Le faux vote contre tamazight ou comment des médias ont été manipulés

vite tamazight médias
Les députés votant la loi de finances 2018. New Press

Par R. Mahmoudi – De nombreux internautes, et même des organes de presse écrite et électronique, ont repris ces derniers jours, sans la vérifier, une information selon laquelle les députés auraient voté contre une proposition de loi sur la promotion et la généralisation de l’enseignement de la langue amazighe. Cette information a très vite enflammé les réseaux sociaux et suscité des réactions aussi vives que dangereuses, dont celles appelant à rééditer la grève du cartable de 1994, en boycottant l’enseignement de la langue arabe en Kabylie. Quelques petits rassemblements de contestation ont même été organisés dans certaines villes de Kabylie, selon nos informations. Cette polémique tombe à point pour les séparatistes du MAK qui tentent de s’en emparer pour rebondir sur la scène locale.

Toute cette histoire a commencé par la publication sur les réseaux sociaux d’une illustration montrant la réponse, défavorable, de la Commission des amendements constitutionnels au niveau de l’APN à une proposition présentée, au nom d’un groupe lors des débats sur la révision constitutionnelle de février 2016, par la députée du Parti des travailleurs (PT), Nadia Chouitem, réclamant essentiellement la possibilité de généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers tout le territoire national. La Commission justifie son refus par l’existence d’institutions étatiques en charge de la promotion de cette langue. Il n’y a eu, donc, ni vote de députés ni élargissement de débat sur cette question. D’ailleurs, c’est connu, toutes les propositions de loi, quelles qu’elles soient, émanant de groupes parlementaires de l’opposition sont systématiquement rejetées.

Selon des sources proches de la députée PT, celle-ci confirme l’existence de cette proposition suivie de la réponse de la Commission parlementaire, les deux datant de février 2016. Ceux qui ont mis en ligne ce petit bout de papier, certainement de fins manipulateurs, l’ont fait en pleins débats sur la loi de finances 2018 à l’APN pour faire croire que ladite proposition a été rejetée au même moment par les députés de la majorité que nous avons vu lever la main pour approuver le texte. L’ambiance postélectorale quelque peu fébrile qui règne en Kabylie fera le reste.

R. M.

Comment (36)

    Madjid
    4 décembre 2017 - 15 h 01 min

    Si, comme il est écrit et commenté ci dessus, c’est un faux vote qui n’a jamais eu lieu au sujet de Tamazight et que ce n’est qu’une fallacieuse information distillée par les manipulateurs à des fins politiques bien définis, bien ciblés et d’une certaine consommation, j’aimerais savoir s’il y a des fumées sans feux ? Et encore a-t-on si peur que ça de Tamazight ? Pourtant qu’en le veuille ou non elle constitue l’un des segments de la société algérienne. La nier, la confiner, la rattacher ailleurs que son continent naturel, la combattre et la rejeter sous diverses formes tout en se cachant derrière les faits religieux qu’ils ne connaisses pas. ne maîtrises pas et qui les contredises (coran, hadiths….), conduira notre pays, voir notre s/contient nord africain, à des situations inextricables et regrettable qu’il y a lieu de rejeter pour vivre ensemble dans la pluralité, la diversité, la complémentarité et la cohésion sociale et sociétale sans prédominance aucune .




    5



    10
    Abdelrahmane
    2 décembre 2017 - 18 h 50 min

    @réponse à bouzorane. Drôles d’idées, drôles de méthodes que tu nous développes là dans tes 3 derniers posts, cher ami. Avec tes certitudes inspirées par ton instinct et ton intuition, sans argumentations, sans sources, sans références, sans détails. Juste ton instinct et ton intuition qui t’inspirent Ta certitude que ibn arabi, ibn rochd, ibn khaldoun, bouabdil de grenade, chouaib boumediene, tous sont des berberes, que les chiffres ont été inventés à bejaia et sont donc des chiffres algériens et non pas les chiffres arabes, que le plus vieux pressoir d’huile vieux de 5000 ans se trouve à ain fakeroun, que le dernier lion d’Afrique du nord est mort en 1940 (d’ailleurs, pendant qu’j’y pense, qu’est ce que cela va apporter à l’histoire de l’Algérie, de l’humanité et la succession du jour et de la nuit ?). Juste pour nous confirmer que tu n’es pas berberiste, tu nous assènes cette/TA vérité comme une perle : ‘’Ibn Arabi raconte que son oncle maternel était le souverain de Tlemcen….(note du citateur: comme s’il ne pouvait pas y avoir d’arabes à tlemcen). L’Algérie est 100% berbère.. l’Espagne et les iles canaries sont également berbères… C’est pour cela que l’Algérie doit un jour ou l’autre reprendre ces iles. ‘’.




