Les étudiants refusent d’abdiquer et continuent d’exiger un changement radical

Mouv étudiants
Lors de la marche des étudiants aujourd'hui à Alger-Centre

Par Mounir Serraï – Les étudiants n’ont pas manqué leur rendez-vous hebdomadaire. Bien que réduits en nombre, pour diverses raisons, les étudiants ont bien manifesté aujourd’hui pour le 48e mardi successif depuis le début du Hirak, le 22 février. A Alger comme dans plusieurs villes du pays, les étudiants ont réitéré leur exigence d’un changement profond de système politique. «Nous demandons un changement radical du système et non pas un changement de personnes», scandaient les étudiants dans la capitale. De la place des Martyrs à la Faculté centrale, les étudiants ont affiché leur détermination à poursuivre le combat jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

Durant leur marche, ils ont demandé la libération de trois étudiants qui se trouvent en prison pour avoir manifesté pacifiquement leur soif du changement. Il s’agit de Nour El-Houda Oggadi de Tlemcen,  Walid Nekiche d’Alger et Mohamed Amine Benalia de Biskra. Les deux premiers sont en détention provisoire, le troisième a été condamné le dimanche 19 janvier à 18 mois de prison ferme. Les étudiants ont également réclamé la libération de tous les détenus d’opinion et politiques qui croupissent encore en prison, à l’instar de Karim Tabbou, coordinateur de l’Union démocratique et sociale (UDS) ; Fodhil Boumala, journaliste et écrivain ; Samir Benarbi, activiste politique et Abdelwahab Fersaoui, président de Rassemblement action jeunesse (RAJ).

Les marcheurs ont également demandé la libération des espaces publics et des médias pour le libre exercice politique. Au-delà de leur nombre, les étudiants ne veulent pas abdiquer. Ils continuent ainsi à faire pression sur le pouvoir en place afin qu’il fasse les réformes nécessaires et qu’il aille vers un véritable changement et l’instauration d’un Etat de droit.

M. S.

Comment (16)

    Rachid
    22 janvier 2020 - 18 h 45 min

    Les etudiants et le peuple dans son ensemble voudraient que le systeme corrompu disparaisse a jamais de notre quotidien sinon c’est le 5ie mandat de boutesrika qui continue avec les memes pratiques de la corruption et de la ruse a outrance. Une fois ce poison elimine, le pays pourra retrouver sa liberte et sa creativite. Sinon ce ne sont pas des ouyahia et des ould abbas des khelil et des bouchouareb BIS qui feront marcher le pays et son economie.

    3
    1
    Vroum Vroum 😤..
    22 janvier 2020 - 17 h 33 min

    Avec humour , ça fait un an que les Étudiants sortent pour étudier le changement , et continuent sans trouver !!.. J’ai beaucoup de respect pour les Étudiants et leurs Profs , et si c’est seulement pour faire pression , y’a pas de problème , mais si c’est demander le Changement radical , alors que le nouveau Président Teboune va dans ce sens et ne peut aller plus vite , alors je ne vois pas de quel changement il s’agit puisqu’on y est , l’ancien système est bel et bien mort , le nouveau se construit actuellement , car il n’y’a pas d’autres choix , le Président le sait et il sait qu’il est condamné à réussir , et pour celui qui raisonne , sait qu’on ne peut descendre plus bas à moins de creuser . .Alors selon mon avis moi personnellement . Je sais sais que le Président Teboune et État Algérien sont dans l’obligation de réussite , restructurer mes institutions pour les rendre compétitives , mettre tous les paramètres pour relancer l’économie …ect , un travail titanesque de fond …à savoir que le pire de la crise Économique est à venir . . Et sans économique , rien ne tient . L’économie est le ciment de la société . . Alors chers Étudiants que peut faire de plus le Président que ce qu’il est entrain de faire , il est condamné à réussir !.. Et pour ma part j’ai beaucoup d’indulgence pour les Étudiants , mais ils doivent maintenant penser à l’Economie , sauver l’économie car sans Elle point de croissance ni pouvoir d’achat..ni travail.. Moi je dis qu’on ne peux descendre plus à moins de creuser !..On ne peut que remonter .

