Alger et Paris reportent les nombreux contentieux bilatéraux qui fâchent

Algérie Jean-Yves
Jean-Yves Le Drian reçu par Abdelmadjid Tebboune. PPAgency

Par Mohamed K. – La visite de Jean-Yves Le Drian à Alger, ce mardi, a suscité un grand intérêt chez les médias des deux rives de la Méditerranée. Côté algérien, ce déplacement du chef de la diplomatie française en Algérie est synonyme de la fin d’une période de froid qui a marqué les relations entre Alger et Paris après la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika. En quête de légitimation à l’international, la nouvelle direction politique issue de la présidentielle controversée du 12 décembre dernier a su profiter de la crise libyenne pour se rapprocher des capitales qui comptent à partir de Berlin où Abdelmadjid Tebboune a pris part à la conférence sur la Libye.

Au lendemain du rendez-vous allemand, Emmanuel Macron a dépêché son ministre des Affaires étrangères à Alger pour prendre attache avec les nouvelles autorités afin d’aborder deux questions qui inquiètent Paris au plus haut point, reléguant au second plan celles qui concernent les relations bilatérales. Les crises en Libye et au Sahel sont les deux points essentiels pour lesquels Jean-Yves Le Drian s’est rendu en Algérie en urgence, au lendemain de la rencontre de Berlin qui s’est soldée par un communiqué final exhortant les parties au conflit à privilégier la voie du dialogue. Or, l’Algérie, qui maintient sa position constante de refus de toute ingérence étrangère dans la crise libyenne et qui compte bien faire entendre sa voix dans ce dossier, apparaît comme le seul pays capable de réunir l’ensemble des protagonistes de la guerre civile dans ce pays voisin.

Le dernier exercice militaire effectué par l’armée algérienne au plus près de la frontière avec la Libye est un message qui semble avoir été reçu cinq sur cinq par les Etats qui se livrent une guerre par procuration en Libye. Abdelmadjid Tebboune avait dû user d’un langage à la limite de la menace pour imposer la présence de l’Algérie à la conférence de Berlin, de laquelle elle a failli être exclue. Son absence dans la capitale allemande aurait rendu la rencontre caduque.

La France est consciente du rôle que l’Algérie aura à (re)jouer dans la crise libyenne, mais aussi, et c’est le second point abordé par Le Drian à Alger, dans la lutte contre le terrorisme islamiste dans le Sahel. Emmanuel Macron a été lâché par Donald Trump, empêtré dans ses problèmes de destitution et l’enlisement en Irak où les mollahs l’ont défié en tirant une salve de missiles sur des bases américaines, sans qu’il puisse réagir au risque de provoquer un conflit généralisé dans la région auquel les Etats-Unis ne pourront pas faire face.

Paris ne pouvait donc pas attendre davantage avant de se tourner à nouveau vers l’Algérie et son nouveau chef de l’Etat, arrivé au pouvoir à l’issue d’un scrutin contesté mais qui est devenu, par la force des choses, un interlocuteur incontournable après une longue période de vide induite par l’absence de l’Algérie sur le plan international due à la longue présidence fantomatique de Bouteflika qui aura duré six longues années.

Les questions qui concernent les relations entre les deux pays ont, elles, été reportées à de prochaines rencontres. Il sera notamment question, en termes diplomatiques, du déplacement des personnes, autrement dit de l’octroi des visas pour les Algériens, des intérêts économiques de la France en Algérie et du contentieux historique entre les deux pays.

M. K.

Comment (24)

    Lghoul
    24 janvier 2020 - 9 h 52 min

    Le seul et unique contentieux qui pourra facher est si la france remettait en cause leurs depôts faramineux dans ses banques et demande l’origine de l’argent pour l’aquisition des maisons de maitre a paris et sur la côte d’azur. La, ça va barder, car leur hymne national 24H/24H sera: Le « hizb franca », « les cranes des chouhadas », « le colonialisme ne veut pas ni lacher ni oublier », « les harkis au grand jour », « la révolution ne lachera pas », « la main de l’étranger » etc. etc. Sinon, ils continuent a jouer le jeu et faire semblant qu’ils font la pluie et le beau temps. Autrement, les chansons et les affaires n’ont jamais été si juteuse au point d’intervenir comme apparemment un pays « démocratique » pour fermer el magharibia, une chaine qui emet des ondes. Même l’espace n’a pas échappé avec tout ce qu’ils peuvent payer ! Allez y voir a qui appartient tout cet argent qu’ils utilisent a gogo pour acheter la paix sociale, les être humains, le silence de pays entiers et même le bloquage des ondes ?