    14



    4
      Bouzorane
      2 décembre 2017 - 20 h 37 min

      Pour conclure, une petite citation du philosophe Fichte, le père du nationalisme allemand : « Les concepts peuvent certes éclaircir la question, mais sont impuissants à nous renseigner sur l’existence ou la valeur effective d’une chose, dont chacun ne peut avoir connaissance que par expérience personnelle directe. Des millions de gens peuvent dire, dans un cas comme le nôtre, que tout cela n’existe pas. mais en le disant, ils disent uniquement que cela n’existe pas pour eux, et il suffit qu’un seul dise, à l’encontre de ces millions, que cela existe pour qu’il ait raison contre eux tous. Rien n’empêche que moi, qui vous parle en ce moment, je me trouve dans ce cas et je sois le seul à assurer savoir […] que le patriotisme allemand existe, à prétendre connaître la valeur infinie de son objet et à affirmer que cet amour seul l’a poussé à dire ce qu’il a dit, en dépit du danger »




      0



      9
    Abdelrahmane
    2 décembre 2017 - 10 h 15 min

    Droit de réponse à bouzorane.
    1/ je n’ai aucune ignorance et aucun mépris vis-à-vis de mon pays. tes certitudes déduites de ton instinct et ton intuition, tu ferais mieux de les garder pour toi quand elles concernent la personne de ton débatteur, car on a tous, ici, dans notre culture générale, des notions de psychologie (et de sociologie) même si on n’est pas psychologues (ni sociologues), mais on en fait pas étalage tout azimut comme tu le fais toi ici ostensiblement pour intimider ton adversaire. Peine perdue tu ne (le) pourras jamais. j’aime mon pays et je le défends et je suis fier de son passé lointain, mais pas par les mythes, les mensonges et les contrevérités que vous débitez sur le net pour créer un passé que vous n’assumez pas avec ce qu’il a de glorieux et ce qu’il a de moins glorieux, passé mal assumé que vous montez de toute pièce.
    2/ pour la presse d’huile d’olive d’ain fakroun (de 5000 ans), ce serait une bonne chose qui suscitera notre fierté, si toutefois elle était vraie. tous les auteurs, historiens et spécialistes de notre histoire antique (g. camps, a hanoteau, gsell, rené basset, p cintas, e renan, w marçais, m bernal et autres) tous disent que c’est les PHÉNICIENS qui ont appris (entre beaucoup, beaucoup d’autres choses) aux habitants autochtones (maures ou massyles et massaesyles) de l’Afrique du nord la culture de l’olivier et la production de l’huile d’olive. avant les autochtones nord-africains connaissaient « azemour » (arbre sauvage sans production d’huile) mais pas l’olivier et l’huile d’olive (zit zitoun). Les phéniciens sont venus dans notre région à partir de 1250 avant jc, c’est-à-dire il y a au plus 35 siècles. Alors, 5000 ans, c’est ton instinct et ton intuition qui te jouent des tours, à moins que tu apportes la preuve, la source et l’argument convaincants.
    3/ le dernier lion mort en 1940 ?! Quel rapport avec notre sujet ? quel lien avec notre identité ?! le problème dans notre affirmation de l’identité nationale est que vous, les berberistes, vous ne reconnaissez aucune autre dimension identitaire que la votre, vous niez (agressivement et violemment) la dimension arabe de notre identité, malgré sa présence (depuis 14 siècles, soit 60 générations), son omniprésence, son extension, sa domination, sa production, son patrimoine (riche, fertile), son implantation, enracinement, ses facteurs humains et patrimoniaux. Non ! Çà ne vous convainc pas. Alors que nous, nous nous tuons à vous affirmer (par le verbe et la pédagogie pacifiques, avec fair-play, non hostiles, non belliqueuses, conviviales mais sans compromis et sans ménagements, par l’argument, les source, les références, les faits, les actes, les actions, l’histoire, les événements) que notre pays, l’Algérie, est arabo-berbero-musulman, 7aba men 7aba, w kariha men kariha, que cela vous agrée ou pas. Rien n’y fait, vous rejetez tout. Pour vous, arbitrairement, sans argument et sans pertinence, tout, tout, tout ce qui (s’)est passé, a été accompli et apporté (humains, idées, faits et actions) ces 35 derniers siècles, tout doit se diluer, se dissoudre et disparaitre dans le socle originel. Et çà n’est pas possible, il n’a été vérifié et conforté nulle part ailleurs dans l’histoire ou dans la géographie. 4/ pour les chiffres arabes et leur rapport avec bejaia, tu dois savoir que bejaia a brillé et s’est distinguée dans le moyen-age dans le cadre et sous le chapiteau de la civilisation arabe musulmane, et sous le règne de la dynastie arabes des aghlabide de tunis et dont le pouvoir installé à bejaia était suzerain. Donc à partager et n’essaie pas de tirer la couverture vers toi (seul) !




