L’Arabie Saoudite prépare un coup d’Etat contre le président palestinien ?

palestnien Mohamed Abbas
Le président de l'Autorité palestinienne Mohamed Abbas. D. R.

De Londres, Boudjemaa Selimia Selon le site Middle East Monitor citant une source palestinienne, une réunion secrète aurait eu lieu entre l’ancien membre de la direction palestinienne, Mohamed Dahlan, et le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salmane, à Riyad, suite à une médiation de Mohamed Ben Zayed, le prince héritier et véritable maître de l’émirat d’Abu Dhabi. La question du changement à la tête de l’Autorité palestinienne aurait été au centre de cette rencontre.

Selon cette même source qui s’est confiée au site britannique spécialisé dans les questions du Moyen-Orient, Ramallah a émis des réserves au sujet de cette réunion, après avoir appris qu’elle avait été organisée secrètement entre Mohamed Dahlan et Mohamed Ben Salmane, la qualifiant de «tentative de remise en cause de la légitimité de l’Autorité palestinienne».

«Les deux hommes sont convenus de renforcer leurs relations dans un proche avenir», a confié cette même source qui a souhaité garder l’anonymat «afin de réorganiser le fonctionnement des structures politiques palestiniennes sur le plan interne et de réformer l’Autorité palestinienne, conformément à la nouvelle vision du nouvel homme fort de Riyad et sa stratégie d’imposer l’hégémonie du royaume aux niveaux national et régional».

A la question de savoir si ces manœuvres entreprises par Riyad ne visaient pas à imposer Dahlan comme successeur à Mahmoud Abbas, la source de Middle East Monitor a refusé de fournir plus de précisions, mais l’idée de préparatifs pour un coup d’Etat contre Mahmoud Abbas serait sérieusement envisagée par le prince Mohamed Ben Salmane «avec l’appui de Tel-Aviv et d’Abu-Dhabi», selon le média britannique.

Le prince Mohamed Ben Salmane a entrepris des réformes profondes en Arabie Saoudite où des dignitaires du régime ont été emprisonnés et des comptes bancaires bloqués. A l’international, le futur successeur du roi Salmane compte peser de tout son poids pour écarter le petit émirat du Qatar et imposer à nouveau le leadership de cette richissime monarchie du Golfe dans la région.

B. S.

Comment (11)

    Ben
    30 novembre 2017 - 23 h 28 min

    mahmoud abbass ne quitera jamais le pouvoir sauf par la force cest un carrieriste comme la pluspart des ……




    2



    0
    karimdz
    30 novembre 2017 - 20 h 19 min

    mohamed dahlan qui est un imposteur isra heil lien, va t il assassiner le président palestinien, comme il l a fait pour feu Yasser Arafat ?

    On observe une fois de plus, la politique anti musulmane de l arabie yahoudite qui ne fait qu appliquer la politique de son maitre isra heil.




    3



    2
    Mas Umeri
    30 novembre 2017 - 19 h 04 min

    Quoi que Mahmoud Abbas n’a fait que temporiser dans le conflit palestino-israélien, a la différence de feu Yasser Arafat, un battant contre l’Etat sioniste, l’Arabie Saoudite, veut vendre a Israël ce qui reste des territoires palestiniens, pour faire plaisir a son protecteur, l’oncle S A M.La Monarchie d’Al Saoud,Ce virus qui ronge les Etats du Moyen Orient, ne veut pas d’un Etat palestinien.




    6



    0
    Felfel Har
    30 novembre 2017 - 16 h 22 min

    Ya mahgourti ya djarti! L’Arabie diabolique, incapable de mener, seule, un combat à la loyale, recourt maintenant à des manigances (lui auraient-elles été suggérées par son mentor Israël?) pour attaquer un pauvre petit pays de la région, arabe de surcroit, complètement désarmé. Où est donc ce code d’honneur arabe qui nous invite à voler au secours du faible, de l’opprimé sans défense? Le constat auquel j’arrive en observant la scène internationale est que l’arabo-musulman est devenu le pire ennemi de son frère. Nous vivons dans un drôle de siècle, ya latif!