    Brahms
    24 janvier 2020 - 5 h 52 min

    Les algériens sont à côté de la plaque, ils sont très loin, ils ont perdu beaucoup de temps avec le régime corrompu de Bouteflika. La confiance est cassée.
    Mr Tebboune est en réalité un Chef de Mission pour la France, il devra suivre une feuille de route pour avoir des bons points. De cette façon, la France accordera des visas ce qui desserrera l’étau social en Algérie.
    Il y avait 200 milliards de dollars, il en reste 70 milliards soit 1 an et demi d’importation et tout sera croqué. Il va donc donner le gaz et le pétrole dans les eaux territoriales de Skikda à (Total et Eni) et le néocolonialisme continuera.
    Puis, tout doucement le fromage Algérie sera absorbé.

    Mounir Sari
    23 janvier 2020 - 23 h 45 min

    @raisonnement absurde.Je suis plus Algérien que toi pauvre de toi.Macron ne donnera jamais de l’importance à un ministre des affaires étrangères et au président Tebboune qui est illégitime.Il traite seulement avec des présidents légitimes et les grandes démocraties du monde.Tebboune a reçu une grande gifle dernièrement à Berlin de la part de Macron!!!!

    1
    24
    Mounir Sari
    23 janvier 2020 - 8 h 28 min

    Tebboune a reçu Ledrian pour s’accorder une légitimité mais Macron ne recevra jamais Boukadoum!!!!

    3
    13
      un raisonnement absurde
      23 janvier 2020 - 11 h 40 min

      nous les algériens on ne va pas dans un pays pour voir la tête des gens ou être reçu par une personnalité juste pour la photo. mais je pense que pour boukadoum ou pour n’importe quel algérien, être reçu ou pas par macron est le dernier des soucis. macron n’est pas un prophète. boukadoum ou n’importe quel ministre ne demande jamais à être reçu par le président français, son homologue français lui transmettra le message du président algérien. tu dois être marocain car il n’y a que les marocains qui donnent de l’importance à l’image trompeuse des salamaleks et une diplomatie du tintamarre

      4
      1
    Le Terroir
    23 janvier 2020 - 8 h 19 min

    Et c’est reparti comme avant ! La première chose que Tebboune aurait dû présenter sur la table des négociations est la facture de toutes les destructions de la France, de la GB et l’OTAN en Libye et qui servira à sa reconstruction, son dédommagement. Qui est responsable du chaos ? Pauvres libyens, ils ont vraiment besoin d’un autre Omar El Moukhtar pour les unir et balayer les pseudos guignols, vautours, maréchal, président et tout ce qui s’ensuit aux ordres des émirs, du calife, des occidentaux. Donc, c’est à l’Algérie de s’occuper à éteindre les incendies pour que par la suite les pyromanes occidentaux et autres vautours du Gulf et de l’Eurasie viennent se rafraichir en pétrole libyen ? L’Algérie gagnerait quoi ? Prestige pour un président ? Le flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Tebboune doit d’abord veillait aux intérêts économiques de notre pays, de sa sécurité. Il doit être créatif et apprendre à anticiper, prévoir les évènements et se détacher de la France ! Les pays présents à Berlin étaient là pour veiller à leurs intérêts, ils s’assuraient qui pourrait mettre les chaises musicales (autour) de la table afin de partager le gâteau avec un serveur obéissant.

    Le Drian ose parler du Sahel alors que ce sont ses troupes qui campent à nos frontières et qui nous maintiennent dans une pression constante. Quel culot ! Les Français inventent des pseudos histoires de terrorisme alors que le fond est bien l’uranium et bien d’autres richesses. Ils vident les régions riches du sahel de ses populations par la terreur avec des groupes armées déguisés en loup.

    Pour les affaires, elles reprennent comme avant et ils reportent aux calendes grecques tous les différends qui nous opposent (les contentieux). Il a suffi d’une seule rencontre pour qu’ils disent amen aux français. La roublardise continue. Ont-ils oublié le pardon pour le génocide du peuple algérien ? Des accords commerciaux ? Rendre les milliards à l’Algérie qui se trouvent dans leurs banques ? Rendre les cranes de nos glorieux résistants classés comme de vulgaires boites sur des étagères au soi-disant pays des lumières et de la liberté ? Rendre les pièces archéologiques ? Rectifier le stéréotype de l’algérien, de l’image de l’Algérie au niveau de leurs médias, ils oublient de dire qu’il y a des milliers d’Algériens médecins, ingénieurs, artistes, chercheurs, enseignants, informaticiens etc …chez eux en France. Ils nous jetteront quelques miettes avec leurs visas. Le scenario classique continue. Quelle déception !