    13



    2
      Bouzorane
      2 décembre 2017 - 15 h 52 min

      Mon ami, tu es à coté de la plaque…tu te trompes de combat!.. Le sujet n’est pas « arabité vs berbérité », le sujet, c’est « l’Algérie, toute l’Algérie, rien que l’Algérie ».. où as-tu vu que je suis « berbèriste »??…Je reproduis ce que j’ai déjà écrit : « les chiffres dits « arabes » sont au fait des chiffres algériens, inventés à Béjaia » tu remarqueras que je revendique des « chiffres algériens » et je n’ai pas parlé de chiffre berbères….Non, mon ami, si toi tu es arabo-islamiste, moi je ne suis pas berbèriste.. Je suis Nationaliste et je défends la Nation Algérienne (crois-tu à l’Algérie comme Nation? As-tu déjà prononcé l’expression « Nation Algérienne »)…Je revendique haut et fort le nationalisme et je n’ai nullement à rougir si certains donnent au nationalisme une définition péjorative !..C’est mon nationalisme qui m’a amené à défendre la berbèrité, car le nationalisme encourage tout ce qui fait la différence de la NATION ALGERIENNE par rapport aux autres nations. La berbérité entretient LE PARTICULARISME ALGERIEN.
      Quant aux berbèristes, je les mets dans la meme case que les arabo-islmistes… C’est la case des cosmopolites mondialistes… Ce qui uni ces 2 courants est beaucoup plus important que ce qui les divise….Les berbèristes croient combattre les arabo-islamistes alors qu’entre eux, c’est l’histoire de 2 frères siamois attachés l’un à l’autre par le cosmopolitisme ….un cosmopolitisme qui veut à tout prix mettre l’Algérie sous tutelle….Le fait que cette tutelle soit « afrique du nord » ou « monde arabo-musulman » ne change rien au fait que c’est quand-même une tutelle.
      La berbérité est donc une étape (parmi d’autres) du nationalisme.. Etape que tu n’es pas obligé d’adopter.
      Arretons donc de nous chamailler et soyons constructifs… mettons nous d’accord sur l’essentiel.. Je pense que tu ne me contrediras pas si je te dis que l’essentiel, c’est l’Algérie…Tu peux avoir une idéologie arabo-islamiste tout en étant un farouche défenseur de l’Algérie, il n’y pas de contradiction !… Je t’invite à t’inspirer du modèle américain qui a su opérer une rupture totale avec l’Europe (guerres contre l’Angleterre, la France, l’Espagne) s’est libéré de « l’appartenance européenne » et a évolué d’une manière autonome. Et le résultat est là : ce n’est plus les USA qui sont sous tutelle européenne, c’est l’inverse.
      Après la décolonisation de 1962, l’Algérie doit consolider son indépendance et sa souveraineté. Elle doit se libérer des peurs et des sentiments d’insécurité qui la poussent jusqu’à aujourd’hui à se chercher des « alliés », des « frères »,…Nous devons être courageux et pragmatiques pour pouvoir évoluer dans ce monde avec autonomie, défendre nos intérêts et nous imposer (non pas en tant que musulmans, arabes, berbères, nord africains, axe de la résistance,….mais en tant que NATION ALGERIENNE tout simplement)
      Nous devons nous habituer à utiliser le terme « NATION ALGERIENNE », le promouvoir et le généraliser, le substituer à toutes les chimères (nation arabe, oumma islamique, uma, tamezgha, axe de la résistance à l’occident et au sionisme….)
      Le terme « FRERE » doit être exclusivement réservé à nos compatriotes. Les algériens sont frères entre eux. Nous n’avons pas de frères en dehors de nos frontières, seulement des intérêts.
      Tous les moyens sont bons pour défendre nos intérêts, même militairement.




