Ould-Abbès : «Rien ne pourra entacher la légitimité du FLN !»

FLN Ould-Abbès
Djamel Ould-Abbès. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, poursuit sa campagne électorale en réaffirmant que son parti jouit d’une légitimité inégalée en raison, notamment, de son passé historique glorieux. Intervenant dans un meeting populaire à Mascara, Djamel Ould-Abbès, qui multiplie les déclarations des plus saugrenues tout au long de cette campagne électorale, a assuré que la construction de l’Algérie indépendante a été faite par le FLN, et tout ce qui a été réalisé depuis 1962, c’est grâce à l’ex-parti unique.

Le SG du FLN a affirmé que son parti est le fondateur du second Etat algérien à travers la proclamation du 1er Novembre 1954. Il a mené la Guerre de libération nationale avant de se lancer dans la bataille de l’édification nationale après le recouvrement de l’indépendance. «Le FLN est le moteur du développement. Le FLN est le garant de la cohésion et de l’unité nationale. Le FLN est le dépositaire de l’Indépendance. Tout ce qui a été réalisé dans notre pays, c’est grâce au FLN», a souligné Ould-Abbès avant de louer le bilan du président Bouteflika qui est aussi le président du FLN.

«Tous ces faits sont des vérités historiques que nul ne peut nier et ne faire l’objet de spéculation ou supputation», a-t-il précisé, assurant que «rien ne pourra entacher la légitimité du FLN». Pour lui, tout va bien dans le pays, estimant que la crise financière est éphémère. «Ceux qui prédisent la faillite de l’Etat et l’installation du chaos en Algérie ne vont pas tarder à avoir des maux de tête. Car l’Etat est solide et rien ne va le faire vaciller», a-t-il lancé, affirmant que «l’Algérie dispose de suffisamment de ressources pour traverser sans grands couacs la crise actuelle».

Djamel Ould-Abbès a brandi comme un trophée la poursuite de la prise en charge des préoccupations du citoyen par l’Etat et du financement des projets de développement, en dépit de la crise économique mondiale et ce, «grâce à la politique adoptée par le Président de la République qui a permis le remboursement anticipé de la dette extérieure, la mise en place de mécanismes pour une gestion rationnelle des recettes en devises par le biais du Fonds de régulation des recettes».

Djamel Ould-Abbès se dit ainsi convaincu que le vainqueur des élections du 23 novembre sera sans conteste le FLN.

H. A.

Comment (27)

    Anonyme
    15 novembre 2017 - 13 h 11 min

    La légitimité historique revient aux 6 chefs historiques du FLN: Boudiaf, Ben MHidi, Ben Boulaid, Didouche, Krim et Bitat. Elle revient aussi à Abane Ramdane, au Colonel Amirouche, au Colonel Si El Houes, au Colonel Lotfi et à une poignée d’autre illustres révolutionnaires.
    Aujourd’hui ces Géants sont tous morts et sont entrés comme le FLN-ALN ( qui a terminé sa mission le 05 juillet 1962 ) au panthéon de l’histoire.
    A partir du 05 juillet 1962 le parti unique qui a gouverné ou au nom duquel on a gouverné ne devait pas s’accaparer le sigle et le prestige du FLN. La seule légitimité qui devait prévaloir devait être celle des élus loyalement élus du peuple, seule source de pouvoir.
    Parler aujourd’hui de légitimité de l’actuel ex-parti unique en se faisant passer pour le véritable FLN , patrimoine de tous les Algériens qui voté OUI à l’indépendance le 1er juillet 1962, c’est commettre la pire des forfaitures.




    1



    0
    Azzedine
    15 novembre 2017 - 1 h 09 min

    Moi, je connais ds enfants de harki qui torturais avec les soldat français ds mudjahidines et pourtant sa fille est aux FLN pour manger. Hier, ils mangeaient avec la France, aujourd’hui, ils mangent avec le nouveau FLN, celui qui etait planqué au delas des frontieres.




    2



    0
    Felfel Har
    15 novembre 2017 - 0 h 42 min

    Ya si Djamel, chaque fois que vous ouvrez la bouche, vous apportez la preuve de votre ignorance de la réalité algérienne. Et en plus, vous vous dressez sur vos ergots, vous tendez le cou, vous bombez le torse et vous donnez libre cours à votre vantardise. Permettez-moi alors de vous citer ce proverbe anonyme, récemment remis au goût du jour aprés l’élection de Trump avec qui vous faites la paire dans le domaine de la vantardise: « Fake people have an image to maintain. Real people just do not care ». Cessez de brasser du vent, le vrai FLN n’existe plus; son avatar que vous dirigez, bien que peuplé de pseudo militants opportunistes, ne bénéficie plus du respect du peuple. C’est comme si vous dansiez devant des sourds et des aveugles!




