Migrants clandestins : des médias maliens s’attaquent à l’Algérie

presse malienne
Des migrants nigériens clandestins s'adonnant à la vente de produits alimentaires à Boufarik (Blida). New Press

Par Sadek Sahraoui – Une certaine presse malienne connue pour son hostilité légendaire à l’égard des Algériens a dressé, une nouvelle fois, de l’Algérie l’image d’un pays raciste, inhospitalier où les migrants africains ne subissent que lynchages publics, invectives et insultes.

Selon ces médias dont tout le monde sait qu’ils roulent pour des officines liées aux services spéciaux marocains, les migrants africains clandestins refoulés d’Algérie seraient donc systématiquement maltraités et abandonnés en plein désert.

Pour donner un semblant de vraisemblance à ce pitoyable mensonge, les agents embusqués du Maroc et des réseaux sionistes au Sahel n’ont pas hésité à inventer des témoignages de migrants dans lesquels ils accusent carrément les services de sécurité algériens de pratiquer la torture… à l’électricité. Bien sûr, ils n’apportent aucune preuve de ce qu’ils avancent. A lire ces médias aux ordres du Maroc, l’Algérie serait carrément gérée par un régime d’apartheid où les chasses à l’homme contre les Subsahariens sont quotidiennes ! Se faire traiter de raciste, le comble pour l’Algérie qui a contribué à casser les reins à l’apartheid.

A l’instar de certains médias maliens connus pour avoir fait allégeance aux réseaux makhzeno-sionistes du Sahel, cette presse déploie toutes les semaines une incroyable énergie pour tenter de salir l’image de l’Algérie et berner l’opinion ouest-africaine. C’est un lynchage médiatique en règle.

Faut-il rappeler aux Maliens qu’en dépit de sa situation économique difficile, l’Algérie continue à accorder des centaines de bourses d’études aux étudiants subsahariens et n’hésite pas à effacer régulièrement les dettes des pays les plus pauvres de la région pour faire comprendre à l’opinion malienne et plus généralement à l’opinion ouest-africaine que ce journal fait dans le délire.

S. S.

Comment (57)

    Anonyme
    17 novembre 2017 - 13 h 37 min

    En lisant la presse nationale, je suis tombé sur la déclaration conjointe de la LADDH, la CGATA, le SNAPAP qui accusent la SNTF de dérive raciste parce qu’elle a transporté des migrants hors la loi vers les centres d’accueil du Sud Algérien en vue de leur rapatriement. Cette accusation infamante est un scandale. La SNTF est une institution de l’état et en tant que telle, elle n’a fait que son boulot quand l’état lui a ordonné de transporter ces clandestins.
    Quant à à ces 3 honorables associations civiles, nul doute qu’elles ont en leur sein des hommes et des femmes de grande valeur, mais concernant le fléau mortel pour la nation de cette migration africaine massive et sauvage elles font preuve d’un angélisme d’un manque de discernement d’une cécité absolus.
    Ces 3 associations feraient mieux de s’occuper en priorité, en toute priorité des problèmes quotidiens cruciaux vécus par la majorité des algériens. Nous avons déjà des déficits énormes en matière de soins, de nourriture, d’emploi, de logement, d’instruction et qui vont aller en s’amplifiant étant donné le tarissement de nos ressources, alors inutile de rajouter à la longue liste de nos problèmes ceux des étrangers que nous ne pouvons jamais prendre en charge et que nous n’avons jamais invité. Charité bien ordonnée commence par soi-même, et « ce soi-même » ce sont nos familles, nos proches, nos voisins, nos concitoyens. Que Dieu vous fasse revenir à la raison et au droit chemin, car vous vous êtes égarés.




    3



    0
    mohamed timsi
    16 novembre 2017 - 18 h 58 min

    Moi je me rappelle des maliens , des tabors marocains et des nigériens et sénégalais engageaient dans l’armée française pendant la guerre d’Algerie , eh bien je peux vous dire qu’ils nous ont fait beaucoup de mals donc , ils n’ont qu’à partir en france ou au paradis du haschiche.




    7



    3
    Anonyme
    16 novembre 2017 - 15 h 01 min

    Quand Sarkozy évoque leur bombe démographique qu’il faut désamorcer, quand il leur dit chez eux qu’ils ne sont pas encore entés dans l’histoire, ils se la bouclent.
    Quand Macron parle de femme africaine qui fait 8 enfants, et qu’ au vu de cette bombe démographique, toute l’aide du monde ne leur serait d’aucun secours, quand il parle de problèmes civilisationnels, ils se taisent encore.
    Sarkozy et Macron c’est bien sûr la France avec tout son pouvoir de nuisance véritable épée de Damoclès sur la tête de leurs dirigeants incompétents cupides et corrompus, la France qui leur accorde soutien et privilèges, la France qui abrite leurs comptes en banque et leurs biens mobiliers et immobiliers achetés avec l’argent volé à leurs citoyens et qu’elle peut saisir à tout moment.
    Quant à l’Algérie innocente, hospitalière et généreuse au delà de ses possibilités, à l’endroit de ces éternels assistés, l’Algérie généreuse sans calcul et naïve est lynchée et insultée train par ces hordes de mendiants hors la loi qu’elle a accueillis, grassement nourris, protégés et offert des cadeaux et de l’argent en sus de l’effacement de 1 milliards de vos dettes. Honte à vous, si le mot honte a un sens chez vous.