      2



      12
    Achille
    1 décembre 2017 - 20 h 09 min

    Vous avez tt dit mon ami .chUnapeau bas




    3



    5
    Anonyme
    1 décembre 2017 - 16 h 42 min

    Tant que l’Afrique gardera toujours son sud , elle ne perdera jamais son Nord.




    8



    1
    Tangoweb54
    1 décembre 2017 - 14 h 07 min

    Qu’ on cessent de nous empoisonner avec cette d Amazighite qui dure depuis 1962, cette histoire a porté un grand préjudice à l Algerie, elle a brisé l unité du peuple, elle a saboté le pays elle créé régionalisme et un racisme chronique, pourtant les dirigeants de notre pays ont tout fait pour éluder ce probleme quitté a violer la constitution en proclament l Amazighite comme langue nationale et officielle.et tout malgré ça cette histoire continue et ceci prouve tout simplement que ces gens utilisent cette histoire comme un grand chantage envers les Algériens et leur gouvernement




    19



    22
      Khaled
      1 décembre 2017 - 19 h 44 min

      Tu es un très bon exemple d’aliénation!!!!!!!




      4



      14
        Bouzorane
        2 décembre 2017 - 1 h 03 min

        aliénation, déni de soi, syndrome du larbin, syndrome du colonisé, amnésie, schizophrénie, conséquences post-traumatiques de la colonisation, rupture de la mémoire collective, crise d’identité, sentiment d’insécurité, complexe d’infériorité,…




        2



        12
    Abdelrahmane
    1 décembre 2017 - 9 h 12 min

    @ Zoro. w3aleyk el-Salam w ra7matou Allah w barakatahou, akhi Zoro, enta w koul ikhwanina fy elgharb elghali. vois-tu cher frère, ce bouzorane avec son instinct et son intuition qui lui font dire qu’il est sûr que ibn arabi, ibn rochd, bouabdil, ibn khaldoun, sont berberes, Dieu merci, il n’est ni historien ni académicien, sinon, toutes les universités et centres de recherches fermeront leurs chaires et resteront suspendues à ses oracles. ils peut toujours causer et prêcher dans le désert, çà intéressera le monde entier.




    14



    6
      ZORO
      1 décembre 2017 - 14 h 31 min

      Ce bouzorane n est que l autre face du numide avec un vocabulaire litle bite different. Qu il cause autant qu il peut viendra le jour ou il s apercevra que c est
      TROOOOOOP TAAAAAARD. !!!!
      SIGNE.ZORO. …..Z…..




      13



      5
      Bouzorane
      1 décembre 2017 - 23 h 54 min

      3 petits détails que je vais te donner qui vont te surprendre et surtout te révéler à toi-même l’ignorance et le mépris que tu éprouves pour ton propre pays (les psy appellent cela « le déni de soi ») :
      – les chiffres dits « arabes » sont au fait des chiffres algériens, inventés à Béjaia.
      – le dernier lion d’Algérie est mort en 1940
      – à Ain Fekroun, 50km au sud de Constantine, se trouve la presse à huile d’olive la plus ancienne au monde : 5000 ans d’age




      3



      11
        ZORO
        2 décembre 2017 - 7 h 35 min

        N as tu jamais appris que l information est une denrée perissable?? Que reste il alors de celle de 5000ans ??je vais te donner une nouvelle fraiche de quelques jours peut etre elle te retirera de ton etat d hibernation.regarde la carte electorale pour voir que les partis qui se veulent seulement berberes sont accules sur un bout de notre territoire. …
        Signe ZORO. ….. Z…..




