Réunion de la Ligue arabe sur l’Iran : le ministre libanais des Affaires étrangères n’ira pas au Caire 

Le Caire
Qui ira à la réunion de la Ligue arabe convoquée par l'Arabie Saoudite ? D. R.

Rien ne va plus entre le Liban et la Ligue arabe. Le ministre libanais des Affaires étrangères a décidé de ne pas participer à la réunion de l’organisation panarabe ce dimanche, convoquée par l’Arabie Saoudite pour discuter des «violations» de la politique iranienne dans la région. Le terme «violations» vise aussi le Hezbollah que Riyad accuse de vouloir faire main basse sur le Liban. «Ce matin (dimanche), il a été décidé que le Liban serait représenté par Antoine Azzam, représentant permanent auprès de la Ligue arabe», a affirmé à la presse française une source au sein du ministère libanais des Affaires étrangères. «Le ministre des Affaires étrangères, Gebrane Bassil, ne sera pas présent», a ajouté cette source sous le couvert de l’anonymat.

Les ministres des Affaires étrangères des pays arabes doivent se réunir «en urgence» ce dimanche au Caire à la demande de Riyad, dont la rivalité régionale avec Téhéran s’est intensifiée ces dernières semaines.  Selon un document interne transmis à la presse par des diplomates arabes, la requête de l’Arabie Saoudite concerne un missile tiré depuis le Yémen le 4 novembre qui avait été intercepté par les Saoudiens près de Riyad.

L’Arabie Saoudite est à la tête d’une coalition militaire qui combat au Yémen depuis mars 2015 les houthis alliés aux troupes restées fidèle à l’ex-président Saleh. Elle a accusé ces derniers d’avoir tiré le missile. Le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, a plus tard accusé l’Iran d’«agression militaire directe» contre le royaume en fournissant aux rebelles des missiles balistiques. Téhéran avait démenti toute implication, appelant Riyad à ne pas jouer avec le feu.

Cette réunion intervient en outre dans un contexte de crise politique au Liban. M. Hariri a annoncé sa démission surprise le 4 novembre dans une allocution télévisée depuis Riyad, faisant craindre justement une montée des tensions entre l’Arabie et Téhéran au Liban.

S. S.

Comment (4)

    sidi oudjedaoui
    20 novembre 2017 - 7 h 35 min

    monsieurs walahi si USA tourne son dos des saoudia seras perdu dans le monde arabe mounafikine aime personne que techweche entre arabes walahi la corruption chez les khalijienes pire l algerie sons des hommesl vont boycottee voila et merci aux algeriens qu il on peur de personne sauf allah sbh




    1



    0
    Rayes Al Bahriya
    19 novembre 2017 - 15 h 53 min

    Il faudrai quand même pas que l’agneau rentre
    Dans la Louvière.
    En tout cas il n’y a plus de 1er ministre depuis
    1 semaine au Liban.
    Rafik Hariri a vendu tout pour les Al Saoud et
    ISRAËL et macaron de Rothtshild…

    Les 9 milliards sont protégés par la banque
    Juive de france.

    Fakou bikoum…




    1



    0
    Nour
    19 novembre 2017 - 12 h 17 min

    Non je reve ou je suis dans la realite, l’Arabie Tayhoudite parle d’agression militaire, elle qui depuis 3 ans ne cesse avec sa coalition de m… de bombarder le pays le plus pauvre du Golfe arabo-persique, le Yémen, pour la simple raison que les yemenis ont dit non a son arrogance et son ingerence dans les affaires internes des pays!! aujourd’hui elle se paie le luxe de sequestrer un premier ministre d’un etat souverain qu’est le Liban et elle n’est meme pas inquietee par le conseil de sécurité de l’ONU!!!




    7



    0
    Anonyme
    19 novembre 2017 - 12 h 04 min

    Tout le monde sait que la ligue Arabe est le champs clos de la Saoudie,aucune decision importante ne peut etre prise sans l accord de la Saoudie,elle impose toujours son candidat pour le poste de secretaire general de la ligue et les valises circulent sous les tables…..Il est indispensable de reformer cette ligue qui n a jamais servi et defendu les interets des pays arabes,plutot des interets particuliers.Il me semble qu il est fondamental de militer pour refaire vivre le projet de l Union Maghrebine avec l Algerie,la Tunisie,la Republique Arabe Sahraoui,la Mauritanie et la Lybie.Le Maroc est inofficiellement membre du Conseil des pays du golfe.L Egypte,le Soudan et le Yemen formeront leur organisme.Le quatrieme groupe sera forme par la Syrie,l Irak,la Palestine et la Jordanie.
    Le jour ou ces quatre groupes rapprocheront leur conception d une politique arabe commune,lls feront revivre la ligue des Etats arabes bien que cette denomination ressemble plus a une association de federation de football,plutot conseil de l Union Arabe…celui qui a des visions doit voir un psychiatre mais celui qui a des reves reste jeune.




    4



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.