    12



    3
    zaatar
    16 novembre 2017 - 9 h 12 min

    Il faut bien rendre la monnaie à l’Algérie qui refuse d’intégrer le G5 pour combattre le terrorisme au sahel… et le fumeur de pétards et sniffeur de poudre blanche n’est pas étranger à l’affaire. Les narco-dollars qu’il gère par en dessous lui servent bien à cela… tout mettre en oeuvre pour déstabiliser notre pays, aidé par la crapulerie Française dont le président sera à Alger le 6 décembre prochain pour jouer à l’hypocrite…




    19



    3
    anonyme
    16 novembre 2017 - 9 h 00 min

    le probleme des migrants se regle par la diplomatie ,les initiatives preventives aux frontieres avec les voisins ;ce n’est pas le croissant rouge ou les foerces de l’orde qui peuvent seuls , lui faire face ; leur nombre sera bientôt ingerable ; il faut aller à la source et etre réaliste ;les interets du pays bien compris doivent etre les seuls à mettre en avant.




    14



    1
    BEKADDOUR Mohammed
    16 novembre 2017 - 2 h 21 min

    Ô mes compatriotes ALGÉRIENS, cette anecdote est véridique, Dieu en a été Témoin et à Lui je rendrai compte : La première fois que j’ai vu un Malien, c’était en France, très exactement devant une Grande Surface, le long du Cours Mirabeau à Aix-en-Provence, il m’a abordé, et tendu un livre, un roman que j’ai refusé, il ne voulait pas me l’offrir ! Non, il demandait une contrepartie, peut-être pour manger, je ne sais… La deuxième fois je vois pas un Malien, mais tout un peuple errant en Algérie et qui tend la main sans contrepartie, cette fois, mon opinion, juste un avis : Lorsqu’un Africain mendie, coupez lui d’abord la main qu’il tend, ensuite la tête, moralité : L’Afrique noire est à étêter ! Un mendiant malien vit mensuellement en Algérie avec un pactole supérieur au travailleur éboueur algérien, NOUS sommes pour le moment les ânes de l’Afrique ! Derrière ça, Israël et son sujet Le Maroc, il y aura La Guerre, préparez la ! Faites appel à « Salman El Farissi », à bons entendeurs salut !




    17



    17
      ZORO
      16 novembre 2017 - 11 h 11 min

      Ne generalise pas ya si bekaddour, tu confirme ce que j ai toujours pense de toi (…)




      7



      9
        Anonyme
        16 novembre 2017 - 14 h 40 min

        Benkaddour = Ben-Haschich = esclave du palais
        Sur les réseaux sociaux, il ya beaucoup de marocains qui parlent au nom des Algériens

        C’est la méthode des rats du makhzen…




        4



        6
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 23 h 10 min

    Ces migrants clandestins ont fait déborder le vase, ils regagnent leurs villages fini les vacances en Algérie.




    23



    7
      Anonyme
      16 novembre 2017 - 15 h 16 min

      Poste nous la preuve de ce que tu avances pour nous rassurer merci d’avance




      1



      3
    AMRANE
    15 novembre 2017 - 22 h 45 min

    Il faut instaurer le visa aux maliens,nigériens,marocains et autres sahéliens c’est une question de sécurité nationale,et appliquer la loi,la mendicité est interdite en Algérie et passible de deux ans de prison;pourquoi cette passivité des autorités? dire raciste des algériens c pour les intimider ,la fermeté et uniquement ça.




    28



    7
    Norebi
    15 novembre 2017 - 22 h 36 min

    L’Algérie doit non seulement refouler les migrants mais renvoyer ceux qui ont envahi le pays soit les quelques cinq cent mille, pourquoi ne vont ils pas en Libye ou Mauritanie ?ils ne nous reste plus qu’à accueillir des gens que l’on ne connais rien sur leur identité ,n’y d’où ils viennent , ni ce qu’ils projettent de faire ,l’Algérie doit renvoyer ces gens chez eux , l’Algérie n’a pas de leçons à recevoir de quiconque ,l’Algérie ont souffert une décennie et personne n’était là pour l’aider au contraire notre voisin nous envoyait des mercenaires , et arme les terroristes si le maroc nous prennent pour des racistes c’est facile ils n’ont qu’à les accepter chez eux.