        12



        1
    Algérie Authentique
    30 novembre 2017 - 22 h 01 min

    au sujet de mon commentaire d’hier je persiste à dire qu’il nous faut revenir au français comme langue de travail et donc langue des études de façon franche et déterminée, confiner l’arabe au religieux tout en dispensant un apprentissage ALGÉRIEN de qualité à l’école, booster le tamazight en tant que fondement identitaire de l’Algérie avec ses variantes régionales, il y va de la sauvegarde de notre mémoire et de l’authenticité de notre identité. Donc mister karimdz,le parfaitement francophone qui ne veut pas que ses concitoyens profitent de cette langue, l’indigence de vos propos illustre parfaitement la contrainte que vous et vos semblables exercez sur les citoyens algériens berbères et de votre volonté en les arabisant de détruire cette identité millénaire dont ils sont porteurs au profit d’une standardisation arabo-arabe dans laquelle l’algérien perdra son âme comme nous pouvons déjà le voir hélas !
    ps: vous savez karimdz il y a beaucoup d’algériens qui regrettent de ne pas avoir eu la possibilité d’apprendre le français , demandez vous pourquoi, sont-ils des « sionistes »,pour reprendre vos propos ??? non monsieur ce sont de simples gens désireux d’apprendre et de s’ouvrir sur le monde, savez vous que la décennie noire a empêché l’apprentissage du français dans bon nombre de villages montagneux touchés par le terrorisme parce que les profs ne voulaient pas risquer de se faire trucider par des barbares chauffés à blanc pendant que leurs commanditaires nous passaient devant dans tous les domaines ! voilà une inégalité qu’il faut corriger afin que chaque algérien ait accès à tous les outils permettant son épanouissement intellectuel et personnel!




    17



    15
      ZORO
      1 décembre 2017 - 15 h 24 min

      Pour comprendre que le Français est en voie de disparition ,il faut prendre l avion pour n importe quelle destination une fois arrivé tu regretteras de ne pas avoir appris l anglais des le debut.A moins que ton supposė butin de guerre ne soit un méchant maître qui ne veut plus te liberer.
      Signé ZORO. …Z….




      18



      7
      karimdz
      1 décembre 2017 - 20 h 38 min

      Réponse au néo harki authentique. Généraliser la langue française dans notre pays reviendrait à terminer le travail génocidaire des anciens occupants français qui voulaient détruire notre personnalité, notre histoire, nos coutumes, nos cultures, après avoir détruit nos villes et villages. Nous ne sommes pas les descendants des gaulois ! Vos propos du style, les algériens aspirent revenir au francais, relèvent de la pure foutaise, et de la propagande sans aucun doute.
      La langue arabe a été le vecteur d une puissante civilisation qui a vu le développement des sciences, une langue que de nombreux européens ont appris pour acquérir le savoir et traduire ensuite dans leur langue celui-ci. L arabe n est donc pas seulement la langue du Coran, encore que le Coran pour votre culture confiture, ce livre religieux contient beaucoup de connaissances scientifiques.
      La préservation de notre identité c est un retour aux sources et non une assimilation d une culture et une langue qui nous est étrangère. Je suis né en France, donc forcément j ai appris cette langue, mais j ai aussi appris ma langue d origine. Vous vous entêtez à considérer l arabe comme une langue étrangère, rétrograde, mais celle-ci fait partie de l identité algérienne depuis plus de 14 siècles, elle a permis justement la réunification de toutes les tribus berberes, elle est le fondement de la nation algérienne, et permis après l effondrement des byzantins, aux berberes de présider aux destinées de notre pays, après plus de 2000 ans d occupations et d invasions.
      Ceci dit, l algérien a toujours été ouvert, il aime voyage, s ouvrir au monde, et donc l apprentissage d autres langues, la découverte d autres cultures. Vous êtes bloqué sur le francais, langue du néo colonisé, ma foi, l anglais est plus utilisé sur le plan international que le français, le chinois s impose de plus en plus. Non, la langue française n est pas notre avenir, c est du passé, un fardeau dont l Algérie se débarasse fort heureusement, d ailleurs la langue française se restreint aux trois grandes villes d Algérie.
      Les algériens après avoir été occupés pendant plus de 132 ans, se réapproprient leur langue, leurs cultures, leur histoire, cela vous dérange tant mieux, et pour exciter votre dépit : 1,2,3, viva Djazair !




      13



      3
    karimdz
    30 novembre 2017 - 20 h 29 min

    Ceux qui savent décripter l information hors la propagande nauséabonde sioniste, les algériens lucides auront à l esprit, que la langue tamazigh a été déclarée langue officielle.