    10



    0
    AL HORR
    14 novembre 2017 - 18 h 10 min

    OH QUE SI, …. !!! SEUL LE PEUPLE EST DÉTENTEUR DE L’UNIQUE LÉGITIMITÉ HISTORIQUE RÉVOLUTIONNAIRE EN ALGÉRIE ! Et non pas le f.l.n. que les ENFANTS SINCÈRES ISSUS DU PEUPLE ALGÉRIEN ONT CRÉÉ, Yal ghalat !!! Tes « discourettes » ont tire la chasse dessus et puis plus rien……




    12



    1
    elhadj
    14 novembre 2017 - 16 h 40 min

    chaque groupuscule tente par tous les moyens de s arroger le pouvoir de tutelle du peuple comme si celui ci ,sans maturité politique est un troupeau de moutons a orienter dans toutes les directions. c est vrai que le FLN de la révolution a regroupe toutes les tendances politiques pour aboutir a un but mais depuis tripoli en 1962 il a achevé sa mission d unificateur des rangs , pour devenir un simple appareil auxiliaire du pouvoir de l époque et le nom historique a servi de tremplin pour des objectifs et des avantages des cercles dirigeants.la légitimité d un parti s acquiert par le choix libre transparent,honnête et sans fraude des citoyens lors des opérations électorales. quoi qu on dise le citoyen lambada demeure convaincu que la légitimité révolutionnaire , historique ou des ayants droit est dépassée par le temps face aux nouvelles generations post indépendance qui cherchent elles aussi, et c est une volonté légitime, a accéder a tous les postes de responsabilité .donc ce refrain sans interet et sans impact sur la jeunesse continuellement diffuse n est plus d actualité




    6



    1
    chibl
    14 novembre 2017 - 13 h 57 min

    Moudjahid puis condamné a mort,martyr vivant, a fait des études en RDA avec Angela Merkel,il nous a dit que Bouteflika allait marcher dans quelques mois, ce type est un menteur professionnel!!! a 83 ans il continue a mentir et dire des c…, en plus c’est un brosseur de grande voltige, en somme il a tous les défauts du monde: menteur, voleur, brosseur, a ta place YA SI OULD ABBAS je me pendrais!!.




    10



    1
      zaatar
      14 novembre 2017 - 14 h 45 min

      Et ce, en plus d’être médecin fantoche…




      7



      1
    zaatar
    14 novembre 2017 - 9 h 36 min

    Qu’est ce qu’il fait marrer ce Ould Abbes. On se tord de rire à chaque fois qu’on l’écoute ou qu’on le lit. Un comique comme il ne peut en exister ailleurs. Il devrait changer de vocation, et aller faire des prestations sur scène en des one man show. Mais il ne pourra pas s’engraisser comme il le veut… il voudra très certainement se tartiner le faciès et engranger sans cesse dans ses caisses et dans ses tiroirs.




    6



    1
    Cheikh
    14 novembre 2017 - 2 h 48 min

    Vous et vos semblables êtes les meilleurs destructeurs de ce sigle. Les hommes braves,des fondateurs de ce FLN glorieux,l’ont quitté après le multipartisme. Benbella,ait Ahmed,hachemi cherif(ancien officier aln)..nous étions tous FLN si Abbas. Et vous vous accrochez à ce sigle fonds de commerce comme des vautours,et on voit le résultat où vous avez mené le pays: à être en faillite et recourir à la planche à billets!! Vous devriez demander pardon au peuple et aller vous cacher. Mais vous êtes incapable de honte puisque vous avouez vous même que vous êtes un chyiat ou ness. Faut le faire!! …..




    4



    1
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 0 h 11 min

    Je pense que le problème de notre pays est un problème culturel. Nos jeunes ne savent rédiger ni en arabe ni en français, le courant islamiste obscurantisme a ravagé tous nos milieux scolaires: du primaire à la faculté. Nous devons créer des salles de cinéma, des théâtres, des petits bars, des cafés littéraires, des petits jardins et sensibiliser les gens !! La musique aussi! Notre génération ne produit plus rien !! Ni bon métal, ni musique sentimentale ni haouzi, ni chaabi ni rien!!! Que des tubes de cabarets. Pour ce qui est de l’armée, je crois que le civil doit aussi contribuer à l’épanouissement de notre pays! Ne serait ce qu’un petit peu. Bref!! Si les algériens vivent bien ici, ils ne partiront pas ailleurs!




