Messahel : «L’Afrique du Nord menacée après les défaites de Daech»

Messahel Daech
Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères. New Press

L’Afrique du Nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe terroriste Daech après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu, mercredi, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

«La région est menacée (…) par le retour de combattants étrangers», a déclaré Messahel lors d’une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien, Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui, à propos de la Libye.

«Les informations indiquent que le retour se fera dans notre région», a-t-il insisté.
Après une montée en puissance fulgurante en 2014, qui a vu l’organisation extrémiste s’emparer de vastes pans de territoires dans les deux pays, Daech a proclamé un «califat» qui a attiré des milliers de combattants étrangers.
Mais le groupe a ensuite multiplié les revers et ne contrôle plus que quelques poches de territoires à la frontière irako-syrienne.

La priorité est de «préserver l’unité, la stabilité et l’intégrité territoriale de la Libye, de maintenir le dialogue et l’accord politique libyen comme seule base pour régler la crise», a affirmé le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

La Libye, riche en pétrole, est en proie au chaos depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi. Des milices rivales se disputent le pouvoir et les jihadistes et trafiquants se sont implantés dans le pays.

Les trois ministres s’étaient déjà rencontrés à propos de la Libye en février en Tunisie puis en juin en Algérie.

R. N.

Comment (10)

    anti-khafafich
    17 novembre 2017 - 7 h 52 min

    virez nous leurs frères, les clandestins « travailleurs », qui savent tous sur notre pays depuis au moins 10 années.




    1



    1
    Moskosdz
    17 novembre 2017 - 0 h 08 min

    Si le Maroc n’est pas confronté au terrorisme,parce que tout simplement les Juifs vivant sur son sol n’ont jamais décrétés de fatwas légalisant la guerre sainte au pays du haschisch.par contre,si un jour il venait de les virer,il sera confronté à un terrorisme islamiste sans précédent,idem pour la Jordanie ayant de solides relations avec Israël.




    2



    0
    issam
    16 novembre 2017 - 22 h 01 min
    lhadi
    16 novembre 2017 - 13 h 28 min

    Les services de sécurité algériens sont assez armés pour faire échec et mat aux complots de l’ennemi extérieur. Malheureusement, face à l’ennemi de l’intérieur, plus dangereux pour la nation algérienne, ils sont bridés pour moult raisons (…).

    C’est une inquiétante réalité que certains ont tendance à oublier, pour ne pas dire à mettre sous le tapis : l’existence d’un ennemi intérieur qui obère toute chance de développement d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie moderne et conquérante dans ce monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.

    Tout doit être mis en oeuvre pour le neutraliser afin que le pays puisse avoir un Président de la république qui préside dans le respect de la voie tracée par la loi fondamentale de la république, un chef du gouvernement qui gouverne avec toutes les prérogatives que la constitution lui octroie et enfin un Parlement, affranchi de toutes compromission, qui contrôle l’action gouvernementale.et légifère.

    Voilà le véritable défi que doivent relever les Algériennes et les algériens qui aiment leur pays autant que leurs parents.

    En effet, Tout ceux qui veulent le changement, qui va dans le sens de l’intérêt général, doivent continuer le combat sur une idée maitresse qui inspire toute leur conduite et que Engels formulait ainsi : « le temps des coups de mains des révolutions exécutés par de petites minorités conscientes à la tète des masses inconscientes, est passé. Là où il s’agit d’une transformation complète de l’organisation de la société, il faut que les masses elles-mêmes y coopèrent, qu’elles aient déjà compris elles-mêmes de quoi il s’agit, pour quoi elles interviennent avec leur corps et avec leur vie. »

    Par conséquent, il est de l’intérêt national de déverser dans les âmes la flamme de l’insurrection des consciences qui embrasera et les absurdités de cette politique politicienne aux antipodes de l’honnêteté intellectuelle et les  » ferments de décomposition » qui sont la cause absolue de tous les maux qu’endure la nation algérienne dans laquelle ils pénètrent comme des parasites.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    18



    3
    Mello
    16 novembre 2017 - 12 h 05 min

    Comme de coutume, Mr Messahel , representant officiel de la politique etrangere de ce pouvoir, nous remet dans un etat de mefiance , pour permettre a ce systeme de durer encore. Il a parle en Egypte, en presence des Tunisiens, sur cette organisation cree par les Wahabites, avec comme sponsor les USA, tout en sachant que l’Egypte, la Lybie et la Tunisie sont deja dans l’oeil du cyclone. Notre pays est touche par un mal plus profond, developpe par R.Mahmoudi en editorial : le danger est la. Tous les dangers qui viennent de l’exterieur sont maitrisables, nous avons une armee qui veille jour et nuit, mais le danger interne qui ronge la societe est plus grave , avec des consequences sur plusieurs generations. Alors , s’il vous plait , cessez de nous faire peur , puisque le feu a deja pris.




    6



    15
    citoyen algérien
    16 novembre 2017 - 11 h 56 min

    il faut coordonner avec l’Egypte, avec Hafter et avec la Tunisie. Et frapper les premiers avant que Daesh ne puisse créer des Zones de vie et de logistique et s’enraciner dans le pays Lybien et au Sahel. y’a pas une autre solution!! la solution est militaire…
    mais idéologiquement les dirigeants algériens sont encore fascinés par l’islamisme politique TOUJOURS AU NOM DE LA RELIGION… la sénilité algérienne générale devant le phénomène islamiste n’a pas d’égal. Ils ont fait de l’Islam un TOTEM… Meme Madjer a expliqué la victoire de l’équipe nationale grâce à Dieu!!
    la sénilité algérienne n’a d’égal que la faillite spirituelle et intellectuelle des algériens sous la déferlante wahabite depuis Chadli. Pire que l’Afghanistan, la Somalie, l’Arabie Saoudite, le Pakistan et autres contrées violées par l’Idéologie wahabite, l’Algérie est devenue culturellement futile et même ridicule , c’est une nation en danger de mort… TBAHLIL !!!!




    3



    20
    mostapha
    16 novembre 2017 - 9 h 07 min

    Pour répondre à M. Jean Boucane: En fait le danger vient toujours de l’Est, tu n’as qu’à revoir les faits et les statistiques (…)




    2



    13
      Hafraoui
      16 novembre 2017 - 10 h 30 min

      A la différence des frontières de l’Est, le risque terroriste est bcp plus grand avec la voisine féodale Narco-monarchie absolue pour la simple raison est que le Mongolien M6 est en mesure de téléguider vers l’Algérie ses 2.000 Terroristes Marocains de Daech qui sont de retour de Syrie et d’Irak après leur fin de mission, et ce, rien que pour essayer de déchirer l’Algerie et ainsi juguler son aide au peuple du Sahara occidental dans sa lutte d’indépendance.




      14



      1
      Jean_Boucane
      16 novembre 2017 - 10 h 41 min

      Toi tu veux qu’on surveille la frontiere Est pour nous envoyer tes Abaouds… ne t’inquietes pas on surveilles les deux mais plus particulierement la frontiere ouest!!!




      11



      2
    Jean_Boucane
    16 novembre 2017 - 7 h 45 min

    Il faut imperativement bloqué nos frontieres… surtout celle de l’ouest! Ils ne vont pas hesiter a nous envoyer leur djihadistes en demandant l’ouverture des frontieres pour une soi disant fraternité illusoire!!!




    19



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.