    Ceci dit, la langue arabe, qu elle soit dialectal ou littéraire permet à tous les algériens de pouvoir échanger, communiquer ensemble et cela depuis plus de 14 siècles, cela ne date pas de la colonisation, et ce sont nos ancetres amazigh qui ont embrassé en grande partie cette langue et dans sa majorité, l islam.

    Cette langue fait donc partie de notre personnalité, de notre patrimoine rien n y changera, mais il me parait aussi important de valoriser le tamazigh à l école plutot que le francais, qui est la langue de notre ancien occupant, un fardeau.




    15



    12
    Bouzorane
    30 novembre 2017 - 19 h 37 min

    L’absence d’un sentiment nationaliste fort est la cause de ce « tintamarre » identitaire, auquel l’Algérie est malheureusement habituée.
    Les remèdes proposés sont pires que la maladie
    En quoi c’est différent de remplacer « le maghreb arabe » par « l’Afrique du nord » ?!
    En quoi c’est différent de remplacer un internationalisme (arabo-islamiste) par un autre internationalisme(berbéro-nord-africaniste) ?!
    L’internationalisme, quel qu’il soit, est l’ennemi numéro 1 de LA NATION ALGERIENNE.
    Certes ce régime est complètement déconnecté de la réalité de l’Algérie, mais les berbéristes ont aussi leur part de responsabilité dans ce désastre identitaire.
    Les berbériste n’ont pas compris que nous avons des frontières et qu’en dehors de ces frontières il n’y a ni frères ni alliés. Les russes disent que les alliés de la Russie sont son armée et sa flotte!! … ahh! mais ces traitres russes! auraient-ils oublié de parler de leurs « frères » slaves??!!!
    Les berbéristes, au lieu de s’attaquer au mal (le défaut de nationalisme), préfèrent traiter les symptômes. En rejetant l’arabisme et en revendiquant le nord-africanisme, les berbéristes ne font qu’entretenir l’intoxication identitaire. L’arabisme, le baathisme, l’islamisme, sont des symptômes. Le nord-africanisme aussi est un symptôme. Essayer de remplacer un symptôme par un autre relève de la schizophrénie.
    Le combat pour l’amazighité est le combat le plus noble et le plus juste. Il y a un autre combat qui est tout aussi important : développer et entretenir UN NATIONALISME ALGERIEN. C’est le nationalisme qui va mettre de l’ordre dans ce grand désordre identitaire. Par le nationalisme, la berbérité s’imposera d’elle même, car le nationalisme encourage tout ce qui fait la différence de la NATION ALGERIENNE par rapport aux autres nations. Et il n’y a rien de plus que la berbérité pour entretenir LE PARTICULARISME ALGERIEN.
    Ici, il est question d’un nationalisme bâtisseur d’une nation forte et conquérante, un nationalisme offensif, à ne pas confondre avec le nationalisme du FLN qui fut un nationalisme indépendantiste dont le but suprême était l’indépendance de l’Algérie, c’était donc un nationalisme défensif…un nationalisme incomplet. En effet, un colonisé ne peut pas être un nationaliste accompli.
    Tant qu’on n’aura pas réglé le problème idéologique, rien ne sera réglé… tant qu’on n’aura pas compris que la raison principale de la faillite du FLN après l’indépendance, est qu’il n’a pas su transiter d’un nationalisme défensif indépendantiste vers un nationalisme offensif bâtisseur d’une Algérie forte et conquérante.
    « Un homme bon s’excuse des erreurs qu’il a commises par le passé, mais un grand homme s’emploie à les corriger » (Goethe)… Prenons conscience de l’erreur commise, celle de l ‘abandon de notre langue ancestrale, et corrigeons la !… mobilisons nous et réapproprions-nous notre culture…Nous sommes des Algériens, nous sommes des Grands Hommes !..Adoptons le nationalisme et employons-nous à corriger cette erreur historique !…. Au 19ème siècle, grâce au nationalisme, des peuples (devenus) nationalistes colonisèrent des peuples non nationalistes… Nous avons été colonisés parce que nous avons raté la révolution nationaliste, tout comme nous avons raté les autres révolutions : scientifique, philosophique, industrielle.