    6



    2
    Azzedine
    13 novembre 2017 - 23 h 13 min

    Tous les moudjahidines ne sont lus de ce monde. Ceux qui se prétendent l’avoir été et qui sont encore en vie ne sont rien d’autre que des impsteurs.




    8



    1
    Vangelis
    13 novembre 2017 - 22 h 49 min

    Faisons donc un bilan de ce qu’a fait ce FLN.
    .
    Le bourrage des urnes c’est le FLN.
    .
    Le sous développement c’est lui;
    .
    L’image dégradée du pays c’est encore lui.
    .
    Les nouveaux colons c’est toujours lui.
    .
    La corruption, la hogra, le ben amisme et les passes-droits, c’est lui encore.
    .
    La dilapidation, les détournements et les vieux qui ne veulent pas céder leur koursi, c’est toujours lui.
    .
    On peut à l’infini développer ce réquisitoire et chacun est suffisamment concerné pour le faire car il y a bien d’autres tares inhérentes à ce parti.




    12



    1
      zaatar
      14 novembre 2017 - 11 h 12 min

      Bien évidemment qu’il y a d’autres tares, par exemple les gros scandales tels khalifa, sonatrach 1,2…n, l’autoroute, BRC…, la soumission de tous les appareils de l’état…
      On vient d’apprendre de la bouche de Monsieur Benkhalfa que ce sont les Algériens lambda qui, en voyageant avec la ridicule allocation touristique, sont la cause de la dépréciation du dinar!!! Que ne faut il pas entendre. Pour Monsieur Benkhalfa donc, ça ne seraient pas ces Algériens qui sont pris en charge à leur descente d’avion, logés aux frais de l’ambassade dans des suites de palaces et transportés en véhicules officiels le temps de régler leurs affaires, ce ne seraient pas ceux qui prennent leurs marges sur les marchés publics pour grossir leurs comptes à l’extérieur, ni ces Algériens — et ces étrangers aussi — qui surfacturent ou s’adonnent au transfert illégal pour alimenter leurs comptes paradisiaques!!! Ce ne serait surtout pas ceux qui ont la charge de veiller sur la valeur du dinar qui ont amené ce dernier vers abîmes. Vraiment burlesque.




      4



      1
    1962= ElBandia
    13 novembre 2017 - 22 h 41 min

    Quel FLN celui des hommes libres qui a libéré le pays, celui de BOUDIAF-de ABANE -de LOTFI,de BEN MHIDI ou CELUI DES VOYOUS, DES MERCENAIRES, DES ESCROCS, DE LA CHKARA ET DE LA CORRUPTION celui du drabki, du douktour et de abdekka bamako




    7



    1
    Rayes Al Bahriya
    13 novembre 2017 - 22 h 27 min

    Ça confirme. Le pfln est devenu un parti usurpateur de FLN historique.
    Tout se confirme enfin.
    Ce régime est la prolongation direct du colonialisme français en Algérie.
    Boudiaf où es-tu ?
    Ton ALGERUE va à la RUE.




    6



    1
    abid
    13 novembre 2017 - 21 h 27 min

    si! ta presence à sa tete




    4



    1
    icialG
    13 novembre 2017 - 20 h 10 min

    Le FLN après 62 est une tache on soit




    6



    3
    Anonyme
    13 novembre 2017 - 19 h 19 min

    Ne vous est-il jamais venu à l’esprit que ce sont des gens comme vous et vos semblables qui entachent le FLN ? N’avez vous pas encore compris que vous n’avez fait que salir ce symbole de de la lutte de tout un peuple, de toute une nation pour se libérer définitivement du joug du colonialisme et de ses atrocités ?
    N’êtes vous pas conscients que vous vous êtes emparés du glorieux FLN juste pour «détenir le pouvoir» afin de remplacer le colon et faire comme lui ?




    16



    3
      timour
      14 novembre 2017 - 21 h 52 min

      Mais bien sûr que ould Abbas sait très bien qu’ils abusent du sigle FLN pour tromper les masses encore sensibles au glorieux fln. Il le sait grès bien,sinon il aurait crée son parti comme les honorables ait Ahmad benbella hachemi chérif..et d’autres. En 62 le slogan était: » un seul héros,le peuple » non au culte de la personnalité « !! Aujourd’hui c fakhamat,et gare a celui qui ne dit pas fakhamat!!! Khlassou r’djals fl’eblad.