    20



    6
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 21 h 48 min

    Expédier tous ces parasites diaspora malienne et les autres subsahariens , population assistée et gênante sur toute la planète.




    18



    9
    algérien69
    15 novembre 2017 - 20 h 50 min

    A l’auteur de l’article : pouvez citer svp les noms de journaux qui diffusent ces fausses informations.
    Cordialement,




    5



    10
      Anonyme
      16 novembre 2017 - 5 h 10 min

      Fais ta propre recherche. On trouve tout sur internet YA MOKKOKO




      12



      4
    Sprinkler
    15 novembre 2017 - 20 h 46 min

    … Avec 23 milliards de narco-dollars moissonnés chaque année le roi notre voisin ne regarde pas à la dépense quand il s’agit de salir et de nuire à l’Algérie . Tout le monde sait qu’ une bonne partie de cette manne providentielle sert à entretenir ce  » harem  » de mauvaises  » Lang  » qui ne se couchent pas sans nous avoir bavé dessus…L’Algérie est entourée d’états hostiles, nourris aux mamelles du cannabis et du néocolonialisme…La vermine de Sarkozy aurait parié son deuxième mandat que notre pays allait s’effondrer dès la chute du régime libyen et de son  » guide  » abattu comme un chien ! J’entends et revois toujours ce Juppé gonflé à bloc par le  » printemps libyen  » nous menaçant  » amicalement  » de toutes ses foudres s’il s’avérait que le  » régime d’Alger  » soutenait secrètement le guide déchu comme le colportait les langues fourchues du roi Camé VI…Juppé voulait nous refaire le coup de l’éventail et accoster à Sidi Ferredj par une douce nuit d’été, dépêché un De Bourmont nous apprendre à conjuguer l’indépendance au passé, des Bugeaud et sa meute de  » Pélissier  » nous faire redécouvrir les joies des  » grottes » et des  » enfumades « … Avec le royaume de l’Ane de Troie de la France, les maliens, les nigériens et autres tunisiens sont les têtes-de-ponts de ce néocolonialisme qui avance sous le masque de la lutte  » anti-terroriste « …Un immense merci à AP de nous permettre de nous exprimer.




    24



    3
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 20 h 37 min

    C’est l’armée française qui montre le chemin à ces migrants pour envahir l’Algérie.
    L’Algérie doit agir avec force avant que ce soit trop tard…




    36



    2
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 20 h 35 min

    NON À LA CLOCHARDISATION DE L’ALGÉRIE
    NON À LA DESTRUCTION DE L’ALGÉRIE PAR LES MIGRANTS
    OUI AU RAPATRIEMENT DE TOUS CES MIGRANTS NON INVITÉS
    OUI À LA PROTECTION DE L’ALGÉRIE




    42



    5
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 20 h 29 min

    Ces maliens sont devenus un problème qu’il faut régler avant que l’aggravement de la situation, il paraît qu’à Ghardaia les maliennes font tout maraboutage compris pour décrocher un mari algérien de Ghardaia bien sûr.




    38



    5
    Algérien Nationaliste
    15 novembre 2017 - 20 h 23 min

    S’ils veulent venir pour faire leurs études et puis rentrer chez eux après aucun problème, mais s’ils veulent nous parasiter économiquement ils n’ont qu’à passer par la Libye pour rejoindre la France qui est experte dans ce domaine du dumping social et de l’esclavagisme moderne.




    35



    3
      anonyme
      16 novembre 2017 - 8 h 52 min

      meme reflexe que LE PEN au sujet des migrants en france ;
      l’arroseur arrosé




      3



      13
    Yaz
    15 novembre 2017 - 20 h 10 min

    Je l.ai toujours dit on n.obtient jamais rien des pays africains
    On a beau aide on a suprimer des settles et tout ce que tu recoil c des insultes…
    Eddarbou ya3raf meddarbou
    Et pour les notres qui ouvrent leurs gu…
    J.en connais beaucoup d.africains residents en algerie si on etait racistes qui les a regularises ? …?