    7



    13
    taha
    30 novembre 2017 - 19 h 19 min

    y a des gents qui viennent de constater que en algerie la grande majorite parlent arabe




    15



    11
      Abdelrahmane
      30 novembre 2017 - 22 h 00 min

      Colonialisme subtile




      3



      7
    Bouzorane
    30 novembre 2017 - 18 h 08 min

    Les français ont été les premiers à traiter les algériens « d’arabes »…..Ils ont inventé l’appellation « arabe » et ils ont également inventé l’appellation « kabyle »…les 2 n’existaient pas avant 1830….Traiter les algériens d’arabes renvoyait l’imaginaire occidental aux croisades et servait donc à justifier l’invasion de 1830…C’est ce qui explique que le terme « arabe » a toujours eu une connotation péjorative chez les français….Dans les années 1980-1990, les serbes avaient appliqué la même stratégie et traitaient les bosniaques de « turcs » pour justifier les massacres (les européens n’ont pas oublié que les turcs étaient arrivés jusqu’aux portes de vienne au 16e siècle). En réalité, les bosniaques n’ont rien à voir avec les turcs!….et les algériens n’ont rien à voir avec les arabes….Pour ce qui est de l’appellation « kabyle » qui est en fait un mot arabe qui signifie « tribu » elle désigne en réalité la tribu des azouaw….. Les « kabyles » qui militent ^pour leur identité doivent commencer déjà à combattre cette appellation…Ils doivent se réapproprier le terme « azwaw » qui est leur véritable appellation…. Je tiens à préciser que je ne suis pas kabyle et je n’ai aucun kabyle dans mon entourage… je suis chaoui…les chaouis appartiennent à la confédération des Zénatis…les gens de l’ouest algérien sont dans leur majorité des Zénatis … à ce jour, les gens de l’ouest utilisent beaucoup de mots chaouis, exemple : akhoudmi (couteau)… autre exemple : les gens de Mostaganem embrasse sur l’épaule, exactement comme les gens de l’Aurès…..Sidi Boumediene (saint patron de Tlemcen) que les baathistes ont essayé d’arabiser le nom en le transformant en « abou madiyan » est un pur berbère…. le dernier souverain de l’Espagne musulman fut « Bouabdil », un nom berbère algérien bien de chez nous!…Ibn Arabi raconte que son oncle maternel était le souverain de Tlemcen…. L’Algérie est 100% berbère.. l’Espagne et les iles canaries sont également berbères… C’est pour cela que l’Algérie doit un jour ou l’autre reprendre ces iles.




    16



    12
      Abdelrahmane
      30 novembre 2017 - 20 h 23 min

      @ bpouzorane. lis, prends de la graine : »Muhyi-d-dîn Ibn ’Arabi, andalou musulman, D’ORIGINE ARABE, plus connu sous son seul nom de Ibn Arabi (né le 7 août2 1165, à Murcie, en al-Andalus (Empire almohade, actuelle Espagne), et mort le 16 novembre 12403, à Damas (Sultanat ayyoubide, actuelle Syrie).(dixit wikipedia).




      14



      9
        Abdelrahmane
        30 novembre 2017 - 23 h 19 min

        @ bouzorane.tu peux etre sùr à 1000% mais la réalité est la réalité, elle vous rattrapera à chaque fois que vous débitez un mensonge. hannibal vous l’avez berberisé alors qu’il est carthaginois, par son nom (hanni-baal = qui a la faveur de baal) et son combat. ibn khalldoun le haramaouti comme son nom l’indique et comme il le dit lui-meme explicitement dans ses écrits, vous l’avez aussi berberisé juste par ce qu’il est né à tunis. vous avez berberisé ibn rochd, l’arabe andalou, juste par ce qu’il est mort à marrakech. alors que tous ces gens ont vécu, ont brillé et appoprté leur contribution dans le cadre et sous le chapiteau de la langue, la culture et la civilisation arabe musulmane (donc ils appartiennent tous au monde arabe musulman, comme zidane est français et la coupe du monde qu’il a contribué à gagner est un triomphe français) et ils n’ont jamais évoqué, mentionné ou cité implicitement ou explicitement leur berberité et n’ont rien apporté aux dialectes et cultures berberes. donc, tu peux toujours causer, çà peut interesser qui y sont receptifs, pas tous le monde.




        12



        8
          ZORO
          1 décembre 2017 - 0 h 06 min

          Salem 3aleika ya si abderrahmane wa 3ala ahl ecchark el moudie : ce n est qu avec l age que j ai compris ce que voulais dire « لمن تقري زبورك يا داود. Signe Zorro. …..Z…..