      1



      0
    Chaoui
    13 novembre 2017 - 19 h 06 min

    Le FLN canal historique de 54 n’a RIEN à voir ni de commun avec le FLN de nos jours.
    De plus, ce Parti historique comme son sigle ne sauraient être l’apanage d’un groupe d’individus l’utilisant pour s’accaparer le pouvoir mais appartient à TOUTE la Nation Algérienne. Le FLN est le bien commun de chaque Algérien.




    14



    3
    Judas
    13 novembre 2017 - 18 h 52 min

    Sauf vous …




    9



    4
    Oui mais ...
    13 novembre 2017 - 18 h 49 min

    Ould-Abbès : «Rien ne pourra entacher la légitimité du FLN !» !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    oui , à part une abstention massive qui discréditera toute légitimité ….n’est ce pas ?




    15



    1
    Mas Umeri
    13 novembre 2017 - 18 h 38 min

    Lorsque le F L N a vu le jour, les dirigeants de l’époque, de vrais révolutionnaires et non des supplétifs comme ceux de 2017, avaient constitué un front, de toutes les formations existantes, l’objectif tracé était l’indépendance nationale, laquelle une fois acquise, chacun était libre de rejoindre son parti politique , ors en 1962, il y a eu un coup de force, d’un groupe déloyal, afin de se servir du symbole de la révolution, pour confisquer le pouvoir.A ce moment précis, il n’y avait que 40.000 Maquisards et Fidais. Aujourd’hui la coupe est pleine, il n’ y a que des opportunistes, et d’affairistes, environ 1 million 200 milles « moudjahidin » grassement pris en charge par le pouvoir, lequel les utilise pour se maintenir a la tête de L’Etat.En 1989, le F L N nouvelle mouture, a gardé ses privilèges.Des avoirs importants, un parc auto, des locaux luxueux, pour ne laisser que les miettes pour les formations politiques naissantes.Alors votre légitimité est entaché du sang de Chouhada qui ne vous pardonnerons pas, de vous être servi de ce symbole qui appartient a tous les algériens; Enfin c’est votre main mise sur les idéaux de la révolution, qui ont provoqué la décennie noir, par jalousie des avantages que vous vous partagiez sur le dos du peuple algérien.




    14



    1
    FELLAG
    13 novembre 2017 - 18 h 36 min

    Vous avez bien raison;Monsieur Ould abbès votre FLN est unique ou monde elle méprise les vrais combattants et elle rétablie les ex-collabos;le plus étonnant le nombre des vos moudjahids ne cesse de s’accroitre;ils ne meurt pas le contraire chaque jours y’a des nouveaux moudjahids;monsieur ould abbès vous avez trahi les chahids et les vrais combattants et tout les citoyens qui ont contribuaient a la libération de la nation;les exploits réalisés par votre FLN; c’est la justice aux plus offrant;une corruption généralisée,la fuite des capitaux a l’étranger;




    16



    1
    nectar
    13 novembre 2017 - 18 h 29 min

    Quelle légitimité ould-abbes? Vous n’êtes qu’une bande de mercenaires. le FLN historique a accompli sa noble mission de 1954 à 1962, là s’arrête son histoire..Des opportunistes et des assoiffés ont pris le pouvoir, pour faire du FLN historique un fond de commerce et un panier de crabes qui ne reculent devant rien au détriment de l’avenir du pays…




    15



    1
    Bastos sans Filtre
    13 novembre 2017 - 18 h 12 min

    Mon Dieu !! Quel culot que ce FLN de Ould Abbes (ou même de Saidani ou de je ne sais qui ) ??! Mon Dieu, si Dieu est vraiment témoin, que pourront dire d’une telle déclaration de ce Ould Abbes sur la « légitimité révolutionnaire», les vrais révolutionnaires (qui sont aux cieux et qui n’ont pas pu profiter d’une vraie Algérie libre et indépendant) comme … Boudiaf, Amirouche, Ben M’hidi, Krim Belkacem, Didouche Mourad, Si El Houes, Abane Ramdane, le petit Omar, Ben Boulaid, Med Belouizda, Zighout Youcef, etc… etc… etc … ??? ! Inal’h bou li ma hebnache , pour ne lancer un autre juron … bien serré !!




    12



    1
    Anonyme
    13 novembre 2017 - 18 h 08 min

    LA LEGIMITE HISTORIQUE EST POUR LE FLN. CE FLN A CESSER D EXISTER LORSQUE L ALN EST DEVENU ANP.
    OULD JE SAIS QUOI..TU N ES MEME PAS ALGERIEN.. TU ES A LA TETE DU PARTI FLN C.A.D LE PFLN PAS LE FLN QUI N EXISTE PLUS. DONC TON PFLN N AS AUCUNE LEGITIMITE QUELCONQUE.




    14



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.