du début de Ramadan, un accord est obtenu entre la Croix-Rouge,
l’Autorité palestinienne et Israël garantissant aux prisonniers palestiniens une deuxième visite de leur famille chaque mois. Les prisonniers arrêtent donc leur grève de la faim.

S. S.

Comment (6)

    Anonyme
    14 novembre 2017 - 10 h 45 min

    El Barghouti est le veritable Mandela Palestinien,Marwan El Barghouti est l homme d Etat espoir du peuple Palestinien et pour les prpchaines generations.




    3



    2
    Algérie Authentique
    14 novembre 2017 - 0 h 59 min

    la « communauté internationale » est bien silencieuse, on la comprend: il ne faut trop froisser israhell sinon on peut être poursuivi pour anti sémitisme toute sa vie, être banni et adieu la carrière, l’argent et la renommée…. qui se soucie des idéaux de justice et de droit international ?
    cela changera un jour c’est sur grâce à la valeureuse résistance palestinienne, Gloire à Barghouti!




    10



    1
    Muh Amazigh
    13 novembre 2017 - 22 h 41 min

    L’on avance à petits pas mais surement vers la reconnaissance officielle d’Israël comme étant un état fasciste Nazi Pratiquant l »Apartheid , et colonisateur par la même. 100 ans déjà la déclaration de Balfour. 100 ans de cauchemars et de négation du Valeureux Peuple Palestinien qui finira par vaincre




    6



    1
    karimdz
    13 novembre 2017 - 20 h 21 min

    isra heil est un état nazi dont le comportement criminel nous renvoie constamment à celui d hitler ou encore du regime d apartheid en Afrique du sud.

    Et en occident, quand il s agit de stigmatiser le regime nord coréen qui n a fait aucune victime, les journaux battent le plein, mais quand il s agit de l occupation avec son lot d exactions et de crimes en isra heil, ces journaux sont bien silencieux, pire encore, isra heil est toujours considéré comme une victime !




    18



    2
    selecto
    13 novembre 2017 - 19 h 47 min

    Le Maroc aussi refuse aux élus Européens de rendre visites aux prisonniers Sahraouis.
    Le Sahara occidental c’est la Palestine de l’Afrique.




    21



    2
    Rayes Al Bahriya
    13 novembre 2017 - 19 h 32 min

    Ah . La loi tu talion .
    Oeil pour oeil.
    Dent pour dent.
    Israël état terroriste assassin.
    Honte â vous Israël.




    18



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.