    Soyons sérieux, pensez-vous qu’un pays qui vit des ressources de l’Afrique (vampirisateur) et qui soutient les dictatures opterait pour une solution vers la paix, le respect et le bien être des autres peuples sans que ses intérêts ne soient pris en considération ? De Berlin 1884 à Berlin 2020 ou de Bismarck, à Merkel, y a t il eu un changement ? Si la diplomatie algérienne arrive à rétablir la paix en Libye inchAllah, ça devrait être à l’avantage du peuple libyen et des peuples d’Afrique et non pas des puissances assoiffées de ressources et de sang ! Merci à AP.
    le Terroir

    6
    1
    LE DOUBLE JEU DE LA FRANCE
    22 janvier 2020 - 20 h 43 min

    la france n’a jamais abandonné l’idée de diviser l’algérie et de créer de faux problèmes. ils ont créé le drapeau berbère dans les années fin 70 pour l’offrir au MAK et ils ont tout fait pour l’imposer dans les marche du hirak à Paris. mais je voudrai attirer votre attention sur leur vice, ce soir il va y avoir un reportage made in france sur la vie de d’albert camus, et mêm à travers leur reportage vicieux ils essayent de manipuler les algériens! lisez ce résumé du reportage que je colle ici: »Français d’Algérie, il ne cessa de lutter pour l’égalité avec les Arabes et les Kabyles, tout en redoutant l’Indépendance du FLN. Fondé sur des archives restaurées et colorisées, et des témoignages de première main, ce documentaire tente de dresser le portrait de Camus tel qu’il fut. » comme vous avez surement été choqué comme moi, la france nous parle de l’égalité entre arabe et kabyles comme si qu’il y a avait deux ethnies différentes en algérie. c’est scandaleux et ça prouve l’incompétence des diplomates et des attachés culturel d’algérie en france et en algérie. la france peut manipuler surement et surement les algériens avec un Etat algérien très faible. il fallait connaitre boumédienne pour détecter ce genre de manipulation, car boumédienne ça, ça ne lui échappe pas et répondra du tac au tac

    16
    5
    AMDZ
    22 janvier 2020 - 20 h 31 min

    La france doit dégager de l’Algérie et ne plus prendre le peuple Algériens pour le dernier de leur copain
    à plat ventriste de l’ancien monde qui nous représente en pensant que leur paroles de menteur
    suffira pour continuer de vider le pays de ses ressources !

    7
    2
    Elephant Man
    22 janvier 2020 - 20 h 11 min

    La France Sarkozy BHL (qui a déclaré au Crif que son intervention en Libye était en que JUIF ET SIONISTE) a assassiné le Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou car la Libye de Kadhafi avait des hauts niveaux de croissance économique et de hauts indicateurs de développement humain où 2 millions d’immigrés pour la plupart africain trouvaient du travail.
    Kadhafi Allah Yarhmou avait l’intention de créer avec ses fonds souverains des organismes économiques indépendants pour l’UA. D’où la guerre en Libye : Kadhafi Allah Yarhmou allait donc contrer le franc CFA en créant une monnaie africaine et une alternative au dollar. Wikileaks Julian Assange (emprisonné et torturé) a révélé les mails de la Hillary Clinton secrétaire d’État.
    Les fonds souverains de la Libye de Kadhafi gelés la veille de la guerre ont en grande partie « disparu » plusieurs centaines de milliards de dollars et les milliards d’euros du gouvernement Libyen de Kadhafi bloqués ont également « mystérieusement » disparu des comptes de l’Euroclear Bank de Belgique … à moins que la réponse ne soit chez la RACAILLE SARKOZY…
    Maintenant l’UE s’emploie à privatiser les sociétés publiques Libyennes et se répartir les milliards de dollars de pétrole gaz entre groupes de pouvoir et multinationales…
    Outre l’aspect pillage des ressources richesses souterraines libyennes l’aspect géostratégique…
    Comme toujours À QUI PROFITE LE CRIME…..
    Les Libyens de Benghazi peuvent applaudir BHL et la magnifique démocratie OTANazienne dont ils ont hérité……

    19
    5
    Chicago 92.
    22 janvier 2020 - 18 h 09 min

    On tourne la page ,ils délivrent le visa,on ferme la porte ils rentrent par la fenêtre ,ils se fâchent on lès caresses ,on se fâche ils nous promesse. On joue la Redjla avant lès élections et la della après ,ils prennent un café à Alger et se moquent de nous chez eux.la langue histoire 💘 continuera tant qu’eux continuerons à fabriqué lès pages et nous juste les faire tourner en entendant la chanson d’amour de Awicha wel Haraz.