    Mohamed
    22 janvier 2020 - 10 h 21 min

    La lutte continue et va continuer. Comment des gens arrivent a dire qu’ils representent toute l’Algerie avec de la ruse et une election truquee ? Le systeme est perime et il doit etre dissout ainsi que son FLN et son RND du trafique.

    7
    6
    Ma Vérité
    22 janvier 2020 - 5 h 47 min

    La lutte jusqu’a la victoire finale,c’est vous étudiant l’avenir de ce pays,ne confié pas votre avenir à ces vieillards tordus et affamé par le pouvoir,s’ils étaient juste et conscient ils auraient passé le relais aux plus compétents aux plus jeunes,mais comme ils savaient avoir perdus sur tout les domaines,ils veulent massacré tout une population avant de rejoindre l’enfer

    10
    6
    Sarrazin
    21 janvier 2020 - 23 h 39 min

    A tout ceux qui s interrogent pourquoi les étudiants et nos marches du vendredi ont elles un sens et ce à quoi nous voulons aboutir…lisez ce qui suit.
    Rien ne justifie la dictature imposée à un peuple aussi généreux, aussi valeureux. et qui aime la vie, la liberté pour laquelle il a sacrifié sept de ses années . Rien ne justifie un régime totalitaire contre ce peuple désireux de s intégrer dans l espace et le temps d un monde moderne dont on a voulu l exclure. Rien ne justifie l interdiction pour ce peuple de se déplacer librement , et de participer à l essor et au développement économique et sociale de notre pays. Tout nous était interdit. A moins que d être des leurs, des débauchés, des voyous sans scrupule. Alors ils vous accordaient des privilèges en échange de votre servitude.
    Depuis 1962 alors que nous fêtions cet événement historique qu est l indépendance, nous vivons dans une prison à ciel ouvert. Une prison aussi dure que celle vécue durant la période coloniale mais cette fois cette prison avaient des gardiens que l on croyait être des nôtres, de vrais algériens fraternels et solidaires. Hélas, nous nous trompions. Ces groupuscules ont profité de notre liesse et notre confiance de notre epuisement de guerre , pour s auto proclamer les maîtres de notre terre l Algerie.
    Leurs intentions belliqueuses et féroces, à la stupéfaction de tout un peuple, allait nous enfermer dans un système de répression brutale, voire inhumaine…c était « marche avec nous ou crève « …
    Notre jeunesse allait en pâtir. Ceux qui n’en pouvaient plus ont fui le pays, professionnels , intellectuels, médecins, cadres, anciens moujahids, hommes ou femmes, jeunes et moins jeunes…tout ce qui représente. la richesse d une nation, ont fui les représailles de ces gardiens incultes et barbares. Il ne leur restait qu un espoir en Dieu. Mais l acharnement de cette junte militaire , composée même d anciens soldats coloniaux, associés au partage du butin pétrolier, prêts à tout allant jusqu au crimes et assassinats d opposant à leur mode opératoire, leur a permis à se maintenir aux commande du pays. Ces gardiens vivaient, et venaient du Maroc et d Oujda. Alors, les voilà qui nous ressortent les mêmes pratiques , les mêmes ruses, les mêmes oppressions pour semer la terreur.
    Voilà ce que à quoi nous voulons aboutir…A notre indépendance, au refus d être les otages du même système , à notre liberté…faut il l’arracher au prix du sang ? le nôtre ?ou le votre? a vous de choisir…
    Et pour tout vous dire et vous crier haut et fort : Non nous ne voulons ni ne voudrons Plus Jamais ça, ni de vous ni de ce que vous soutenez. Amine

    10
    5
    El fawda.
    21 janvier 2020 - 21 h 32 min

    Le seul pays ou on voit lès hommes et femmes âgés de 70 ans, dès vendeurs de pic Pocket , parkingeurs ,des jeunes qui veulent se défouler, dès adhérents de partis politique et dès dragueurs la main dans la ✋avec les étudiants .
    D’après lès dires même lès supporteurs de club de foot ball sortent le même jour avec lès étudiants pour demander essouloutates à intervenir pour le sponsoring de leurs clubs. ChaRika watania machi asskaRia!.

