L’opérette «Maâlim» du metteur en scène Abdelwahab Temhachet séduit le public constantinois

Maâlim
Constantine et ses nombreux ponts. D. R.

L’opérette Maâlim (Repères) de la coopérative culturelle Afkar oua founoun de la ville d’El-Eulma (Sétif), présentée ce mardi au palais de la culture Mohamed-Laïd-Al-Khalifa de Constantine, a réussi à voyager avec son public sur les traces des héros de la Révolution algérienne à El-Eulma (ex-Saint-Arnaud), indique l’APS. Pendant près d’une heure, le spectacle a revisité une page glorieuse de l’histoire du nationalisme indépendantiste dans la ville d’El-Eulma, particulièrement son marché qui fut le théâtre d’une retentissante opération de fidaïyine qui avait amené l’administration coloniale française à imposer dans sa furie revancharde un blocus contre la ville pendant 15 jours.

L’auteur et metteur en scène de l’œuvre, Abdelwahab Temhachet, a réussi avec talent à monter un beau spectacle mariant avec symbiose scènes théâtrales, chorégraphie avec chant et musique. Quatorze comédiens, majoritairement des jeunes, ont interprété l’opérette qui reflète l’attachement de la jeune génération avec leur révolution libératrice, a indiqué Temhachet, qui a interprété le rôle d’un harki (collaborateur) dans cette œuvre présentée dans le cadre du programme de célébration du 63e anniversaire de la révolution de Novembre arrêté par la direction de wilaya de la culture.

La coopérative culturelle Afkar oua founoun, créée en 2011, a monté plusieurs spectacles. Elle apporte actuellement les dernières retouches pour une nouvelle pièce pour enfants intitulée El-kassoul (Le paresseux) qui devra être présentée durant les prochaines vacances d’hiver, a indiqué Temhachet.

R. C.

Commentaires

    Anonyme
    23 novembre 2017 - 10 h 42 min

    c’était intéressant mais loin du niveau des années80!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.