Les princes saoudiens arrêtés pour corruption seraient torturés

corruption
L'un des hommes les plus riches du monde, le prince Al-Walid Ben Talal. D. R.

La commission anticorruption est en marche en Arabie Saoudite. Après l’arrestation de dix princes et de dizaines d’anciens ministres, The Daily Mail, cité par Sputnik France, a diffusé une information selon laquelle les membres de la famille royale seraient torturés, alors que le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane participerait personnellement aux interrogatoires.

Les représentants de l’élite saoudienne, y compris des princes, détenus pour suspicion de corruption seraient torturés pendant les interrogatoires, rapporte The Daily Mail, se référant à des sources. «Ils les battent, torturent, giflent, insultent. Ils essayent de briser leur volonté», a déclaré au média une source sous couvert d’anonymat.

Selon The Daily Mail, le prince héritier Mohamed Ben Salmane pourrait personnellement participer aux interrogatoires, au cours desquels il tente de découvrir le réseau présumé de fonctionnaires étrangers qui ont reçu des pots-de-vin de la part des princes. Selon le journal, il aurait déjà confisqué 194 milliards de dollars aux princes et aux hommes d’affaires détenus.

En outre, le média indique que la société de sécurité américaine Academi, successeur de la société militaire privée Blackwater, serait impliquée dans les tortures, ce qui est pourtant nié par le représentant d’Academi.

Début novembre, dix princes et des dizaines d’anciens ministres ont été arrêtés en Arabie Saoudite sur décision d’une commission anticorruption. Ces arrestations sont intervenues peu après la création, par décret royal, de cette commission, dirigée par le prince héritier et homme fort du royaume ultra-conservateur, Mohamed Ben Salmane.

Parmi les suspects, il y aurait le prince Al-Walid Ben Talal, l’un des plus riches hommes du monde, ainsi que Miteb Ben Abdullah, l’ancien chef de la Garde nationale, limogé. Pour la période de l’enquête, tous les comptes privés des suspects ont été gelés, les autorités saoudiennes s’étant adressées aux banques centrales des pays voisins, y compris à celles du Koweït et des Emirats arabes unis, pour détecter les comptes des éventuels corrompus. Riyad a assuré que les sanctions ne toucheraient pas les sociétés appartenant aux inculpés.

R. I.

Comment (6)

    Rouiched Kouba
    1 décembre 2017 - 9 h 31 min

    La majorité de ses gardes du corps sont Franco-Algériens, même les pilotes.




    0



    0
    Kouder Belala
    23 novembre 2017 - 17 h 50 min

    Une chose est sur est certaine la deuxième manche ça lui couteras à coup SUR sa tète décervelée et puis d’autres surprises car cette ARABIE-YAHOUDIA avec son argent gagné pas par la sueur du front mais de la MANNE DIVINE ( Dixit: SAYEDINA IBRAHIM qui a demander A ALLAH cette bénédiction pour cette terre sacré » Sourat dans Le CORAN ») Mais qu’ont ils fait ces parvenus de BENI YAHOUDE avec cette MANNE et leur WAHA-BISMES que des complots contre des nations ARABES et LAÏCS, DIEU veille et A COUP SUR IL LES PUNIRAS, car ils ont récoltés que des malédiction (Avec leur argent; Ils ont moyenner les TUERIES » Femmes,Enfants Vieillard, Mosquées etc…; sans discontinuer associer à des pays tierces :vendus) Ce qui va leur tombé sur leur et ça pas pour très longtemps. C’est écrit et cela arriveras!!!!




    3



    2
      Anonyme
      26 novembre 2017 - 16 h 40 min

      Abraham n’a jamais mis les pieds en Arabie saoudite.




      0



      0
    HANNIBAL
    23 novembre 2017 - 14 h 12 min

    Mais il faut voir sous un autre prisme la visite royale de Shlomo VI qui a été vertement éconduit et humilié
    par Ben salman qui lui a fait comprendre de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures du royaume séhyoudien ce
    faisant le roitelet aime VI est sortie comme un couard la queue entre les jambes pour son intervention dont il pensait
    récupérer les dividendes pensant comme un épicier au chiffre d’affaires perdu par la gent féminine par l’absence de
    ces princes qui surtout il faut le dire participent au pib dont la seules affinité avec le roi de la débauche est la perversion
    c’est juste un hold up pour faire main basse que Ben salman donne de son image on peut aussi dire qui aime bien chatie bien mais c’est pas une guerre d’amour si l’heure de la rédemption est arrivée c’est comme un film on attend le prochain épisode . je crains Ho combien chaotique .




    6



    1
    ANTARES-2094
    23 novembre 2017 - 12 h 56 min

    il faut pas être dupe l Arabie saoudite est a l agonie cause de la chute du brut mais pas seulement.
    on a appris que le royaume a gelée les avoirs de tous les dignitaires arrêter arbrtrairement se qui représente plus de 300 milliards de dollars pour moi il faut pas aller chercher tres loin c est la seule et unique raison.
    et celui qui veut faire un coup d état c est le fils du roi actuel. c est une injustice totale! ce qui est sur c est qu il le regrettera. parole d Algérien!!!




    4



    2
    Anonyme
    23 novembre 2017 - 10 h 24 min

    Le moyen age quoi,mais c’est peut etre ce qu’il faut pour contrer les voleurs sans vergogne .




    4



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.