    4
    18
    Thamourth
    21 janvier 2020 - 18 h 46 min

    Ce serait plus simple si ces étudiants pouvaient nous expliquer vers quel système veulent-ils y aller. On nous dit rien, on nous cache tout.
    Apprendre à l’école c’est difficile, apprendre à poser les équations est impossible. Revendiquer l’abstrait devient une nécessité pour tout cacher.
    On veut bien un changement, mais POUR ALLER VERS OU ????? C’est la surprise ?

    13
    27
      Anonyme
      22 janvier 2020 - 8 h 20 min

      @Tamurt uharki. Les étudiants veulent juste un système sans vous et aucune trace de vous!! C’est tout!! C’est si difficile que ça a comprendre?? Celui qu’on mettra à votre place, ça ne vous regarde pas. De toute façon même si mettait le diable on sera mieux qu’avec vous!! Avec ça,on je pense que je n’aurai plus à vous le redire, c’est très simple!!

      12
      4
      Farida
      22 janvier 2020 - 18 h 38 min

      Il faudrait d’abord eliminer le cancer qui ronge le pays ensuite il est plus facile de trouver des solutions pour un corps guerri.

      1
      2
    Zaatar
    21 janvier 2020 - 17 h 56 min

    J’ai bien peur qu’ils continueront d’exiger le changement radical même en ayant les cheveux blancs.

    8
    24
      ZORO
      21 janvier 2020 - 19 h 18 min

      Ca me rappelle l histoire d une dame enceinte. Neuf mois passés elle n a pas accouché, des mois et des annees s ecoulerent sans aucun accouchement , devenue vieille elle trepassa ,avant de l’enterrer son entourage decida d ouvrir son ventre pour connaitre l enigme ilsdecouvrirent deux vieux barbus très respectueux chacun d eux priait l autre de sortir le premier mais aucun d eux n osait le faire
      SigneZORO. ..Z…..

      10
      25
        Lyes Oukane
        22 janvier 2020 - 12 h 02 min

        @ ZORO . Jusque dans vos histoires le soir au coin du feu dans le maquis vous éventrez des femmes enceintes, ni ne respectez personne pas même les morts. Quelle horreur ,quelle déchéance et ça veut gouverner !

        6
        2
        Farida
        22 janvier 2020 - 16 h 18 min

        Par la suite, cette dame a donné naissance a un veillard baathiste retardé du FLN qui se prend pour Zoro alors qu’il est un veritable ZERO.

        5
        2
      Anonyme
      22 janvier 2020 - 13 h 07 min

      @Zaatar ça c’est toute la différence entre celui qui a le gène de la courbette et celui qui ne l’a pas. Et s’ils manifestent des années encore qu’est ce que ça peut bien te faire?? Tu fais quand même pitié à te voir compter et recompter le nombre de manifestants toutes les semaines en priant pour qu’il y en ait moins. Ça me faut penser à ces commerçants algériens qui travaillaient avec les militaires francais pendant la guerre et qui voulaient que les français restent pour ne pas que leur chiffre d’affaires baisse. Plus que 2 jours et tu pourras de nouveau te scotcher devant ton PC pour voir s’il y a moins de monde le vendredi…

      10
      3
        Dahmani
        22 janvier 2020 - 16 h 23 min

        Ya khouya c’est leur travail. Ils habitent les journaux en ligne et les réseaux sociaux. Ils sont payés pour saboter et semer la discorde. Ce qui leur échappe est que le peuple a tout compris a leurs manoeuvres depuis le 22 février 2019.

        4
        2
        Zaatar
        23 janvier 2020 - 13 h 43 min

        Ca résonne quand même creux dans ta caboche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.