    13



    0
    Ghanem
    30 novembre 2017 - 14 h 17 min

    Rien de sérieux n’emanera d’un arabe.
    Après un siècle de lutte des pauvres palestiniens, et voilà qu’un bougre d’emir remet tout en cause.




    9



    0
    Anonyme
    30 novembre 2017 - 12 h 17 min

    Le plan de reglement du conflit qui va etre petit a petit impose aux Palestiniens existe depuis des annees. Les Saoudiens,les Jordaniens et les Egyptiens ne seront pas contre. En voici les grandes lignes.
    -Prise du pouvoir par les freres musulmans dans les pays du « printemps » arabes et financement des dirigents par des fonds provenant du Qatar et de la Saoudie.
    -Appeler au Jihad en creant une armee de plus de 50.000 combattants de 80 nations differentes, les armer, les financer et les orienter par des moyens satellitaires et des agents speciaux sur le terrain des operations dans le but de creer des entites ethniques par la division territoriale de l Irak,la Syrie et le Liban en premier lieu pour atteindre plustard d autres pays allant jusqu au pays du Maghreb.
    -Une fois cette guerre accomplie,le reglement du conflit en Palestine interviendra avec la declaration de Jerusalem capitale d Israel et le transfert de plusieurs ambassades de Tel Aviv a Jerusalem.
    – Imposer un echange de territoires entre une autorite Palestinienne soumise avec l acceptation de toutes les colonies illegales comme territoire faisant partie d Israel
    .Annulation de la Résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations unies qui a été adoptée à l’ONU le 11 décembre 1948. qui garantie le droit au retour des refugies Palestiniens.
    La premiere partie de ce plan a echoue grace a la victoire de la coalition autour de l armee arabe Syrienne,en detruisant l organisation terroriste DAECH.Mais les dangers ne sont pas totalement ecartes avec les revirements permanents de la Saoudie et de la Turquie afin de stabiliser la region et d aboutir a un reglement juste et acceptable du conflit Israelo-Palestinien avec la proclamation de l independance de l Etat Palestinien dans des frontieres sures et reconnues par la communaute internationale.Le conflit n a que trop durer et causer des catastrophes humaines,sociales et economiques.




    10



    1
    Koueyla
    30 novembre 2017 - 11 h 34 min

    La première ambassade à Jérusalem sera saoudienne avant les USA et les autres pays arabes suivront leur maîtres comme des toutous bien dressés et qui vivra verra.




    16



    2
    Mohamedz
    30 novembre 2017 - 10 h 36 min

    Ne jamais oublier que ce Mahmoud Abbès :
    1/- à critiqué à Rabat en 2016 tous ceux qui comparent le dossier du Sahara occidental à celui de la Palestine tout en précisant que si la Palestine est sous colonisation Sioniste, le Maroc n’a fait que récupérer son Sahara.
    2/- est complice dans l’assassinat de Yasser Arafat sur injonction des USA.
    Alors plus traitre que lui, il ne doit pas y avoir des masses.
    Quant à ce bedouin de pseudo-émir de cette Arabie Yahoudite je préfère ne rien dire si ce n’est que de tirer la chasse d’eau à chaque fois que j’en entends parler!!!




    21



    2
    Anonyme
    30 novembre 2017 - 9 h 55 min

    les coups de couteaux dans le dos c est monnaie courante chez les saoud ça fait parti de leur culture la preuve est nixon a quitté la maison blanche a déclarer, je cite ,que les saoud ne voulait pas la paix en Palestine




    18



    0
    anti-khafafich
    30 novembre 2017 - 8 h 16 min

    Les arabes ce n,est que de la traitrise et de la filouterie




    23



    2
    Anonyme
    30 novembre 2017 - 5 h 07 min

    L’Arabie fait de la diversion au profit d’Israël pour preparer l’acceptation par l’opinion du deplacement de l’ambassade US comme a promis Trump durant sa campagne electorale.




    23



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.