          12



          5
      Bouzorane
      30 novembre 2017 - 21 h 46 min

      Je suis sûr que « Ibn Arabi » a subi le même sort baathiste que « abou madiyan » mais malheureusement, je ne connais pas son vrai nom berbère




      7



      11
      ALI
      1 décembre 2017 - 2 h 03 min

      @ BOUZOURANE
      Pourquoi pas, repartir à la reconquête du paradis perdu(l’Andalousie) cher au cœur des poètes arabo-musulmans, tant qu’on y est?




      8



      3
    AÏT CHAALAL
    30 novembre 2017 - 13 h 11 min

    Les fossoyeurs de l’histoire qui gèrent le pays depuis son indépendance veulent faire de ce pays une province arabe et en même temps faire de nos honorables concitoyens des vulgaires sujets de la couronne. Il n’y a pas que les kabyles qui ont été amputés de leur repères. C’est l’Algérie dans son ensemble qui est victime de génocide identitaire ..Comme il a dit Djamel Sabiri dans une de ses chansons engagées intitulée « Chaoui Ngouma » . Moi, je dirais encore plus, le Kabyle Ngouma, le Targui Ngouma, le Mzabi Ngouma et l’Algérie toute entière Ngouma…
    Comment ca se fait que la langue amazigh est une langue officielle alors qu’il n’y a aucune trace de cette langue dans les documents administratifs officiels (passeport, carte d’identité nationale, parmi de conduire, extrait de naissance, diplômes, etc)?




    32



    34
      PATRIOTE
      30 novembre 2017 - 14 h 28 min

      LORSQU’ON EST A DEMI RÉVEILLÉ ON NE VIENT PAS COMMENTER.IL FAUT D’ABORD SE RÉVEILLER SE LAVER LA FIGURE, PRENDRE SON PETIT DÉJEUNER PUIS UN CAFÉ BIEN FORT ET UNE CIGARETTE,APRÈS TOUT CELA ON DISCERNE MIEUX LA RÉALITÉ ET ON DIFFUSE SON AVIS




      19



      21
    Lotfi magh
    30 novembre 2017 - 12 h 08 min

    Bonjour AP , j’ai une proposition , les chaines TV d’informations existantes sont toutes manipulées soit par des lobbys , soit par des états hostiles , soit par des groupes etc , nous avons des exemples d’el jazeera , el magharibia , medi 1 tv , sauf Russia Today que je trouve intéressante , mais la majorité des algériens ne connaissent pas votre site à part quelques internautes qui le consultent de temps à autre, nous souhaitons tous que Algérie patriotique nous crée une chaine de télévision d’information et de documentaires en quatre langues amazigh , arabe , anglais , et français pour que votre site soit plus connu auprès du grand public .




    25



    15
      Kahina
      30 novembre 2017 - 14 h 02 min

      Je trouve que votre proposition est excellente!!

      Il faut un contrepoids pour ces chaines gérées par des pseudo-Algériens et des États ennemis.




      14



      11
        Lotfi magh
        30 novembre 2017 - 17 h 38 min

        Merci Kahina , mais j’ai remarqué qu’on m’a donné beaucoup de points négatifs , j’ai du tricher en m’ajoutant un point pour remonter un peu la barre .




        16



        9
        Bouchoul
        1 décembre 2017 - 20 h 34 min

        Proposition très intéressante de créer une chaine TValgeriepatriotique.




        12



        2
          Lotfi magh
          2 décembre 2017 - 21 h 23 min

          Merci à vous aussi Bouchoul , souhaitons que les responsables d’Algérie patriotique réfléchirons sur le projet que j’ai proposé concernant cette chaine de télévision .




          2



          2
    ALGHOUM AZOUG
    30 novembre 2017 - 9 h 53 min

    Non Mr, c’est vous qui manipulez l’identité. Vous imposez l’arabe langue d’Etat et vous subordonez Thamazight notre unique vraie langue en seconde position. Avec cet acte politique le parloir arabe d’alger issu du coup d’Etat de 62 veut nous imposer le devoir subir l’Etat arabe contre une officialisation octroyée par majaesté la caste baath fln et fils!
    Non, la langue arabe n’a jamais été notre langue et ne le sera jamais.




    66



    65
      Kabyle
      1 décembre 2017 - 8 h 16 min

      Bien dit alghoum azoug




      10



      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.