    13
    1
    Felfel Har
    22 janvier 2020 - 14 h 19 min

    Macron a dépêché son MAE en Algérie pour jauger des intentions de nos diplomates dans le conflit libyen, et ce, dans le but de les contrer. La médiation algérienne ne plait pas à de nombreuses parties impliquées chez nos voisins de l’Est: Égypte, Qatar, Turquie, Arabie Satanique, les Émirats et surtout la bien pensante France et sa pouliche marocaine, Mimi 6. L’Algérie devrait faire observer à ces émissaires libyens que tout ce beau monde ne leur veut pas que du bien et qu’ils seraient bien avisés de s’entendre pour préserver la paix dans leur pays afin de faire profiter leur peuple de ses ressources naturelles qui font saliver tant de charognards.
    C’est leur dernière chance!

    22
    16
    Vangelis
    22 janvier 2020 - 13 h 29 min

    Le Drian, chef de la diplomatie française, reçu par Tebboune, président de l’Algérie.

    Il y a comme une erreur dans ce casting. Pourquoi Tebboune de son niveau ne serait-ce que protocolaire devrait-il recevoir un simple ministre fusse-t-il chef de la diplomatie d’un pays étranger.

    Ceci étant relevé, la France cherche à récolter des lauriers en tentant d’entrainer l’Algérie dans le bourbier sahélien et libyen en se servant d’elle comme au temps des colonies, d’un supplétif.

    Qui a donc créé ces situations de guerre ? C’est bien la France qui est allée bombarder la Libye et c’est encore elle qui a maintenu les populations sahélienne dans une misère noire en soutenant là encore des potentats à la tête de chaque pays, supplétifs qui sont pieds et poings liés dans la nasse crée par la France.

    24
    11
      Elephant Man
      22 janvier 2020 - 19 h 46 min

      @Vangelis
      Impossible, et pour rappel hamdoullah le pays ne fait pas partie du G5 Sahel.

      7
      11
    Anonyme
    22 janvier 2020 - 12 h 14 min

    Les rapports entre la France et l Algerie auront toujours des bas et des hauts car la France autant que l Algérie sont liés par l histoire et les millions d individus qui sont autant français qu algériens !!!
    La France doit jouer franc avec l Algérie et ne pas lui planter des poignards dans le dos car nous avons besoin l un de l autre ,j aurai préféré par exemple que les autoroutes soient construites par les français au lieu de l inculte Ali Haddad qui nous a fait perdre des milliards pour des autoroutes impraticables …
    Les français ont tout à gagner s ils jouent d égal à égal, nous ne sommes plus des indigènes colonisés…..

    15
    19
      Algerien Pur Et Dur
      22 janvier 2020 - 15 h 38 min

      Miserable petit Haddad a construit peut etre de petites departmentales mais on ne lui a jamais confie les autoroutes. Ces dernieres ont ete construites et bien mal par des consortium chinois et japonais. L’auroutrle est une affaire ghoul. La france ne “jouera jamais franc” avec l’Algerie. Elle l’a prouve a maintes reprises et le pays ne doit pas attendre pour qu’elle la lui joue une enieme fois. Cap sur de nouveaux horizons. Ni histoire commune (bien ensanglantee si tu ne le sais encore pas) ni ben hamlaoui. L’Algerie doit chercher ses alliances et affaires ailleurs. Il est grand temps.

      15
      9
    Anonyme
    22 janvier 2020 - 10 h 41 min

    Unwise..very unwise…de reporter ce que vous appelez les problemes qui fachent…un probleme est un probleme et sont tous egaux et doivent avoir l attention necessaire pour les resoudre..ne jamais reporter ce qu on doit faire maintenant..encore notre faiblesse d attaque est tres visible..quel sale temps nous vivons…

    4
    11
    Anonyme
    22 janvier 2020 - 10 h 35 min

    8% tout cassé, c’est largement suffisant pour cette lassitude

    4
    12
    Elephant Man
    22 janvier 2020 - 10 h 32 min

    C’est le couple Sarkozy BHL qui a assassiné le Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou et donc créé délibérément ce chaos libyen et par extension sahélien….
    Depuis l’opération Barkhane les groupes terroristes pullulent et n’ont fait que croître dans la région …..
    Pour reprendre encore une fois le Président Bachar Al Assad à Le Drian : JE N’AI PAS DE LEÇON DE PAIX À RECEVOIR DE CEUX QUI FINANCENT LE TERRORISME.