    30



    4
    Viva l'Aldjérie
    15 novembre 2017 - 19 h 51 min

    Ils ont été jusqu’à dire que les « migrants » étaient emprisonnés dans des containers par 50 ° alors que la température d’octobre à ce moment là était de moins de 30 ° ( j’avais vérifié) . Je suppose que les containers sont les cabines sahariennes climatisées mises à leur disposition et que d’ailleurs les premiers occupants avaient vandalisées par vengeance. Ils ont montré des vidéos de subsahariens à l’intérieur du centre de Zéralda en prétendant que les gens allongés au sol étaient des morts!
    Les marocains ne se suffisent pas de leurs dizaines et dizaines de sites avoués ou sous faux pavillon, ils ont investi des tas de sites africains en leur fournissant le célèbre papier Q  » Farid Mhehbhnihh, et le résultat c’est que les Africains tant ceux du continent que ceux de la Diaspora sont persuadés que les Africains en Algérie sont les plus malheureux du monde alors que c’est exactement le contraire: aucun sans papiers, sans identité, mendiant n’a autant de liberté dans un pays qui n’est pas le sien, notamment la liberté de s’établir en colonies de peuplement et de vivre sur le dos de la population locale qui fait preuve à leur égard d’une incroyable mansuétude et générosité. Les mendiants nigériens et maliens en Algérie se font des nouilles en or et envoient l’argent à leurs familles par des moyens détournés. Au moment où l’Algérie met la pédale sur les importations de produits alimentaires et de médicaments, des milliards échangés en devises sur le marché parallèle prennent le chemin de la Subsaharie.
    Tous contents de devenir les amis de nos ennemis enragés, les maliens qui ont envahi la France voudraient s’enfoncer dans l’Algérie comme dans du beurre pour faire de notre pays leur banlieue-déversoir, histoire d’éponger leur frénésie génésico-démographique.
    .Les maliens ne sont pas nos amis. Ce sont même les meilleurs amis de nos ennemis. Et donc…




    41



    3
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 19 h 50 min

    Ce grand malheur qui nous frappe à savoir l’envahissement de notre pays par un nombre impressionnant de mendiants maliens et nigériens n’est que l’application d’un complot ourdi par des officines et leurs valets sahélen ayant pour but l’effacement de l’ethnie algérienne multi-millénaire en Algérie et son remplacement par une ethnie africaine étrangère et complètement différente de la notre. Ce grand malheur qui nous frappe est la conséquence de notre sentimentalisme, notre hospitalité, notre générosité envers des gens qui ne les méritent pas et qui en plus ne se gênent pas pour nous insulter. Cessons d’être naïfs et reconduisons tous ces migrants clandestins chez eux, sans délai, il y va de notre propre survie sur notre sol.




    34



    5
    Chaoui Ou Zien
    15 novembre 2017 - 19 h 36 min

    Le temps des gentillesses est revolu. Ces gens prennent notre argent d’une main et nous poignardent dans le dos avec l’autre. J’aurai dit la meme chose qu’ils soient noirs, blancs, rouges, jaunes ou « panachy. » Rien a vendre a ces gens la et rien a acheter. Ces bourses gratuites, ca a commence depuis le temps de Boumedienne. Certains de ces etudiants sont surement devenus de grosses pontes dans leurs pays depuis lors. Ca ne les empeche pas de voter contre nous a bout de champs ou lancer des mechancetes a notre egard. Dans le cas de ces gens la, « li ma yanfaa, adfaa » comme avait l’habitude de dire mon pere, allah yarhmou. Il n’y a pas d’amis, il n’y a que des interests. Qu’attend-on pour les rapatrier tous? La situation est tres grave.




    29



    6
    L'EPERVIER
    15 novembre 2017 - 19 h 28 min

    ces , MERDIAS MALIENS , devraient s’attaques a la france coloniale qui est toujours presentes chez eux et qui comme toujours est en train de piller leur ressources et ce n’est pas a nous , ALGERIENS , de combler vos deficits , ni vos pertes , on ne vous a rien pris et on vous a tout donner .cultivez le souvenir de l’histoire , pour ne pas refaire les erreurs du passe , africains.




    25



    4
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 19 h 21 min

    La « presse » malienne n’a pas lâché l’Algérie depuis le premier bus arrivé à Tamanrasset en septembre dernier. Ils se sont empressés avec l’aide de leurs frères diables rapatriés de crier au racisme et de provoquer l’alerte auprès des organisations. C’est le mali qui qui s’est permis d’annoncer avec lâcheté et sans preuves que leurs gamins ont été jetés dans le désert par la gendarmerie algérienne. Les maliens ont tapé partout pour attirer les attentions et pour tenter de bloquer les rapatriements, question c’est quoi leurs intérêt dans cette affaire ???




    32



    4
    aqil2
    15 novembre 2017 - 19 h 12 min

    les Maliens doivent se préoccupe un peu plus de leurs ressortissants qui sont par centaines exposés et vendus comme esclaves pour la ne dépassant guère 600 euros pour les plus robustes d’entre eux… images filmées et rapportées par les caméras de la chaîne CNN.




    30



    4
    Nadia
    15 novembre 2017 - 19 h 08 min

    BHL sévit au Kurdistan et certainement est passé par le mali pour offrir à ces journalistes véreux et affamés quelques miettes de pain en guise d’un torchon sale sur l’Algérie. Mais ils ne savent pas que les enfants de l’Algérie s’uniront toujours contre l’ennemi.




    36



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.