    16
    21
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 6 h 25 min

      Le rôle de Sarkozy dans la crise libyenne tous les journaux de la terre ont parlé de ça. Même ma grand-mère en a parlé…

      2
      1
    Le Temps
    22 janvier 2020 - 9 h 13 min

    depuis pres 60ans combien de pages on a tourné entre les deux pays???? de quoi faire 10 bouquins

    15
    11
    58 ans
    22 janvier 2020 - 8 h 48 min

    je me doute de ce qui peut en premier lieu froisser les français c est la fermeture du robinet du pétrole gratis, de toute manière avec la politique opaque des soit soit disant politiciens on ne saura jamais rien des accords ou des désaccords ou du moins pas tout, il y a toujours une part de magouille a la sauce trafiquer

    14
    21
    anonyme
    22 janvier 2020 - 8 h 34 min

    Ne peut on pas se passer de cette France?

    28
    19
      Le Temps
      22 janvier 2020 - 10 h 01 min

      quand on pourra se passer du bateau de lait riz et medicaments oui

      15
      12
    Akvaky Dz
    22 janvier 2020 - 8 h 32 min

    La photo est très représentatif dans le symbole du type de relation entre nos deux pays, l’Algérie et la France. Un « président » qui reçois un ministre des affaires étrangères d’un autre pays, Il aurai pu être reçu simplement par son homologue algérien, sans être reçu par le « président » (du moins pour la photo). Connaissant la France, l’Algérie et M. Le Drian, ancien ministre Français de La Défense, il m’est facilement aisée d’interprété cela comme le fait suivant: un ministre AE d’une puissance dans le monde et ancien pays coloniale, rends visite a une de ses anciennes colonies, indépendante, mais maintenue dans un statut de république bananière.
    Voilà, où le régime sans honte, s’abaisse pour etre reconnue sur un plan internationale, tout du moins, pour vendre cette idée a l’intérieur du pays, comme quoi l’Algérie reprends sa place sur l’échiquier internationale! Ce qui est triste dans cette situation, d’un régime qui remue ciel et terre pour donner une image même fausse a son propre peuple, ne fait que reconnaitre implicitement la situation de « république bananière » de l’Algérie.
    Les pays de la communauté européenne, dont fait partie la France, qui elle veut aussi donner l’image d’un pays au dents longues et voraces, si cela est vrai, dans le cas Libyen, l’Allemagne, la France et l’Italie sont aussi dans une situation similaire face a l’ogre oncle Sam. La France ancien colonisateur de l’Algérie et qui jouis sur l’internationale d’un spécialiste de l’Algérie, donne l’image d’être toujours sont tuteur, en tous cas beaucoup de pays passe par la France pour traiter avec l’Algérie. Et cet France est dans une situation où ses propres intérêts en Libye sont antagoniste avec les intérêts de l’Allemagne et de l’Italie, chacun joue son propre jeu,l’imagede « l’union » de CE n’est qu’une façade qui ne trompe personne, d’autant qu’ils sont tous assujettis a l’Amérique du faite qu’ils sont tous membres de l’OTAN. L’Algérie qui s’abaisse ainsi, c’est pas un fait nouveau, ce n’est que la FrancAlgeria qui cette fois prends une dimension tout autre, dans cette Algérie nouvelle qui malgré tout se dessine a l’horizon, grâce a la révolution Algérienne, ses manifestations hebdomadaires en masses dans les plus grandes villes du pays, le Irak a changé la donne et cela même si la force est toujours aux mains des décideurs, l’intelligence elle est avec le peuple algérien, qui unie fait peuple. Le régime a griller toutes ses cartes, ses ficelles sont connus et rien ne fonctionne dans ses illusions! L’ENTV, la radio Algérienne, la presse d’états ou même les médias privés tels El chourouk Tv, AnaharTv etc… ne peuvent plus que relayé un message au peuple, même si ce message est d’est en ouest du nord au sud, balayé par la fraîcheur de la liberté. Le hirak mais totalement a nu le régime algérien, quoi qu’il face ces jours sont compté! Et ce qui a de bien c’est que cette unité retrouvé, c’est celle du peuple! Si il y a un slogan a retenir de l’ancien régime (actuel) c’est « la révolution par le peuple pour le peuple » et le hirak est la quintessence de ce slogan de la lutte de libération. La Libye est un leurre pour le régime et un leurre pour la France.

    8
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.